Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Grand besoin de parler..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Grand besoin de parler..   Dim 01 Déc 2013, 22:32

Bonsoir..

J'ai besoin de parler, c'est d'ailleurs pour ça que je suis la..
Je ne comprends strictement plus rien à ma vie, je suis dans une phase de doute, de déprime la plus totale..
Aussi loin que je me souvienne j'ai jamais eu le moral, depuis mes 14 ans j'ai fait 5 TS toute raté puisque je suis la.. La dernière en date y'a quelques semaines..
Pourquoi en être arrivé la? J'en ai pas la moindre idée, enfin si.. En fait voilà mon histoire, j'ai vécu dans une famille au milieu de la violence, mon père battait ma mère, à l'age de huit ans j'ai demander à ma mère de partir car j'avais peur, mais elle n'en n'avait pas la force. On est finalement partit peu de temps avant mes 14 ans alors qu'un soir mon père à faillit tuer ma mère sous mes yeux.. Par la suite j'ai refusé de le voir, on m'y a forcer..
Mais voilà le fait qu'il soit violent n'était pas tout, il était très autoritaire, il passait son temps à me dire que je ne valais rien etc.. voilà coté famille..
Coté extérieur, j'ai été frapper et laisser pour morte dans le rue quand j'avais 14 ans.. pourquoi me dirais vous? tout simplement car je suis lesbienne..
Après ça, j'ai fini lentement par commencer à me remettre et j'ai rencontrer quelqu'un dont je suis tomber folle amoureuse, mais comme elle ne voulait pas de moi je suis sortie avec son ex (pas très intelligent..), et c'est la qu'a commencer le véritable cauchemar, au début tout aller bien, elle était charmante, gentille, puis un jour elle m'a demander de couché avec elle, j'ai dit non, qui plus est il y avait la fameuse fille que j'aimais dans la pièce à coté..
Elle m'a forcé, j'ai crier et l'autre est venue, mais elle n'a rien fait elle a regarder faire sans rien dire.. Par la suite pendant plus d'un ans et demie je n'ai pu être proche d'une fille, j'ai finit par tomber a nouveau amoureuse, et je suis rester un ans et demie avec elle, mais c'était toujours pas la bonne apparemment, j'ai tout foutu en l'air elle m'a larguer car j'avais honte de mon corps du fait que je me sois faite violer, que je n'avais as confiance en moi a cause de mon père et que j'étais devenu agressive a cause de mon agression.. Quand elle est revenu c'était trop tard j'avais fuguer et coucher avec une autre, j'ai eu du mal à me remettre de cette rupture car cette fille c'était mon filet de secours.. Puis j'ai rencontré quelqu'un d'autre, quelqu'un de proche, de merveilleux, vous voyez, cette fille qu'on aime sans chercher à savoir pourquoi.. Juste on l'aime, les premiers temps tout avait disparu, plus de douleurs, je me sentais belle dans ses bras.. Puis son venu les première engueulade de couple et je ne savait comment réagir, on a donc casser 7 mois plus tard, j'était au bord du gouffre mais elle est revenu en me disant que sans moi c’était pas possible.. Par la suite encore des disputes, des non dits, etc.. J'ai fini par lui raconter mon histoire et je ne savais pas dans quoi je l'engager car la fille qui m'a violer à refait surface dans ma vie, avec des menaces etc, j'ai voulu porter plainte mais ma mère ne m'a pas cru, j'ai donc été voir une de ses amis qui était dans la police qui a fait quelques recherche pour moi sur l'origine des messages, malheureusement j'ai appris que tous ne provenait pas de la fille en question et qu'un de mes proche était impliqué. Je ne sais toujours pas qui aujourd'hui..
Les menaces ont duré longtemps jusqu'à ce que j'ai mes 18 ans en fait.. Ma copine était à bout de nerf, car notre histoire est la même.. Elle supporter plus de me voir pleurer tout le temps a cause de ça et penser que je n'était plus heureuse avec elle.. Elle à fait un TS loupé puis m'a tromper avec une fille de 25 ans.. J'étais détruite, puis elle a fait une seconde TS quand j'ai voulu partir, je suis restée car j'en était encore folle amoureuse. Tout aller mieux on a eu une période de bonheur intense, c'était parfait on était exactement sur la même longueur d'onde, puis est venue la rentrée.. On se voyait moins, plus de mots doux, plus rien en fait, même de ma part.. j'ai commencer à doutais de moi sur, tout, a me trouver grosse (j'ai arrêté de manger pendant plus d'une semaine pour maigrir et j'ai finit à l’hôpital..) L'horreur totale pour elle, je l'ai déçue car je n'étais plus la pour elle, en fait j'étais plus la tout cour et je me suis rendu compte de ma connerie qu'une fois au bord de la rupture..
Ce qui nous mène à maintenant ou ma copine me dit qu'elle veut mourir, qu'elle m'aime plus le lendemain change de version, moi je pleure matin, midi et soir.. Avant elle me disait que j'était sa femme aujourd'hui, elle ne me regarde plus, ne me parle plus et m'appelle par mon prénom ( je déteste ça car j'aime pas mon prénom et que l'on m'a toujours appelé par mon prénom uniquement pour m’engueuler..)
Elle veut que j'aille voir un psy mais j'ai eu trop de mauvaise expérience, j'en arrive à penser que je suis un déchet de la société et que le monde serait mieux sans moi.. Je ne me vois plus d'avenir, et aujourd'hui ma copine m'a dit que tout façon je n'étais pas la femme de sa vie qu'il fallait que je l'admette.. C'est pas ça qui me fait mal, car je sais que je suis sans doute pas la femme de sa vie, mais c'est juste qu'elle tire das conclusions sans me laisser la chance de pouvoir l'être.. Je sais que je me vois avoir une vie de famille avec elle et avant c'était le cas aussi pour elle, mais aujourd'hui elle dit m'aimais mais d'un autre coté elle ne me fait quasiment plus de compliment, alors qu'elle complimente d'autres filles etc.. Et j'ai plus la force de lui dire ce qui ne va pas.. J'attend juste qu'elle parte...

Merci à ceux qui liront ce pavé et désolée pour les fautes..
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 01 Déc 2013, 22:56

J'ai lu ton "pavé". Juste là de suite, je n'ai pas le temps de te répondre mais je n'avais pas spécialement envie de te laisser "dans le vent", alors juste... bah pas de connerie, et je repasse plus tard ou demain pour te répondre un poil plus constructivement, parce que juste te répondre "courage", bah... c'est un début, mais je pense que ton "déballage" mérite plus constructif comme réponse, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Lun 02 Déc 2013, 21:02

Merci booh, tu as l'air d'avoir été le seul à avoir eu le courage de lire tout ça..
En fait je ne sais même pas pourquoi avoir dit tout ça puisque tout s'aggrave de jours en jours...
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Lun 02 Déc 2013, 22:09

Si j'ai lu aussi, mais...
Désolée, j'arrive pas à rassembler de réponse cohérente u_u Je pensais que d'autres le feraient mieux, je pense que ça va finir par se débloquer (au niveau des réponses à ton topic je veux dire).

Courage...
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Lun 02 Déc 2013, 22:21

Merci, j'ai de toute façon conscience que je ne suis pas la seule dans une situation semblable, je vois seulement les choses s'aggraver.. En fait je n'attends même pas de réponses, je cherches juste à savoir si je suis folle ou si c'est juste une impression..
Ce soir, par exemple, je me suis forcée à manger car je n'avais pas faim ( je me trouve grosse: 1m61 pour 60 kg), rien que de penser à de la nourriture ça me donne envie de vomir..
Mais le lendemain je vais me regarder et me dire que je suis trop maigre et manger comme un ogre..

J'ai finis par ne plus essayer de comprendre ce qu'il se passe dans mon cerveau
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 10:41

Bon moi aussi je pensais que des réponses trop constructives allaient venir mais finalement ça n'a pas l'air donc je vais essayer de répondre comme je peux.

Cette fille ben... la relation que tu as eue avec elle elle me donne pas l'impression de t'avoir aidée des masses dans les "mauvaises" phases... Je ne sais pas jusqu'à quel point tu as tenté de lui faire comprendre que ça n'avait rien à voir avec elle quand t'allais mal, mais je suppose que t'as essayé. Qu'elle le prenne pour elle, qu'elle soit déçue que tu ne sois pas là pour elle alors que t'étais un peu au fond du trou, tout ça me donne l'impression qu'elle ne peut pas t'aider même en mode amoureuse parce qu'elle n'en a peut-être pas la force et qu'elle ne te comprend pas. Je ne la connais pas mais ton histoire me donne l'impression qu'elle a ses propres problèmes. C'est difficile d'être en couple/d'être ami avec quelqu'un qui a ses problèmes quand on a aussi ses problèmes et des gros. Des fois ça aide, mais des fois ça fait couler, là j'ai l'impression que votre relation elle était pas des masses saine. J'ai pas l'impression que vous avez la capacité de vous aider mutuellement, que la compréhension est au rendez-vous.

Et ça me fait penser que tu devrais peut-être renoncer à elle si tu peux. Ou couper les ponts pour le moment. Réagir au fait que son attitude te blesse quoi si tu n'as pas la force de poser les choses.

Ton inhibition avec les psys, est-ce que c'est au point de t'empêcher de contracter un seul rendez-vous avec un seul ? Un rendez-vous où tu ne commencerais pas forcément à vider ton sac, mais où tu pourrais expliquer que tu as eu des mauvaises expériences et le jauger un peu, voir si le feeling passe.

Parce qu'il me semble clairement que t'as besoin d'aide.

Je ne crois pas que tu es folle, mais je crois que t'es peut-être bien en passe de développer des troubles alimentaires. Du coup aide souhaitée a fortiori quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Littl'Sushi




Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 11:35

J'ai tout lu aussi, et je ne pense pas que tu sois folle non plus. Se sentir mal et ne pas aller bien ça n'est pas du tout de la folie.
Je suis assez d'accord avec Ide concernant ta petite amie ; d'après ce que tu racontes, ça ne donne pas vraiment l'impression qu'elle t'aide à surmonter tes problèmes, au contraire. Et si tu attends qu'elle parte comme tu le dis, c'est que tu espères quelque part qu'elle mette fin à votre relation, non ? Tu t'es peut-être rendue compte par toi-même que ça ne fonctionnait plus entre vous. Même si une rupture n'est jamais un moment heureux, parfois elle permet de se sentir mieux par la suite.

Tu as eu de si mauvaises expériences que ça avec des psy' auparavant, ou c'est "juste" que tu n'as pas trouvé celui qui te mettait à l'aise ? Je crois également que tu dois te faire aider et soutenir, car les troubles alimentaires ne sont pas à prendre à la légère.

Et dernière question aussi : est-ce que tu as toujours des contacts avec ton père ? Je sais que c'est difficile de changer du tout au tout quelque chose qui est ancré en nous depuis notre enfance, mais tu ne dois pas croire ce que te disais ton père : tu n'es certainement pas nulle, nous avons tous de la valeur, ne crois pas que tu en as moins que quiconque. Et garde courage.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 18:37

Je vais assez à l'opposé concernant ta relation avec ta copine, en fait.

(désolée, j'ai pas eu des masses de temps pour te répondre, et j'avoue, après, que faute de "nouveau message" dans le topic, j'ai un peu zappé, mea culpa)

Donc ouais. Concernant ta relation avec ta copine, je n'irais pas jusqu'à dire que c'est mort, et qu'elle t'enfonce.
Par contre, je pense qu'une grosse et franche mise à plat sur vos attentes respectives quant à la relation, sur l'aide mutuelle que vous pouvez ou ne pouvez pas vous apporter, ca s'impose en urgence.

J'ai un peu eu le sentiment, à te lire, que tu en attends trop d'elle. Tu ne te confies pas à grand monde, tu ne vois pas de psy... Et je peux concevoir que ca fasse peser sur ses épaules à elle un poids qu'elle n'arrive possiblement pas à gérer. Surtout que bon, tu parles de TS de son coté aussi, donc je peux imaginer qu'elle n'a pas une vie "rose bonbon poneys fringants et arc en ciels chatoyants" elle non plus...

Pour avoir vécu une situation quelque part un peu similaire avec mon ex copine, je peux confirmer que voir la personne qu'on aime partir en couille, et se sentir totalement démunie face à ca, c'est assez à se flinguer comme situation. Et en tous cas, c'est juste idéal pour flinguer la relation. Parce qu'on se retrouve à devoir gérer (ou croire qu'on doit gérer, parce que c'est pas forcément le cas objectivement) des trucs un peu ingérables.
Et que les réactions qu'on peut avoir face à ca, elles sont diverses, mais que je ne pense pas que y en ait d'optimales. Pour ma part, j'étais allée un peu dans l'extrême inverse que ta copine, à savoir être TROP sur son dos, TROP controlante, TROP présente, mais la réaction "se protéger et prendre de la distance", elle me parait tout aussi concevable et compréhensible.
Et à vrai dire, ni l'une ni l'autre ne sont saines (hum, devine pourquoi mon EX copine a pris le statut d'EX copine, hein..)...

Mais pour autant, je pense qu'une grosse mise à plat, à coeur ouvert, des deux cotés, ca pourrait pas mal faire avancer le schmilblick.

Et, ouais, je pense que le fait de te faire aider, c'est pas exactement optionnel, là. 

Alors oui, je sais, une mauvaise expérience avec un psy peut sacrément refroidir. J'ai aussi mis masse de temps à me shooter le cul à aller voir un psy, alors que je faisais de la merde sur plusieurs plan (picole, hyperphagie, automutilation), parce que j'avais vu une psychologue scolaire conne comme un balais dans mon enfance, et que pour le coup, c'était un peu "Retourner chez ce genre de cinglée, c'est juste NON".

Pour autant, je peux maintenant t'assurer qu'on peut être très agréablement surpris, et que depuis que je me suis bougée le cul à retourner voir un psy (une psy, dans un premier temps, qui me suivait pour mes problèmes de bouffe, qui a été géniale, puis le psy chez qui je vais maintenant, qui m'a été conseillé par la première pour un travail plus général que juste ciblé sur les problèmes de bouffe), bah... J'ai fait un chemin qui n'aurait surement pas été possible sans ca.

Mais oui, au début, j'ai stressé. Et entre les deux, j'avais tenté une autre psy, qui m'est sortie par les yeux au bout de deux rendez vous (d'où le fait que j'étais retournée voir la psy qui m'avait suivi pour la bouffe pour lui demander de me conseiller qqun).

Mais n'empêche... Les psy, c'est comme les coiffeurs : t'en as chez qui tu ressors avec les cheveux en vrac, et ceux qui savent te coiffer. Pourtant, ca ne viendrait à l'idée de personne de dire "Plus jamais je vais chez le coiffeur" après une coupe foirée, hein...
Faut clairement prendre le temps de chercher celui qui te convient, mais c'est pas parce que tu as des mauvaises expérience que tu vas forcément pas trouver un psy "à ton pied".
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 21:46

Alors pour tous vous répondre, pour ce qui est de ma relation avec ma copine, elle a clairement pas une vie rose loin de la, je n'en dirais pas plus par respect pour elle. Pour ceux qui me disent que c'est mort, je dirais pas ça.. Je rejoindrais plus Booh en fait.. Je lui en ai toujours demandé trop, elle me l'a déjà fait remarquer, le problème c'est que je ne parviens pas à me contrôler..

Je vais essayer de mettre les mots sur ce qu'il ce passe dans ma tête envers elle pour essayer de vous faire comprendre.. Quand je l'ai connu, je ne parvenais plus à m'attacher, je ne ressentais presque plus "rien" dans le sens ou j'avais tellement mal que je me sentais vidée de tout le reste, puis son arrivée, ça à été comme une révélation. Tout d'un coup j'étais de nouveau heureuse, j'étais amoureuse, ça faisait bizarre au début mais je pouvais enfin penser au futur, j'avais zapper tout mes problèmes.. Pendant des mois ça à été le bonheur, puis elle est tombée malade.. Elle été à l’hôpital et je n'avais pas le temps (j'étais en béquille suite à un accident + 1h de route pour aller à son hôpital) et pas la force d'y aller surtout.. Mais je l'appelais chaque jour, je demandais des nouvelles d'elle à sa jumelle durant son opération. Puis suite à ça j'ai finalement pu y aller, mais j'ai mentalement pas supporter de la voir si faible.. Puis elle a finit par guérir et par sortir, c'est à ce moment là qu'à eu lieu notre rupture car sa soeur m'a reproché de pas être venu assez vite et ma réaction lorsque je l'ai vu.. Et comme elle sont jumelles elle sont très fusionnelles ( je prétends pas comprendre ce lien..)

Bref c'est suite à ça que je me suis "accroché" à elle, car j'ai de nouveau ressentit cette douleur..
Je n'arrivais plus à manger, je ne sortais plus de ma chambre, plus rien.. Je n'y arrivais décidément pas, et je voyais qu'elle aussi aller mal même si elle jouait les fortes..

Concernant le fait que j'ai dit que j'espère qu'elle parte, c'est tout simplement que j'ai le sentiment de ne pas être à la hauteur, qu'elle serait mieux avec une autre...

Pour le psy, je suis complètement bloquée, je n'arrive pas à prendre de rendez-vous, ma copine m'a proposé d'aller voir un psy qu'elle a vu dans le passée, qu'elle me prendrait rendez-vous et qu'elle m'accompagnerait la première fois.. J'ai donc finalement après une longue discussion accepté d'y aller..
Revenir en haut Aller en bas
Onda




Féminin
Nombre de messages : 2692
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Passion : Lecture, Ecriture, Musique, Natation, Internet...
Surnom : Onda, Less, Lestounette puis d'autres plus ridicules les uns que les autres...
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 21:51

C'est un pas en avant que tu acceptes de voir quelqu'un, c'est bien !
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 22:09

Je ne suis pas sur que ça en soit véritablement un, je me connais, j'irai une fois puis je n'irais plus..

Je pense que certain d'entre vous, on raison sur le fait que je développe des troubles alimentaires, ma copine m'a fait la remarque que j'avais beaucoup maigris, hier midi j'ai refusé de manger, pas envie de me forcer et de vomir ensuite.. Ce soir j'ai trop manger, envie de vomir comme toujours.. C'est fou comme la nourriture peut être une source de dégoût..

Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Jeu 05 Déc 2013, 23:35

Pourquoi partir perdante, vis à vis du psy ?

Te laisser la porte ouverte en mode "si ca ne colle pas, je n'y retourne pas", soit, je comprends. Mais partir DIRECTEMENT dans l'optique de "Je n'irai qu'une fois"... c'est un peu du sabotage caractérisé, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Sam 07 Déc 2013, 11:53

Je ne sais pas.. De toute façon, ça n'a plus l'air d'actualité, je ne suis plus avec ma copine depuis hier soir..

Elle m'a annoncé hier soir qu'elle irai voir une fille demain ( avec qui il s'est passé des choses durant notre rupture), je ne l'ai clairement pas supporté.. Quand j'ai reçu son message j'étais en train de manger, mais ça m'a couper tout appétit, voir pire..
Je l'ai appelé pour que l'on s'explique, elle me fait "Je fais pas ça contre toi, c'est juste pour me faire du mal". Je lui ai dit de faire son choix, elle m'a dit qu'elle ne savait pas, on s'est donc quitté sur ça.. Sachant que la fille en question est une amie de la fille qui m'a "agresser".. J'ai donc recu dans la nuit un message de la fille en question qui disait " ta meuf te trompe, tu veux des photos? ". Sachant que ma copine, fin ex.. ne m'a pas trompé, mais que maintenant que je l'ai laisser, elle pourrait aller voir la fille..

Mon ex m'a envoyé un message ce matin en me disant qu'elle ne voulait que de moi, mais qu'elle m'avait fait trop de mal.. Aller savoir pourquoi, j'ai répondu.. Je lui ai dit que c'était trop tard qu'elle a fait son choix et qu'elle m'a trahis ( elle m'avait jurer de ne plus la contacter après que l'on se soit remise ensemble). Hier soir sur le coup de la douleur, j'ai repris mon ancien couteau, juste pour me sentir vivante au lieu de se vide.. et ce matin je l'ai dit à mon ex qui m'a fait son long discours comme quoi je lui ai promis que je recommencerais jamais lorsque l'on s'est mise ensemble, etc..

Une trahison contre une autre en gros.. Elle veut que l'on se voit pour parler de tout ça, mettre les choses à plat.. Seulement toute la semaine prochaine, elle est chez sa tante.. Je n'ai même plus envie de la voir ou de voir qui que ce soit d'ailleurs.. J'ai envoyé balader mon meilleur ami quand il m'a appelé car mon ex l'a appelé de peur que je fasse une connerie.. Dans la foulé, j'ai appris que mon père est gravement malade et à l’hôpital..

Dur soirée hier soir.. Je me sens vide, vidée, j'ai mal.. Je me sens tellement pas à la hauteur, (argument que j'ai sortie à mon ex pour arrêter de lui parler ce matin) une vrai torture alors que dans le fond j’espérais qu'elle finisse par se rendre compte que je suis pas assez bien pour elle.. Je suis totalement perdu, j'ai bien envie de recommencer comme par le passée...

Juste besoin d'écrire un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Sam 07 Déc 2013, 13:11

Franchement, reste pas seule. Histoire de limiter les conneries quoi.
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 08 Déc 2013, 22:34

Aujourd'hui, pire journée de toute ma vie.. Je n'ai pas dormi de la nuit à part une heure ou j'ai fais un cauchemar, ce même cauchemars qui m'a hanté pendant des nuits.. Je me suis réveillée en pleure, les bras en sang, je me suis griffée à sang durant la nuit, j'ai arraché les croûtes de la veille..
J'ai passé la journée à bosser mes cours, mon projet.. Après tout noyer ma peine dans le travaille, c'est pas plus mal.. Elle m'a reparlé aujourd'hui, elle m'a dit qu'elle regrettait, apparemment elle s'est rendu compte du lien entre cette fille( appelons la c) et celle qui m'a abusé (appelons la A).. Apparemment C aurait fait des photos durant leur relation pendant notre rupture et les aurait ensuite envoyées à A pour avoir un moyen de pression sur moi..

Je suis prise dans un conflit où je ne maîtrise plus rien, et ou je me sens totalement impuissante..
C'est dure car je n'ai plus la fille que j'aime pour me soutenir, les larmes et les yeux qui brûlent.. L'envie de partir loin ou bien de ne plus voir personne.. Mon ex veux qu'on se voit et que l'on parle, j'ai peur de craquer.. J'ai peur de ne pas résister à la voir, j'ai compris après coup qu'elle n'y aller pas pour me tromper mais simplement car cette fille à eu une présente rassurante pour elle alors que je n'étais pas la.. Qu'elle avait besoin de voir d'autre gens que moi, toujours moi.. Et je me rends compte que je l'enferme, que je l'a surveille que parfois je me comporte mal en faisant passer mon petit plaisir avant..

De quel droit est-ce que je peux contrôler qui elle voit? Qui suis-je pour ça? Juste une fille pourrie gâtée qui a cru qu'elle pouvait tout contrôler.. Après tout pourquoi m'aimerais t'elle? Je ne sais pas réagir face aux autres, j'ai toujours eu des réactions bizarres, disproportionnés.. Je ne sais pas réagir face à la tristesse des autres, ni à la mienne..

Au fond, je suis juste bonne à rien.. Pas capable d'avoir des notes correctes, je fais pleurer ma mère, mon père n'est jamais satisfait de moi, oui il a sans doutes raison quand il me dit " Tu n'es bonne à rien, tu feras rien de ta vie..". Je me hais, je hais tout le monde.. Ces gens plus intelligents qui me prenne de haut, ceux qui m'insulte parce que j'aime les filles, ceux qui me dise que j'ai un problème et ceux qui me dise que j'en ai pas..

Ce soir j'ai le cœur trop lourd, moi qui fait de la musique pour me soulager, bah ça ne me soulage plus..
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 08 Déc 2013, 22:41

Franchement, je pense qu'elle a raison : vous larguer par téléphone, euh.. bof quoi.

Je ne sais pas si vous voir va ou non permettre de repartir dans votre relation ou si ca va permettre de la finir "proprement", mais dans un cas comme dans l'autre, je pense que ca ne peut être que profitable, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Littl'Sushi




Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 29
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Mar 10 Déc 2013, 12:49

Oui, je crois aussi que parler sincèrement, franchement et surtout face à face vous permettra d'avancer, quel que soit le chemin que vous prenez. Au téléphone on ne voit pas le langage corporel, on peut fuir, raccrocher à tout moment. C'est plus difficile en vrai. Il faut que tu poses les choses avec elle.

Et peut-être que le fait qu'elle soit chez sa tante et que tu ne puisses pas la voir tout de suite te permettra de prendre du recul sur la situation et ainsi lui parler posément ?
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 05 Jan 2014, 12:26

Me revoilà un long moment plus tard.. Nous avons parler, elle a pleurer et est revenu.. Nous avons passer quelque semaines, jour? De bonheur jusqu'à ce fameux 2 janvier ou elle est rentrée chez elle.. Le soir je reçois un message ou elle me dis vouloir en finir alors moi je fais quoi je tente de la raisonner.. Après une heure elle et toujours aussi instable donc pas le choix trop peur qu'elle fasse une connerie j'appelle sa sœur jumelle qui s'en mêle et tente de la raisonner.. Pas forcément le meilleur choix.. Depuis elle est instable alors sa sœur la soutient, je tente de faire de même mais elle est devenu froide distante, me dit hier soir qu'elle veut partir a l'armée et qu'on se reverra jamais.. Pour me dire l'instant d'après qu'elle ne pourra jamais m'oublier, qu'elle m'aimeras toujours.. Puis ensuite me dire que je devrais partir.. Et ainsi de suite.. J'ai finit par prendre un somnifère, je n'ai pas dormit presque depuis le soir du 2.. Et sombrer dans le sommeil en pleur..
Elle fait une dépression et en a tout les symptômes mais manipule tout le monde pour que personne ne le voit.. Je suis la seule a l'avoir vu.. Et pire personne ne me croit.. Aujourd'hui sa sœur m'a dit que c'était comme ça qu'elle était comme ça qu'il fallait que je la quitte. Qu'on pouvait plus l'aider.. De la conneries en barre, comment une sœur qui plus est jumelle peut dire ça??
Je me retrouve de nouveau seule, j'ai mes propres problèmes qui me retombe dessus.. Et j'ai vraiment le sentiments d'être la seule qui a un tant soit peu de discernement dans cette histoire.. Pourtant je suis pas la plus doue pour ce genre de choses..
Bref ce matin nouvelle dispute avec ma copine et sa sœur, marre.. Tellement marre.. Je me tues à vouloir les aider et elle ne le voit même pas.. Comme un dégoût immenses de l'humanité.. Une envie de m'ôter la vie et de tous les laisser dans leur merde
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 05 Jan 2014, 12:53

Ah ben... en vla une année qui commence en beauté pour toi aussi...
Hum. J'ai pas de solution miracle en stock parce que si j'avais un manuel tout fait sur "comment aider la personne que vous aimez qui ne gère que dalle" ou sur comment encaisser ça sans virer dingue je commencerais par m'en servir...

Juste bah... tu fais bien de vider ton sac ici, quoi
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 05 Jan 2014, 14:35

Ouais.. On m'a dit que les deux première jour de l'année refléter la façon dont se passera la suite.. Magnifique...
Merci en tout cas de me permettre de vider tout ça..
Revenir en haut Aller en bas
self made mind




Masculin
Nombre de messages : 159
Age : 28
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 05 Jan 2014, 16:32

Boah, non, pas forcément, encore heureux. Même si en général, les gens se disent ça parce qu'ils se pinte tellement la gueule qu'ils ont une belle image des deux premiers jours et prévoient le bien pour la suite.
Mais rassure toi, y a des débuts d'années pourris qui se finissent très bien.
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 05 Jan 2014, 19:13

Sûrement, je sais pas.. J'en ai marre soit disant qu'elle me dit que je fais mon air supérieur, elle se mêle d'une chose qui ne la regarde même pas (problème familiaux) en me disant que je doit arrêter avec mes chansons de merde.. Ouais j'écris pour faire sortir.. Sauf qu'elle est bien contente quand au nouvel an j'ai trouver le courage de lui écrire une chanson d'amour... Je l'aime mais bon dieu qu'elle m'énerve quand elle fait ça.. Me rejetter la faute pour me dire que elle est mieux que moi, me dire que je la rabaisse.. Ça me rend dingue, dingue de douleur.. Déjà que je me déteste, que je hais mon corps et chaque respiration.. Elle n'arrange rien, j'ai juste envie de reprendre mon bon vieux couteau.. Je fais d'horrible cauchemar chaque nuit, elle ne trouve rien de mieux que d'accentuer ses peurs en me disant que si elle se reconstruit pas elle vas se tuer.. Franchement on m'a dit croit en dieu et ça ira mieux (oh une rime, j'en suis tomber bien bas..) mais j'y crois tellement pas puis quand bien même si il existe, il a pas le droit de me donner autant d'épreuve..

Je commence a faire comme elle, me morfondre, me complaire dans ma douleur.. Je trouve même des avantages à y être, c'est grave.. J'en dors plus, j'ai décrocher de mes études mais dans le fond je crois que j'y porte peu d'importance.. Je voulais juste l'aider moi c'est tout.. Peut être qu'elle a raison.. Elle sera peut être mieux sans moi.. Mais dites moi, suis je abominable a ce point?

Je hais ce monde, je me hais moi même, elle me rend malade avec sa dépression à passer d'une humeur à l'autre.. Un coup son trésor un coup son cauchemar.. Mais putin que quelqu'un lui dise que si elle continue son soit disant trésor ça finir par se couper les ailes..

Ras le bol général, excusez moi je retourne sur mon oreiller, avec mon ice tee et mes putin de larmes..
Je sais même pas pourquoi j'écris toute cette merde..
Revenir en haut Aller en bas
mouniou




Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 21
Localisation : 13
Passion : Equitation
Surnom : Mouniou
Date d'inscription : 21/09/2009

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 12 Jan 2014, 16:30

Allez encore, je sens que je m'enfonce.. En fait j'ai l'impression que l'on m'enfonce surtout..

La nouvelle mode de mes proches c'est de me dire que je suis froide, si il veulent.. Ça me blesse, mais je me tais.. J'attend d'être seule pour pleurer.. Soit disant que je suis égoïste aussi, même insensible on m'a dit.. Et plus ils me le disent et plus je m'enferme..
Ma copine m'a dit hier qu'elle me comprenait plus.. Sa jumelle m'a dit que si elle était malheureuse c'était de ma faute.. Qu'il fallait que je la quitte.. J'ai tenté d'en parler à ma copine mais impossible de dire que sa jumelle m'avait dit ça.. Je veux surtout pas me mettre entre elle, résultat je lui ai dit qu'on m'avais dit qu'elle était malheureuse et quand elle ma demander qui j'ai répondu personne..
Mais qu'elle conne je suis ma parole.. Maintenant elle crois que je mens que je suis un mytho comme elle a dit.. Elle m'a même dit, je suis déjà mal et faut toujours que tu dise n'importe quoi pour qu'on s'occupe de toi..
Si elle savait, mais putin je peux pas dire la vérité.. Je veux pas être la source d'une de leur dispute...

Devrais-je disparaître? Est ce qu'elle dit vrai? Je sais plus, je vous jure je sais plus je suis perdu.. J'en arrive à penser qu'ils ont tous raison même quand ils me disent que la vie sans moi ça serai pareil..
Quand ma copine me dit si tu continues à me mentir bah ça va se finir arrête d'inventer de la merde pour faire croire que t'es mal..
Sauf que j'invente rien, je me suis foutu dans ma propre merde mais putin que je suis mal.. Je fais pas semblant, hier quand j'ai pleurer c'est a peine si elle m'a pris la main.. Elle m'a juste dit arrêté de pleurer, même pas un mot tendre.. Je crois qu'elle me déteste et tout ça c'est de ma faute.. Tout les gens de qui j'étais proche, je m'en suis éloigner et maintenant ils me disent tous de mourrir.. Mais si il savait comme ça fait mal.. Comme je serais capable de le faire.. Et pourquoi j'ai toujours ce putin d'espoir.. J'ai était chez un psychiatre qui m'a absolument pas aider, on a parler il m'a proposer des cachets.. C'est tout.. Rien d'autre.. Alors c'est juste ça ma porte de sortie des pitons de médicaments?
Bah non j'en veux pas, je veux pas devenir dépendante de ces merdes, j'ai envie d'en prendre juste pour décrocher de la réalité, avoir la force de me jeter d'un pont..
Mais je ferais rien, c'est plus satisfaisant de me voir recroqueviller a souffrir.. Depuis hier, j'ai les yeux qui brûlent.. Les larmes qui coulent ou qui veulent couler sans cesse, ma copine qui m'a dit que c'était ma dernière chance.. Sa sœur qui me dit de la quitter car tout et de ma faute.. Moi qui me suis inquiète car mardi ma copine avait fuguer.. Mais je suis la seule a voir que je fais pas semblant.. Ou alors je suis folle..
Et l'autre pute qui revient m'envoyer des messages en anonymes avec des menaces, qui me dit qu'elle va me tuer.. Si elle savait comme ça serait en fait la meilleur chose qu'elle pourrait faire pour moi..

Je dérape complètement, j'ai envie de tout lacher, de sortir tout ce qui me fait mal.. Mais c'est impossible car ce serait créé de nombreuse disputes que de déballer la vérité.. J'arrive même plus à me considérer comme une personne bien.. En fait je crois pas que je le suis.. J'ai mal à en creuver et en a peine quelque semaines tout le monde me pousse dans cet direction..

J'ai montrer ce sujet à ma copine qui m'a juste dit: lol après t'inventer qu'on te martyrise bah tu vas inventer n'importe quoi à des inconnus pour qu'on te plaigne..

Peut être que je devrais donner raison à sa sœur, peut être que c'est vraiment de ma faute.. Peut être que j'ai niker 2 ans de sa vie.. Peut être qu'elle a raison que c'est juste dans ma tête que rien n'est réel, peut être qu'en fait je n'existe même pas..
Peut être qu'au fond je ne suis personne, à part un monstre..
Revenir en haut Aller en bas
Améthyste
Chef Anim'


Féminin
Nombre de messages : 224
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Passion : Je sauve des gens, vazy
Date d'inscription : 22/01/2013

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 12 Jan 2014, 17:07

J'ai lu tout ton sujet, et désolée si ce que j'écris te plaît pas, d'avance.

Oui, se plaindre ça sert pas à grand chose. C'est agir qui va changer les choses, pas juste subir et attendre que ça aille mieux de façon magique.
Ta situation a l'air difficile, d'accord. Mais euh... j'ai l'impression que tu y contribues pas mal à cette situation.

Premièrement, parce que c'est une des solutions les plus simples : par rapport à la personne qui te harcèle / menace par tel ou sms : change de numéro, bordel !
Tu copies tous tes contacts, tu change de carte SIM (et donc de numéro), tu renvoies ton numéro à toutes les personnes à qui tu fais confiance pour pas transmettre ton nouveau numéro à n'importe qui (pour pas qu'elle tombe dessus), tu le communiques pas en public genre sur Facebook et hop, problème résolu, elle pourra plus te faire chier par sms.

J'veux dire, oui c'est relou à faire, mais euh... problème réglé après ça. Au moins, ça te débarrassera d'un truc parmi toute la merde dans laquelle tu nages.


Ensuite, tu parlais de porter plainte à un moment, il me semble. Tu sais, t'as besoin de personne à part toi-même pour porter plainte. Et si tu veux pas porter plainte, tu peux déposer une main courante.
Ça permet de ne pas lancer de poursuites à proprement parler, mais de déposer une sorte d'avertissement pour les flics. Si quelqu'un a déjà déposé une main courante contre elle ou le fais par le futur, ils sauront qu'il se passe vraiment un truc.

J'veux dire, t'as besoin de personne pour prendre des dispositions et agir. Seulement de toi. Tu disais avoir envie de porter plainte, te prive pas d'agir conformément à tes envies sous prétexte que quelqu'un, fut-ce ta mère, ne te crois pas !


Par rapport à ta copine et à sa soeur : sérieusement, prends de la distance. C'est plus possible là. C'est pas de l'amour que je vois moi, c'est juste une relation putainement destructrice.
Là aussi, il va falloir agir. Tu peux pas évoluer dans une relation saine dans ces conditions. Donc soit vous posez les choses à plat, sans mentir ou dissimuler des choses, soit vous vous éloignez.
Mais continuer à vous foutre en l'air mutuellement jusqu'au point de rupture, c'est pas une option hein. Pas une bonne en tout cas.

Je sais que c'est dur de se bouger le cul pour changer les choses, surtout si ça remet en question des relations auxquelles on tient. J'en ai fais moi-même l'expérience, et non, c'est pas facile. C'est même ultra douloureux.
Mais rester en vie, au bout d'un moment, c'est moyennement négociable. Tu peux pas continuer à te détruire et à laisser les autres te détruire sous prétexte que tu aimes une fille ou l'a aimé.

L'amour est pas censé te faire plus de mal que de bien, merde !

Il y a pleins de choses que tu peux mettre en œuvre pour stabiliser ta vie et construire ce qui te rendra heureuse et te permettra de t'épanouir. C'est absolument pas dans un environnement de troisième guerre mondiale lesbienne que tu y arriveras.
Au bout d'un moment, tu as beau aimé une personne, tu restes l'actrice principale de ta vie. Tu passes avant. Morte ou en hp à durée indéterminée pour dépression profonde, tu pourras aider personne de toute manière.

Donc bouge toi. Vraiment.
On s'en fout de ton entourage. C'est toi qui importe, pas ce qu'ils disent, pas leurs pétages de plombs, TOI.
Et c'est toi qui as les cartes en main pour t'en sortir et aller mieux, c'est pas quelque chose qui te tombera dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://royal-fuck-deluxe.tumblr.com
Onda




Féminin
Nombre de messages : 2692
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Passion : Lecture, Ecriture, Musique, Natation, Internet...
Surnom : Onda, Less, Lestounette puis d'autres plus ridicules les uns que les autres...
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Dim 12 Jan 2014, 22:06

Y a aussi l'option mettre le numéro en question sur liste de rejet et l'effacer : plus simple que changer de numéro...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand besoin de parler..   Aujourd'hui à 19:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand besoin de parler..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» bébé 17 mois et fin de grossesse, besoin de sommeil!!
» point de côté ... et besoin de parler ...
» parce que nous avons besoin de parler [shannichou]
» Nouvelle sur le forum et besoin de parler...
» besoin de parler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: