Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Admettre que j'ai envie d'être en couple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Lun 12 Aoû 2013, 22:27

Et voilà. Suis pas à l'aise.

Copain rentrait hier après avoir été absent depuis le 18 Juillet.
Presque un mois sans le voir, quoi, bien qu'il refuse de le dire dans ces termes.
Un mois où, comme on le voit dans mon topic de la section "déprime, dépression..." j'ai dû lui partager des choses assez difficiles. Il a été assez sensible à ce propos, c'est vrai. Mais autrement, il n'était pas ultra réactif à mes sms, et j'ai pas eu globalement de sa part l'impression d'une grande envie de partager les choses avec moi. Deux mots, un "je suis étourdi" avec un smiley, pas énormément d'échange quoi. Désolée de le dire comme ça...
Ca conviendrait peut-être à un tas de nanas. Pas à moi. J'ai besoin d'une relation complice, profonde, dans laquelle je pourrai m'épanouir, révéler les aspects de moi que par habitude, par peur ancestrale, je cache habituellement au monde et à moi-même... Mais pour le moment, Copain ne fait pas partie de ces gens qui arrivent à me révéler, qui par leur simple présence et deux échange de conversation, me font dire des choses que j'aurais pas pensé dire. Le truc c'est que ça existe, je le sais, ça m'est arrivé.

Au contraire, avec lui j'ai l'impression de pas "coller" à ce qu'il attendrait.
_ Pas assez sociable, je n'ai pas sans cesse envie de faire la fête avec ses amis, je ne me réjouis pas forcément d'en rencontrer encore, je n'éprouve pas pour eux toute cette tendresse qu'il déverse dans ses propos. J'ai l'impression qu'il faudrait trouver le monde trop cool, et se réjouir de ce cadeau de la vie. J'ai pas la même confiance.
_ Je parle pas anglais, je ne peux pas le suivre dans ces rencontres internationales où il rencontre (encore) des gens 'trop cools', où l'ambiance devrait être si parfaite.
_ Je ne suis pas à fond dans le parti politique où il se trouve, où il est très engagé. J'ai les mêmes convictions, mais je ne cherche pas un parti. J'ai l'impression du coup qu'il ne fréquente que des personnes de ce bord, de cette sensibilité, qu'il s'est spécialisé dans ces débats-là, mais ne sait plus comment pense et réagit "la masse". Je n'entends parler que d'eux, que de ça. Je veux dire, c'est bien, je suis contente que mon copain ait une passion si engagée, si saine de mon point de vue (vraiment), mais il ne comprend pas que je me sente comme la cinquième roue du carrosse, que je commence à saturer. Je voudrais pas qu'il m'en dégoûte pourtant, surtout pas, parce qu'au contraire je comptais sur lui pour me sortir, me pousser, m'engager comme j'ai toujours voulu le faire. Pourtant, je crois bien que je commence à ne plus pouvoir, sérieusement. Pour moi, une relation amoureuse, c'était pas que ça, c'était au-delà. Je n'ai plus envie d'entendre parler d'eux, de leurs noms, de ce qu'ils font, pas tout de suite, j'ai besoin au moins d'un putain de break de 2-3 jours. Au fond j'aime tout ça, mais faut pas me foutre la tête dedans comme ça, je me sens trop forcée.
_ Je compte trop sur lui. Je veux m'appuyer sur lui. Pour m'apprendre cet engagement, pour me lancer dans la vie, me donner de la force, m'apprendre une relation saine. J'ai cru qu'il m'aiderait, j'ai eu l'impression qu'il le ferait, mais au fond il n'a qu'un axe d'amélioration "ça s'apprend". Je comprends "faut que je m'entraîne à avoir ses facilités sociales". Point. Mon speech sur l'autre topic servait pas mal à montrer au contraire ce que je peux avoir de différent, mes spécificités, mais sa réponse appropriée semble être "j'y connais rien, j'aurais peur de mal faire, va voir un psy". Ce qui limite mon interaction avec lui à "ça s'apprend". Mais encore une fois, je ne suis pas seulement une personne aspirant à avoir ses facilités sociales mais qui doit y arriver. Je suis tellement tellement différente de ça. Si je comptais moins sur lui pourtant, je pourrais faire autre chose, m'engager ailleurs que dans ce parti dont je vais finir par sérieusement me lasser. Mais je compte trop sur lui. Il devait m'aider, sonder ce passé, me tirer vers le haut. Je me sens laissée, flouée. Soudain je me dis que j'aurais pas dû lui parler de mes soucis. En plus maintenant que j'y pense, il a fallu que j'aborde le sujet frontalement, quand on s'est vus tout à l'heure, pour en parler, alors que j'avais grand espoir d'un intérêt réel, de discussion vraiment profondes avec lui à ce sujet, depuis nos quelques échanges de sms. Ben si je l'avais pas abordé, il l'aurait simplement zappé. Pas important, je suppose. Et tout ça est relégué à "je peux pas te comprendre, pas te conseiller, seul le psy peut". Whatever, si je peux pas lui parler de ça, quel ombre, quel artifice, quelle peau de moi il veut?
_ Et je suis trop demandeuse. Sexuellement. Toujours. Et je n'ai pas envie de chercher particulièrement de sexe ailleurs, malgré ses nombreuses invitations à le faire, redondantes, qui finissent par me mettre mal à l'aise, comme si j'étais pas normale à ne pas le chercher. Je suis pas miss extravertie. Je n'ai pas envie de connaître plein de relations, d'amis, et de vivre dans un cliché de communauté hippie où j'aurais peut-être pas le temps de rentrer en moi, dans mon monde, dans mes écrits, dans mes quelques relations amicales plus profondes, qui sont au-delà du "cool" pour moi, qui sont mes piliers, les racines de mon esprit. Je veux pas dissiper ça dans les dizaines d'amis cools qu'il me promet, dans les relations sexuelles qui devrait tellement m'épanouir, plus il insiste et plus je vis ça comme une intrusion sauvage, pour ainsi dire un viol de mon esprit qui devrait pas se renfermer comme ça, qui devrait être "open" (forcément de gré, puisqu'il est impossible que j'aie fondamentalement envie de m'isoler, c'est un attitude qui se travaille, point).

Puis... voilà. Impression d'avoir tout à apprendre de lui et quasi rien à lui apporter. Je m'en veux de dire ça, mais il a passé plus de temps à m'inviter à rencontrer ses amis, à approfondir ses idées, à connaître son chez-lui, ses goûts, ses séries, qu'à savoir ce qui me fait plaisir, ce qui me fait rêver, moi. Evidemment, c'est ma faute si je lui dis pas. C'est un truc que je devrais imposer, apporter, plutôt que d'être dans une position passive, trop souvent.
J'ai jamais eu trop l'habitude de mettre en avant mes goûts. Je connaissais rien de ce que tout le monde connaissait, au collège. Ensuite j'ai aimé des musiques que je découvrais par Télérama, des machins qui correspondaient pas à mon âge. J'ai une vieille habitude d'avaler les goûts des autres comme si tout était bon et de cacher comme une plaie, comme une honte, ce qui m'a fait décoller, moi. On s'est moqué, d'ailleurs, parfois, quand je l'ai fait. Bref, oui, je devrais l'assumer, je devrais savoir ce que je veux, lui montrer. Mais... c'est comme si j'avais pas la place. Parfois je lui parle de certains trucs, et il m'écoute d'une oreille distraite, et il n'a pas forcément la curiosité, ou le temps, d'aller voir. Depuis plus de deux mois de relation, j'ai découvert les sites qu'il fréquente, des dizaines d'amis, ses goûts musicaux, sa famille, ses habitudes de vie, les soucis les plus fréquents qu'il a, quelques films, quelques séries. Moi je lui ai fait découvrir un film. Voilà. Qu'il a vu en deux parties, parce que, épuisé par tout ce qu'il fait, il n'a plus d'énergie.

Il y a autre chose. Hier donc, il rentrait après plus de trois semaines d'absence. Il ne me précise pas à quelle heure il arrive, je finis par lui demander par texto, bon voilà, pas dramatique. Plus tard dans la soirée je l'appelle pour clarifier tout ça, et voilà qu'il me balance "mais sinon je vais partir bientôt en Allemagne et République Tchèque pour deux mois". What quoi. Je l'ai pas vu en un mois et quand il me répondait c'était pour jouer les tickets express du "c'est cool bisous tu me manques" (petit jeu : essaie de faire plus impersonnel. Des boîtes de maïs si tu gagnes, j'en ai en trop dans mon placard!) Là il va repartir alors qu'il me manquait ignoblement, et il a l'air de s'étonner que ça me fasse un choc. Non nana, ton copain est au loin pour deux mois, mais c'est pour la bonne cause. Avale.

Je lui ai parlé de tout ça hein. Mais je suis vraiment pas rassurée malgré tout.
On fonctionne pas pareil. On n'a pas les mêmes attentes du couple, de la vie. J'ai l'impression d'être blamée de m'attacher.
Je l'aime. Il est génial. Je veux pas perdre cet appui, ce soutien. Mais si maintenant chaque fois que je vais chez lui, ça doit être dans la peur d'être mal à l'aise encore, de pas être moi-même, de devoir faire des efforts pour travailler mon comportement... ça va me pourrir.
J'ai l'impression que ça bougera pas. Peut-être que je n'attends pas de lui ce qu'il peut me donner. Je veux y croire encore, mais je ne sais pas si j'ai raison de le faire ou si je ne creuse pas le clivage qui existe entre nous deux.

Est-ce que je devrais lui montrer ce post?
Revenir en haut Aller en bas
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1196
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Mar 13 Aoû 2013, 00:05

Si c'est un vrai problème, ça devra bien sortir un jour ou l'autre, donc j'aurais tendance à répondre oui. Un couple se construit (dis bonjour au lieu commun mais bon c'est vrai). S'il t'aime, à défaut de pouvoir changer du jour au lendemain, s'il a besoin de changer, il devrait prendre ton malaise au sérieux je pense, et ce sera peut-être la base d'un dialogue enfin plus profond.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Ven 16 Aoû 2013, 08:54

Bon j'ai essayé de parler mais c'est toujours resté assez évasif. C'est terrible de perdre ce qu'on voulait dire, toutes ses idées, dès qu'on commence à parler.

Par contre hier soir j'ai eu une discussion avec son ex (une bonne amie à moi) et une de ses meilleurs amis. Lesquels ont partagé à peu près les griefs que je viens de vous citer là.
En un sens je suis contente de voir qu'il y a pas que moi qui débloque, que l'impression générale est largement partagée par les plus proches, en un autre ça me décourage parce que ça m'incite à penser que je ne serai pas entendue ni comprise malgré mes efforts. Puisque les deux autres ont bien essayé aussi.

Il part lundi je crois. Je me sens perdue, peut-être que le break de deux mois fera pas de mal finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaëlle
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 1742
Age : 26
Localisation : Naoned
Passion : La procrastination et suivre Poupée quand elle fait d'la merde
Surnom : Nath, Nathy, Nathou
Date d'inscription : 11/12/2010

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Ven 23 Aoû 2013, 15:57

De ce que je comprends quand je te lis, c'est quelqu'un d'assez évaporé, en fait. Pas qu'il n'ait pas d'intérêt réel, mais dès lors qu'il est dans un truc il n'en sort que difficilement et oublie tout simplement de s'occuper du reste.
Le problème c'est qu'il faut qu'il en prenne conscience et qu'il travaille là-dessus. Et pour ce genre de personne, prendre conscience et redescendre c'est assez difficile. J'irais presque jusqu'à dire que c'es également le genre de personne qui, s'il sortait de ce monde, il se sentirait un peu vide, donc...
Ce qui me pose problème du coup, c'est qu'il ne parvienne pas à transvaser cette passion, pour toi.
Tu peux toujours lui soumettre l'idée d'une journée consacrée rien qu'à toi ? Ou au moins lui poser la question "qu'est-ce que tu sais de moi, de mes goûts, etc...?" pour qu'il se rende compte.
Revenir en haut Aller en bas
http://nathaelle.tumblr.com
Ide




Féminin
Nombre de messages : 1196
Age : 23
Passion : Lire, écrire
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Ven 23 Aoû 2013, 16:24

Je crois que si ce malaise est partagé par quelques-unes de ses proches, ça pourrait peut-être te servir d'argument dans ta tentative de dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Sam 24 Aoû 2013, 11:57

Nathaëlle a écrit:
De ce que je comprends quand je te lis, c'est quelqu'un d'assez évaporé, en fait. Pas qu'il n'ait pas d'intérêt réel, mais dès lors qu'il est dans un truc il n'en sort que difficilement et oublie tout simplement de s'occuper du reste.
C'est pas vraiment ça, on a un consensus là-dessus avec les deux autres, un truc à base de "il a eu un passé pas facile alors il socialise à tout-va et il dit que tout va bien pour effacer la moindre émotion négative".

Nathaëlle a écrit:
Tu peux toujours lui soumettre l'idée d'une journée consacrée rien qu'à toi ? Ou au moins lui poser la question "qu'est-ce que tu sais de moi, de mes goûts, etc...?" pour qu'il se rende compte.
Done (faut insister et c'est pas facile)
et done... !

Enfin les choses peuvent évoluer je crois. Faut juste... parler parler parler parler.
Mais je suis contente d'avoir le soutien et l'approbation des deux autres. Parce que c'est pas n'importe qui par rapport à lui, c'est vraiment des gens qui l'ont côtoyé, qui le connaissent intimement.
Revenir en haut Aller en bas
Maexvangelion




Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Localisation : PONT STE MAXENCE
Passion : Justice.
Surnom : Max-la-moche-menace
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Jeu 29 Aoû 2013, 21:25

C'est marrant quand j'y pense, moi c'est l'inverse de toi, c'est le néant absolu ( genre néant vide, non, néant plus que vide plus plein beaucoup ) et ben je peux te dire, que t'es une nana, ça facilite pas mal de chose tu sais *rire* y'en a certain que le style " ado un peu perdu " ça leur fais kiffé grave ( tavu ? ) *tousse* franchement te casse pas une gibole pour ça, laisse aller un jour ça te tombera sur la gueule comme la misère sur le monde, my2c.

EDIT : à première vu ta trouver, gratz', houlà c'est le dawa par ici, y'a même des trucs avec de la poussiè...PUTAIN UNE CHAUSE SOURIS *SKKWEEEEK SKKWWWEEEK* PUTAIN DE BORDEL DE MERDE C'EST L'ANTICHAMBRE DE L'ENVER ICI TABARNAC'

Mis à part ce débordement *tousse* je suis heureux pour toi, mais bon choper un country-jumper, * clap clap * t'es super doué pour t'enfoncer c'est 'naincroyab !
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Jeu 19 Déc 2013, 10:03


Putaaaaaaaain putain putain.
Mais sérieux?

Est-ce qu'un mec qui estime qu'exprimer ses mauvais ressentis dans une relation c'est pas une insulte,
et que parler de ce que l'autre nous fait souffrir est important,
ça EXISTE?

Merci sinistre imbécile, de m'avoir regardée courir dans tous les sens et brasser du vide en essayant de sauver quelque chose, alors que pour toi notre relation était "virtuellement finie depuis septembre", à cause d'un événement qui certes était salop pour toi mais pouvait recevoir un début d'explication, explication que tu as refusée, parce que tu as décidé tout seul que quelque chose n'allait pas sans m'en parler.
Merci de me rendre seule responsable et décisionnaire de la rupture depuis trois mois.
Merci de ne jamais écouter le moindre début d'explication qu'on te fait et de me minimiser en m'expliquant que c'est des enfantillages, c'est du passé, je suis à moitié folle et je te persécute.

Merci pour cette formidable image de moi-même que cette ROFL-tion m'a laissée.

Encore une fois, j'ai vraiment été conne d'y croire.


Mais là je m'occupe de mes fesses, tout ça me fatigue vraiment, plus question de couple pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
self made mind




Masculin
Nombre de messages : 159
Age : 29
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Jeu 19 Déc 2013, 10:40

Citation :

Est-ce qu'un mec qui estime qu'exprimer ses mauvais ressentis dans une relation c'est pas une insulte,
et que parler de ce que l'autre nous fait souffrir est important,
ça EXISTE?
Oui.
Sinon, pas grand chose à dire... ce genre de situation a de quoi te rendre furax.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Jeu 19 Déc 2013, 23:09

Merci.

Le souci c'est que c'est redondant chez moi. Je tombe toujours sur des mecs qui n'arrivent pas à partager ce qui va/va pas dans le couple et considèrent rapidement comme une agression et un signe que c'est terminé le simple fait d'essayer de le faire.

Et franchement à chaque fois je prends sur moi et j'attends beaucoup.
Et à chaque fois ça me donne juste l'impression que je vaux pas la peine.

En ce moment je veux plus m'investir du tout, je préfère prendre du temps pour moi et pas encore perdre de précieuses minutes de concentration, préoccupations, etc, pour des histoires que l'autre estime perdues d'avance.
C'est une perte de temps considérable, et ça amène rien.

J'en ai juste ma claque. Je veux plus tenter ça pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Sucre Cristal




Masculin
Nombre de messages : 1078
Age : 30
Localisation : DTC
Passion : Que dire...
Surnom : Sucre
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   Ven 03 Jan 2014, 20:14

Je crois que tu as pris la bonne décision
Evite de "chercher" mais il faut que tu essaye quand même de comprendre pourquoi tu tombe "toujours" sur des mecs qui veulent pas prendre le temps de poser les soucis

T'as tout ton temps après tout ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Admettre que j'ai envie d'être en couple.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Admettre que j'ai envie d'être en couple.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Pas faim....envie de manger .....gggrrrhhhh
» envie de manger de la charcuterie et mes envies alimentaires
» PL - Envie de pâtes !!!
» envie de toi...............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Problèmes Relationnels :: Amour-
Sauter vers: