Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Ven 08 Mar 2013, 23:19

Bonjour,
Voici mon histoire et même si je n’attends pas spécialement des réponses ou autres, j’écris ça car je pense que cela pourrait m’être bénéfique, a court terme, mais tout de même…

J'ai 16 ans, je suis lycéenne; j'adore les mangas, les yaoi (BL)^^, la culture Japonaise et Coréenne, la k-pop, l'humour et le dessin.

Derrière tout ça et les moments où je rigole et souris il y a quand même une face sombre et caché. Souvent je me sens vide, j'ai l'impression que mon corps est ici mais que moi je suis ailleurs et paumée.
Je supporte très mal les pertes, une à une, de mes chats; j'ai toujours vécu avec un animal et cela m'aidais beaucoup, je leur donnais tout l'amour que je pouvais, chaque jours, je me confiais à eux car je n'arrive pas à me confier à beaucoup de personne (à vrai dire il n'y a qu'une seule personne à qui je dis tout pour le moment). A la mort de mon premier chat "Fripouille" ça a été le gros choc, c’était la première fois que je découvrais la mort et ça m’a fait mal ; j’ai hurlé pendant des jours entiers à la mort dehors, j’étais inconsolable.
Il y a une phrase qui m’a toujours marquer et qui me hante encore ; c’est celle qu’a prononcer ma grand mère devant moi en pleure : Arrête de pleurer ! C’est qu’un chat ! (d’un ton dur à attendre). Cette phrase m’a fait très mal car ce n’étai pas qu’un chat, c’était mon confident, mon ami et c’est grâce à sa présence que j’étais capable de m’exprimer et que je me sentais bien. A sa mort tout c’est écrouler, je parlais même de suicide. Puis vient peu de temps après la rentrée. Et la je tombe sur une prof, qui se trouvait être la directrice et qui avait réputation d’être très stricte, je la redoutais et j’en avais peur. Ça plus la mort de Fripouille, ça n’a pas fait bon ménage puisque s’en sont suivit un refus constant de manger, j’étais proche de l’anorexie. Vers mes 10 ans mes parents m’ont donc emmené voir une psy pendant presque un an. Aujourd’hui j’ai très très peu de souvenir de ces visites et ça me fait peur car oublier un an de visite là bas ça devrait rester dans le mémoire normalement.
Apres plusieurs mois nous avons adopté un nouveau chat : Bingo. Je me suis sentis de nouveau en vie et tout ce que j’avais sur le cœur je lui disais (c’est pratique, ça ne juge pas^^).

Pendant les vacances entre 5ème et 4ème, mais parents ont voulu déménager et la encore j’ai eu du mal à le supporter. J’était attacher a ma maison, a mes souvenir, a mes amis, a mon ancienne nourrice… puis je me suis habituer a mon nouveau lieu de résidence et donc tout allait bien jusqu'à ce que Bingo disparaisse et qu’on ne le retrouva jamais. Et là, gros coup dur, une nouvelle disparition avec en plus ces questions en tête : est-il mort ? Est-il dans une autre famille ? Est-il blessé ? Qu’est ce que j’ai fait ?...s’en était trop et j’ai alors commencé a m’automutiler. Me couper les bras, les cuisses… et me gratter jusqu’au sang me faisait aller temporairement mieux, je me sentais vivante ; je préférais avoir mal physiquement plutôt que mentalement. Ce que je me faisais subir je ne l’ai dit a personne jusqu’en fin de troisième (il me semble), je l’ai dit et j’en discute encore longuement avec une amie qui s’automutile également, et honnêtement, ça me fait du bien d’en parler a quelqu’un. Mes cicatrices ont bien sure susciter pas mal de questions chez certains élèves et chez mes parents mais je répondais toujours pas un truc du genre : je suis tombé, je me suis érafler contre un mur, un chat m’a griffer…

Ensuite j’ai trouvé un chaton abandonné et toute la famille a convaincu mon père de le garder avec nous. Filou était un nouvel amour et un nouvel espoir. Et puis il est décédé un mois de septembre. Donc grosse déprime et replongeons dans la souffrance.
Au bout d’un an j’ai voulu adopter un chaton et mes parents on accepter, mon père avec beaucoup de mal tout de même. Je l’ai baptisé Lucky…un vrai p’tit ange ! il est rester chez nous 10 jours puis est mort pendant que nous l’emmenions aux urgences un mercredi matin. Je l’ai sentit partir, il faisait glaciale dehors mais j’ai quand même sentit son corps se refroidir doucement …et encore une fois ce fut la décente aux enfers…Pourquoi ? Est-ce ma faute s’ils quittent tous ce monde ? Auraient-il vécu plus longtemps si je n’avais pas fait mon égoïste et les avaient adopté ?...etc.…

Apres 6 mois j’ai voulu adopter Câline (en février 2013). Je n’en pouvais plus de vivre sans chat, sans confident, et sans donner mon amour. Encore une fois je crois que j’aurais du m’abstenir… elle est resté chez nous Samedi soir, dimanche, lundi, mardi…et mercredi nous avons décidé de l’emmener au véto car elle ne mangeait plus…je luis ai dit et me suis dit que tout irait bien, que je la reverrais ce soir et qu’on jouerait. Le soir m’a mère me dit que le véto a appelé et m’annonce que Câline a le typhus et qu’ils la gardent encore pour la soigner. Je n’ai rien mangé pendant deux jours, j’ai espéré de tout mon cœur qu’elle fasse partie des 10 pourcents des chats qui s’en sorte…j’ai espérer jusqu'à vendredi midi ou ma mère m’a appeler et m’a dit qu’elle était morte. S’en était trop, c’était tout vu, je n’avais pas le droit au seul bonheur que je voulais posséder et ça la vie de mes chats me l’ont bien fait comprendre.

En plus de tout cela, en 4ème les médecins on diagnostiquer un cancer a ma mère. Et même si je ne l’ai pas fait ressentir et que je ne l’ai pas vraiment exprimé, j’ai eu très peur. Heureusement ça c’est arranger. Mais maintenant elle doit se faire également opérer du dos. C’est dur pour elle, et c’est dur pour moi qui voit son état mais qui ne peut rien faire.
Voila, pour le moment je crois que c’est tout en malheurs…

Pour revenir a l’automutilation, cela ne s’arrange pas et devient de plus en plus fréquent. Je me coupe désormais a des endroits que je n’osais pas avant, comme a l’opposer des coudes et au poignés. Avant je me coupais mais il n’y avait pas spécialement beaucoup de sang mais maintenant c’est autre chose. ( ! Je précise que le suicide n’a pas lieu d’être pour moi, je me blesse mais pas dans l’intention de me tuer) J’avais donc de plus en plus envie d’en parler a mes parents et il y a une semaine j’en ai parlé a ma mère. Elle a plutôt bien réagit et mes parents m’ont proposé d’allée de nouveau voir un psy… Moi je ne suis pas trop d’accord car j’ai peur de parler de ce que je ressens mais a ce qu’on me dit, la dernière fois ça m’avait du bien de parler.


Merci d’avoir lu si c’est le cas et autrement, merci d’avoir crée ce forum car même si j’ai pleurer en écrivant tout ça je pense que ça m’ai bien utile.


Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Sam 09 Mar 2013, 00:35

J'ai l'impression que tu donnes tout à tes chats parce que tu as beaucoup à offrir et que tu n'arrives pas à le faire pour quelqu'un d'autre. Ce qui te met en situation de dépendance exclusive vis-à-vis d'eux. Ce qui fait que tu te sens coupable quand ils s'en vont, parce que tu ne peux pas t'empêcher de te dire que c'est ta faute, parce que c'est trop dur de se dire que ce n'est la faute de personne. Ca fait perdre la seule "prise" que tu aies, cet espoir que si tu t'y mets vraiment, si tu donnes assez de toi, tu auras un être qui ne partira jamais. Comme une sorte de récompense.

Ton esprit doit te dire quelque part que ce point de vue ne peut pas être satisfaisant. Ca ne marche pas.
Et si tes chats sont partis, ce n'est pas ta faute. Tu n'as rien fait d'insuffisant. Tu ne pouvais pas les retenir. Je sais que c'est tuant de réaliser totalement ça, mais quoi que tu donnes de toi, tu ne pourras jamais les forcer à rester. C'est totalement indépendant de toi.

J'ai quelques questions à te poser...
Pourquoi donnes-tu tout au chat, pourquoi n'arrives-tu pas à communiquer ces choses que tu leur dis à ton entourage? Est-ce que quelque chose te bloque, ou t'a bloqué un jour?
D'où vient ce manque affectif dont tu sembles souffrir, et que tu reportes sur tes chats? Est-ce que tu te sens aimée globalement?
Est-ce que tu as confiance en toi? Est-ce que te sens assez solide pour exister indépendamment, pour savoir exactement ce que tu es, et ne pas avoir besoin de tout donner à un autre être pour te sentir une valeur? Est-ce que tu penses que tu es quelqu'un de bien, ou est-ce que tu as besoin qu'on te le dise, qu'on te le prouve?

Citation :
Il y a une phrase qui m’a toujours marquer et qui me hante encore ; c’est celle qu’a prononcer ma grand mère devant moi en pleure : Arrête de pleurer ! C’est qu’un chat !
Personnellement je pense que tu as raison de trouver cette phrase traumatisante. De toute évidence, pour toi cet animal n'était pas "qu'un chat", il représentait quelque chose dans ta façon de fonctionner et de voir le monde, de gérer tes émotions. Et ceci ne change rien, que l'être en question soit un chat, un humain, Dieu ou une plante verte. La phrase "ce n'est qu'un chat" ne veut rien dire. Rien du tout. C'est un avis qui n'engage que moi, bien sûr.
Pour moi, même si je peux comprendre pourquoi ta grand-mère a réagi ainsi, elle a fait l'erreur ce jour-là de ne pas être assez à l'écoute de ce que tu ressentais et de tes besoins, et de rester dans sa propre vision de ce que doivent être les choses.
Tu n'as pas eu tort de pleurer comme tu l'as fait. C'était une expression de ce que tu ressentais, et ce qu'on ressent est toujours vrai et a toujours une raison.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Sam 09 Mar 2013, 04:33

J'ai pas mal tendance à penser que les chats, en l'occurence, c'est pas le problème de fond.
Que si tu t'es accrochée pareillement à tes chats, c'est que le problème était là avant.
Enfin... Je ne veux pas dire que ca n'est pas normal d'être triste quand un animal auquel on tient meurt. Clairement pas. J'ai chialé comme un veau quand mes deux premiers chats sont morts (le premier d'une leucose, le 2ème d'un accident "bagnole vs chat"). Le 3ème un peu moins, mais faut dire que je n'habitais plus avec ma mère à ce moment là, que le chat était resté chez elle, et que bon... Ce chat était la pire teigne agressive que j'aie connu en terme de chats, et que du coup, il avait beau être mignon, c'est difficile de s'attacher à un chat qui passe son temps à nous massacrer les jambes et les bras, à pisser dans nos affaires et autres joyeusetés.

Mais bref.

Autant je comprends le fait d'être triste à la mort d'un animal, autant je trouve un peu "malsain" la relation que tu as avec eux. Dans le sens où limite ils comptent plus que les humains (j'avoue avoir été un peu frappée de te voir parler en trois lignes du cancer de ta mère, et en tout plein de lignes de la mort de tes chats). Ce qui me laisse penser que le problème à la base, c'est plus ta relation (difficile) avec le reste du genre humain, qui fait que tu t'accroches à la limite exclusivement aux chats.

Pour le coup, envie de parler "d'avant les chats". De pourquoi tu ne pouvais pas te confier aux humains en cas de coup dur, mais uniquement à tes chats. Tu dis "ils ne jugent pas". Tu te sens jugée par les gens autour de toi ? Tu as quelle relation avec ta famille ?

Sinon, pour ce qui est de l'AM à proprement parler. Bassement pratiquement : si c'est pas "besoin" de saigner plus que tu t'attaques à tes poignets et au pli des coudes, j'ai envie de dire : tes jambes sont tes meilleures amies. Les coupures aux jambes saignent plus, pour une gravité moindre, que celles aux bras.
Alors bon. Je ne dis pas que l'AM est une "bonne idée". Mais en attendant de réussir à arrêter, j'ai envie de dire : limiter les dégats, c'est dja bien.

Or, les poignets et le creux des bras, c'est emmerdant. Pour cause de "y a plein de tendons là bas dedans, et si tu en flingues un, niveau mobilité, c'est la merde".
Et aussi pour cause de "des cicatrices là, c'est mal vu. C'est difficile à planquer. Et c'est "socialement handicapant". Genre quand tu vas vouloir trouver un taf, ne pas passer au premier coup d'oeil pour une dépressive-suicidaire-dark, c'est quand même un atout.
Ne pas devoir te faire chier en manches longues en été, c'est bien aussi.
Bref. Ouais. Limite les dégats, si tu peux, en attendant de ne plus en avoir besoin et donc d'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Sam 09 Mar 2013, 11:55

à Poupée subversive:

rebonsoir; enfin rebonjour pour etre exacte,

merci d'avoir répondu et donner ton avis et des conseils très intéressents. (juste pour savoir, tu pratiques un métiers où tu aide les gens ou c'est par expérience que tu arrives à bien me et nous répondre, à nous répondre justement? )

les questions....

*Pourquoi donnes-tu tout au chat, pourquoi n'arrives-tu pas à communiquer ces choses que tu leur dis à ton entourage? Est-ce que quelque chose te bloque, ou t'a bloqué un jour?

--> J'ai un caractère plutôt timide et J'ai du mal, même beaucoup de mal à dire ce que je ressent et à parler des problèmes du moments aux personnes qui m'entourent, j'ai peut etre peur de leurs réponses, et de leur réactions; ils peuvent parler, contrairement aux chats, et je pense que j'ai peur d'entendre ce qu'ils ont à me dire. Je ne pense pas que c'est un évenement précis qui c'est passé qui me bloque, ou du moins je ne m'en souvient pas.

*D'où vient ce manque affectif dont tu sembles souffrir, et que tu reportes sur tes chats? Est-ce que tu te sens aimée globalement?

-->alors là j'avoue que je ne sais pas trop... il n'y a aucun problème d'entente au sein de ma famille et je me sens globalement aimé. J'ai des amis qui sont toujours là pour moi et qui s'inquiete meme pour moi ( généralement sur le fait que je ne mange pas beaucoup et que du coup je suis trop mince ). tout autour de moi je n'ai pas l'impression d'etre rejeté par les autres. c'est pour ça que c'est dur à expliquer ou justifier cette sensation de vide.


*Est-ce que tu as confiance en toi? Est-ce que te sens assez solide pour exister indépendamment, pour savoir exactement ce que tu es, et ne pas avoir besoin de tout donner à un autre être pour te sentir une valeur?

-->Non, je n'ai pas confiance en moi. Du moins globalement, dans certains domaines comme mes passions (le dessin) ou autres j'ai assez confiance en moi. mais globalement Non... je ne pense pas etre assez solide pour exister indepenamment, des fois je me cherche encore moi même, je grandit en âge mais il y à des éléments d'enfance qui reste bien encrée en moi...je suis assez "forte" pour conseiller des personnes, pour écouter une personne proche mais me concernent Moi, j'arrive à rien, j'ai l'impréssion d'être encore une enfant et qui se réfugie dans son monde. Je ne sais pas si c'est très claire car moi même je m'embrouille beaucoup la dedans...


*Est-ce que tu penses que tu es quelqu'un de bien, ou est-ce que tu as besoin qu'on te le dise, qu'on te le prouve?

-->je vais dire que ma réponse est mitigée...je ne pense pas être quelqu'un de mauvais mais...dur dur de répondre...je crois que moi même je n'en ai aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 12:59

Tu m'as dit que tu avais répondu par mp à Booh aussi, je crois. Je sais pas si tu veux que ce soit public, mais comme je te l'avais dit, il me semble que voir le fil des questions et des réponses peut être utile pour que les autres puissent te répondre correctement aussi.
Après, c'est comme tu veux ^^

Citation :
J'ai du mal, même beaucoup de mal à dire ce que je ressent et à parler des problèmes du moments aux personnes qui m'entourent, j'ai peut etre peur de leurs réponses, et de leur réactions; ils peuvent parler, contrairement aux chats
Tu peux aller plus loin? Qu'est-ce que tu aurais peur qu'on te dise?
Est-ce que tu as peur qu'on ne te comprenne pas?
Ou est-ce que tu as peur qu'on te dise des choses que tu n'as pas envie de voir?

En gros, tu te sens mal comprise, ou tu n'as pas envie d'être lucide sur certaines choses? Il me semble que ce sont deux choses bien différentes qui pourraient avoir cette même conséquence...

Citation :
il n'y a aucun problème d'entente au sein de ma famille et je me sens globalement aimé.
Sauf que tu n'arrives pas à communiquer... (simple remarque)

Est-ce que tu as perdu quelqu'un de proche quand tu étais petite? La sensation de vide peut venir de là, ce n'est qu'une suggestion...

Citation :
Non, je n'ai pas confiance en moi.
Simplement... Tu arriverais à dire pourquoi?

Citation :
*Est-ce que tu penses que tu es quelqu'un de bien, ou est-ce que tu as besoin qu'on te le dise, qu'on te le prouve?

-->je vais dire que ma réponse est mitigée...je ne pense pas être quelqu'un de mauvais mais...dur dur de répondre...je crois que moi même je n'en ai aucune idée.

Dans ce cas fais pas trop attention. Tout le monde te répondra par le prisme de ce qu'il peut comprendre, ressentir lui-même, et du coup on peut faire des projections abusives. Si cette question du 'est-ce que tu es quelqu'un de bien' ne te parle pas, c'est tout simplement que tu ne te la poses pas, tout simplement parce que tu n'es pas moi.
Forcément on tâtonne, on peut suggérer des choses à côté de la plaque, il me semble que le travail d'écoute et d'accompagnement qui se fait ici se fait aussi au hasard, au risque d'inexactitude, d'erreurs et de demi-tours... C'est un chemin ^^
C'est pour ça que je te dis que si ça te parle pas, ne fais pas attention ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 19:33

je donne mon avis sur ton cas, je me dit que ca peut toujours t'apporter quelque chose vu que je te connais... mais je ne sais pas trop si j'y ai ma place parce que ca me fait bizarre de te repondre sur ca :) mais je vais quand meme essayer d'etre clair sur ce que je pense!! :)

Citation :
Citation:
J'ai du mal, même beaucoup de mal à dire ce que je ressent et à parler des problèmes du moments aux personnes qui m'entourent, j'ai peut etre peur de leurs réponses, et de leur réactions; ils peuvent parler, contrairement aux chats

Tu peux aller plus loin? Qu'est-ce que tu aurais peur qu'on te dise?
Est-ce que tu as peur qu'on ne te comprenne pas?
Ou est-ce que tu as peur qu'on te dise des choses que tu n'as pas envie de voir?
---> pour moi j'ai bien ressentis au début quand on s'est connu que tu avais un peu de mal, maintenant tu te "lâche" complètement (avec moi - j'ai l'impression) et je trouve ca bien !! je pense que c'est parce que on se connais depuis longtemps mais aussi que tu as appris mes réactions (ex: je ne te juge pas)... beaucoup de monde peut te juger, peut parler dernière ton dos, peut faire meme tout ce que tu peux imaginer... mais pour moi tu arrive de mieux en mieux a t'exprimer (je compare avec il y a 3 ans quand je t'es connue)


Citation :
Citation:
Non, je n'ai pas confiance en moi.
Simplement... Tu arriverais à dire pourquoi?
---> je doit dire que je découvre quelque chose!! pour moi tu n'as jamais manquer de confiance en toi en règle générale... mais ca se peut que tu ne le montre pas!!


Citation :
Citation:
il n'y a aucun problème d'entente au sein de ma famille et je me sens globalement aimé.
Sauf que tu n'arrives pas à communiquer... (simple remarque)
---> je n'ai pas beaucoup de situations avec lesquels comparer ta situation familiale, mais il y a quelque chose que je ne t'es jamais dit... les premières fois que je suis venu chez toi, j'ai trouver que meme si il y a une bonne entente, vous etez souvent chacun dans votre coin!! toi tu es souvent toute seule, ton frere pareille (tes parents je ne sais pas trop)... donc pour moi ce "manque de communication" vient de la!! après c'est mon point de vue!! (mais ca ne me dérange pas, c'est juste comme ca que je dit ca!!)...

au passage, tu as quand meme suffisamment confiance en toi pour dire a ta mere que tu t'AM (=preuve de confiance en toi, et de bonne communication quand meme)
---> c'est un peu contradictoire ce que je dit mais j'arrive pas trop bien a dire simplement ce que je pense!! dsl :/
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 20:56

à Poupée Subversive :

pour l'histoire des messages mp et autre ça ne me derange pas du tout de parler publiquement, c'est juste que je ne savais pas trop comment faire au début^^

Citation :
Tu peux aller plus loin? Qu'est-ce que tu aurais peur qu'on te dise?
Est-ce que tu as peur qu'on ne te comprenne pas?
Ou est-ce que tu as peur qu'on te dise des choses que tu n'as pas envie de voir?

--> j'ai surtout peur qu'on me comprenne pas forcément; mais j'ai aussi peur qu'on dise des chose que je n'ai pas forcément envie ou besoin d'entendre. Après comme le dit Niina je ne suis pas non plus renfermé. en faite ça dépend surtout des personnes. Avec mes parents j'ai du mal parce que si la discussion dérape je ne peux pas m'échaper, je les vois tout les jours et donc apres j'ai peur que ça change de d'habitude. Avec des amis que je cotoient régulierement je parle sans probleme mais par contre j'ai du mal à vraiment dire ce que je recent et je ne leur dit pas tout sur moi. Parler à un mec est encore plus compliquer et je ne sais pas vraiment pourquoi, en tout cas ce qui est sure c'est que je n'ai jamais eu la démarche d'aller vers un mec pour ensuite se lié d'amitié avec lui. en revanche une fois qu'un gars engage la conversation je ne vais pas me sauver^^, je discuterais comme avec mes amis. ça m'enerve car quand j'était petite je n'était pas du tout comme ça; maintenant je suis timide--'.
A exception de Niina car comme elle l'a dit je connait ses réaction et je suis certaine qu'elle ne me jugera pas. C'est la seule personne avec qui je parle vraiment de tout sans que ça me pose problème.



Citation :
il n'y a aucun problème d'entente au sein de ma famille et je me sens globalement aimé.
Sauf que tu n'arrives pas à communiquer... (simple remarque)

>Est-ce que tu as perdu quelqu'un de proche quand tu étais petite? La sensation de vide peut venir de là, ce n'est qu'une suggestion...

--> oui, comme je le disait un peu plus haut je cotoit ma famille tout les jours donc si une dicussion dérape j'ai peur que tout change.
Autrement je n'ai pas vraiment perdu de proche quand j'était petite. je n'ai jamais connu mon grand pere car il est décédé avant mais je ne pense pas que ça joue quelque part.


Citation :
Non, je n'ai pas confiance en moi.
>Simplement... Tu arriverais à dire pourquoi?


-->c'est pas vraiment que je manque de confiance en moi, du moin pas énormément. mais, je sais pas trop...ia des fois ou c'est pas ça...


Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 21:12

à Niina :

merci d'avoir donnée ton avis^^


Citation :
---> pour moi j'ai bien ressentis au début quand on s'est connu que tu avais un peu de mal, maintenant tu te "lâche" complètement (avec moi - j'ai l'impression) et je trouve ca bien !! je pense que c'est parce que on se connais depuis longtemps mais aussi que tu as appris mes réactions (ex: je ne te juge pas)... beaucoup de monde peut te juger, peut parler dernière ton dos, peut faire meme tout ce que tu peux imaginer... mais pour moi tu arrive de mieux en mieux a t'exprimer (je compare avec il y a 3 ans quand je t'es connue)


--> comme je l'ai dit juste avant à PS, ça dépend des personnes. et comme tu l'a dit, plus je connais la personne plus je vais me lacher, comme avec toi; au début j'avais du mal à m'exprimer et puis maintenant ya meme plus de question à ce poser^^.



Citation :
---> je doit dire que je découvre quelque chose!! pour moi tu n'as jamais manquer de confiance en toi en règle générale... mais ca se peut que tu ne le montre pas!!

--> là encore j'a a peut pres répondu précédement. donc c'est vrai qu'en généraça va, mais la encore, parfois je ne montre pas...



Citation :
---> je n'ai pas beaucoup de situations avec lesquels comparer ta situation familiale, mais il y a quelque chose que je ne t'es jamais dit... les premières fois que je suis venu chez toi, j'ai trouver que meme si il y a une bonne entente, vous etez souvent chacun dans votre coin!! toi tu es souvent toute seule, ton frere pareille (tes parents je ne sais pas trop)... donc pour moi ce "manque de communication" vient de la!! après c'est mon point de vue!! (mais ca ne me dérange pas, c'est juste comme ca que je dit ca!!)...


--> oui c'est vrai que même si on a une bonne entente on est souvent dans notre coin...et ça ma mère, surtout, nous le reproche assez de fois...Mais je ne vois pas ce qu'on pourrait faire tous ensemble; je ne suis pas fan des jeux de sociétés, mon frere ne veux rien faire avec nous, même pour un ciné en famille, ce que je trouve sympa, mon frère ne veut pas. Les moment ou on est vraiment enssemble c'est a table, où on rigle bien. Parfois devant une série ou un film, et puis, bah voila...



Citation :
au passage, tu as quand meme suffisamment confiance en toi pour dire a ta mere que tu t'AM (=preuve de confiance en toi, et de bonne communication quand meme)

--> oui c'est vrai mais il m'a fallut quan meme pres de 4 ans avant de pouvoir lui dire. et il faut aussi dire que la visite chez le radiologue m'a pas mal aidé et pousser. sans ça je ne l'aurais sans doute pas dit. J'avais peur que si j'enlevais mon haut, non seuleument le medecins pose des questions, mais en plus que me mere me questionne sur place ou plus tard et la le climat de depart ne serais pas trop favorable pour moi, pour tout dire. j'avais peur par exemple que je doive me justifier aupres de ma mere et de mon pere. et j'aurais d'abord eu droit (et ça m'est deja arriver en vacance d'été, par mon pere, et devant une amie) aux questions du genre : qui t'as fait ça? esc.ce que ça va au lycée? quelqun te fait du mal?...etc...

enfin bref, la visite chez le medecins m'a quand meme donner un bon gros coup de pied au derriere^^






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 21:29

comme je l'es déjà dit ca me fait bizarre de parler de ca... sans doute parce que je te connais assez!! donc j'ai un peu de mal a mettre en ordre ma tete et du coup... je vais te répondre, mais pas encore tout de suite ^^ je vais préparer ma réponce, parce que la si je dit tout comme y'a dans ma tete, je ne suis pas sur que tu comprenne ^^
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Lun 11 Mar 2013, 21:31

^^ d'accord.
bah prend ton temps alors^^
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 09:48

Citation :
Avec mes parents j'ai du mal parce que si la discussion dérape je ne peux pas m'échaper, je les vois tout les jours et donc apres j'ai peur que ça change de d'habitude.

Alors le propre d'une situation familiale c'est que des gens vivants tous ensemble interagissent constamment, et donc changent continuellement. Honnêtement, si ma famille fonctionnait encore comme il y a 20 ans, ce serait ultra facepalmant.
Normalement si tu n'as rien de vraiment alarmant à dire, il n'y a aucune raison que la situation change en mal... Par contre garder les choses pour soi peut au contraire faire pourrir certains liens en souterrain, du coup de ce point de vue-là c'est plus risqué de garder le silence je trouve.

Tu as peur de quoi au final? Peur que ça change en quoi? Peur qu'on te dise quoi?

Citation :
Parler à un mec est encore plus compliquer et je ne sais pas vraiment pourquoi, en tout cas ce qui est sure c'est que je n'ai jamais eu la démarche d'aller vers un mec pour ensuite se lié d'amitié avec lui.

J'ai une réponse qui va peut-être te sembler un peu bête : tu es une fille et tu as 16 ans. En arriver là avec le sexe opposé à ton âge, ça me semble normal. Je dirais même : solidarité. Bonne nouvelle : ça s'améliore, souvent.
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 12:26


Citation :
Avec mes parents j'ai du mal parce que si la discussion dérape je ne peux pas m'échaper, je les vois tout les jours et donc apres j'ai peur que ça change de d'habitude.

et bien j'ai peur que si je dise quelque chose, qu'on me réponde quelque chose que je ne veux pas forcément entendre. Ou bien alors que la discussion termine en dispute; et ça je deteste car après je me sens encore plus "vide"/mal. Mais bon, ça je pense que c'est normal de réagir comme ça après une dispute. Mais en faite il faudrait pluôt que je dise que pour moi je ne vois pas trop l'interet de dire à mes parents ce que je ressent, du coup je ne dis rien et maintenant c'est devenu un automatisme.



Citation :
J'ai une réponse qui va peut-être te sembler un peu bête : tu es une fille et tu as 16 ans. En arriver là avec le sexe opposé à ton âge, ça me semble normal. Je dirais même : solidarité. Bonne nouvelle : ça s'améliore, souvent.

--> oui c'est vrai que vu comme ça tu as raison^^ c'est normal^^


Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 12:49

En général quand leurs enfants vont mal les parents le savent depuis le début.
Et quand ça concerne des trucs comme l'AM ou des choses du genre, ils n'ont guère besoin de tes éclaircissements pour savoir que quelque chose se trame.

Je me souviens du jour où mes parents m'ont avoué qu'ils savaient tout à ce sujet...

Ils ont fait de leur mieux pour ne pas me brusquer mais ils étaient désemparés et ne savaient pas quoi dire, pas quoi faire.

S'il y a un moyen de leur parler, c'est de le faire en présence d'une tierce personne qui connait déjà la situation et saura faire tampon entre toi et eux, comme un psy... ou simplement une amie.


désolé si je dis des conneries, mais je prends le train en marche. :)
Tes parents réagissent peut-être maladroitement parce qu'ils sont désemparés. C'est même probable.

Dans tous les cas pour communiquer avec son entourage quand on n'y arrive pas, faut toujours utiliser un médium pour faire tampon, que ce médium soit un mail, une lettre, un dessin, ou une personne qui connait ta situation, ou même une personne dont tu es simplement certaine de l'empathie envers toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 18:20

Citation :
En général quand leurs enfants vont mal les parents le savent depuis le début.
Et quand ça concerne des trucs comme l'AM ou des choses du genre, ils n'ont guère besoin de tes éclaircissements pour savoir que quelque chose se trame.
--> je suis peut etre un cas isoler parmis tant d'autre, mais si je ne dit rien, je choc presque mes parents quand je leur dit que je ne vais pas bien!! du coup je pense que les parents peuvent avoir des doutes sur le moral ou l'état de santé de leur enfant mais trouver que leur enfant s'AM, j'ai du mal a y penser... pas que j'y crois pas, mais après ca dépend des cas et des enfants... je ne sais pas si j'arrive a me faire comprendre, la encore j'ai un peu de mal!!

Citation :
Tes parents réagissent peut-être maladroitement parce qu'ils sont désemparés. C'est même probable.
--> je n'aurais pas pu te dire mieux Ookami!! ils n'ont jamais du etre confronter a sa, et donc ils veulent t'aider, mais ils cherchent encore le moyen!!
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 18:47

Bonjour Thorongil,


Tout d’abord laisse moi te dire que j’adore ton image
de profil^^ elle est trop stylée^^






*En général quand leurs enfants vont mal les parents le
savent depuis le début.
Et quand ça concerne des trucs comme l'AM ou des choses du genre, ils n'ont
guère besoin de tes éclaircissements pour savoir que quelque chose se trame.



àsur ce point je suis
plutôt d’accord avec Niina. Lorsque que j’ai di a ma mère que je m’AM elle a
été plus que surprise, et quand je lui ai dit depuis combien de temps car elle
m’avais demander, elle était aussi surprise. Je pense que les parents sont
assez capables de deviner ce qu’on ressent de temps en temps, quand on va mal
et que ça se voit. Mais pour deviner que leur enfant c’AM je suis moins
certaine, enfin pour toi ça a été le cas mais pas pour moi en tout cas. Enfin voila…






*Dans tous les cas pour communiquer avec son entourage
quand on n'y arrive pas, faut toujours utiliser un médium pour faire tampon,
que ce médium soit un mail, une lettre, un dessin, ou une personne qui connait
ta situation, ou même une personne dont tu es simplement certaine de l'empathie
envers toi.






è Je
pense que tu as raison et j’y avais aussi pensé. Entre autre, J’avais réfléchi
a une lettre pour leur annoncer ce que je me faisais mais après j’ai abandonné…






*Tes parents réagissent peut-être maladroitement parce
qu'ils sont désemparés. C'est même probable.






è Oui,
c’est sur que ça doit être déroutant. Je comprends.






En tout cas merci d’avoir pris le temps de répondre^^
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 18:49

à Ninna :
Oui, je suis d'accord avec ce que tu as écrit^^
Merci d'avoir commenter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 18:54

il est normal que je te réponde (enfin pour moi) parce que je te connais assez bien et cela peut, je pense, te donner une image de comment moi je voit ta situation!! n'hésite pas a faire de meme pour moi!!! :)
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 18:59

Oui c'est vrai.^^
ok et bien je verrais si je peux donner mon avis sur quelques uns de tes messages^^
et je vois que tu a suivis mon conseil sur le fait de mettre Merci en signature.
c'est quand mme bien pratique, comme ça il sera mis a chacun de tes messages, y compris quand tu as pas besoinde de le dire , genre pour celui que tu viens de m'envoyer^^
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 19:34

Tu sais, mes parents n'imaginaient pas ce que je pouvais bien faire qui justifie de cacher mes bras à l'époque où je faisais du concerto en lame de rasoir mineure...

Mais c'était un soulagement pour eux de l'avoir appris. Parce qu'ils imaginaient bien pire.
J'ignore ce qu'ils imaginaient, et je ne souhaite pas le savoir.
Mais le comportement d'une personne qui se scarifie est assez flippant pour imaginer n'importe quoi de dramatique...
N'imagine pas que ça passe inaperçu.

Et en tout cas tu feras plus de mal à ton entourage en ne disant rien vu que tu les laisseras imaginer tout, et le pire en premier. Je n'irais pas jusqu'à dire que l'AM ce n'est "pas grave".. Ce n'est pas anodin, ça c'est certain. Mais notre société est assez anxiogène et déprimante pour nous jeter à la gueule des images préconçues de ce que peuvent faire des ados qui souffrent, de la drogue aux tentatives de suicide, en passant par l'agression physique d'autrui.

Le fait que l'AM ne soit pas un sujet très entré dans les moeurs des médias empêche certainement tes parents d'oser l'imaginer.
Mais ils ne risquent pas de dormir tranquilles. Les choses dévoilées sont cependant moins angoissantes que les choses cachées... Ce qui est caché a tendance à alimenter les fantasmes et les craintes. Les craintes, de tes parents, en ce qui concerne ce sujet précis.

Leur expliquer en quoi ça consiste, jusqu'où tu vas, quelles limites tu t'imposes... Ca peut être trash, violent, et faut s'attendre à ce qu'ils te demandent de te retenir... mais déjà les rassurer sur les précautions prises, ça peut être moins pénible à apprendre.

Par contre il faut être conscient que s'AM ça implique d'être extrêmement prudent. C'est une chose de s'AM, c'en est une autre de le faire sans aucun contrôle, et c'est à éviter à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 12 Mar 2013, 20:35

Je comprends ce que tu veux dire. C’est vrai que ça
doit faire peur de pas savoir exactement ce que je me fais, jusqu’ou je peux
aller…etc…



Ma mère veut que j’aille voir un psy et à donc pris rendez
vous pour Mardi prochain, peut être que j’en parlerais avec elle (ma mère) à ce
moment là. Car pour l’instant je n’arriverais pas à rouvrir une discussion de moi-même
pour reparler de ça.



Cependant j’ai très peur d’aller voir le psy, j’angoisse énormément.


Et pour la première fois je peux choisir si ma mère assiste
et viens avec moi ou si j’y vais toute seule. Mais je ne sais pas quoi choisir.
D’un côté je ne veux pas que ma mère vienne avec moi car je n’oserais pas trop parler. Et de l’autre
je n’aime pas trop y aller seule, pour parler devant une ou un inconnu ;
encore une fois je ne saurais pas quoi dire (même si ce n’est pas ma première
fois chez un psy ; mais je n’en n’ai plus souvenir).



Voila ; c’est bien compliquer….
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 19 Mar 2013, 21:21

Bonsoir,


C’est fait !
Cet après midi je suis allée à ma première séance chez la psy (enfin depuis mes
dix ans). J’ai énormément stressée et je n’arrivais pas à parler, du moins au
début. Ma mère est venu avec moi le temps de se présenter et d’exposer le cadre
(maladies de ma mère, déménagement, famille…) puis elle est partie. Au début
gros blocage ; je ne savais pas quoi dire car moi qui n’aime pas trop
parler de mes problèmes, c’est encore pire avec une inconnue. La psy l’a bien
sentie et m’a donc d’abord parler d’elle. Puis, au fur et à mesure on a parlé
de ce que j’aime et de fil en aiguille on a évoquer les sujets qui font que je
vais consulté (mort de mes chats, automutilation, sensation de vide…). Pendant un
moment je me suis pas sentit bien et j’ai pleuré ; je déteste ça, pleurer
devant quelqu’un je n’aime pas mais en plus devant une psy ça m’a pas mal
déranger.



Bon, j’avais
peur que la psy ne me convienne pas forcément mais en fin de compte est elle
est super sympa. Elle m’a bien explique ça façon de voir la psychologie ;
elle m’a demandé avant de s’assoir à coter de moi, a l’autre bout du canapé (je
trouve ça bien car je n’aime pas qu’une personne que je ne connais pas vienne
trop près, or là elle respecte très bien ma « bulle »).



Enfin bref,
ma première séance c’est plutôt bien passé ; le prochain rendez vous est
fixé a mardi aprèm.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 19 Mar 2013, 21:40

Plutôt cool en fait, tout ca.
Revenir en haut Aller en bas
ookami




Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 20
Passion : Mangas / k-pop / dessiner
Date d'inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   Mar 19 Mar 2013, 21:47

oui, je trouve aussi^^
j'espere que les autres scéance se passerons bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
je m'automutile mais je ne peux pas vraiment l'expliquer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dalida
» UNEO, la mutuelle militaire que vous avez aimé mais qui n'est plus ... vraiment la même (loin de là).
» Qu'est ce qui a des dents mais qui ne peut pas mordre? [Vasile]
» Mais tu peux pas faire attention ?!
» à partir de quel âge avez vous mis bébé dans son siège iseos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Automutilation :: Je me mutile-
Sauter vers: