Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Le retour du vide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Le retour du vide.   Sam 23 Nov 2013, 18:24

Salut,
C'est moi, me revoilà.
J'aime pas mes post du passé, ça s'trouve vous m'avez répondu LOL, mais j'irais pas voir. (désolé si vous avez pris cette peine)

Trop d'choses ont changé.
J'ai cru que ça allait mieux.
J'ai viré de ma vie un connard, j'ai changé d'environnement au niveau de mes études, j'ai bougé, j'ai appris à sortir un peu même si c'était avec des gens pas joyeux genre un plan cul, et puis j'ai pris mes marques. Là ça sent gros comme une patate la routine qui s'installe, du coup bah... Je plonge.
Tout devient un automatisme et tout ce que je me cachais, tout ce que j'avais enfouis durant la période où j'ai eu un nouvel environnement, me remonte à la gueule, comme ça. BAM. Dans ta face !
J'me sens vide, j'sens mon monde vide.
C'est mon problème depuis longtemps.
J'vois le monde, celui des autres, j'vois les gens évoluer, évoluer vitesse grand V, ça s'arrête pas. Ils construisent des projets qu'ils exécutent jusqu'à la fin, ils ont des buts, des envies, bougent,... Evoluent.
Et moi j'y arrive pas.
Je suis bloquée et j'ai l'impression d'être bloquée pour toujours.
J'me rends compte que rien ne change pour moi.
J'évolue pas, j'évoluerais peut être jamais, car je fais rien pour.
Je me sens vide car rien ne me motive.
Tout m'ennuie, voir m'emmerde (c'est un peu plus fort comme mot, ça parait encore plus lourd et c'est comme ça que je le ressent).
J'me dis souvent "putain meuf ...", "putain meuf ça fait trois ans que t'es inscrite au code, que tu bousilles l'argent de tes parents, que tu ne fais rien pour l'avoir", "putain meuf, ça fait depuis le collège que t'en branle pas une, tu fais pas tes projets à rendre, tu reporte tout à la dernière seconde et tu te contente de rendre de la merde" "putain meuf, c'est la 164 eme fois que tu pense à faire du sport et à manger sain et c'est la 164 eme fois que t'abandonne au bout de trois jours" et j'en passe des plus belles.
J'en branle vraiment pas une.
Je sais pas pourquoi cette attraction pour le Ne Rien Faire est aussi forte chez moi.
Parfois c'est pas l'envie qui manque, en général on peut comprendre que le code ou les devoirs c'est barbant, mais même pour les choses que je veux réaliser par moi même, soit je ne commence pas, soit je ne termine pas.
J'me dis aussi "mais si tu t'embêtais a REALISER, p't'être que le vide serait moins vide, c'est l'occasion d'évoluer" mais ouais, bof, j'ai beau m'le dire, deux minutes après j'suis encore dans mon lit a regarder des vidéos de lolcats et en trainant sur instagram.
J'me comprends pas sérieux.
J'suis désolée si j'écris mal mais là j'ai absolument pas envie de me prendre la tête alors j'écris comme je l'pense.

Ça me fous vraiment mal cette situation.
J'en chiale comme un gros bébé, j'aime pas cette facette de ce que je suis. Et là ça va faire une semaine que ça me bousille. Je sais pas à qui en parler.
J'recommence à sécher les cours car je suis pas motivée, et que j'ai peur que les gens le ressentent. Alors je dis que je suis malade, que j'ai rendez vous avec le plombier/technicien de télécom, ect...
En fait j'ai juste honte qu'on ressente ce manque de motivation.
J'me suis dit que si un jour j'ai mon code, bhen j'le crierais même pas sur tous les toits comme le font mes amis, parce que moi j'l'aurais eu des années plus tard. Trop honte, passer pour la débile de service quoi.

J'me rends compte aussi que j'ai jamais eu de victoires dans ma vie, vu que j'ai pas de buts, c'est difficile d'accomplir des choses.
J'ai jamais été félicité pour quoi que ce soit, donc est ce que j'en branle vraiment pas une depuis mon enfance ?
Est ce que du coup ça fait que c'est ma nature d'être comme ça ? Donc je dois vivre avec ça toute ma vie ? ça craint pas un peu ? A ce rythme dans quelques années je suis à la rue.

Je sais que je m'éparpille mais j'ai la trouille, ça me retourne totalement le cerveau.

Je crois que là j'avais surtout besoin de vider mon sac, mais j'ai aussi besoin d'aide parce que je vois pas la fin de ce vide.
Mon monde est un vide.

On pense juste de moi que je suis un peu feignante, et ça me blesse car j'ai l'impression que c'est pire que ça, je suis pas juste feignante. J'ai vraiment l'impression d'être sous l'emprise de quelque chose de mauvais, de vide, d'horrible, qui me brise, me fait du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Sam 23 Nov 2013, 19:53

Ben... le coté "incapacité à se bouger le fion", c'est quand même vachement un des critères de diagnostic de la dépression, hein. Alors bon, je suis pas psy, et je ne vais pas te dire "non mais c'est normal t'es en dépression, ma pauvre, alors c'est normal que tu n'arrives pas à bouger".

Parce que bon. Même si effectivement tu es en dépression, y a pas tellement le choix : bouger il faut.

Mais. Est-ce que tu ne te fixes pas des objectifs à trop long terme, ou trop abstraits ?

Je m'explique :

"Passer mon code" ou "faire mes devoirs", ou "faire du sport", c'est bien, mais c'est vague, c'est pas du "jour par jour, pas après pas". Et sincèrement, quand on ne va pas top, c'est le "jour par jour" qu'il faut viser.

Donc... Est-ce que tu ne ferais pas bien de te faire des listes, des objectifs subdivisés ? (par exemple, au lieu de "je dois rendre mon exposé de francais pour le [date]", tu ne pourrais pas transformer ca en :

- Recherche documentaire [date]
- Rédaction de l'introduction [date]
- Rédaction du corps du texte [date]
- Mise en page [date]

C'est un exemple alacon hein. Mais le fait de "couper en morceaux" les tâches à accomplir, et donc d'avoir un truc très visuel (sous forme d'item tracés sur la liste), c'est en soi une récompence qui peut aider à faire continuer l'effort.

Et aussi, fonctionner à la carotte : un item tracé = tel truc que tu as envie de faire et que tu te donnes du coup le droit de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Sam 23 Nov 2013, 20:32

Maldecr@ne a écrit:

J'évolue pas, j'évoluerais peut être jamais, car je fais rien pour.
Impossible. T'évolueras que tu le veuilles ou non. On s'en rend rarement compte mais on change tout le temps.

Ne serait-ce que parce que ton corps évolue et que t'en dépends. Je me doute que ça te réconforte... Mais c'est impossible de ne pas changer.

Maldecr@ne a écrit:
putain meuf, c'est la 164 eme fois que tu pense à faire du sport et à manger sain et c'est la 164 eme fois que t'abandonne au bout de trois jours
Ça faut dire que ça concerne à peu près tout le monde. ^^ Le mieux c'est de modifier les habitudes vraiment petit à petit, si lentement que t'as pas l'impression de te priver ou te forcer.

Maldecr@ne a écrit:

Parfois c'est pas l'envie qui manque, en général on peut comprendre que le code ou les devoirs c'est barbant, mais même pour les choses que je veux réaliser par moi même, soit je ne commence pas, soit je ne termine pas.
T'es peut-être perfectionniste ? Tu crains d'échouer ?

Maldecr@ne a écrit:
J'me rends compte aussi que j'ai jamais eu de victoires dans ma vie, vu que j'ai pas de buts, c'est difficile d'accomplir des choses.
Qu'est-ce qui serait pour toi une vie accomplie ? Comment tu aimerais te voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 24 Nov 2013, 12:45

Booh > Je sais bien que tu n'es pas psy, dépression ou pas y'a rien qui peut me le confirmer, de moi même je parle surtout de périodes de déprime vu que parfois j'ai l'impression que ça va mieux (même si ça dure jamais très longtemps), c'est aussi pour ça que j'ai posté ici, probablement parce que ça fait depuis au moins 5 ans que je me demande si je le suis ou pas, bref.
J'essaye souvent de découper en morceau ce que je dois faire, malgré ça, ça fini souvent par un échec, j'arrive pas à comprendre pourquoi.
Je peux pas dire que je trouve autre chose de mieux à faire vu que non, trainer ce n'est pas mieux.
Après, c'est sûr que je suis de nature très mal organisée, donc peut être que je divise mal la dose de choses que j'ai à faire ? Par contre ça être mal organisé j'imagine que ça peut à la limite se "guérir" dans un sens... j'espère...
Il faudrait que je retente :s

Ide > Le truc de manger sain et du sport, je sais que c'est une résolution de beaucoup de monde, mais moi le truc con c'est que.. bah j'aime bien le fitness, j'aime bien bouffer du fruit, etc.
J'aime ça et j'le fais pas.

Je ne pense pas être perfectionniste, je me fiche pas mal du vite fait mal fait vu que c'est un truc dont j'ai l'habitude. Par contre oui j'ai une peur d'échouer mais je fais rien pour l'éviter au contraire, j'ai l'impression de m'enfoncer dedans.

Tes deux dernières questions sont difficiles. D'une vision large ce serait d'accomplir des choses tout simplement. J'ai l'impression que la vie, du moins le reflet que j'ai de la vie des autres et qui me parait être normale c'est d'avoir des envies, des buts qui en les accomplissants mènent à d'autres envies et d'autres buts. C'est une succession de choses à réaliser. Qu'on ne peut pas rester sans rien faire à l'état larvaire.
Enfin je sais pas si c'est clair vu que ça l'est deja pas dans ma tete
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22620
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 24 Nov 2013, 14:55

Personne ici ne pourra te certifier si tu es en état dépressif ou pas, même si ça y ressemble drôlement.
En tout cas je pense qu'outre le fait que tu découpes mal tes objectifs, tu ne t'en fixes pas non plus à ta mesure.
Même si ça doit pas coller avec ton objectif de perdre du poids : sortir acheter des pâtisseries, tu en serais capable ? C'est un touuut petit objectif, pas bien compliqué en apparence mais qui permet de sortir prendre l'air et de causer avec la boulangère, de rencontrer des gens dans la boulangerie, ce qui est passablement plus complexe à gérer que des lolcats.
Fixe-toi des objectifs à court terme, des petits objectifs, qui te font envie, que tu sais être capable de réaliser en cinq minute chrono avant de retourner à tes lolcats et qui te feront au moins une minicoupure avec ton monde actuel.
Même si ça doit n'être que cinq minutes sans lolcats, le principal c'est de rompre avec la monotonie de ton monde.
Revenir en haut Aller en bas
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 24 Nov 2013, 15:40

Thorongil > Bon ce que je fais sur le net, c'est quand même plus que du lolcat mais c'était pour illustrer la chose.

D'ailleurs, ça s'adresse a qui lira, je me sens comme le capitaine dans Wall-e qui s'intéresse à tout (vous savez ce passage où il demande à son ordinateur de définir telle ou telle chose) le tout en restant dans son fauteuil (bien qu'à la fin il décide de retourner sur terre, moi mon problème justement c'est de continuer à rester dans "mon fauteuil")
Ouais je crois que l'état larvaire des petits gros de wall-e me définit bien.

Thorongil > pour revenir à ce que tu me dis, oui je suis capable de sortir acheter telle ou telle chose, je ne suis pas encore arrivée au point de totalement me couper du monde, en revanche je remarque que fais les choses très machinalement. Ça ne me viendrais pas à l'esprit de causer avec la boulangère ou que sais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Lun 25 Nov 2013, 12:45

Plop, je te réponds un peu en retard...

Maldecr@ne a écrit:
J'essaye souvent de découper en morceau ce que je dois faire, malgré ça, ça fini souvent par un échec, j'arrive pas à comprendre pourquoi.
Peut-être que tu te fixes encore de trop gros objectifs ? Il y a un truc contre la procrastination (s'il t'arrive d'en souffrir) que je connais et qui marche assez bien pour moi, c'est de m'obliger, si par exemple je dois rédiger un texte, à en rédiger juste la première phrase ou le premier mot. En général quand j'ai déjà commencé, je vais jusqu'au bout plus facilement.

Maldecr@ne a écrit:

Je ne pense pas être perfectionniste, je me fiche pas mal du vite fait mal fait vu que c'est un truc dont j'ai l'habitude. Par contre oui j'ai une peur d'échouer mais je fais rien pour l'éviter au contraire, j'ai l'impression de m'enfoncer dedans.
Le fait d'être abonné au vite-fait-mal-fait peut être une caractéristique de la procrastination qui peut elle-même venir du perfectionnisme. En gros, inconsciemment t'aurais le désir d'avoir un résultat parfait. Mais ça te foutrait une pression pas possible, alors tu préférerais repousser jusqu'au moment où il est trop tard pour faire autre chose que bâcler le travail. Comme ça, même si c'est un échec, ton estime de toi-même n'est pas en danger puisque tu peux toujours te dire que t'aurais fait bien mieux si tu t'y étais pris plus tôt.

Maldecr@ne a écrit:
Tes deux dernières questions sont difficiles. D'une vision large ce serait d'accomplir des choses tout simplement. J'ai l'impression que la vie, du moins le reflet que j'ai de la vie des autres et qui me parait être normale c'est d'avoir des envies, des buts qui en les accomplissants mènent à d'autres envies et d'autres buts. C'est une succession de choses à réaliser. Qu'on ne peut pas rester sans rien faire à l'état larvaire.
Enfin je sais pas si c'est clair vu que ça l'est deja pas dans ma tete
Je crois que je vois. Mais nous ne sommes pas obligés de vivre dans des projets en permanence. C'est sûr qu'un projet peut aider à se sortir d'un marasme, mais il y a un côté pervers à ça : la plupart des gens s'imaginent que leur joie de vivre dépend obligatoirement de la réalisation de tel ou tel objectif. Ils voient le "bonheur" comme quelque chose de lointain et presque inatteignable et ils sont incapables d'imaginer que le présent peut suffire. Le bonheur est un présent, un état d'esprit, pas une situation globale. Alors c'est sûr, l'état d'esprit dépend de l'état psychologique et la situation globale, j'veux pas dire le contraire. Ce que je veux dire c'est qu'on n'est pas obligé de penser à son avenir et ses soucis en permanence, parfois ce qu'on veut faire la minute d'après suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Sam 28 Déc 2013, 01:19

Bonjour, je reviens doucement, j'avais besoin de faire le point seule, et j'ai finis par... amener un projet jusqu'au bout.
j'ai enfin fait un truc complet qui m'a valorisé à mes propres yeux.
J'ai adoré cette expérience car ça a été énormément d'émotions, ça m'a apporté beaucoup de choses, de découvertes, ça a fait participer d'autres gens.
Ça a été 3 semaines d'organisation intense mais je pense que ça en valait la peine.
Je ne suis pas totalement fière de ma "prestation" (je suis très difficile avec moi même) mais je suis fière des réactions que ça a engendré, ce genre de choses.
Ça date d'il y a 5 jours mais ça me fait encore tout drôle.
J'avoue que maintenant j'ai un peu peur de m'ennuyer sans choses à organiser mais bon.. J'sais pas quoi dire.
C'était bien.
Revenir en haut Aller en bas
self made mind




Masculin
Nombre de messages : 159
Age : 28
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Sam 28 Déc 2013, 11:01

Cherche un truc d'autre à faire ? S'il y a quelque chose qui t'a plu, faut pas hésiter à chercher dedans.
Revenir en haut Aller en bas
L❝




Féminin
Nombre de messages : 54
Age : 23
Localisation : Liège
Surnom : Lily
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 29 Déc 2013, 00:20

Déjà, et bien bravo ! J'ai lu tout le topic, ton message et les réactions, et je pense que tu peux franchement être fière de toi ! Maintenant, le tout est de continuer sur cette lancée et, comme l'a dit self made mind, pourquoi ne pas continuer sur cette voie (du moins pour le moment, rien ne t'empêche de changer après histoire de ne pas retourner dans la routine justement)
Revenir en haut Aller en bas
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 28 Déc 2014, 09:55

Salut, tout le monde
Ça fait plus d'un an que je suis pas venue, que j'ai déserté comme une grosse honteuse (comme je le ressentais dans le premier message de ce topic).
Ça m'a fait bizarre de me relire, je sais pas si y'a encore des gens sur le forum, s'il est encore actif.

Mais j'vais faire une mise à jour.
Donc si je comprends bien.. Novembre 2013 j'avais commencé une formation je crois.
Je trouve ça bizarre que j'avais encore cette façon de penser alors que la fin de l'année c'est plutôt bien déroulé. C'était pas tous les jours la grande forme, mais passé 2014, arrivée début juin, ça allait quand même à peu près bien.
J'ai encore continué de rencontrer quelques problèmes récurrents, je ne pense pas que c'était aussi fort qu'au début de l'année scolaire.
Enfin, je crois que ça se tassait un peu.

Deux choses ont changés et ont permis de m'évader, des trucs tout con : j'ai découvert Doctor Who et Minecraft dans la même année.
Ah oui quand je parle de truc con.. Et pourtant ça m'a vraiment fait du bien.
Toutes ces années où j'avais l'impression de me faire chier, de n'avoir aucune passion, aucun loisir, ça a commencé à changer.
J'ai repris goûts aux jeux vidéos et ça a été comme une délivrance.

Enfin, juin 2014, fin de formation... UNE DÉLIVRANCE. Et encore aujourd'hui je la ressent.
Je n'ai jamais été une grande fan du système scolaire et je l'ai enfin quitté. Et vous savez quoi ?
JE ME SENS MIEUX.
Je ne me suis jamais sentie aussi bien. Je me suis sentie légère du jour au lendemain. Sincèrement, je vais BEAUCOUP MIEUX.
Et j'ai besoin de le dire, je tiens à le dire.
J'ai l'impression que la source de mes problèmes sans que ce soit pour autant étroitement lié, c'est l'école, les cours, les gens, les profs, l'ambiance, le rythme, la méthode d'apprentissage. Rien ne m'a jamais comblé là dedans depuis que je suis en primaire. Ça a toujours été une sorte d'angoisse pour moi, maux de ventre le matin avant d'y aller, mauvais stress, profonde peur, migraines à répétitions.
Alors certes j'ai beaucoup séché et je termine pas mes études avec un gros diplôme, mais franchement, vu comme je me sens mieux, ça vaut le coup.

Depuis je suis en recherche d'emplois.
J'ai encore du mal à me motiver et à organiser certaines de mes journées pour ne pas perdre mon temps mais je commence à être fière de moi quand je fais des choses.
J'ai repris le dessin, c'est fantastique, je me sens bien, je veux être illustratrice, je pense que j'ai les capacités, j'ai cru que plus jamais je ne pourrais le faire, et pourtant, en 2 mois, toutes les bases me sont revenues, je suis heureuse de dessiner, je me suis lancée un défis qui m'oblige à dessiner tous les jours (ou presque), j'ai lancé une page facebook pour avoir des premiers retours et quand je me sentirais totalement prête, j'ouvrirais un site internet et j'aimerais être auto entrepreneur graphisme 2D & illustration.
J'arrive donc à me construire des projets.
J'ai également travaillé en tant qu'animatrice commerciale, j'avais très peur au début et au final c'était incroyable malgré quelques points négatifs comme tout boulot. Je me suis sentie fière en gagnant mon propre argent. J'ai été obligée de communiquer avec des gens, je fais ça de mieux en mieux, je suis plus à l'aise et moins intimidé par les gens.
J'me dis même que je serais prête à faire n'importe quel job alimentaire tellement j'aime la sensation de gagner des sous, ahahah. Je suis peu exigeante et tant mieux car je compte bien prendre un emplois pour gagner suffisamment et partir de la maison familiale. Je veux mon indépendance, c'est officiel.

Sinon, je n'ai toujours pas mon code, ni mon permis, j'ai changé d'auto école, mais j'ai encore du mal à me motiver tous les jours (en plus je rester bloquée à 6-8 fautes maximum, ça m'éneeeeerve), mais je comprends l'urgence de l'avoir, je vais essayer d'augmenter mon rythme pour janvier.

Cependant, aujourd'hui, quand j'ai des problèmes, je les vois avec plus de légèreté. Je crois que j'angoisse moins.
Sincèrement, je me sens mieux.
Je commence à aimer ce que je vis, peut être parce que j'ai enfin l'occasion de faire ce que j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 28 Déc 2014, 10:13

Merci pour toutes ces bonnes nouvelles Maldecr@ne!

Le forum est toujours actif... Enfin légèrement actif mais très très engourdi et un peu groggy, disons.

Je n'ai pas grand-chose à te dire à part à te souhaiter bon courage et bonne chance pour la suite. Et un petit conseil pour l'auto-école : moi pour le code j'ai commencé à prendre soigneusement en note chaque faute que je faisais, l'une après l'autre, même si au premier abord je me disais que c'était des fautes "connes". Et c'est le fait de les noter et de les relire qui m'a fait vaincre mes dernières difficultés.

Voilà voilà. Je te souhaite plein de bonnes choses!
Revenir en haut Aller en bas
Maldecr@ne




Féminin
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 28 Déc 2014, 10:53

C'est dommage pour la vie du forum, je l'avais connu il y a plusieurs années (eu plusieurs comptes, bouuuh :$ ) mais je pense souvent à vous, j'ai jamais trouvé d'autre forum où l'on pouvait être "entre nous", où il n'y a pas 500 nouveaux sujets tous les jours qui font qu'on se perds facilement.

Merci pour ton petit conseil, j'ai commencé un carnet où je note justement mes erreurs, les trucs que j'ai du mal à retenir, c'est vrai que ça aide, mais mon cerveau c'est comme l'émmental ahah.

Merci Poupée Subversive,
J'espère que tout le monde va bien en tout cas, et si c'est pas le cas, je souhaite que ça aille mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3879
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 28 Déc 2014, 10:55

Je souhaite aussi que ça aille mieux pour celleux qui sont pas au top. Merci beaucoup ^^

Je suis d'accord avec toi, Espoir a un cachet particulier au niveau de l'ambiance. Après ça varie, mais il y a ce fond d'intimité, de confiance qui fait du bien - je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1195
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Dim 28 Déc 2014, 15:47

On ne se connaît pas mais je trouve ça chouette de lire des nouvelles positives...
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Lun 29 Déc 2014, 09:43

Oui ça dégouline de positivitude !
Maldecr@ne a écrit:
Deux choses ont changés et ont permis de m'évader, des trucs tout con : j'ai découvert Doctor Who et Minecraft dans la même année.
aha ! tu m'étonnes que t'as pas envie d'aller au code une fois que t'as lancé une session Minecraft :o

Pour palier le manque d’assiduité au code, je te conseille de prendre des DVD et d'en fait le plus possible chez toi :) Tu peux les acheter ou bien y en a en promo sur bittorrent selon ton budget :o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Lun 29 Déc 2014, 17:40

Je ne te connais peut-être pas, mais ça fait du bien de lire un post comme celui-ci, plein de positif ! Alors merci à toi, et félicitation !  beer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du vide.   Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du vide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» deux VIDE GRENIERS : les 21/09 et 5/10
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Grand vide grenier à venir
» y a-t-il un point de non retour ?
» Retour à la maison après accouchement - pas de voiture!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: