Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 y a chose qui me font peur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 12:43

quand un homme du gouvernement s'exprime sur le couple....
pour ceux qui on le courage lisez et dites moi ce que vous en pensé, moi personnellement ca m'effrai de savoir que des hommes pensant ca soit au gouvernement....


extrait de paris macth n° 3055

Jacques Attali "Le XXI siecle sera celui de l'amour multiple, de la polyunion, de la polyfidelité"


Demain, l’amour… Si rien aujourd’hui n’interdit d’aimer plusieurs personnes successivement, rien n’interdira, un jour, d’aimer, comme ça se fait déjà en secret, plusieurs personnes simultanément. C’est le dernier grand interdit qu’il nous reste à briser : chacun a le droit d’avoir plusieurs enfants –tous choisis et le plus tard possible- et de les aimer tous. Pourquoi considérer qu’on ne pourrait pas aimer plusieurs adultes en même temps ?

Le XXIe siècle sera celui de l’amour multiple, de la polyunion, de la polyfidélité. Chacun fera partie de réseaux amoureux qui le relieront à plusieurs partenaires sentimentaux. A l’image de ce qu’annoncent des réseaux comme Facebook (un site web), en apparence innocents, qui relient entre eux des amis. Ce ne sera pas un retour à des schémas relationnels anciens, mais une nouvelle forme d’organisation, où chacun aura plusieurs partenaires amoureux, parfois de sexe différent, parfois du même sexe, sans nécessairement faire l’amour avec tous, ni avoir des enfants avec les uns et les autres. Les femmes auront les mêmes droits que les hommes. On a idéalisé la famille bourgeoise, mais jusqu’ici, personne n’a trouvé le modèle idéal. Les femmes sont beaucoup plus capables que les hommes de polyfidélité, de polyamour, et ce sont elles qui imposeront ce modèle. On doit cela au XXe siècle : la généralisation du droit à l’amour condamne à mort le mariage monogame dont le triomphe historique n’était pas écrit à l’origine.

Nul ne sait, évidemment, quand commence l’amour. Sans doute avant l’homme, dans le règne animal, où existent les formes les plus variées de relations entre les sexes : rapports fugaces, polyandrie, polygynie, homosexualité. La monogamie y est rare, plus rare encore la fidélité, même passagère. L’amour est là aussi, au moins sous forme de tendresse. Et sans doute sous toutes ses formes : passion, attachement irrépressible, désir de ne faire qu’un avec l’autre, volonté de se dépasser par et pour l’autre.

Et puis dès le règne animal, se distinguent 4 dimensions de la relation entre le mâle et la femelle : le plaisir sexuel, la reproduction biologique, la reproduction sociale et l’amour. Elles organisent peu à peu des règles, des interdits, des tabous. Le plaisir sexuel domine d’abord. Des peuples ont ignoré que la sexualité était à la source de la reproduction. Pour eux, le rapport sexuel ne servait qu’à nourrir le fœtus que la femme avait [gros mot censuré par le serveur]çu seule, ou avec les ancêtres, ou avec le Soleil. Puis la reproduction sociale impose des règles pour permettre aux communautés de se reproduire biologiquement, de transmettre le savoir nécessaire à la perpétuation du groupe et d’organiser les conditions d’accès au plaisir sexuel, sans qu’il soit une source de violence dans le groupe.

Tout a été possible, essayé, autorisé. Un seul tabou est universel, celui de l’union entre la mère et ses fils. Quand les sociétés s’organisent, elles se divisent en 2 branches : celles où un homme a des relations avec plusieurs femmes (la polygynie) et celles où une femme a des relations avec plusieurs hommes (la polyandrie). L’amour est là, déjà, évidemment, et la polygamie n’interdit pas son expression.

Ce n’est que beaucoup plus tard qu’apparait la monogamie. D’abord en Chine, comme une contrainte matérielle pour les hommes du peuple. Ensuite comme une apparence légale pour les Grecs ou les Romains. Puis comme une exigence morale pour le christianisme, qui est le premier à vouloir l’imposer pour que l’égalité entre les êtres, née de leur égalité devant Dieu, se traduise aussi dans leur égalité face à la sexualité, pour éviter la source de violence qu’implique la recherche de femmes et que l’homme ne disperse l’amour qu’il doit à Dieu vers un autre être humain. Jusqu’au XVIIe siècle, aucun monarque, aucun seigneur, aucun puissant, aussi limitée que soit sa puissance, n’accepte de rester monogame, même si la brièveté de la vie limite considérablement la durée des amours : rares sont les enfants qui vivent plus de 5 ans avec leurs deux parents.

L’amour apparait en Occident tout au moins, avec l’amour courtois, au XIe siècle, en se distinguant de la reproduction biologique, du plaisir sexuel, et de la reproduction sociale. Il unit alors le chevalier avec la femme de son seigneur, chacun d’eux étant engagé par un serment de fidélité et de loyauté à l’égard de leur maître commun. Et l’Europe ne fait là que retrouver les accents lyriques que connaissait déjà très bien la littérature d’Asie et d’Arabie.

Puis la sexualité et la reproduction biologique commencent à se distinguer avec les premières formes de contraception : on peut vouloir faire l’amour sans avoir des enfants. Mais l’amour comme la sexualité et la reproduction biologique, reste soumis aux règles de la reproduction sociale. Ce n’est qu’au XVIe siècle qu’on commence à envisager comme possibles les « mésalliances », c'est-à-dire le mariage d’amour. Il ne devient toutefois réellement possible qu’à la toute fin du XVIIIe siècle.

Etrange ironie : le mariage d’amour, forme réellement libre de la monogamie voulue par l’Eglise, ne s’installe vraiment qu’au moment où celle-ci perd son influence sur la reproduction sociale. Et au moment où il s’installe, il ne peut qu’être précaire, fragile, provisoire, comme l’amour lui-même.

A l’avenir les gens qui choisiront le modèle de l’amour multiple, de la polyunion, de la polyfidélité ne constitueront qu’une pointe avancée de l’humanité. Une humanité qui continuera à pratiquer le mariage forcé des enfants, en particulier des fillettes, la polygynie, l’excision, l’assassinat des femmes par leurs maris et des veuves par leurs oncles : une femme sur trois dans le monde est mariée avant l’âge de 18 ans. 45 pays reconnaissent encore la polygamie.

Au-delà encore aura lieu la dernière rupture : on voudra séparer totalement la reproduction biologique de l’acte sexuel. Il deviendra, il est déjà, possible d’avoir des enfants sans relations sexuelles ; et il deviendra même un jour possible, il est déjà possible, d’en avoir sans que la mère porte l’enfant ; et enfin il deviendra possible d’avoir des enfants sans qu’aucune femme ne pote l’enfant, porté dans des utérus artificiels. On n’en est plus très loin : on sait faire vivre l’embryon dans une machine pendant les premières semaines et les derniers mois de la grossesse. Il ne reste à régler que le problème de 4 à 5 mois de gestation. Cela sera souhaité à la fois par des femmes qui voudront vivre comme des hommes, sans être pénalisées dans leur carrière par les contraintes de la maternité. Et par des hommes qui voudront couper le lien avec leur descendance, pour ne pas avoir à en prendre la charge. De plus cela permettra de faire naitre des enfants hors des voies naturelles, qui limitent la taille du cerveau, si essentielle aujourd’hui à la survie de l’espèce.

Si l’évolution va aussi loin, si l’on pousse le narcissisme jusqu’au bout, l’être humain finira hermaphrodite, capable de s’aimer lui-même et de se reproduire lui-même. On entrera dans une société où les enfants seront les maitres. Ils auront un domicile fixe et ce sont les parents qui y viendront alternativement.

Si on ne veut pas aller vers cette évolution, il faudrait laisser triompher l’amour sur la technique. Alors tout redevient possible. Car rien n’est plus audacieux, plus inventif, qu’un humain amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 13:42

excellent.....c'etait pas la rubrique "mdr" non ....ha parce que ca merite....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 13:54

licornetribal a écrit:
le rapport sexuel ne servait qu’à nourrir le fœtus que la femme avait [gros mot censuré par le serveur]çu seule.
Revenir en haut Aller en bas
SkyLove




Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 29
Localisation : Ô Paradis
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 14:22

huh heum... ils sont sérieux là ceux qui disent ca :o enfin celui xD
Revenir en haut Aller en bas
http://entre-nous.exprimetoi.net
Vlad Tepes




Masculin
Nombre de messages : 830
Age : 26
Localisation : Suisse
Surnom : Vlad, Lozor
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 18:01

Je trouve ça interessant, je ne suis pas d'accord sur tout mais c'est assez poussé.
Je ne pense pas que l'amour multiple soit possible, maintenant ou a l'avenir. Du moins tant que l'humanité n'as pas radicalement changé sa culture. Sans compter le bordel que ça ferrais. On a vu comment rien que le divorce a provoquer un beau foutoire au niveau de la famille atomique.
L’amour multiple et la polyunion ne peuvent pas fonctionner dans notre société pour deux raisons. Une très petite minorité y croi et ses basent ne sont pas construitent sur ça.
De plus, ça provoquerais un ecartement des liens familliaux, ce qui, a mon avis pousserais a la solitude. On fais plus attention a l'autre si on est deux que si on est trois.
Ca foutrais un joyeux bordel et on se retrouverais avec une génération perdu. Si ce n'est plus.

Ce type dois avoir une barbe et des cheveux long, et porter des chemise a fleur, un réscapé des années 60... Il devrait changer de dealer.
Revenir en haut Aller en bas
http://modulechaos.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Sam 15 Déc 2007, 22:31

Vlad Tepes a écrit:

Ce type dois avoir une barbe et des cheveux long, et porter des chemise a fleur, un réscapé des années 60... Il devrait changer de dealer.


non je ne crois pas son poste actuel: Jacques Attali, président de la commission pour la libération de la croissance

donc c'est quand meme un mec qui a de l'influance... mais ne vous inquieté pas il nous reserve un bel avenir....

pour ce qui est des mot censurer par le serveur je viens de regarder sur le magazine et je ne comprend pas la censure surtous qu'elle a limité la phrase a l'origine tres lourde de sens...
pour ceux qui veulent la phrase en entier je leur donnerai par mp ou trouver paris match de le semaine derniere...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: y a chose qui me font peur...   Aujourd'hui à 07:25

Revenir en haut Aller en bas
 
y a chose qui me font peur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nacelle windoo en voiture ? vos temoignages me font peur !!!
» illusion d'optique "l'apparition du christ"
» Problèmes avec mon chien...
» 1260 anagramme de 2016
» Entre fiction et réalité [mission d'Halloween - groupe "vampire"]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Plus :: Actu' et Société :: Coups d'Coeur, Coups d'Gueule-
Sauter vers: