Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 "Gut, t'as de la désossée ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: "Gut, t'as de la désossée ?"   Mer 17 Oct 2012, 03:26

Ca fait un moment que j'avais envie de parler de toi ici. J'sais pas trop pourquoi au final, mais ouais, envie.

Pourquoi je le fais maintenant alors que je dors debout ? J'en sais rien. J'm'en fous en fait.

"Gut, t'as de la désossée pour demain ?"...
"Gut, tu me passe une Gitane ?"...
"Gut, il va faire beau demain ?"...
"Gut, ils vont bien les goélands ?"...

T'étais le roc. Le mec qui savait. Le mec cabossé mais debout. Le fou fier de l'être. Le roc. La franchise. Le caractère de merde familial. La mémoire de la famille et du port.

Tu étais ça et tellement d'autres trucs bizarres, comme celui qui s'en fout de ce qu'on dit de lui, celui qui ne ferme jamais sa porte à clé, celui qu'on peut blesser mille fois, qui a été blessé mille fois, sans jamais devenir aigri.

Y avait rien de moche en toi.

Tu sais, toi et papa, vous êtes un peu dans chacun de mes choix, dans chacune des valeurs qui me font me lever le matin.

Gut le dingue qui passe le contenu de son appart' par la fenêtre. Gut abrutis aux médics que papa a sorti par la peau du cul du carcan de la psychiatrie. Gut le roc qui a enterré son frère, puis sa fille, puis sa femme, mais n'a pas dévié d'un pas de son chemin. Tu es allé à la pêche le matin de l'enterrement de papa. Ca en a choqué beaucoup. Je m'en fous. Il aurait voulu ça. Tout comme je pense que tu t'es poilé quand JF s'est pointé à ton enterrement en tenu de pêcheur puant le poiscaille avec un paquet de Gitane en poche.

J'crois que je n'ai plus vraiment mal. Je ne chiale pas en écrivant ce post. Je sens juste comme une odeur de poisson dans mes narines.

Tu flottes dans le lac en petits flocons grisatres qu'on a dispersé avec les bateaux de tous tes potes. Toi qui détestais nager, j'espère que tu t'y es fait, quand même. Mais bon c'était ça où te coller dans une tombe en granit, alors à tout prendre, je pense que tu préfères le lac, ton lac, tes poissons, tes goélands.

"Il parlait aux goélands, et je crois qu'ils lui répondaient" disait un de tes potes dans son hommage. Je t'ai vu faire. Je sais qu'ils te répondaient. Je pense que tu les comprenais, aussi.

Y a rien qui t'a brisé. L'accident, la dépression, la psychiatrie, les neuroleptiques à en baver dans le potage, la mort de ta fille, la mort de ta femme, la mort de ton frère. Pourtant tu as eu mal. Je crois que j'oublierai jamais ton regard devant le cercueil de Maria. J'aurais pu en crever sur place, de ton regard. Mais tu t'es relevé. De ca. De tout. Tu es allé à la pêche jusqu'au bout. En chimio. Affaibli. Tu n'as jamais cédé. Rien. Tu ne t'es jamais renié. Tu n'as jamais fait de concession. Un rocher comme ceux de la digue du port. Même ta mort était sans concession. Tu l'avais dit : je sortirai de l'hosto guéri, ou je ne sortirai pas. Pas diminué. Pas privé de la pêche. Pas dépendant. Ne rien céder. Tu avais bien supporté l'opération. Mais tu as plongé dans le coma le lendemain du jour ou le médecin t'a annoncé que tu n'étais pas guéri, qu'ils n'avaient pas pu tout enlever. Tu t'es barré le jour de Noel, parce que faire chier ton monde une dernière fois, flinguer une convention sociale de plus, c'était bien le dernier tour de piste que tu pouvais t'accorder.

Ton bateau ne flotte plus. Il était cuit lui aussi. Il a bien vécu, lui aussi. Il n'a jamais cédé non plus, mais il a rendu les armes quand tu t'es barré.

Ta grosse voix. Tes mains d'ours. Ton odeur de poisson, de clope et de café. Tes cheveux en pétard. Ton putain de caractère. Ta franchise à toute épreuve. Ton "j'emmerde les cons mais j'aime profondément les gens".

J'écris pour ne pas te laisser t'évaporer. Jamais. Pour ne rien perdre de toi. Pour ne jamais te figer à des photos regardée en espérant te retrouver. Pour ta garder vivant. Pour me rappeler tout ce que je vous dois, à papa et toi.

Je ne crois pas que tu me manques. Tu es trop toujours là pour pouvoir me manquer. Je ne crois pas que tu partiras un jour. Y a beaucoup de monde qui est un peu orphelin depuis que tu t'es barré. Tu vis dans trop de monde, dans trop de souvenirs pour être vraiment parti.

Vous m'mettrez deux décis de blanc et un café. Et une Gitane. C'est pour le Monsieur là. Tonton Gut.
Revenir en haut Aller en bas
Onda




Féminin
Nombre de messages : 2695
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Passion : Lecture, Ecriture, Musique, Natation, Internet...
Surnom : Onda, Less, Lestounette puis d'autres plus ridicules les uns que les autres...
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Mer 17 Oct 2012, 09:05

C'est beau à lire... Je vois pas quoi dire d'autre. J'ai lu. Et j'ai souris aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Sima




Féminin
Nombre de messages : 1285
Age : 26
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Mer 17 Oct 2012, 22:36

Et c'est quoi de la désossée ?

J'ai souris aussi en lisant.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Mer 17 Oct 2012, 23:53

De la désossée, c'est des perches qui ne sont pas taillées en filet.

En fait, au lieu de couper les deux filets, on laisse l'épine dorsale (la colonne d’arêtes, quoi), et on les cuit comme ca. Une fois cuit, les arêtes se détachent d'un simple coup de fourchette, et ça donne un foutu bon gout à la chair du poisson.

Je crois que c'était le dernier pêcheur à la faire, la désossée. C'est une tradition locale, et je crois qu'elle s'est perdue avec lui. Fait chier. C'est putainement bon ce truc là, et c'est toute mon enfance, vu que mon père faisait de la pêche avec mon oncle (mon père en amateur, mon oncle en professionnel), et qu'on en avait régulièrement sur la table, du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Sima




Féminin
Nombre de messages : 1285
Age : 26
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Jeu 18 Oct 2012, 23:22

J'ai trouvé ça en cherchant une image http://manature2.canalblog.com/archives/2007/01/26/3717396.html
Thanks pour l'explication, ça me disait vraiment rien.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Ven 19 Oct 2012, 00:38

En 2007, je crois que mon oncle était dja le seul à la préparer, la désossée. Y avait un autre pécheur avant, mais me semble qu'il avait dja arrêté la pêche à ce moment là. Donc y a de fortes probabilités que les bestioles à la poelle soient passées entre les mains du Gut ^^
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   Ven 28 Déc 2012, 01:10

Le 25, ca faisait un an.
Je suis venue te voir. Me poser au bord de ton lac, avec un ami. Fumer quelques clopes en lui parlant de toi, en parlant du lac, de tout ca. Je t'ai amené un paquet de Gitanes, que j'ai envoyé rejoindre tes cendres dans le lac. Priver un fumeur de ses clopes, c'est vraiment pas charitable, et là ça faisait une année que t'en avais plus, de clopes, alors fallait bien ça.

Après, je suis passée dire bonjour à ta fille. On a bu une bière, parlé de choses et d'autres, un peu de toi aussi, quand je suis tombée en arrêt devant la photo de ton mariage avec Maria. Putain qu'est ce que tu étais beau quand tu étais jeune, hé, tu m'avais caché ça. Remarque ça m'étonne pas, même plus âgé tu avais un visage que je trouvais magnifique, même bouffé par la chimio. Et tes yeux, ton regard qui semblait transpercer la matière et lire dans les gens.
Ce regard que j'ai découvert grâce à papa, parce que quand j'étais petite, quand on venait te voir dans ton foyer psy, ton regard il était juste vide et mort, noyé derrière les cachetons. Ca avait été une putain de découverte, d'y revoir de la vie, et quelle vie.

Merci. Pour tout. Merci, parce que quand il m'arrive une tuile sur la gueule, c'est à toi et à papa que je pense, en me disant "ils auraient fait quoi, là ?". Merci, parce que les réponses à ces questions me servent de guide, toujours.

Merci, parce que c'est pour être digne de vous deux que je pense que je ne me butterai jamais. Continuer, s'accrocher. Parce que tout autre choix serait te trahir et le trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Gut, t'as de la désossée ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Gut, t'as de la désossée ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rôti de Palette désossé ou non
» Moselle : il roulait avec sa voiture désossée car la peinture n'était pas sèche !
» poulet chasseur?
» DÉFI MIJOTEUSE #23: Rôti de fesse de porc à l'Ail
» Roti de palette à la mijoteuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Deuil :: Deuil-
Sauter vers: