Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 16:07

Je crois que c'est le deuxième topic que j'ouvre ici, celui-ci sera sérieux. Mais danger : PAVÉ.

Triste ? Mélancolique ? Je ne le sais que trop peu. Je ne sais pas si je vais mal. Mais je vois toute ces choses, ce qu'on me dit qui portent à penser que ça va mal.

Ça a commencé il y a bientôt 2ans, j'ai sombré peu à peu dans le fond, les abysses. Je m'affiche comme un mur, au coeur de pierre, insensible, inébranlable. Trop fier ? Je pense que oui. " Je cherche à le cacher, mais au fond d'moi j'suis un gars trop sensible " Scylla. Trop fier mais surtout une incapacité incroyable à parler de mes problèmes, pensant qu'il y a pire ailleurs, que je me suis déjà trop plains. Mais je veux sortir de là, alors je me force ici.

Ça a commencé y'a 2 ans, donc. À une rupture : Florine. En fait, j'ai eu d'autres histoires avant ça, mais celle ci m'a frappé violemment. Elle m'a quitté, commence ça, du jour au lendemain, sans explications. Et je l'aimais bien sur, trop peut-être. Elle m'a laissé à 2 jours de mon anniversaire. Mes amis ne me reconnaissent plus : je me montrais heureux, haha ... C'était plutôt une arrogante joie pour montrer à Cupidon qu'il en faut plus pour m'abattre, quelle connerie, quel mensonge. Comparez moi à une carcasse, un type avec une balle en plein coeur, le sang qui coule avec un sourire dérisoire, arrogant et vous me connaîtrez déjà beaucoup. Après cette séparation, je suis tombé dans l'alcool, l'eau de feu : le whisky. Je le buvais pur, dans l'espoir qu'il me désinfecte. J’enchaînais les bouteilles, comme des trophées ridicules. Aussi présent au couché, qu'au levé je pouvais avaler d'un trait un verre sans broncher ce liquide qui ne me brûlait même plus. Je n'avais que 17 ans, un tableau bien macabre aussi jeune.

Je suis resté 6 mois comme ça, tel une carcasse inanimée. Puis il y a eu Amélie : comme une lumière dans le noir complet. Une fille de bonne famille, presque salvatrice. On s'est trouvé des dizaines de points communs, une seule chose nous séparait : mon penchant pour l'alcool. Je buvais beaucoup moins, mais c'était encore trop pour elle. Elle m'a quitté une première fois mais me regrettais, car mis à part cela j'étais quelqu'un de bien, parait-il. Donc je l'ai laissé revenir, je lui ai laissé une chance. Puis de nouveau, elle m'a quitté. En rompant tout contact avec moi. Je l'ai très mal vécu, aussi ... En rejetant la faute sur Cupidon, cet enfoiré, ce personnage imaginaire que je préférais blâmer que me remettre en question. J'étais scolarisé dans un lycée où le cannabis se vend comme des petits pains. J'ai cédé à la tentation d'en acheter, ça me faisait penser à rien, c'est tout ce que je cherchais. Mélangez cela au whisky, c'est un mélange explosif. Je ne sais plus trop pourquoi je me rendais aussi pathétique car je crois qu'inconsciemment c'était voulu, cette image pathétique. Peut-être pour repousser les autres filles ou autre, je ne sais plus ... Je pouvais fumer seul 4 à 9 joints par jour. Pas parce que j'étais, on va dire, addict à la drogue de façon psychotrope : j'aimais cette sensation des nuages dans ma tête, de me sentir m'envoler. C'est réel : une musique planante et on se sent partir de notre corps dans une éternelle sensation de bien-être. Sensation trop peu absente dans un état " normal ", j'usais du shit, de la weed ... Je m'en foutais tant que l'effet était là, et d'ailleurs ça continue encore aujourd'hui.

Aujourd'hui, c'est paradoxal. Il m'arrive bien plus grave : j'ai arrêté mes études en BTS SE à cause de d'une perte de motivation totale, de dégoût du système scolaire. J'avais trouvé un travail dans une pizzeria : ma période d'essai qui, est restée bien secrète, s'est terminée samedi. L'adjoint m'a dit qu'ils ne me gardaient pas car je suis trop nonchalant, y'a une pression à se mettre quand on taffe dans la restauration rapide que je ne me mets pas. Je ne leur en veux pas, ils ont raison.
Mes parents vont divorcer : ma mère en a marre de mon semblant de père ( je reviendrai sur ça plus tard ) et ça ne me fait rien, je trouve même ça affolant. J'attendais ça depuis longtemps, je sais que ça ne sera que mieux pour ma mère et mon frère. Mais je pense qu'il n'est pas normal que je ne réagisse pas.

Après la mise à la porte de mon boulot, je me sentais blasé. Grosse remise en question : pourquoi aussi blasé ? Ce taffe m'aidait : je ne faisais pas rien chez moi et j'étais content de pouvoir servir à quelque chose. Alors pourquoi cette nonchalance ? Putain. Je sais qu'avant j'étais plus vivant, heureux de vivre. Pourquoi est-ce que ça a changé ? Mon vécu ? Est ce que je commence à ressembler à mon père ? Hors de question. Si je ne sais pas d'où vient cette nonchalance, je ne peux pas la résoudre ...

Mon père ... Ouais, parlons-en. Je n'ai jamais eu le pilier paternel. Familial d'ailleurs. Je pense être plus son rival que son fils pour faire simple. Nos relations sont depuis toujours très tendu, de part mon tempérament explosif et son autorité coup de poing on va dire. Petit j'étais hyperactif, ce qui m'a valu des centaines de gifles. En fait, aujourd'hui je comprends ces punitions. Mais lui reprocherait toujours ce manque de psychologie, de compréhension et d'en rester à une éducation primitive : " c'est comme ça, c'est tout. " avec une main gauche et droite en guise de limite à ne pas dépasser. En fait, mon mal, de ce côté là, c'est qu'il ne s'est jamais dit " Bon bah, c'est Julien faut pas chercher " quand c'est des trucs pas grave, sans conséquences. Il préférait dire " C'est n'importe quoi ", c'est bien plus simple. Bref, je ressens aujourd'hui le manque du pilier paternel, puisque je ne cesse de me chercher.

Car oui, je ne sais pas qui je suis et n'aime pas celui que je vois dans le miroir. J'en suis réduit à voir avec mon signe astrologique, c'est pour dire ... Suis-je un gars aimant mais impulsif ou le type calme et froid ? Je ne sais pas, je n'ai jamais explosé, je ne sais pas de quoi je suis capable et d'ailleurs j'en ai peur. Comme on pourrait avoir peur du réveil d'un volcan. Depuis longtemps, je me vois comme le mal incarné. Je ne vois que mes défauts, mes qualités supposées, qu'on me dit, je les refuses, les ignores. Je ne veux pas assumer que j'ai des qualités physiques ou morales. Pourtant, je sais que j'ai fais des choses bien : offrir un peu d'aide ici, penser aux autres avant moi, avoir sortis des filles de la dépression ... Et puis quoi ? Je ne veux pas le voir, et ne sais pas pourquoi. Les ruptures ? Les reproches perpétuels de mon père ? Aucune idée. Je pense que c'est un peu des deux.

Aujourd'hui j'aimerai sortir de tout ça. Après m'être fais mettre à la porte de la pizzeria, j'ai eu une envie horrible d'un carré de shit pour fuir, encore. J'ai réussi à ne pas en acheter, ni à me réfugier comme un lâche dans le whisky. Mais après ? Ce donner des limites c'est bien, mais autant que ça serve à quelque chose ! Je ne trouve pas la sortie, comme si je tapais sur la haine de moi même avec la frappe d'un nouveau né : comme si mes efforts étaient inutiles. Je cherche à retrouver l'estime de moi même qui a disparu depuis trop longtemps. J'essaye, à ma manière : j'écris, je chante, enregistre. J'essaye de toucher les points sensible, dans l'espoir que ça fasse effet. - Je vous montrerai les textes, si vous le voulez - Mais j'ai l'impression d'être dans le faux, que ça ne sert à rien. Je perds l'appétit, toute motivation comme m'habiller, aller faire les courses car mon frigo est vide, m'acheter des clopes, laver mon linge ... Tout. Je suis sujet à la procrastination, c'est dur d'en sortir. Y'a bien des fois où j'arrive à me convaincre mais après je n'y pense plus, à quoi ça sert de le faire une fois ? Le tout étant d'en prendre l'habitude. J'y arrive pas, la motivation n'y est pas. Si j'étais en face de moi j'me dirai " Respire un peu, tu vas t'en sortir " mais bon, les problèmes des autres sont toujours plus simple à résoudre que les siens, hein ...
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 16:58

Un beau pavé.

Comme je te comprends. Je suis un peu comme toi, je déteste exposer mes problèmes, je me dis aussi qu'il y a pire et que j'ai pas à me plaindre, alors j'essaie de mettre les miens dans un coin de ma tête et je me concentre sur les autres. Mais on oublie jamais totalement, ils sont toujours là et ils ressortent du jour au lendemain pour te frapper en plein cœur histoire de te dire "hey, je suis là, m'oublies pas."

Sacré histoire. Je sais pas si je pourrais t'aider, si j'aurais les bons mots et les bonnes idées. Mais de ce que j'ai pu voir, travailler à été une sorte d'échappatoire pour toi, ça t'as permis de ne pas penser, de ne pas te laisser aller et puis tu t'es sentis utile. Pourquoi ne pas essayer de trouver un autre travail ? Il y a de quoi faire, je suis sur que tu peux trouver. J'ai bien compris que tu avais perdu la motivation, que tu avais envie de te laisser aller, mais aussi envie de t'en sortir, alors peut être que trouver un nouveau travail déclenchera le reste, peut être que ça te donnera envie de te relever, qu'en penses tu ?

Souhaite-tu retrouver l'amour ou tu ne t'en sens pas encore capable ? Peut être que ça aussi ça pourrait t'aider, surtout qu'à présent, tu semble avoir réglé tes soucis d'alcool, ce qui est déjà un grand pas !
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 17:10

Moony a écrit:
Comme je te comprends. Je suis un peu comme toi, je déteste exposer mes problèmes, je me dis aussi qu'il y a pire et que j'ai pas à me plaindre, alors j'essaie de mettre les miens dans un coin de ma tête et je me concentre sur les autres. Mais on oublie jamais totalement, ils sont toujours là et ils ressortent du jour au lendemain pour te frapper en plein cœur histoire de te dire "hey, je suis là, m'oublies pas."

Tellement vrai ...

Oui je pense que trouver un travail serait bien, car niveau argent c'est pas ça non plus ... Je dois me débrouiller à bonne entendeur depuis que j'ai arrêter les cours. Mais ça se fait rare. C'est sur que ça m'aiderai un peu à retrouver une estime personnelle. Mais bon, le tout est de trouver.

D'alcool oui, sauf en soirée où je suis toujours porté sur la bouteille. Mais à mes yeux c'est "profiter" puisque je vois peu mes amis. La drogue, moins sur, malheureusement. L'amour, je pense que oui. Mais à rester cloîtré chez moi ( faute d'argent, encore une fois et j'habite à 60km de mes amis proches ) ça n'aide pas beaucoup ...
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 17:25

Et bien voilà, tu as déjà une ébauche biggrin

Essaie de te concentrer déjà sur le travail, je pense que tout faire à la fois, ça sert à rien, à part perdre encore plus la motivation, non il faut y aller par étape !! La pizzeria ça ta plu ? Essaie de retrouver dans le même genre si c'est le cas, où de changer totalement, de prendre un truc qui te correspond plus !

Bah c'est déjà pas mal si c'est que en soirée, après faut aussi faire attention de pas retomber dedans en y allant trop fort en soirée, je pense que c'est comme pour tout, ça reste très fragile.

Tu habites où si c'est pas indiscret ? Si t'habites une grande ville et que tu n'es pas trop timide, je pense que tu peux essayer les bars, aller boire un petit café et hop, en profiter pour engager la conversation avec une charmante demoiselle !! Et si tu es timide et que tu habites le trou du cul du monde reste encore internet, c'est pas le mieux mais bon, c'est toujours mieux que de rester enfermer chez soit à rien faire (et puis hey c'est pas mal, tu peux faire ça en direct du canapé devant un bon film, pas besoin de bien s'habiller et de sortir !!)
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 17:44

J'ai un oncle qui m'a parlé d'un resto qui recrutait un serveur, mais bon ... Ils ont pas l'air clair : on a pas nos week end et puis les heures sup' sont pas payées. Et dans un resto je pense que ça fuse les heures sup', j'ai pas envie d'être un pion qu'on tient par la peau des c******* parce qu'on l'emploi et qu'il a que ça. Je regarde sur Pôle emploi pour l'instant, après si j'ai vraiment rien je serai un peu obligé je crois --'

Oui ça reste en soirée, enfin même en soirée j'ai réduis. J'en ai marre de finir comateux sur un fauteuil à 3h du mat à peine est-on arrivé. Et puis la dernière fois que j'y suis allé, je suis rentré avec un pote. Même topo déchiré et tout. Et à 6h, il m'a ramèné chez moi mais comme j'étais en froid avec ma famille à cause de mon arrêt des études, j'ai pris ma voiture et je me suis pris un mur ... Mais je suis tout de même rentré à mon appart. C'est là que j'ai eu un déclic avec l'alcool.

J'habite à Poitiers ( Futuroscope ) c'est 250k d'habitant ... Mais je suis pas trop dragueur moi, si j'ai pas des repères avec moi ( des potes quoi ) je peux pas aborder une fille, comme ça. J'suis pas sur de moi, mais alors pas du tout. On a beau me faire quelques compliments mais comme dis au dessus, je n'accepte aucun compliment. Et sur internet ... Je vois les tchat etc. comme quelque chose de dégradant. Surement par excès de fierté je suppose. Non je préfère, tu vois, que ça se fasse tout simple. Mes ex je les aient rencontré par hasard ou à l'école donc je ne me sens pas obligé de forcer le destin même s'il se fait attendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 17:49

On est jamais obligé :) Je suis sur que si tu fais les effort suffisamment tu trouveras un travail qui te plait, t'intéresses un minimum, y a pas de raison !

C'est alors une "bonne chose" que tu te sois pris le mur, ça t'as ouvert les yeux, sans ça peut être que tu y serais encore ... Enfin c'est vraiment super que tu ai pu réduire comme ça et que tu arrives à t'y tenir, j'ai eut aussi mes vices et je sais que c'est pas facile et que des fois la tentation de replongée est vraiment forte !!

Oui je vois ... Tu n'as pas une passion ou quelques choses qui pourrait t'aider à te faire des potes dans le coin ? Ca serait aussi un plus si tu arrivais à avoir des amis plus proches de chez toi, tu dois te sentir pas mal seul si tu les vois pas souvent, ça aussi je sais ce que c'est.
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 18:10

Avec un bac électrotechnique on va pas très loin, hein... Y'a pas grand chose à part des trucs comme serveur ou autre.

Pour l'alcool ça va. Parce que quand on boit, on est barbouillé, on vomit en cas de trop plein, on a la gueule de bois le lendemain ... Le cannabis c'est le plus dur puisqu'on a pas tout ça. On a le danger de bad trip, ok mais quand on fume depuis aussi longtemps que moi y'a pas trop de risques. Le lendemain matin le réveil est juste un peu dur mais c'est tout quoi, et ça pour des effets que je qualifierai de moins néfaste ( Côté consommateur hein, je parle pas de ce qui est des répercutions sur le cerveau, les poumons etc. ).

Ma passion c'est le rap que je pratique. Y'a une association sur Poitiers mais j'hésite ... Je suis pas sur qu'il aient mon niveau. Sans vouloir me vanter, hein. Mais je suis exigent à l'écris et s'il ne ne sont pas autant que moi ça peut pas coller ... J'ai des amis ici aussi, mais ils sont parti étudier à la Rochelle, d'autres à Bordeaux etc. c'est la période post bac quoi. Y'a pas grand monde ici. Normalement y'a mon colloc mais pour le we des jours fériés il est parti à Arcachon avec sa copine.
Revenir en haut Aller en bas
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 19:57

Citation :
Y'a une association sur Poitiers mais j'hésite ... Je suis pas sur qu'il aient mon niveau.

Laisse leurs une chance, t'as quoi à perdre en fait ? Et puis, si aujourd'hui ils n'accordent pas la même importance que toi aux textes, est ce que tu ne peux pas partager avec ta vision des choses, ou au moins essayer ?

Pour le job, je pense que c'est important et que ca t'aidera aussi pour (re)prendre confiance en toi. Mais, t'as envie de quoi pour la suite, t'as que un bac mais t'es jeune t'as 19 ans. Tu peux essayer de reprendre des études ? Tu regardes sur pole emploi c'est bien, mais t'as été voir à la mission locale ou autre structure du même genre ?
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Jeu 09 Mai 2013, 20:11

C'est vrai, je pourrai essayer. 'Fin j'ai peur d'être relou quoi, je suis un forum de rap où la barre est placée haute. J'penses pas qu'il se prennent autant la tête à réfléchir pour écrire un texte aussi travaillé que je peux le faire au niveau des rimes, des jeux de mots ... J'sais pas, mais c'est vrai qu'il faudrait que j'aille voir. Je verrai surement ça dans le courant de la semaine prochaine car là avec les jours fériés ça va être galère je pense.

Les études je les reprendrais c'est certain, mais pas dans un BTS ou autre, je pense. J'en ai un peu ras le bol de me prendre la tête à faire des calculs inutiles, tout ça quoi ... J'aimerai reprendre dans une filière professionnelle. Mais le blocage c'est que je redoute la réaction de mes parents, enfin ma mère surtout. J'ai vu quelque chose qui pourrait me plaire c'est agent de sécurité, j'ai toujours aimé assurer la sécurité des autres et je suis absolument pas penché sur les règlements de compte physique. Pour donner un exemple plus ou moins concret, c'est souvent moi qui sépare les débuts de bagarre quand on est en soirée. Mais bon, pour ça il faut retourner directement en bac pro car je pense pas qu'il y a des patrons qui prennent sur des formations. Le blocage se fait surtout, comme dit plus haut, par l'appréhension de la réaction de ma mère mais aussi de mon entourage au sens large du terme.

Pour ce qui est de la recherche de taffe, la cpe de mon ancien lycée m'a fait pensé à la mission locale oui, mais encore une fois cette semaine c'était difficile puisqu'il me fallait mon moment de latence après la perte de l'autre job et maintenant c'est un peu compliqué avec les jours fériés encore une fois. Mais je compte voir ça dans la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Ven 10 Mai 2013, 20:26

Et qu'est ce qui te dis qu'ils ne prennent pas ça aussi sérieusement que toi ? Ca se trouve dans le lot y a un mec comme toi, passionné, doué et tu ne le sais pas, tu ne perds rien à essayer, je suis d'accord avec Clown !

Je connais pas ta vie, mais ... Je ne comprends pas pourquoi tu t'arrêtes à la réaction de tes proches. C'est ta vie, c'est ton avenir, ton futur, à toi de voir ce que tu veux en faire. Si tu as envie de reprendre des études pour faire un travail qui t'intéresse moi je vois pas le soucis, bien au contraire, je préfèrerais ça pour mon fils plutôt que de le voir enchaîner des boulots qui lui plaisent pas. C'est mon avis, si ça te tente vraiment, fonce !

Pour ce qui est de la drogue, je sais pas trop quoi dire, je connais pas ça, je pense pas être de bon conseil, peut être prendre le temps de te poser et de réfléchir sérieusement à la question, te demander où tu en es dans ta vie, ce que tu veux, si tu veux vraiment avancer dans le "bon chemin" si on peut dire comme ça. Te regarder en face et te demander si tu as vraiment envie de t'en sortir, de sortir de ce cercle vicieux, de te demander si t'as vraiment besoin de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Ven 10 Mai 2013, 22:07

C'est vrai, il n'y a rien qui affirme ce que j'avance. Mais comme dit plus haut j'ai peur d'être relou. Tu vois ... Bon, j'vais donner mon point de vue personnel sur la chose. Chacun vois le rap comme il veut mais moi, c'est une passion quelque chose où je suis perfectionniste. On m'a appris énormément de chose sur les schémas de rimes, la difficulté de la rime, les ( vraies ) punchlines, à l'obligation qu'il y ai un fond etc. À tel point que ceux qui s'inspire de la merde commerciale ( Booba, la Fouine et compagnie ) m'énervent. Un exemple plus ou moins concret : sur le forum de rap où je suis inscris, il y a des nouveaux qui s'inscrivent tout les jours et je fais toujours l'effort pour dire qu'il va pas dans leurs textes pour qu'ils puissent progresser, leur faire partager ma passion. Et là un mec nous a lâché un truc à la Fouiny Babe qui m'a énervé à un tel point que je l'ai juste insulté, c'est pas mon genre. Et j'ai un peu les boules de voir ça à l'assoc de ma ville et que ça me saoule. C'est vrai que j'ai aucune certitude, mais le mec le plus connu le l'assoc ( qui fait des tournées, a été à Bordeaux, Paris tousa tousa pour des représentations ) est surtout dans cet univers là et même si c'est quelqu'un que j'admire de par son parcours ça m'agace qu'il donne cette image là du rap, celle que tout le monde connait car je ne me voile pas la face la majeure partie des gens qui ne connaissent pas le rap se réfère à ça pour classifier le rap de débile, art d'illétrés et j'en passe. Pour moi, c'est un combat que de montrer que le rap c'est bien plus que ça, que c'est la poésie urbaine. Alors oui, c'est sur j'ai aucune certitudes quant aux motivations des mecs qui ont rejoins l'association et c'est même débile de les classer dans un sac de kéké des plages alors que je ne sais rien d'eux mais je sais pas ... J'appréhende c'est tout. Si j'ai tout temps la semaine prochaine entre 2 recherches d'emploi j'irai y faire un tour pour voir ce que ça donne. Et si je me suis trompé j'assumerai, mais je m'y rendrais ... Sceptique. Ça doit être débile ce que je dis mais au moins je dis le fond de ma pensée : je suis hostiles envers les présumés "rappeurs" que je ne connais pas.

En fait, c'est pas vraiment ma vie qu'il faut connaître, c'est mon caractère : je suis trop perfectionniste, je déteste me tromper. Surement parce que je suis trop fier. Et j'ai toujours cette peur bleue de décevoir les autres, ça m'a joué les centaines de tours mais je sais pas ... J'ai peur de décevoir ma mère, mon père même si pour ce dernier ça me passe au dessus. J'ai eu une pré-adolescence et une adolescence mouvementées car dans un petit patelin de 1500 habitants y'a pas grand chose à faire donc moi et mon groupe de copains on a fait énormément de conneries " Un enfant qui se fait chier fera toujours automatiquement une connerie " et cette citation n'est que trop vraie. Du coup, depuis mes 12 ans environ, j'ai 1400 personnes qui me voient comme quelqu'un de mauvais, comme une mauvaise graine et c'est peut-être un peu pour ça que je me vois ainsi. Depuis, j'ai horreur de me tromper, de décevoir les gens car je sais au fond de moi même si je le renie que je suis capable de faire quelque chose de bien. Alors quand je déçois, automatiquement pour moi j'ai merdé. Donc si ma mère ne cautionne pas le fait que je redescende en bac pro, ça va me freiner, me faire culpabiliser et me faire merder. C'est automatique. C'est pour ça que je me suis donné un an et demi pour reprendre les études plutôt que reprendre à la nouvelle année scolaire, en septembre.

Où j'en suis dans la vie ? Bonne question. J'ai pas de boulot, un ridicule bac en poche, je pense être repoussant pour une fille, j'ai l'impression d'avoir plus misé sur la forme que sur le fond quant à ma personne, j'préfère limite aller trouver un dealer dans la rue et lui acheter du cannabis pour 20€ plutôt que dépenser cet argent pour m'amuser avec mes potes car ... Je sais pas s'ils tiennent autant à moi que je ne tiens à eux. En fait, j'ai une vision très archaïque des choses : je m'en fous d'avant un taffe, d'avoir fait de grandes études. Si j'ai mes potes et une copine, pour moi tout va bien.
Bien sur que j'ai envie d'en sortir : pour moi, pour ma mère, mes potes, retrouver l'amour ... Tu vois, je sais que j'ai besoin d'arrêter, j'ai pas envie d'être comme un de ces putains de camés que j'ai pu croiser. Avec les mêmes fringues dégeux, qui chlinguent le moisi et qui ne peut que renseigner sur la qualité d'un shit, d'une weed ou comment bien taper une douille. J'ai pas envie d'être ça. C'est carrément culcul c'que je vais dire, mais j'veux une vie simple mais saine où j'pourrai rendre une fille fière de dire " tiens, c'est Julien, mon copain " et qu'elle puisse le dire à n'importe qui. J'ai longtemps voulu m'le faire croire mais j'suis pas un casanova, j'veux pas avoir d'histoires d'un soir. J'veux une copine, " une épaule reposante avec une oreille attentive " comme le résumerait si bien Swift Guad, une fille qui pourra trouver en moi du bien quand j'y verrai que du mal.
En résumé, j'ai vraiment envie d'en sortir. Mes motivations ( plus ou moins crédibles ) : pour mes potes, qu'ils puissent dire de nouveau " Julien viens ce soir, ça va être énorme ", trouver une copine car il faut le dire c'est la plus puissante des motivations, retrouver le sourire que j'avais avant. Simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Sam 11 Mai 2013, 17:00

Je comprends, j'aime beaucoup de rap, c'est souvent magnifique quand c'est des textes vraiment recherchés, pas des trucs à la wesh wesh, donc je comprends. Je sais pas il existe pas une autre association où tu pourrais aller, peut être un peu plus loin mais tout de même accessible ? Surtout que partager ta passion avec des passionnés comme toi ne pourrait que te faire du bien.

C'est bien de penser aux autres, mais je pense qu'avant tout il faut penser à toi, je vais me répéter mais c'est ta vie c'est toi qui va devoir supporter le futur boulot sur tu feras, donc c'est important de faire ce qu'il te plait. Et puis je sais pas, ta famille, tes ami(e)s, ils seraient pas fier de toi si tu reprenais des études pour faire quelques choses qui te plait, plutôt que de te résigner à enchaîner les tafs qui te plaisent pas spécialement, plutôt que d'enchaîner les CDD ? Moi si j'étais à leur place, je serais fière de voir que mon fils/ami/autre se reprends en main et prends son courage à deux mains pour reprendre des études histoire d'aller un peu plus loin, de faire quelque chose qui lui plait. Mais après c'est ma vision des choses.

Oh et puis, il faut savoir faire des erreurs pour mieux avancer, il faut savoir tomber pour mieux se relever. Il y a une phrase que j'aime beaucoup, je sais plus d'où elle vient, mais je m'efforce d'y penser aussi souvent que possible : "Je tombe souvent, je me relève toujours."

J'ai toujours était partisante du fait de faire les choses pour soit même plutôt que pour plaire aux autres, car après tout on dit bien toujours qu'il faut se plaire à soit même avant de plaire aux autres ... Mais si ça t'aide à t'en sortir pourquoi pas. Fixe toi un but à atteindre et franchit les échelons un à un, donne toi des petits objectifs à atteindre jusqu'à ce que tu sois tel que tu le voudrais. Je pense qu'on peut tous s'en sortir, avec ou sans aide, que se soit rapidement ou avec du temps.
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Sam 11 Mai 2013, 18:29

Tu sais ... J'habite à Poitiers, dans le Poitou-Charentes et à moins de faire un déplacement de 60km y'a pas d'autre villes un peu conséquentes autour ^^ Mais à force d'en parler, je me dis que oui, ça serait bien que j'y aille, au moins jeter un coup d'oeil. J'irai la semaine prochaine je pense.

Si, c'est vrai, tu as raison. Mais en fait j'ai peur qu'on me colle une étiquette, qu'on m'abandonne par je sais pas ce que je veux ou parce que je suis pitoyable. Ça serait déjà ma 2ème ré-orientation. Et je sais pas encore quoi faire, je pense à un bac pro sécurité et prévention mais je pense aussi à un métier dans la vente car j'aime rendre service aux gens, le contact. Enfin je sais pas ... C'est très vague. J'irai dans un truc professionnel c'est casiment sur mais dans quoi ? C'est encore très flou. C'est aussi pour ça que je me donne jusqu'à l'année prochaine : je veux être sur de mon choix et pas me dire 2 mois après " Ah bah merde non c'est pas ce que je voulais ".

" Tomber est autorisé, se relever est exiger " Oui, je suis d'ailleurs le premier à avoir ce genre de discours, quand il s'agit des autres, d'un(e) ami(e). Mais pour moi je n'arrive pas à m'autoriser l'erreur. J'ai toujours de tout calculer, prévoir ce qui va se passer et quand je fais une erreur dans mes réflexions et que ça fausse tout, je m'énerve. C'est impossible pour moi de seulement penser à avoir tord, je déteste me tromper parce que c'est comme si je perdais toute crédibilité en une erreur. Même si ça arrive de temps à autre, je reste humain. Mais ça m'agace c'est tout. J'ai un caractère assez arrogant et c'est autant ce qui peut me relever immédiatement après être tombé, comme me dire que ça ne sert à rien et rester à terre.

Mes objectifs ... Le mot raisonne dans ma tête. J'en avais au lycée. Un jour je suis allé à la salle de muscu de l'AS, pour tenter car ça m'avait toujours attiré. Et ça m'a prit, comme une passion soudaine ( J'en parle limite d'un air nostalgique x) ) donc j'ai passé autant de temps que je pouvais dans la salle. Ça m'aidais à évacuer le stress, les tracas ... Tout quoi. J'avais pris 10kg à force et j'étais content du résultat. Mais rendu à 75kg j'en voulais encore plus, je voulais monter à 80-85kg pour être bien dans ma peau. Je m'étais proposé pour gérer la salle de muscu du lycée car l'élève qui s'en occupait était parti en étude supérieures. Ils en ont donné la responsabilité à un rugbyman qui jouait aussi dans l'équipe du lycée, pourquoi pas. Sauf qu'il a fait comme à son habitude : le kéké des plages. Il ouvrait 15-20min en retard, déjà qu'on avait qu'une heure et que c'est dur d'y caler un programme digne de ce nom, il en bouffait la moitié. Ça me mettait hors de moi et j'ai préféré arrêter que continuer comme ça et mal faire mon programme et mal me muscler ( ça peut entraîner des complications à terme ). Ça fait 8 mois que j'ai presque pas touché à une barre, ça m'bouffe de pas pouvoir extérioser, me dépenser. Maintenant, il faudrait que je prenne un abonnement dans une salle de muscu. Hinhin ... Avec quel argent ? Je dois déjà m'acheter un pied de micro, et une carte son externe pour ma chanson, le reste a été dans les courses, mes clopes et le coiffeur. Ils demandent près le 500€ l'année si on compte l'abonnement et la carte que l'on doit acheter. 500€ pour soulever des putains d'poids, merde.
Mis à part mon apparence physique à laquelle je voue une importance particulière, celle que j'ai décrite au dessus, j'aimerai simplement être vivant, retrouver un travail, racheter une voiture, voilà ...
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Sam 11 Mai 2013, 19:13

Aah, je te botterais le cul si je pouvais !! :)

Bon ben déjà test celle prés de chez toi, si t'y trouves ton compte, t'auras tout gagné, s'il s'avère que tu avais raison et que ce n'est pas le niveau que tu souhaites et bien au moins tu auras essayer et on en parle plus.

Eh oh, t'as qu'une vie, on s'en fout des étiquettes !! Faut s'éclater un peu dans la vie, faut profiter, c'est pas quand t'auras 80 balais que tu pourras faire ce que tu peux faire maintenant. Fais des erreurs, c'est ça la vie ... Etre trop droit, c'est chiant (enfin pour mon point de vue, je sais que ça peut être rassurant pour certains) autorise toi de temps en temps à "colorier hors des lignes", essaie tu verras, ça fais pas de mal :)

Mais tu as raison sur un point, prends ton temps, ça sert à rien de te presser dans une orientation pour comme tu dis changer deux moins plus tard, fait le pour et le contre de chaque orientation qui te plait et voit celle qui pourra t'apporter le plus aussi bien dans l'évolution du métier, dans l'humain, ce genre de chose.

Je pense que ça te suffira pas, mais en attendant de trouver un job et de pouvoir reprendre le sport dans une salle tu peux pas faire des choses "simple" comme courir, faire des pompes, des abdos ce genre de chose, certes c'est rien comparé à ce que tu faisais avant, mais c'est mieux que rien, enfin je dis ça, mais je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Dim 12 Mai 2013, 01:08

Nan mais c'est sur, le discours " On a qu'une vie " je ne le trouve que trop vrai. Dès qu'il y a quelque chose à faire entre potes je le fais, même si c'est un truc débile je le fais. C'est d'ailleurs comme ça qu'on me connait " C'est pas toi qui avait fait ça ? ". J'ai une personnalité excentrique, c'est comme ça que j'marque les esprits. Donc "colorier hors les lignes" je sais faire, mais pas quand il s'agit de me tromper. Car comme dit plus haut, j'ai peur que de par ça je perdre tout crédibilité quand je parle.

Oui, mais être les recherches d'emploi, les déprimes passagères ( ^^ ), les sorties, j'ai peu de temps ... C'est pour ça que je me laisse pas mal de temps pour pas prendre une décision débile.

Rassure toi, c'est ce qu'on me dit beaucoup quand je commence à rager parce que je peux pas aller en salle. Le problème, c'est que je suis trop musclé de l'avant du corps ( pectoraux et abdos ) par rapport à mon dos. Car j'avais déjà commencé au collège sans penser à équilibrer en musclant derrière donc. Et du coup j'ai les épaules un peu avancées. C'est pas flagrant mais bon, c'est là et un mec qui gère une salle de muscu le voit tout de suite. Donc ces choses là je peux oublier ^^ Après, pour ce qui est de courir ... Je sais pas si c'est compréhensible pour quelqu'un qui fait pas de musculation donc je vais essayer d'être explicite. J'ai surtout fais de la prise de masse musculaire dans mes programme, en gros c'est pas de gonflette mais c'est pouvoir faire un gros effort sur le court terme. Et moi, j'ai jamais été endurant ... Ajoute à ça que je suis fumeur et voilà quoi ^^' Moi je cours 500m et je crache mes poumons, j'en ai eu la confirmation quand j'avais du retard pour aller à la pizzeria ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Dim 12 Mai 2013, 08:45

J'avais effectivement oublié le côté fumeur --'

M'enfin, j'espère que d'ici quelques temps tu arriveras à trouver l'orientation qui te plait et que ça t'aideras à avancer dans la vie.

Pour ce qui est du groupe de rap, tiens nous au courant de comment ça se passe :)
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Dim 12 Mai 2013, 11:10

Dans la semaine, je ne manquerai pas de donner des nouvelles WINK
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mar 14 Mai 2013, 01:09

Mon colloc est revenu de son week end, ça va beaucoup mieux. J'me sens mieux si j'suis pas seul... J'ai retrouvé l'appétit, on a fait l'ménage de printemps dans l'appart, la vaisselle. Sa présence m'a remotivé, c'est cool.

Du coup j'me dresse une liste d'objectifs et de choses à faire dans les prochains jours/mois.

Choses à faire :

# Regarder de nouveaux pour les offres et entretiens d'embauche.
# Faire le ménage et ranger ma chambre ( En espérant que ça motivera ma tête ).
# Aller à cette assoc de rap.

Objectifs ( dont à long terme ) :

# Terminer ma thérapie "lyricale". Et constater les résultats.
# Ne plus du tout acheter de cannabis pour ma conso perso.
# Arrêter de fumer ( Gros challenge )
# Reprendre la muscu, au moins à l'appart.

Voilà voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Une ombre




Féminin
Nombre de messages : 935
Age : 25
Localisation : Embarquée dans un voilier pour de grandes aventures
Passion : Chercher des paillettes d'or pour illuminer la vie de tous
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mar 14 Mai 2013, 01:20

Ce sont des bonnes nouvelles que voilà! :)

C'est une bonne démarche de te mettre des objectifs. Surtout des petits au départ, je pense. Commencer doucement, à petit pas, pour ne pas brusquer les choses...
Je te souhaite tout le courage possible pour tenir le cap! Je suis sûre que tu vas y arriver, avec le temps.
:)
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mar 14 Mai 2013, 02:16

Je pense être déterminé pour atteindre mes objectifs, merci une ombre !
Revenir en haut Aller en bas
Une ombre




Féminin
Nombre de messages : 935
Age : 25
Localisation : Embarquée dans un voilier pour de grandes aventures
Passion : Chercher des paillettes d'or pour illuminer la vie de tous
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mar 14 Mai 2013, 02:30

Je n'en doute pas! Et si jamais tu sens ta volonté faiblir, tu peux compter sur nous pour raviver la flamme, au cas où, si jamais...! Mais ta détermination devrait être suffisante à franchir les obstacles. C'est souvent l'ingrédient déterminant justement ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Moony




Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mar 14 Mai 2013, 18:21

Oh ça oui, si tu as besoin de te faire botter le cul en cas de perte de motivation, je serais là :)

Tiens nous au courant, au fur et à mesure que tu arrives à atteindre ce que tu souhaitais :)
Revenir en haut Aller en bas
M.T.T




Masculin
Nombre de messages : 3714
Age : 23
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Mer 29 Mai 2013, 16:45

Je me suis pas trop montré ces derniers temps, car j'ai honte. Ça m'fait chier, j'ai eu une grosse baisse de moral ... Et pourquoi ? Un truc débile encore : l'impression que chacun d'mes efforts de ne sert à rien, que de toute façon j'resterai froid et insipide. J'pourrai pas retourner à mon engouement d'avant car c'est encré. Encré ? Mais putain ça fait que une putain d'année que j'suis comment ça et j'peux même pas en sortir ? Quel débile, quel lâche, je m'énerve.

J'ai rien fais de mes objectifs à part mettre de l'ordre dans ma chambre, ouvrir mes volets, génial. À côté d'ça j'ai fais que régresser : j'ai cédé à l'envie d'fumer seul avec à côté d'moi une bouteille de rhum, c'est lamentable. Et à mesure que le mal se consume j'me disais " c'est pas bien ... ". C'est pas bien ? À ouais ? Pourquoi j'le fais alors ? Le savoir c'est bien, le combattre c'est mieux. J'me fais pitié. J'peux décrypter les problèmes des autres avec de grandes phrases dignes d'un psy et pour moi ? Pff, un abruti : j'suis un abruti. Ma bonne humeur est un château d'cartes : au moindre coup d'vent j'peux tout recommencer avec une motivation latente imagée par des réveils à 15h du mat dans l'noir de ma chambre, putain.

Du coup dans l'élan de motivation que j'ai ce matin, je me donne jusqu'à la fin de la semaine pour me limiter à une clope toute les 2h ( Oui, je fume beaucoup ) pour diminuer au fur et à mesure. Ça avait marcher, j'étais descendu à 1 clope/j comme ça, jusqu'à ce qu'il y ai des problèmes à ma rupture. Puis recommencer à me lever à 9h. Au levé quelques exercices de muscu pour me remettre en forme avec abdos, exercices pour le dos et biceps. J'pense me l'écrire sur une feuille que j'accrocherai au dessus de mon lit, ça devrait me motiver ... À voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.   Aujourd'hui à 19:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Vouloir sortir des abysses est bien, le faire serait mieux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ménage : comment apprendre à bien le faire
» comment faire boire de l'eau ?
» Vous voulez bien me faire une petite place ?
» Des chaussons qui tiennent pour un bébé de 5 mois
» ma mère veut bien me faire des soutifs d'allaitement:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: