Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 De nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hellraven




Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 10/03/2015

MessageSujet: De nouveau   Mar 10 Mar 2015, 18:15

Bonjour espoirjeun

Il y a 2 ans j'ai tenté de me suicider. J'étais seul dans ma chambre, assis sur mon lit, un cutter à la main. J'avais bien amoché mon bras droit, mon bras gauche, et je m'en était pris à mon cou. J'ai fait une coupure. Puis une autre. Ca faisait mal. Puis une autre. Je sentais le sang quand je passais ma main, ainsi que la peau qui enflait au bord des coupures. Puis une autre. Et j'ai arrêté. J'ai pleuré un bon coup, et je suis allé me voire dans une glace. D'autres impératifs que la mort prenait alors le dessus. Il fallait que je me rende présentable, que je ne suscite pas la curiosité des autres. Je me suis regardé. Les coupures étaient là, et moi aussi. Encore aujourd'hui je pense que c'est la lame du cutter qui était trop usée.

Mais j'ai continué. Périodiquement je me faisait mal. A chaque fois j'avais cette sensation que je ne pouvais pas m'arrêter. Comme un besoin compulsif de se faire sortir plus de sang. Un jour, alors que je cherchais des conseils pour de soigner (toujours cet impératif de se rendre présentable), je suis tombé sur ce forum. J'ai lu des avis médicaux, des témoignages.

Aujourd'hui, plus de 2 ans plus tard, j'ai recommencé. Je m'en suis pris à mon bras gauche, puis au bras droit, puis à mon cou. Je ne sais même pas si j'avais l'intention de mourir cette fois ci. Mais manifestement je n'ai pas trouvé d'autre moyen de gérer la douleur. Ca fait quelques semaines que ca dure. La journée, quand je suis avec d'autres personnes, c'est pas terrible mais le moral tiens. Le soir, quand je rentre chez moi, que je suis seul avec moi-même et toutes mes pensées qui m'écrasent, c'est intenable. Je bois tous les jours. Un peu avant d'aller à l'université, pour que ma tête ne tourne pas à 100%, et le soir, pour faire passer le temps plus vite.

La moindre contrariété me fait pleurer. Je suis devenu un légume. J'ai l'impression de devenir fou. J'ai l'impression de ne rien savoir su moi. Je simple fait de penser sur moi, sur le pourquoi je suis comme ca, est douloureux. Je n'ai aucun appuis. La moindre pensé résonne au moins 3 fois dans ma tête, ceci inclus les lignes que je suis en train d'écrire. Je ne sais même plus qui je suis, si je suis franc en essayant de me décharger ici. Tout n'est qu'un shitstorm qui écho dans ma tête.

Aujourd'hui, plus de 2 ans après la dernière fois que je me suis mutilé, j'ai remis ca. Cette sensation de ne pas pouvoir s'arrêter. Mais cette douleur qui est plus forte après chaque coupure... J'ai beaucoup bu. J'ai pris des cachets d'aspirine pour rendre mon sans plus fluide... Mais je suis toujours là. Je ne sais pas si j'ai fait une seconde tentative de suicide cet après-midi, mais je me hais. Je me hais encore plus. Il y a des gens qui se sont fait violer, qui on vivent dans la misère, la guerre, le malheur. Moi, non. Et pourtant je voici, misérable, du sang sur les brans, les mains, le cou, à me lamenter. Je m'en hais d'autant plus.

Ce forum m'a marqué. Je ne sais pas si ca m'a fait arrêter mes conneries il y a deux ans, mais aujourd'hui je me suis inscrit et j'ai décidé d'essayer de me décharger en vous partageant ces lignes. Pour ceux qui sont arrivés jusqu'ici, ben... ca ne changera rien à rien. Même si je parle dans le vide, au moins j'aurai parlé.

Je ne sais même plus quoi penser maintenant. Il faudrait que je m'occupe de mes plaies. Rien qu'à les regarder je me dégoute. Je me dégoute. Je me déteste.Vivfe est la tache la plus longue que je ferai. Pourquoi est-ce que ca doit être avec moi.

Je sais que j'en n'ai pas tant dis sur ce qui me fais sentir si mal. Je ne suis même pas sur de le comprendre entièrement moi-même. Je ne veux pas flooder. Je voulais juste faire sortir des choses. Ou du moins essayer.

Merci à ce forum pour accueillir ces lignes.
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: De nouveau   Mar 10 Mar 2015, 20:47

Eh beh...
Tu te sens illégitime de souffrir ainsi parce que d'autres vivent un calvaire comparé à toi, c'est bien ça ?
Mais pourtant pour en arriver à faire ça, il faut vraiment que tu souffres un vrai calvaire, parce qu'on ne fait pas ça pour le plaisir, je le sais bien pour l'avoir vécu.
Comment tu te sens, présentement ? Intérieurement ?
A quoi tu pensais quand tu te taillais les bras et le cou ?
Ta douleur actuelle tu la décrirais comment ? Elle a débuté suite à quoi ? Ta douleur mentale je parle...

Et y a-t-il un raisonnement derrière cette reprise des scarifications ? Ou est-ce plutôt suite à une pulsion ? Ou suite à quoi que ce soit d'autre ?

Tu dis que tu bois tous les jours. Tu bois jusqu'à l'ivresse ? Ca t'apporte quoi exactement, de boire ?

Je te pose toutes ces questions parce que si ça peut te permettre d'y voir plus clair, ça t'aidera.
En attendant il est clair que tu tentes d'appeler au secours à travers ces comportements autodestructeurs.
Tu as eu raison d'appeler au secours ici. Ce n'est plus la grande époque d'Espoir mais il y a toujours des fidèles espoiriens qui comme moi s'occupent d'entretenir le flambeau.
Et moi je t'entends, j'écoute ton appel à l'aide et je me dis que ta détresse est vraiment grande, si grande que j'ai peur qu'on ne puisse pas, nous ici, suffire à t'aider. Y a-t-il quelqu'un sur qui tu puisses t'appuyer dans ton entourage ? Ou quelqu'un qui soit déjà au courant ?
Je me refuse à croire que tu sois totalement seul mais tu peux le croire, cela dit. Mais quoi que tu croies, il y a nécessairement quelqu'un qui s'inquiète pour toi autour de toi. Quelqu'un qui peut t'aider à faire les bons choix.

Nous, nous pouvons te conseiller, te donner nos expériences en la matière... Mais l'essentiel du boulot ça va être à toi de le faire. Tu auras besoin de l'appui de quelqu'un dans ton entourage.


En tout cas je te sens courageux malgré tout, courageux car ce n'est pas évident de sortir de l'ombre ainsi et de vider son sac à des inconnus comme nous.
Oui, sois-en certain, tu es courageux. Tu as une force en toi qui ne veut rien d'autre que se révéler au grand jour. J'espère que tu la trouveras, cette force, et je pense que tu sauras la trouver.

Courage à toi. =)
Revenir en haut Aller en bas
Aliisa Höyhen




Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 26
Localisation : In wonderland
Passion : Holmésienne
Surnom : Lili
Date d'inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: De nouveau   Mer 11 Mar 2015, 09:07

J'ai tendance à rejoindre Thor dans ses propos.
Illégitimité? Oui je dirais pareil, parce que ce n'est pas parce que tu n'as pas vécu de grand drame dans ta vie que tu ne peux te sentir aussi mal. Chacun réagit différemment et a une sensibilité propre qui fait que même pour quelque chose qui semble bateau, les ressentis ressortent puissance 10 000.

Je pense également que les questions de Thor sont assez claires et précises pour que tu débroussailles un peu tout cela pour voir sur quoi te fonder pour essayer d'en faire quelque chose.

Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
http://dranaprexy.skyrock.com/
hellraven




Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 10/03/2015

MessageSujet: Re: De nouveau   Jeu 12 Mar 2015, 09:55

Je viens de relire ce que j'ai écris... j'ai honte.

Ca fait un bon moment que j'ai plus le courage de me battre contre moi-même. Je porte un masque quand je suis avec d'autres personnes. Je passe instantanément de las et sans joie à apparemment normal, apte à vivre en société, et tout ca... Et mes problèmes, j'essaye de les digérer sans les macher. J'enterre, j'essaye de ne pas trop y penser. Mais ils sont toujours là. Je me sens inférieur aux autres. Quand je regarde autour de moi, je ne vois que des gens mieux, plus malin, capables, charismatiques, intelligents, heureux... Je me sens lourd, j'ai l'impression de me trainer dans la vie. Et il me reste ~70ans à vivre, je ne sais pas comment je vais m'y prendre. J'ai l'impression d'être toujours le même. Je fais des crises d'angoisses.

Je ressens un grand vide. A l'exterieur je m'efforce d'avoir l'air normal, à prétendre que je m'en sors, mais à l'intérieur il n'y a rien. Depuis la dernière fois que j'ai fais le con, je me suis efforcé de travailler sur moi-même. J'écrivais ce qui me passait pas la tête dans un cahier quasiment tous les jours. 4 cachier plus tard les choses n'ont pas trop avancées. Analyser, s'analyser ses moindres pensées. Et quand on commence à analyser le fait qu'on analyse, quand on pense par dessus nos pensées... de 1 on se rend compte qu'on n'a rien, qu'on ne sait même pas qui on est, qu'on a juste perdu du temps. Et de 2 ca fait mal. C'est comme une voiture qui essaye d'avancer alors qu'elle a ses roues prises dans des sables mouvants. Ca va pas loin et c'est pénible.

Quand je me taillais le bras, je ne pensais plus à rien. Quasiment plus à rien. Plus à ce qui se passerait après. Plus sur le pourquoi des choses. Plus à demain, plus à hier. Les premiers coups c'est pour atténuer la douleur, cet espèce de trou noir qui prend les tripes et qui ronge de l'intérieur. Après ca devient plus difficile de s'arrêter. Je ne sais pas pourquoi. Et enfin quand c'est fini, et que je me regarde dans une glace, que je désinfecte, je me sens tellement nul. Et ca recommence. Qu'est ce que je vais dire quand on me demandera comment je me suis fait cette entaille au cou ? Comment je vais cacher toutes ces cicatrices, ... Au final, ce que ca aura apporté c'est une marque, un repère, quelque chose qui me dit que tout ca c'est pas uniquement dans ma tête, mais aussi sur mes bras maintenant. C'est débile.

Boire ca ralentis ma tête. J'ai moins d'idées noires. Je retrouve un peu d'entrain, je sors de mon mutisme si je ne suis pas seul, je retrouve de la motivation a faire des choses. J'apprécie plus la musique que j'écoute, la nourriture que le mange. Le monde n'est pas plus beau, je ne suis pas meilleur, rien n'a changé, je sais ca. Mais l'espace de quelques instants j'arrête de me prendre la tête.

Mes parents ne peuvent pas m'aider. Je ne veux pas qu'ils voyent tout ce que je vois. Ils savent que je ne tourne pas rond. Ils ont vu ce que je me suis fait il y a 2 ans, mais encore aujourd'hui je ne dis rien. Ca fait un peu plus d'1 mois que tout ca reprend, que je me sens noyé à nouveau. Un jour, après avoir passé une bonne heure dans les toilettes à l'université à pleurer, j'ai décider d'arrêter tout ce que je faisais et j'ai pris le premier train pour rentrer chez mes parents. C'est la première fois qu'ils me voyaient dans cet état, moi pas. Ils m'ont envoyé chez un médecin. Diagnostic officiel : burnout. Ils m'ont envoyé chez un psy. J'en suis ressorti encore plus mal. Elle m'a conseillé d'aller en chercher un autre proche de là ou je vis normalement. J'ai un rdv la semaine prochaine. J'ai pas de personne proche de moi à qui me confier. J'ai essayé, une fois, et ca s'est mal fini. C'était ma petite amie, qui m'a largué après avoir revu son ex. Après ca, plus personne ne viendrait pour moi, je me disais. Ô hasard, c'était il y a 1 mois 1/2, et je sais maintenant que toutes mes idées noires, tous les cadavres qui trainent dans ma tête sont revenus suite à ca. C'est pas joyeux de se faire abandonner comme ca, mais c'était pas mon premier soucis, de loin pas...

Mais si juste ca réussi a m'abattre, si je suis déja passé près de la mort 1 fois, peut être 2, dans les 20 premières années... comment est-ce que je peut prétendre à une vie entière ?
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: De nouveau   Jeu 12 Mar 2015, 22:10

Les premières années de vie sont parmi les plus dures qu'on ait à vivre. Les 20 premières années de ma vie ont été très pénibles aussi, tu sais...

Mais bref.
Tes parents PEUVENT t'aider. D'abord parce que tes parents se font du soucis pour toi et qu'ils veulent t'aider. Ils ne savent pas comment s'y prendre, quoi faire et à mon avis ça les ronge de te voir te murer dans le silence. Si c'est pour les protéger de ta souffrance, sache-le c'est raté. Les parents, ça sent ce genre de choses. Ton diagnostic de burnout, ils doivent certainement le connaître d'après ce que je lis, et ne les prends pas pour des idiots, ils savent que ça ne disparaît pas comme ça, que tu ne guériras pas en un mois ou deux. Ca signifie qu'ils SAVENT que tu souffres toujours. En leur cachant ta souffrance, tu ne les aide pas car ils s'imaginent le pire. Et le pire est toujours pire que ce que tu vis réellement.

Boire te permet de te détendre, ok soit. Tu penses pas que des anxios prescrits par un psy ça t'aiderait de manière moins casse-gueule ? Ne serait-ce que au niveau de la sécurité de ton (futur ?) permis de conduire ?


Y a une phrase qui m'intéresse beaucoup dans ce que tu dis sur ces scarifications... C'est ça :

"Au final, ce que ca aura apporté c'est une marque, un repère, quelque chose qui me dit que tout ca c'est pas uniquement dans ma tête, mais aussi sur mes bras maintenant."

Parce que c'est sans doute là une part non négligeable des raisons pour lesquelles tu te scarifie. C'est une phrase qui en dit tellement long.
Tu es en perte de repères, et tu te sens invisible, tu sens que ta souffrance est invisible.
C'est un cri d'alarme, ces scarifications. C'est aussi un moyen de te retrouver.
Faut que tu dises cette phrase à ton futur psy la semaine prochaine, parce que c'est une clé. Et il faut que tu y ailles. Il est certainement en mesure de t'aider. Au moins là-dessus. Il peut t'aider à te retrouver, à retrouver ton chemin....

Parce que non, définitivement non, cette phrase n'est pas débile. Pas débile du tout. Au contraire, c'est une phrase cruciale.

Tu peux prétendre à une vie entière parce que la vie ça n'est pas là pour réussir à surmonter les obstacles, mais à trouver sa voie, son bonheur, sa vérité ou quoi que ce soit d'autre, qu'on décide que cela devienne son but dans la vie (même si c'est pas français).
Ta vie, tu as le droit d'espérer la vivre de manière pleinement satisfaisante, malgré ce que tu traverses. Après la nuit vient toujours une nouvelle journée.
Tu peux espérer vivre heureux de la manière qui te plaira.
C'est pas parce que tu avances lentement et difficilement maintenant que ta vie ne vaut pas la peine d'être vécue. Ta vie offre tellement de possibilités à venir. =)
Revenir en haut Aller en bas
hellraven




Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 10/03/2015

MessageSujet: Re: De nouveau   Lun 16 Mar 2015, 18:14

Merci beaucoup pour vos conseils. On verra où tout ça mènera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nouveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
De nouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Nouveau Mustela sans paraben
» Information sur les marques de lait pour nouveau ne
» Du nouveau chez les transats ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Automutilation :: Je me mutile-
Sauter vers: