Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 21:11

VIE SCOLAIRE

Ecole Primaire (1987-1992)


Au primaire, j’étais moyenne en général et très mauvaise en Maths, je voyais les chiffres comme du Chinois, c’était pour moi incompréhensible (et ça l'est toujours). Je me souviens de journées entière à réciter mes tables de multiplications et à pleurer de ne pas les retenir (énervement de mon père). Je passais aussi parfois mes récréations à refaire des problèmes de Maths « incompris »…

Je peinais à m’intégrer, étant très timide. Je me laissais marcher sur les pieds, je courbais l’échine devant instituteurs et camarades.
La plupart du temps je passais mes récréations seule à marcher ou à tourner autour d'un arbre en rêvassant ou en regardant les autres s'amuser. J'enviais leur gaîté, leur insouciance, leur confiance en eux.

Puis, je parvins, non sans mal à me faire une poignée de "copines" (une ou deux). Elles avaient l’ascendant sur moi. J’étais (et le suis toujours, mais à moindre échelle), « influençable ». Les fortes personnalités m’attiraient de part leur assurance naturelle, leur respectabilité, leur manière d’en imposer face aux autres.

Ayant des problèmes d'audition, on m'implanta des "diabolos". Je ne pu participer aux séances de natation. J'appris donc à nager plus tard (en fin de Primaire ou au début du Collège - ma mémoire me fait défaut) en même temps que mon jeune frère. Ce fut un apprentissage particulièrement difficile parce que j'avais peur de l'eau.

J’aurais dû redoubler mon CM2, mais il n’en fut rien, ma mère intercédant (déjà) pour que je passe au Collège.




Dernière édition par Violette le Dim 22 Aoû 2010, 22:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 21:26

> Booh :

Je voudrais pouvoir trouver un taf à plus long terme. Mais je ne m'en donne pas les moyens, pensant n'avoir pas les capacités pour...
Je suis assez lente de compréhension et d'action (mon immobilisme vous le confirme).

J'ai choisi une voie par défaut (et dépit) [j'y viendrai plus tard] que je n'aime pas. J'ai essayé il y a quelques années de changer d'orientation, mais j'avais tellement de directions en vue que je me suis éparpillée (et surtout le temps m'était compté et j'avais de nouveau besoin d'argent - j'ai donc laissé ma "recherche" en suspend).

Je n'arrive pas à tenir mes objectifs tout simplement parce qu'ils ne sont pas clairement définis dans ma tête et que je n'y crois pas assez pour parvenir à les accomplir jusqu'au bout.

Je pense même qu'il est trop tard pour envisager de nouvelles perspectives désormais (parce que c'est un travail de longue haleine et que je ne sais pas si j'ai assez de forces pour me lancer dans ce genre de "bataille").


Dernière édition par Violette le Dim 22 Aoû 2010, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 21:33

Je ne te pense pas "lente de compréhension". D'action, oui, ça c'est un fait. Mais de compréhension, que dalle, tu es clairement quelqu'un d'intelligent, qui manie les mots avec aisance, qui sait communiquer...

Après, oui, le mode "je ne veux pas essayer par peur de me planter, au moins si je ne tente rien je ne risque rien", c'est forcément quelque peu handicapant dans la vie de tous les jours, c'est un fait...

Ensuite... Si tu avais une baguette magique et que tout était possible, c'est quoi que tu aurais ENVIE de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 21:45

> Booh :

Je t'assure que je suis lente ET de Compréhension ET d'Action. On me l'a bien fait remarquer et je l'ai constaté de moi-même également.
C'est comme si mes neurones recevaient l'information et ne l'analysaient pas ou mal (ce qui donne souvent lieu à des quiproquos voire à des situations agressives - certains ont dû en faire les frais sur MSN notamment).

J'ai beaucoup de mal à l'oral (rencontres et surtout entretiens d'embauche) ou lorsque je dois parler au téléphone (même à des proches). Je ne parle pas assez fort, je balbutie ou bien je manque de conversation. Actuellement je suis standardiste dans une grande entreprise (en Intérim), c'est un effort quotidien/un combat de chaque jour contre mes démons intérieurs.

A l'écrit (courriers personnels, conversations MSN, lettres de motivation...) je me sens plus à l'aise (j'ai toujours su me débrouiller en français) parce que j'ai le temps de "réfléchir" à mes phrases, je les pose (donc je les vois et étant une visuelle, c'est très important pour moi) et les rectifie à loisir (pour preuve, j'édite souvent mes posts ici ^^° ). Ce qui n'est pas possible à l'oral (comme dans l'Action) ou le premier jet/flot de paroles est primordial et doit être juste immédiatement.


****************************************************************************************

Quant à la baguette magique ? Et bien... La liste serait longue ! ;)


* Changer mon nez (plus fin et plus du tout rouge),
* Plus de problèmes de mauvaise circulation sanguine
* Ne plus avoir continuellement froid (et les mains et jambes sèches)
* Possibilité de porter des lentilles ou plus de problème de vue
* Plus de soucis d'ouïe
* Retrouver une partie de mon odorat
* Les dents bien droites
* Plus de soucis de chute de cheveux (merci Papa)
* Scoliose envolée
* Se faire épiler définitivement
* Pas de peur du regard des autres/Ultraconfiance en moi
* Avoir un métier qui me plaît
* Avoir quelques amis intéressants et fidèles
* Avoir un petit copain (besoin accessoire pour le moment ^^)
* M'entendre mieux avec la moitié de mon frango (ne pas la jalouser, avoir de la rancoeur pour elle et pour d'autres)
* Avoir plus de liens fraternels avec mon frère (dépend en partie de sa copine)
* Respecter d'avantage mes parents
* Que mes parents me fassent d'avantage confiance
* Vivre à la campagne (maison en pierre typique) à l'Etranger ou en France
* Oser faire un voyage toute seule en France ou à l'Etranger
* Etre séduisante
* Etre séductrice
* Etre plus spirituelle et intelligente
* Ressentir du plaisir dans la plupart des moments de la Vie
* Pouvoir jouir (sexuellement)
* Ne pas redouter ma Mort
* Eprouver de la compassion pour autrui
* Venir en aide à autrui concrètement
* Créer de mes propres mains (Ecriture, Peinture, Photographie, Sculpture...) et en être fière
* Avoir un certain pouvoir de contrôle sur les évènements
* LISTE NON EXHAUSTIVE... ^^


Dernière édition par Violette le Dim 22 Aoû 2010, 22:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 22:01

Je ne comprends pas en quoi cela signifie que tu es lente.

Pour moi, ça signifie que tu as un réel problème avec les relations sociales et que ça t'angoisse, ça oui.
Parce que balbutier, parler pas assez fort, ne pas trouver de sujet de conversation.. ça n'est en rien des signes de lenteur à mon sens, mais des signes d'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 22:11

Bien souvent, on m'explique une chose (procédure, tâche à accomplir...) et je dois être très attentive pour enregistrer l'information.
J'imagine la tête de demeurée que je dois faire aux gens que j'ai en face de moi. :pfxu:


Il n'est pas rare qu'il faille me réexpliquer plusieurs fois la chose et encore je ne suis pas sûre de moi (j'ai toujours peur de ne pas bien faire ou de me tromper, ce qui ne manque pas d'arriver en général). :sss:


Dernière édition par Violette le Dim 22 Aoû 2010, 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 22:16

Une fois de plus, je vois plus ça comme de l'angoisse que comme de la "bêtise".

Je ne vois pas comment tu pourrais être aussi "bête" que tu le décris en étant aussi à l'aise avec les mots et l'organisation des idées que tu l'es.

Donc je ne vois clairement pas des causes "intellectuelles" à tes limitations, mais vachement plus des causes de "je flippe tellement et je suis tellement convaincue d'être une merde que je n'en plante pas une de bonne".
Revenir en haut Aller en bas
tisiphone




Féminin
Nombre de messages : 1469
Surnom : tracassé
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 22:40

hs : je ne sais pas quoi de répondre mais je voulais quand meme dire que c'est une bonne chose que tu essaie de faire tout ça....après ce que je te suis tomber dessus je pense que je te devais au moins ça....
Revenir en haut Aller en bas
Metalleuse_666




Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 22
Localisation : Près de Mons.
Passion : Photographie, poësie
Surnom : Debytchu, Chouchipounette, Debby, ...
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Dim 14 Fév 2010, 23:36

Bonsoir Violette.
J'ai lu ton topic ici, ainsi que les réponses qui y sont parvenues.
Ton histoire me touche beaucoup, et je suis probablement trop jeune peut-être pour que tu puisses croire que je te comprends, mais je pense pouvoir te comprendre.
Et je suis aussi d'accord avec Booh, tu n'es pas non-intelligente, parce que vu ton débrouillement en français ( que j'apprécie énormément, j'adore te lire :) ) l'intelligence y est. Même si tu édites souvent. ;)
Je trouve que c'est simplement de la peur, et peut-être que ( c'est peut-être totalement idiot, mais c'est une proposition ) des séances de relaxation pourraient t'aider à calmer cette angoisse qui te hante ?! ..

Ce ne sont que des idées un peu volatiles dans ma tête, mais je continuerai à lire ton topic en tout cas.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 00:31

Ça fait plaisir de voir que tu essayes de changer en nous laissant t'aider. :)

Bon... C'est nul de dire ça parce que je n'ai surement pas vécu les même choses que toi, mais je me retrouve un peu dans certaines choses que tu dis (le fait que tu ne veuilles pas grandir, ton angoisse et peur, ton problème de relations sociales) et qui te poses problème donc je ne pense malheureusement pas pouvoir t'aider.

Juste si t'es motivée à changer, t'en sortir, n'abandonnes pas et acceptes l'aide que les autres pourront t'apporter. Et si l'envie te viens de simplement parler, ma boite MP est ouverte. ;)

Ah et perso, moi j'aime bien ton autre topic, les poèmes, textes, images que tu y postes et j'y vais souvent jetter un coup d'oeil. Donc si ça te plait, si ça t'aide, n'arrête pas. :)
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 16:14

Et un envoi groupé, un ! ^^


> Booh : Pas si simple de mettre en forme mes idées. Ca prend plus de temps que tu ne crois de les organiser pour qu'elles soient un tantinet lisibles pour autrui (ou moi ! ^^° ).
La plupart du temps il y a un premier jet "brouillon" que je reprend (édite) autant de fois que nécessaire.
Donc je ne suis pas si "à l'aise" que tu le crois. Même si j'admets que l'écrit m'est plus aisé que l'oral.


> Tisi' : Tu es libre de répondre ou non, ce n'est pas une obligation. Si tu ne sais quoi en penser, ce n'est pas grave (je ne m'en formaliserai pas ;) lol ).
Ceci dit, j'ai apprécié et apprécie (encore) ta démarche de venir à moi (sur l'autre topic, comme sur celui-ci). Je t'en sais gré ma belle. ^^


> Metalleuse 666 : Merci à toi d'avoir posé tes yeux neufs ici. Je ne crois pas que tu sois trop jeune pour comprendre mon histoire personnelle et les "soucis" qui vont avec. D'ailleurs, je trouve que la plupart des jeunes d'aujourd'hui sont plus lucides et matures (par certains côtés) que ne l'étaient leurs aînés à leur âge (moi incluse ^^° ). Sans doute que le confort matériel et l'avènement des nouvelles technologies en cette période propice (et donc l'accès plus vaste à la connaissance) y a sa part (ce jugement ne regarde que moi, libre à d'autres de penser autrement - et ne détournons pas du sujet initial hein ? ^^° ) ?

Quant à ta judicieuse proposition de séances de relaxation (du style yoga ou autre), j'y réfléchirai ! ^^


> Razielle : Tu sais Razielle, l'important n'est pas que tu apportes ta pierre à l'édifice. Si tu le peux c'est tant mieux, sinon tant pis. Mais si ce topic peut t'aider indirectement à solutionner certains des problèmes que tu as en commun avec moi, alors j'en serai heureuse pour toi. Car l'important c'est que ce soit bénéfique pour moi et/ou quelqu'un d'entre vous, que tout cet "étalage" de confessions débouche sur du concret, du positif (petits pas après petits pas).
Merci aussi pour ta proposition de main tendue par MP (ça me fait toujours chaud au coeur ce genre d'attention).


> Tous (ou plutôt "toutes" dans le cas présent ^^° ) : Pour clôturer ce post, j'apprécie beaucoup vos encouragements à continuer ce topic (et Dieu sait que j'ai besoin de soutien !) et son "pendant", plus... "artistique" ! ^^


Dernière édition par Violette le Dim 22 Aoû 2010, 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 18:18

VIE SCOLAIRE



Collège (1992-96)


Là, ce fut de nouveau le choc. Je fus jetée dans le grand bain, celui des grands. Certains camarades du primaire m’y accompagnaient, mais les liens superficiels tissés alors, se distendirent puis se coupèrent. C’était chacun pour soi. Cela m’importait peu en vérité.
Le seul sentiment que m’inspiraient mes camarades était celui de la sécurité. Ils n’étaient là à l’époque, que pour me rassurer, pour éviter d’être seule, bien que je le fus beaucoup plus souvent que je ne l’aurais souhaité (elle devînt d’ailleurs par la suite, une compagnie forcée, imposée par la force des choses. Ne pouvant m’adapter en me liant, je errais seule, méditant dans mon coin).


L’Institution qu’était le collègue, fut une occasion toute trouvée pour eux de montrer qu’ils étaient enfin passés au niveau supérieur. C’était le passage (obligé ?), le rite initiatique, où toutes les expériences (extrêmes ou non) étaient bonnes à prendre, à tenter, pour prouver, imposer sa valeur à autrui et surtout à soi.

Pour ma part, j’étais encore une petite fille dans ma tête, malgré ma taille correcte et mon allure dégingandée.
Je passais pour la « gentille naïve », une sorte de « Bécassine en culottes courtes ». Bref, rien n’avait changé, j’étais toujours dans le même mode de raisonnement : laisser faire, ne pas répliquer. Rentrer dans ma coquille (mon mental) et m’y réfugier à l’abri des violences verbales. Car du harcèlement psychologique il y en eut. Certes pas autant que pour vous (si tel fut le cas), sans doute. Mais ce « peu » me suffisait amplement. J’en avais ma dose.

Je ne me rappelle pas avoir subi d’agressions physiques, ou très peu et elles furent minimes.
Cette période fut difficile à vivre car d’intensité plus forte (les quolibets de primaire étaient d’un autre genre, plus « gentils » si je puis le qualifier ainsi).
Les changements physiques externes et psychiques internes qui se jouaient aussi, y étaient pour beaucoup.
Entre autres réjouissances : une acnée tenace, un appareil dentaire (et le port de lunettes en fin de Quatrième ou Troisième ?)... ><
Trop de choses à « gérer », digérer en même temps, alors que je n’étais pas prête à « l’accepter » (tant d’esprit que de corps).

Je suivais au début un groupe de filles. Cela durant de la Sixième à la Cinquième environ. J'étais "le pot de colle", on se gaussait de moi, on me jaugeait, jugeait... On me faisait avaler n'importe quelle invention. Je gobais ou faisais semblant de peur d'être rejetée et de me retrouver seule. Le Collège n'était pas l'Ecole Primaire et une personne seule dans le grand espace qu'était la cour, se repérait facilement.


Jugeant mon niveau de Cinquième trop faible et pour mon passage en Quatrième, on me parqua dans une sorte de classe « spécialisée » (la seule des 4 classes de quatrième existante du Collège). Comme je peinais encore à « suivre » (démotivée et je "m’en foutiste"), je suivis quelques cours de « rattrapage » donnés par des professeurs volontaires, et sur notre temps de pause. C’était les bases de l’organisation (gestion de l’emploi du temps, méthodes de travail…). Je n’y adhérais pas. Ils ne me furent donc guère profitable.

En mauvais petit Taureau que j’étais, au caractère facilement irritable, sensible, doublé d’une agressivité passive (car rentrée), j’étais rétive à toute autorité, à tout conseil. En ne donnant pas suite, en acquiesçant d’un côté, pour mieux m’évader (dans mon monde) et oublier ensuite…

Je fuyais indirectement, par peur, par paresse, par lâcheté. Ne pas faire front surtout. La fuite, toujours la fuite. Bien plus commode et facile que de se responsabiliser, de faire, de prendre des choix, ses choix propres.

Mes parents pourtant me serraient la vis. Mais pas assez il faut croire.
Mon frère, pour sa part, n’avait pas ses problèmes. Il alternait vie scolaire, sport scolaire, activités associatives (sport, musique) et sorties avec une facilité qui me déconcertait (alors que dans le même temps je peinais à gérer le peu des activités que j'avais).
Et surtout, il réussissait la quasi-totalité de ce qu’il entreprenait. La clé de sa réussite ? Probablement sa motivation, sa confiance en lui. Son sens de la compétition aussi (éléments totalement « absents » en moi – le mot n’est pas trop fort). En somme, j'étais son exact opposé.

Pourtant, cette année là et l'année suivante, en Troisième, je parvins à me lier avec de nouvelles filles.
Je traînais avec l'une ou l'autre ou avec un petit groupe. L'une d'elle compta beaucoup pour moi, ce fut presque une amie (une soeur de sang). Nous avions une passion commune : la série X. FILES (et la Littérature, Colette notamment).
Nous étions un peu des fans à notre manière. Nous pensions même écrire à l'acteur principal David Duchovny à l'époque, c'est dire (la faute à nos hormones en ébullition probablement ;) ). Nous nous sommes envoyé des lettres régulièrement par la suite (elle dû redoubler sa Troisième et ne me suivi donc pas immédiatement au Lycée où j'allais - j'en fus très attristée), puis le temps aidant, la correspondance s'arrêta...


Je passais de justesse en Troisième et obtenait finalement mon Brevet par je ne sais quel Miracle.
Je ne m'étais pas vraiment penchée sur mon orientation (désintérêt, aucune idée de ce qui m'intéressait).
Mes professeurs voulurent me diriger vers une voie professionnelle. Je choisis la voie générale à mes risques et périls.




Dernière édition par Violette le Mar 16 Fév 2010, 21:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 20:43

Je ne te connais pas encore, c'est le premier de tes topics que je lis, et je me retrouve pas mal dans ta façon d'être, j'étais aussi comme ça à mon entrée en humanité.

Ce que je me demande c'est si ça a été par la suite? Et surtout, est-ce que tu as réfléchis à/trouvé/réglé la cause de ce qui te poussais à te renfermer sur toi-même?
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 21:22

> SOSuicide : Par entrée en humanité, tu veux dire "entrée dans la Vie" ou "entrée dans la Vie sociale" plus particulièrement ?

Bien sûr que ça s'est arrangé un peu par la suite. Mais je ne suis évidemment pas "sortie d'affaire", sinon je ne serais pas ici.

Ce qui me fait me renfermer sur moi-même ? Je crois l'avoir déjà explicité plus haut : la peur de l'Echec (de mal faire, ou pire de faire des erreurs), la peur du rejet (ne pas être aimée, appréciée pour ce que je suis)...
Du coup, je me replie sur moi et n'ose pas "aller vers", tenter de nouvelles choses. Je reste en stagnation, voire je régresse.

Sinon, s'il te prend l'envie de parcourir mon autre topic (et "premier" soi dit en passant), va sur le lien qui figure en page 1 du présent topic. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 22:05

Ah oui, excuse-moi, je suis belge du coup on a pas les même thermes... "Entrer en humanité" en belgique c'est l'équivalent de "entrer au collège" en france.

Mais c'est justement d'où vient cette peur de l'échec qui m'enterresse. On a tous peur de rater, à un certain point, mais chez toi ça parait énorme comme peur, tu fais toute ta vie par rapport au regard des autres. Oui, quand on se lance, on peut rater. Et alors? Si tu rates certaines choses, il se passera quoi? Qu'est-ce qui te fais si peur pour que tu ne te laisses pas rater de temps en temps?
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 22:37

VIE SCOLAIRE


Lycée (1996-2000)



> 1996-1997 (15 à 16 ans)

Le lycée se situait comme l'étaient l'Ecole Maternelle, celle du Primaire et le Collège dans ma commune de résidence.
Pourtant, je n'y restais qu'un an.

J'étais en Seconde Générale (ainsi que je l'avais choisi) et avais plusieurs options (Allemand LV3, SES) en plus des langues étrangères.
Ceci rajouté à un surcroît de travail différent du Collège et une adaptation nécessaire à ce nouveau milieu, finissait par peser (lourd) psychiquement et physiquement (fatigue).

Je retrouvais là-bas certaines des têtes connues de mon Collège. Mais nous n'avions plus les mêmes liens. Elles avaient grandi, mûri, quand moi j'étais à peine entrée dans ma phase "conscience de collégienne" (j'ai toujours eu plusieurs années de retard mentales sur celles que je devrais avoir "théoriquement").

Comme pour mes débuts dans mon précédent établissement, je m'insérais dans différents groupes, mais passais rapidement pour le "bouche-trou" le "pot de colle" au bout d'un certain temps (on me le fit largement remarquer).

Ma "soeur de sang" du Collège me manquait beaucoup et je finissais par passer mes récréations seule à lire le plus souvent ou à observer les autres. Pour déjeuner, je me mettais à une table tantôt inoccupée ou déjà prise (par des visages inconnus de préférence) et mangeais vite, baissant la tête pour ne pas sentir le regard des autres sur moi (et entendre leurs chuchotements et rires), par honte (situation de milieu et de fin d'année scolaire). Cette période fut particulièrement éprouvante pour moi. J'en garde de mauvais souvenirs.

A la fin de l'année, on refusa ma demande de passage en 1re littéraire arguant que mes notes en langues étrangères étaient trop juste. On réitéra les "conseils" donnés au Collège, à savoir que je devais m'orienter vers une voie technologique ou professionnelle. Je refusais cette décision et m'acharnais.



> 1997-1998 (16 à 17 ans)

Aussi, mes parents m'inscrivirent dans un autre lycée (d'une commune voisine de 30 kms) pour redoubler ma Seconde Générale.
Je choisissais des options plus artistiques (Vidéo, Histoire de l'Art) en plus du cursus général.

Je passais du statut Public à un établissement sous seing privé (cela ne changea pas grand chose pour moi, hormis des frais plus importants pour mes parents) et décidais de tenter une année en Internat, pour me socialiser (et aussi parce que la perspective de faire tous les jours l'aller-retour en car ne m'enchantais guère).

Le lycée là-bas était plus accueillant, ouvert sur la nature (petit parc). Toutes les conditions étaient réunies pour un "renouveau".
Mais ce "nouveau départ" n'arriva pas. Pourtant la plupart des élèves de ma classe étaient sympathiques même si ils ne se liaient pas avec moi. Je suivi un groupe de filles. Mais rapidement je fus de nouveau leur souffre douleur. Je finis donc par m'en détacher.

A l'Internat ça n'allait guère mieux. J''avais droit aux quolibets et autres moqueries de certaines mes camarades de chambrée ou des chambrées voisines (dont le groupe de filles faisait partie). Dans la salle d'étude le soir, j'avais du mal à me concentrer.
La nuit, ma voisine de lit ronflait ou respirait fort (je portais alors des boules Quiès pour dormir relativement tranquille)...

Les jours s'écoulèrent et le bilan fut sans appel : je ne pouvais toujours pas passer en 1re littéraire. Je revenais à la case départ.
On me réorientait vers une 1re technologique S.T.T A.A.C (Sciences et Technologies du Tertaire – spécialité Action Administrative et Commerciale).

Je finissais par me résigner à mon sort. Alors que j'aurai pu faire cette nouvelle année dans mon ancien lycée, je compliquais les choses et restais dans l'actuel (ce qui engendrait de nouveaux coûts, sans compter que cette fois je prenais le car scolaire).
Un nouveau tournant dans ma vie s'amorçait.



> 1998-1999 (17 à 18 ans)

Pour ma formation technologique, mes anciennes options "générales" n'avaient plus lieu d'être. Je les laissais alors tomber (non sans regret) et je me consacrais mollement aux nouvelles matières. La formation se partageait entre une partie technologique (notre pôle administratif était regroupé avec le pôle plus commercial qui allait se scinder en deux "classes" en Terminale) et une partie générale. J'étais évidemment plus douée en général (même si sur l'autre partie, je me débrouillais dans certains domaines). Ceci étant, le "niveau" des matières générales n'avaient rien à voir avec le cursus officiel.

Je me fis quelques relations dans ma classe, dont une avec qui je passais le plus clair de mon temps (pour le tuer justement).
Cette fille était un peu spéciale, elle prétendait avoir certains dons de divination (rêves prémonitoires, pendule, tarot) ce qui ne manquait pas d'éveiller ma curiosité, tout en m'incitant à la prudence (en une sorte d'attraction-répulsion).

En fin d'année, je passais (probablement de justesse ?) en Terminale pour poursuivre ma formation.



> 1999-2000 (18 à 19 ans)

J'entrais en Terminale S.T.T. A.C.A (spécialité Action & Communication Administrative) et retrouvais ma camarade de l'année passée.
Nos relations se détériorèrent en cours d'année, si bien que parfois je me retrouvais de nouveau seule par intermittence.

Au moment des examens, je ne dû mon obtention du Baccalauréat que grâce à mes prédispositions littéraires (Français, Philosophie) qui me "sauvèrent" "littéralement" de la catastrophe. Ce n'est, à ce jour que le seul diplôme que je possède (par la suite, je n'obtins que le "niveau" B.T.S.).





Dernière édition par Violette le Mar 16 Fév 2010, 19:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Lun 15 Fév 2010, 22:46

> SOSuicide : C'est vrai que ma Peur a pris des proportions énormes. Peut-être que par effet boule de neige je l'ai amplifié au fil de mes mauvaises expériences et que je lui ai donné plus de valeur qu'elle n'en avait au départ ?

Disons que les remarques, au lieu de me regonfler, de me faire remettre en question, m'achevaient encore un peu plus à chaque fois, m'enfonçaient...
Du coup j'ai acquis la certitude de ne valoir Rien, d'être invisible et je me suis cantonnée/contentée de ce rôle de "Perdante perpétuelle", sans illusions aucunes.


NB : Très jolie expres​sion(belge) que la vôtre et qui correspond tout à fait à l'Entrée au Collège, à savoir "côtoyer l'Humanité" dans son ensemble. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mar 16 Fév 2010, 18:38

VIE SCOLAIRE

Enseignement/Etudes Supérieur(es) (2000-2003)


> 2000-01 (19 à 20 ans)

Après mon "Baccalauréat Technologique", je m'engageais logiquement dans une formation correspondant à ma spécialité administrative, à savoir un B.T.S (Brevet de Technicien Spécialisé) Assistant de Direction (deux ans). J'avais préalablement tenté un "D.U.T Métiers du livre", mais mon entretien d'admission fut un échec (je pêchais par manque de connaissances sur le sujet).

Le lieu de formation dépendait du même Lycée ou j'avais passé mon Bac (alors même que j'aurais pu de nouveau revenir dans ma commune de résidence ^^° ) dans un bâtiment à quelques minutes à pied (et jouxtant une Ecole Primaire).
Pour déjeuner, nous devions cependant retourner au réfectoire du Lycée.
Pour mes déplacement quotidiens, j'effectuais toujours le trajet en car - bien qu'ayant obtenu le permis début 2000, je n'avais pas encore de voiture personnelle ^^° )

Le passage du Lycée à l'Enseignement Supérieur fut relativement doux, nous étions toujours encadrés par des professeurs, tout en ayant une certaine autonomie (notamment sur les matières "pratiques" de projets professionnels).

Ce mode de fonctionnement me rassurait (je n'aurais pas pu faire des Etudes universitaires, n'étant pas assez "indépendante" et "organisée" surtout).
Cependant, je n'avais toujours pas la maturité qu'avaient mes camarades (sûres d'elles, en couple pour certaines, d'autres s'imaginant déjà futures mères dans un avenir proche... :s Et surtout très motivées par la formation et décidées à obtenir le diplôme - venant d'Enseignement technologique comme général... >< ).

Je me fis d'assez bonnes relations durant cette année (avec qui j'ai gardé contact pour une d'entre elles). Certaines me déçurent et je me brouillais avec, mais dans l'ensemble nous étions un bon petit groupe. Au sein même de la classe, l'ambiance était bonne, ce qui m'apaisait.

Le programme n'était pas particulièrement chargé pour la partie "Enseignement Général" , d'avantage pour la partie "Technologique", mais les modules étaient répartis sur les deux années de formation (1re et 2e années) avec une nette accélération en 2e année (accumulation de connaissances, sans compter les oraux blancs et dossiers à boucler pour passer le B.T.S). Ce rythme somme toute peu soutenu me laissa t'il penser que j'y arriverai sans effort particulier à fournir ?
Il n'en était rien et de fait, je décrochais rapidement (notamment en Economie-Droit, en Comptabilité et dans les matières "pratiques")... Si bien qu'en fin d'année, je dû redoubler. ><




> 2001-02 (20 à 21 ans)

Pour ma seconde année de "1re année" de B.T.S, si je retrouvais la plupart de mes professeurs, les élèves elles, changèrent (par voie de conséquence). L'ambiance dans la classe n'était plus aussi "idyllique" qu'elle l'avait été naguère.
Nous étions moins soudées et de petits groupes se formèrent rapidement (les unes dénigrant les autres en face ou de manière plus hypocrite).

Je revoyais mes anciennes camarades de l'année passée, mais nous n'entretenions plus vraiment les mêmes relations.
Nous nous éloignèrent peu à peu... Je me liais alors avec deux filles de ma classe, l'une joviale, l'autre plus réservée (toujours pour ne pas rester seule, du reste je ne leur portais pas un intérêt tout particulier et elles faisaient de même pour ma personne).

Du côté des études je me reposais sur certains de mes acquis. Je revoyais des cours déjà appris, c'était donc plus "facile" d'une certaine façon, mais toujours aussi difficile sur certains points que je n'avais pas assimilés... :s

Finalement, au terme de l'année scolaire je fus acceptée pour passer en seconde année.




> 2002-03 (21 à 22 ans)

Cette dernière année passa à la vitesse de l'éclair. Nous devions à la fois, ingurgiter les dernières connaissances nécessaires au passage du B.T.S et finir les "actions professionnelles" à présenter lors de l'examen. Nous avions également un stage en entreprise (tout comme pour la première année) de 6 semaines à effectuer. Cette fois, je décidais d'aller à l'Etranger (en première année j'étais en France), en Angleterre. De ce stage je garde un très bon souvenir. ^^

En fin d'année, arriva l'examen. Je ne m'y étais guère préparée, lassée et fatiguée (je n'étais pas spécialement motivée depuis le début et ça n'allait pas en s'arrangeant), je m'étais laissée aller. Je ne l'obtins donc pas, de peu... Paradoxalement, j'en m'en fichais, j'en étais (hélas ?) arrivée à ce point (bien des années plus tard, j'allais m'en mordre les doigts)... ><


Revenir en haut Aller en bas
Ellouh




Féminin
Nombre de messages : 3377
Age : 25
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mar 16 Fév 2010, 23:03

Je vais être méchante et directe (et non, c'est pas spécialement parce que je ne peux pas te blairer)

mais tu décides de faire un topic POUR TE LACHER.

Et tout ce que je vois, c'est une femme réglée comme du papier à musique.

On dirait que t'as un balais dans le c** pour TOUT. Même pour raconter ta vie.

Osef, quoi. Donc, un premier pas constructif, ça serait de dire ce que tu pense spontanément sans spécialement enjoliver tes phrases.

Commence par m'insulter, si tu veux. Ecris tout ce que tu pense de moi. Là, je suis sûre que t'auras pas de mal à ce que ça sorte tout seul ! smile
Revenir en haut Aller en bas
Metalleuse_666




Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 22
Localisation : Près de Mons.
Passion : Photographie, poësie
Surnom : Debytchu, Chouchipounette, Debby, ...
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 12:38

Ellouh, je ne suis pas d'accord avec toi, en tout cas pas sur tout.
Je trouve que le fait d'enjoliver ses phrases pour raconter sa vie telle qu'elle s'est passée, c'est pas mal, certes elle pourrait se lacher plus concernant ses sentiments, mais c'est déjà pas mal je pense. Elle est claire nette et précise, la violence ( verbale ou physique ) n'a jamais rien arrangé, même si on en pense pas moins.

C'est mon avis, je peux comprendre le tien, mais je trouve que c'est sa façon à elle de se lâcher et si ça l'aide comme ça autant qu'elle continue ainsi.


Pour toi, Violette, je n'ai rien à re-dire de plus, merci de penser à mon idée :)
Et puis je continue de lire à chaque nouveaux posts ;)
Revenir en haut Aller en bas
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 14:44

> Ellouh :

Je n'ai aucune envie d'être agressive avec toi. Tu le voudrais probablement mais je ne te donnerais pas ce plaisir.

Je sais que tu as des griefs contre moi (et je sais qu'ils ne sont pas seulement liés à toi d'ailleurs).
Pour ma part, j'ai décidé de tourner la page. Si toi tu n'y arrives pas, j'en suis désolée, j'espère que tu y parviendras un jour (parce que si tu n'es pas capable de passer outre ce genre d'incidents, alors tu n'as pas finis de souffrir avec ça et d'autres choses - ce que je ne te souhaite évidemment pas).

Pour ce qui est de "ma prose", je n'enjolive pas particulièrement les choses, juste que mon style est assez littéraire (cela dit, il l'a toujours été).

Quand à être coincée, bloquée, je le suis évidemment sur de nombreux points, mais ce n'est qu'une partie de ma personnalité.
Je suis notamment sur le forum pour essayer de "gommer" un tant soi peu ce genre de "défaut".

Pour finir, si mon topic te déplait, tu n'es en rien obligée de le lire ou même de poster (mais ayant pour toi ton libre arbitre et ta libre expression, je ne peux évidemment pas t'en empêcher).

Ceci dit, merci quand même pour ton commentaire et bonne journée à toi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Metalleuse_666




Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 22
Localisation : Près de Mons.
Passion : Photographie, poësie
Surnom : Debytchu, Chouchipounette, Debby, ...
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 14:54

J'apprécie ta réponse Violette :)
Etant donné que j'apprécie également beaucoup le genre littéraire et je te l'ai déjà dit, j'adore te lire :)
J'ai une certaine impatiente de lire la suite ; Malgré que je pars très bientôt jusque dimanche ; Je lirais tous à partir de là :) <3

Bisous et bonne fin de semaine :) <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 15:35

C'est bon, Violette a quand même fait un gros progrès là.
Elle nous raconte sa vie, dont certains points qui peuvent être la cause de son mal être. Elle se lâche ptet pas totalement comme vous le voudriez mais au moins on comprend, on sait, et donc on peut aider. Du moment qu'on peut la conseiller et tout, la façon dont elle se lâche n'a pas d'importance.

Bref, continues Violette. ;)
Revenir en haut Aller en bas
vpc




Féminin
Nombre de messages : 3209
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 15:39

J'avoue que je suis pas mal de l'avis d'Ellouh, la forme en plus.

Tu fais un topic ou tu te noie dans les poemes et musique. Tu décides d'en faire un autre pour je te cite :

"ur la proposition de Booh je vais tenter de mettre certaines idées/pensées au clair, de ne pas les métaphoriser.

Ce sera le pendant "plus terre à terre" de mon autre topic "Je me noie dans une verre d'eau (gloups) !" (consacré lui à mes passions : musique, poèmes...).
"Je me noie dans un verre d'eau (gloups)"

Si je le peux, je regrouperai mes "confidences" du début (cf "Je me noie...") avant que le topic n'aie pris un autre tournant.
Dans le cas contraire, je réécrirai le plus significatif.

Je ne sais pas si l'expérience sera concluante, mais je vais essayer de la tenter. ^^°"


Premier topic ou l'on peut trouver, page 1 des postes comme celui ci :

Spoiler:
 


En gros une réponse franche, claire, simple, normale.

Tout simplement opposé à ce que tu nous propose la page précédente, un petit extrait " roulement de tambour, musique d'ambiance " :

Spoiler:
 

Hum sensiblement différent, tu trouve pas?

Après oui, tu l'as dis, on est pas obligé de lire si on veut pas. Et je t'avoue que je n'arrive pas à te lire.
De 1) parce que ce n'est pas du ressentit concret, c'est du " cv" et c'est pas ce qui va t'aider à mon avis.
de 2) parce que si je veux lire un roman j'en ai quelques une dans la bibliothèque.


Après que tu veuille poser un cadre, why not.
Mais dans ce cas là tu fais ton " autobiographie" qui sera claire et nette, ou tu demande à personne de t'interrompre.
Et si tu veux parler d'un sujet douloureux, tu fais un CC vers la page exacte de ton autobiographie, tu poste dans un topic plus " émotions" ce que tu ressens, ce que ça te fais, les répercutions ect ect.


Après, ce n'est que mon humble avis, fais en ce que tu en veux.
Revenir en haut Aller en bas
Ellouh




Féminin
Nombre de messages : 3377
Age : 25
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Mer 17 Fév 2010, 16:17

Violette a écrit:
Je sais que tu as des griefs contre moi (et je sais qu'ils ne sont pas seulement liés à toi d'ailleurs).

Pour ma part, j'ai décidé de tourner la page. Si toi tu n'y arrives pas, j'en suis désolée, j'espère que tu y parviendras un jour

Ca n'a rien à voir avec les conflits qu'on a eu. J'en ai absolument plus rien à faire, aujourd'hui.

Violette a écrit:
Pour finir, si mon topic te déplait, tu n'es en rien obligée de le lire ou même de poster (mais ayant pour toi ton libre arbitre et ta libre expression, je ne peux évidemment pas t'en empêcher).

Je trouve ta réponse immature.

T'as pas compris que le fond de mon message était sensé te rendre service ?

J'ai pas posté pour le plaisir de polluer ton topic. Juste parce que tu me faisais pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?   Aujourd'hui à 19:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Petits pois ou grains de folie (dans la tête) ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Grande épopée des petits pois
» Crème de petits pois au chorizo en verrine
» Velouté de petits pois-lard et chantilly persillée au...
» Fricassée de poulet crémeuse aux petits pois
» Purée de petits pois à la menthe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: