Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Continuer les AD ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Continuer les AD ou pas   Jeu 19 Mai 2016, 21:21

Bonjour,

Voilà je prends des antidépresseurs depuis à peu près un an (Sertraline, 50mg, un par jour) et je me pose des questions, si quelqu'un pouvait m'aider ce serait très sympa.

Suite à ce que m'avait dit une psychiatre en décembre, j'ai continué à prendre les antidépresseurs que j'avais commencés à l'HP et je l'ai revue en mai pour lui parler à nouveau de les arrêter, je m'attendais à ce qu'elle me donne le feu vert sans problème puisque la dernière fois, elle avait laissé entendre qu'il fallait simplement attendre que les beaux jours reviennent et que je me sentais toujours mieux que jamais. Eh ben non, elle ne m'a pas interdit de le faire mais elle m'a simplement prévenue qu'à son avis c'était quand même très tôt et risqué, qu'elle ne me connaissait pas très bien non plus donc qu'elle avait du mal à évaluer mon mieux-être réel, et que d'habitude elle conseillait à ses patients de continuer les AD pendant au moins deux ans. Pour moi ça n'a pas été une surprise agréable vu que je m'attendais vraiment à pouvoir arrêter et que j'aimerais quand même bien m'en débarrasser, seulement j'ai peur de "rater" mon sevrage. (Accessoirement et même si elle ne pourra pas m'empêcher de suivre le traitement que je veux, ma mère est contre à 100% et n'arrête pas de me répéter, selon ce qu'elle lit sur Internet (ça ne sert à rien de lui parler du manque de fiabilité des sources d'Internet) que ça augmente les risques de contracter la maladie d'Alzheimer, que je les ai déjà pris trop longtemps etc...)

Donc j'ai tenté de contacter le psychiatre qui m'a suivie pendant deux mois à l'HP et me connaît mieux, seulement il ne travaille plus à l'hôpital (faudra que je voie si je peux retrouver ses coordonnées sur Internet) et c'est le psychiatre de garde que j'ai eu, mais vu qu'il ne me connaît pas du tout, il ne pouvait pas vraiment m'aider, si ce n'est confirmer qu'il vaut mieux arrêter les AD en accord avec le psychiatre et le médecin traitant. Quand je lui ai demandé son avis sur les effets à long terme, il m'a juste dit qu'on pouvait faire une prise de sang une fois par an chez le médecin traitant pour "surveiller", mais là je me demande si c'est pas un peu des conneries.

Bon ben voilà, mêmes questions à peu près du coup : est-ce que le coup comme quoi il vaut mieux arrêter les AD au bout de deux ans et que ça rend le sevrage moins risqué, est vrai ? Est-ce que vous avez des idées pour rassurer ma mère au sujet des effets à long terme ? :/

Aussi une autre question, je touche des allocs pour handicap en quelque sorte et la psychiatre m'a dit qu'il y avait peu de chances qu'on me les accorde à nouveau au prochain entretien avec le médecin-conseil si je n'étais plus sous traitement (je ne le continuerais pas juste pour ça mais c'est pour savoir). Vous en pensez quoi ? (bon je pense pas qu'on peut me renseigner mais voilà.)

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22620
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Jeu 19 Mai 2016, 21:53

Bon.
Personnellement, je te dirais de ne pas arrêter les AD sans au moins l'accord éclairé d'un toubib : ton généraliste ou un psychiatre. Histoire d'avoir au moins un programme de sevrage progressif à peu près safe, parce que se sevrer des AD ça peut être éprouvant physiquement si on s'y prend mal.

Par ailleurs, c'est toujours préférable d'avoir un toubib dans sa poche quand on arrête un médicament psychotrope : ça évite d'être trop vue comme rebelle aux traitements. ^^°

La prise de sang une fois par an, c'est une très bonne idée figure-toi : pour veiller sur tes constantes sanguines, pour t'assurer que tout va bien de ce côté là. Ca ne diagnostiquera pas un Alzheimer. Mais ça peut te permettre de surveiller ton état de santé général, et d'ailleurs faudrait le faire même si on n'est pas malade. Pareil : surveiller ta tension, c'est utile aussi, et éventuellement faire un électrocardiogramme de contrôle. Un check-up annuel quoi, histoire de vérifier que les AD ne te bousillent pas dans l'ombre sur un coup de tête.

Quant à arrêter les AD au bout de deux ans... C'est compliqué.

Oui c'est plus sûr d'examiner l'arrêt des AD au moins au bout de deux ans. Pas pour Alzheimer ou le sevrage, mais parce que la dépression et les autres troubles psychiques mettent du temps à se résorber et qu'on y voit plus clair au bout de deux ans qu'au bout de six mois.
Du reste, faut pas croire : Deux ans ou six mois d'AD c'est pareillement dur à sevrer si on s'y prend gauchement. Non, les deux ans faut plutôt voir ça pour la question de ta stabilité psychique, ta solidité.

Quant aux allocations handicap... Je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous.
Je peux juste dire que l'AAH française est généralement accordée pour de bon quand il s'agit de troubles psychiques réels nécessitant un traitement.
Mais... Je subodore qu'ils doivent sans doute davantage hésiter si au cours d'un entretien avec le médecin conseil, ils s'aperçoivent que tu n'es plus sous traitement et que tu vas mieux.

Cependant en France, on voit rarement le médecin-conseil. Je l'ai vu une fois en sept ans. La première fois. Ils ont plus urgent que de vérifier à la loupe l'évolution précise de tous les demandeurs, surtout s'ils ont l'AAH depuis un moment et sont toujours suivis.

La question à te poser c'est : est-ce qu'un médecin-conseil est une chose fréquente dans les démarches de renouvellement chez vous ?

Parce que si c'est "non", le simple certificat du toubib devrait peser assez dans la balance.
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Ven 20 Mai 2016, 18:09

Merci à toi, je sais que ça fait longtemps que je suis pas vraiment passée et je savais pas trop comment introduire mon message...

Thorongil a écrit:
Bon.
Personnellement, je te dirais de ne pas arrêter les AD sans au moins l'accord éclairé d'un toubib : ton généraliste ou un psychiatre. Histoire d'avoir au moins un programme de sevrage progressif à peu près safe, parce que se sevrer des AD ça peut être éprouvant physiquement si on s'y prend mal.

Oui ça c'est sûr, je vais demander leurs avis à deux médecins bientôt.

Thorongil a écrit:
Par ailleurs, c'est toujours préférable d'avoir un toubib dans sa poche quand on arrête un médicament psychotrope : ça évite d'être trop vue comme rebelle aux traitements. ^^°

Hm oui bien vu je n'avais pas pensé à ça, j'espère éviter à tout jamais de repasser par la case HP mais on ne sait jamais... d'ailleurs j'ai déjà un petit antécédent de "rébellion au traitement" donc bon.

Thorongil a écrit:
La prise de sang une fois par an, c'est une très bonne idée figure-toi : pour veiller sur tes constantes sanguines, pour t'assurer que tout va bien de ce côté là. Ca ne diagnostiquera pas un Alzheimer. Mais ça peut te permettre de surveiller ton état de santé général, et d'ailleurs faudrait le faire même si on n'est pas malade. Pareil : surveiller ta tension, c'est utile aussi, et éventuellement faire un électrocardiogramme de contrôle. Un check-up annuel quoi, histoire de vérifier que les AD ne te bousillent pas dans l'ombre sur un coup de tête.

Ah ça je ne le savais pas du tout, personne ne m'en avait parlé jusque-là. J'avoue que la partie sur "les AD qui bousillent dans l'ombre", ça me rassure pas. Mais je suppose que ce que tu as voulu dire, c'est que s'ils se cumulent à un autre petit problème de santé qu'on n'avait pas repéré, ça peut devenir problématique. Enfin je suis pas sûre d'avoir trop envie de savoir tous les risques que je prends en prenant ce traitement finalement. pinch De toute manière je les ai commencés, y a rien à faire.

Thorongil a écrit:
Quant à arrêter les AD au bout de deux ans... C'est compliqué.

Oui c'est plus sûr d'examiner l'arrêt des AD au moins au bout de deux ans. Pas pour Alzheimer ou le sevrage, mais parce que la dépression et les autres troubles psychiques mettent du temps à se résorber et qu'on y voit plus clair au bout de deux ans qu'au bout de six mois.
Du reste, faut pas croire : Deux ans ou six mois d'AD c'est pareillement dur à sevrer si on s'y prend gauchement. Non, les deux ans faut plutôt voir ça pour la question de ta stabilité psychique, ta solidité.

OK. La psy ne m'avait pas expliqué ça. Du coup merci pour l'explication car ça me donne vraiment l'impression d'y voir plus clair.

Thorongil a écrit:
Quant aux allocations handicap... Je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous.
Je peux juste dire que l'AAH française est généralement accordée pour de bon quand il s'agit de troubles psychiques réels nécessitant un traitement.
Mais... Je subodore qu'ils doivent sans doute davantage hésiter si au cours d'un entretien avec le médecin conseil, ils s'aperçoivent que tu n'es plus sous traitement et que tu vas mieux.

Cependant en France, on voit rarement le médecin-conseil. Je l'ai vu une fois en sept ans. La première fois. Ils ont plus urgent que de vérifier à la loupe l'évolution précise de tous les demandeurs, surtout s'ils ont l'AAH depuis un moment et sont toujours suivis.

La question à te poser c'est : est-ce qu'un médecin-conseil est une chose fréquente dans les démarches de renouvellement chez vous ?

Oui, on m'a prévenue que je le reverrai tous les deux ans, c'est peut-être parce qu'on ne me considère pas comme ayant un handicap très "lourd".
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22620
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Ven 20 Mai 2016, 23:20

Ce que je veux dire concernant les "AD qui te bousillent dans l'ombre", c'est qu'effectivement, ils peuvent entrer en interaction avec d'autres problèmes de santé pas encore détectés ou divers médicaments. Ces traitements (les psychotropes) sont à manier avec précaution, et comme tous les traitements au long cours, il se peut qu'au bout de plusieurs années, ils fatiguent ton corps.
Par ailleurs, ce n'est pas que les AD le problème : c'est aussi la sédentarité, l'inactivité, la pauvreté, qui peuvent découler de la situation d'allocataire handicap, et qui font beaucoup dans les effets délétères de la santé des personnes suivies en psy. Et les médicaments psy n'aident pas toujours dans un meilleur sens sur ce terrain, par les modifications de vie qu'ils apportent.
Bref, faut surveiller ta santé. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Sam 21 Mai 2016, 14:16

Et si tu tiens vraiment à arrêter les AD mais que tu trouves pas de toubib qui te suive là-dedans, est-ce que tu peux envisager de commencer à sevrer toi-même un ou deux jours, en étant hyper prudente et en t'autorisant à en reprendre si tu remarques que ça se passe mal?

Je crois que ça peut être assez positif aussi, de gérer soi-même son traitement, de savoir comment on réagit aux médicaments et quand on en a besoin...

J'ai une amie une fois qui avait arrêté un traitement assez lourd contre l'avis de son médecin, parce qu'elle n'en pouvait plus... Ça s'était bien passé...
Après j'ai conscience que ce n'est pas parce que ça s'est bien passé une ou deux fois sur une ou deux personnes que ça se passera forcément bien dans tous les cas, et que c'est forcément une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22620
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Sam 21 Mai 2016, 16:00

Idéalement c'est mieux d'avoir le plan d'un toubib.
Mais on peut le faire soi-même, ce plan, mais dans ce cas, mieux vaut être très prudent. Et ne jamais hésiter, en effet, à laisser tomber la baisse et repasser à la dose "normale" au moindre signe inquiétant...

De fait, ces médocs, c'est pas simple à gérer. Je me souviens avoir connu des traitements qui demandaient une augmentation (et une baisse) de plus de trois mois avant d'être opérationnels/arrêtés.
(Bon, j'ai aussi des médecins qui marchent sur des oeufs avec moi, moi et mes réactions bizarres on a surpris plus d'un toubib... ^^°° Donc on peut comprendre qu'ils soient très attentifs...)
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Sam 21 Mai 2016, 19:35

Thorongil a écrit:
Ce que je veux dire concernant les "AD qui te bousillent dans l'ombre", c'est qu'effectivement, ils peuvent entrer en interaction avec d'autres problèmes de santé pas encore détectés ou divers médicaments. Ces traitements (les psychotropes) sont à manier avec précaution, et comme tous les traitements au long cours, il se peut qu'au bout de plusieurs années, ils fatiguent ton corps.
Par ailleurs, ce n'est pas que les AD le problème : c'est aussi la sédentarité, l'inactivité, la pauvreté, qui peuvent découler de la situation d'allocataire handicap, et qui font beaucoup dans les effets délétères de la santé des personnes suivies en psy. Et les médicaments psy n'aident pas toujours dans un meilleur sens sur ce terrain, par les modifications de vie qu'ils apportent.
Bref, faut surveiller ta santé. ^^

Ah oui je vois. Merci pour tes précisions. ^^

Poupée Subversive a écrit:
Et si tu tiens vraiment à arrêter les AD mais que tu trouves pas de toubib qui te suive là-dedans, est-ce que tu peux envisager de commencer à sevrer toi-même un ou deux jours, en étant hyper prudente et en t'autorisant à en reprendre si tu remarques que ça se passe mal?

Après je ne prends qu'un comprimé par jour, et ça m'est déjà arrivé plus d'une fois d'oublier de le prendre un jour sans que je ressente aucun effet. Je pense pas que ce serait très instructif du coup pour moi d'essayer de les réduire deux jours seulement. Faut que je décide de le faire ou pas :/

Merci pour vos réponses, je vais faire une prise de sang et demander l'avis de mes médecins.
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Mer 25 Mai 2016, 00:36

J'ai vu mon médecin de famille aujourd'hui, elle ne voit pas de problème à ce que je tente d'arrêter les AD maintenant tant que je m'y prends petit à petit et que je me remets illico aux comprimés entiers s'il y a un problème. Au pire, selon elle, j'en aurais pour deux à quatre semaines d'inconfort si ça se passait mal, le temps de me réhabituer au traitement mais elle ne trouvait pas de raison de me le déconseiller. Elle a aussi dit que j'avais l'air d'aller beaucoup mieux et que c'est aussi important de faire attention à ce qu'on ressent vis-à-vis d'un traitement.

Bon, de toute façon j'ai décidé d'attendre au minimum d'en parler au deuxième médecin que je connais ce jeudi pour prendre ma décision. Ce médecin-ci me connaît moins bien mais il m'a vachement impressionnée récemment (il a limite sauvé ma sœur en contactant la pharmacie près de chez elle pour que des médocs lui soient prescrits immédiatement alors que tous les autres médecins n'étaient d'aucune aide, en fait il a aidé tous les membres de ma famille proche y compris moi directement ou indirectement).
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Mer 25 Mai 2016, 14:05

J'espère que ça se passera comme tu voudras! :)
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Jeu 26 Mai 2016, 12:19

Merci Poupée :)

J'ai vu "mon" autre médecin aujourd'hui, il s'est montré plus insistant sur les risques mais ne m'a pas déconseillé de le faire non plus. Il m'a prescrit des gélules à faire préparer en pharmacie (mon médecin de famille m'avait fait acheter une guillotine pour couper les comprimés, mais il trouve que c'est moins exact et après avoir testé une fois, je ne peux qu'approuver), cinq milligrammes en moins à chaque dose pendant six semaines dans un premier temps, il m'a encouragée à me faire suivre plus intensément aussi. Bon. Je pense que je vais le faire du coup, mais ce qu'il a dit m'a un peu fait réfléchir quand même, seulement y aurait pas moyen d'y aller plus progressivement que ce qu'il m'a proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Jeu 26 Mai 2016, 12:31

Tu es prudente, si ça se passe mal tu sauras te rattraper j'ai l'impression.
C'est pas comme si tu faisais ça d'un coup et sans réfléchir.

Je te souhaite bonne chance et bon courage là-dedans!
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22620
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Jeu 26 Mai 2016, 12:54

Ce sont de très bons conseils qu'on t'a donné : un plan progressif, un soutien plus actif... Et aucun découragement à le faire.

Vas-y, lance-toi. Si tu suis à la lettre les conseils qu'ils t'ont donné, tu as toutes les chances de ton côté. =)

J'espère que tu réussiras. =)
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Jeu 26 Mai 2016, 13:15

Merci beaucoup :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Continuer les AD ou pas   Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Continuer les AD ou pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après ça allez-vous continuer à acheter du Chanel?
» Quelles lettres doit-on mettre pour continuer cette suite logique ?
» Arrêt des mises à jour de Windows XP le 8 avril 2014, comment continuer?
» continuer ou pas .....
» Lait relais après 6 mois?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: