Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Coup de blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 01:33

Hello les gens.

Je ne savais pas trop où placer ce post. J'ai hésité avec "deuil" ou "autres problèmes". Puis bon, je l'ai mis là, bien que le terme de "déprime" ne soit pas complètement représentatif de ce que j'éprouve.

En fait, ces temps-ci, je pense pas mal à la mort et notamment à celle de mes proches. Je vais essayer de prendre les choses dans l'ordre...

Il y a un peu plus de deux ans, mon grand-père paternel est décédé et il a laissé un grand vide derrière lui. Nous étions très proches l'un de l'autre. C'était mon confident et mon plus grand "supporter".
Après sa mort, j'ai été perturbée pendant pas mal de temps. Le plus dur était de passer tous les jours devant sa maison (il habitait en face de chez moi) et de voir les nouveaux locataires s'installer.

Aujourd'hui, il me manque toujours mais je ne souffre plus comme à l'époque. Toutefois, je dois avouer que son décès a été une grande claque. J'ai pris conscience que mes grands-parents maternels allaient mourir eux aussi et que j'allais revivre les mêmes choses. Vous me direz "c'est la vie. C'est dans l'ordre naturel des choses et blablabla". Mais ces temps-ci je n'arrête pas d'y penser. J'éprouve le besoin de passer du temps avec eux, de les prendre en photo et me disant qu'un jour il ne me restera plus que ça comme preuve de leur existence passée.
En fait, j'ai tellement conscience de l'éphémérité des choses que ça me bouffe. Je profite sans profiter. C'est un sentiment étrange... Comme si j'attendais que le pire arrive en permanence. Bref, je ne sais pas l'expliquer autrement. ça doit surement être confus pour vous mais j'avais juste envie de le mettre par écrit...
Revenir en haut Aller en bas
Plume Rose




Féminin
Nombre de messages : 881
Age : 30
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 11:23

j'ai été très proche de mon grand père maternel.
J étais SA petite fille, malgré que en tout il avait 14 petits enfants et 5 ou 6 arrière petit enfant.

Il est mort j avais 16 ans. (deja 10 ans)... et j en est voulu a mes cousin. Je l'ai connu que 16 putains d'année et eux, 35 ans max !!!

C'étais pas juste, c'etais aussi mon confident, y a que chez lui que je me sentais bien. sa mort m as pas mal désorientée aussi.

avec le recul, c'est dans l ordre des choses blablabla. Je me rends compte de l ephemerité des chose, que se soit la vie ou le carré de chocolat que tu déguste.
Toute bonne chose a une fin et c est pour vca QUE Il faut en profiter.
Mais si tu te focalise trop sur "il faut que je en profite", tu vas pas y arriver.

Lache prise, laisse couler... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 15:15

D'un autre côté, cette conscience elle te permet de profiter, de profiter du temps que tu as pour les voir. J'ai perdu mon grand père il y a quelques années et ma grand-mère s'apprète à le suivre, mais au lieu d'en avoir peur je me dis "si ça me rend triste c'est qu'elle m'a apporté du bonheur". Pour rien au monde, même si je dois pleurer toutes les larmes de mon corps d'ici quelque semaines, je voudrais ne pas l'avoir connue. Elle valait la peine d'être triste. Et je survivrai à son départ, elle a eu une belle vie, elle partira en paix et elle m'aura beaucoup après.

"Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est une personne qu'on prend le risque de perdre", mais ça en vaut la peine non?
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 15:26

En fait, je ne dis pas du tout que ça n'en vaut pas la peine. Au contraire. Le soucis se situe ailleurs... Comme je l'ai dit, j'ai tellement conscience de l'éphémérité des choses que ça me bouffe. ça m'envahie et peut me provoquer des crises d'angoisse, de l'anxiété. ça ne m'empêche absolument pas de faire quoique ce soit, de vivre etc Mais j'ai une sorte de boule au ventre en permanence, je ne suis pas sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 17:14

Je vois bien ce que tu veux dire par là.

Je me suis aussi bouffée dans la gueule quand j'étais ado une sale "prise de conscience abrupte de la mortalité des gens que j'aime" quand mon père est mort. Et encore maintenant, des années après, je me tape encore de sales flips sur la possible mort des gens que j'aime. Dès qu'une personne à qui je tiens est dans une situation un tant soit peu compliquée (problèmes de santé, dépression, ce genre de chose), je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il ou elle va peut etre mourir, se suicider, tout ca.

Et comme pour toi, au lieu de me dire "profite de la présence des gens que tu aimes", ca me met dans un sale état d'esprit, où je vis chaque instant avec la personne comme "le possible dernier", cherchant à l'extrême à le graver dans ma tête "pour ne pas oublier". Et ca fait mine de rien perdre une part du naturel de la relation, et profiter moins des bons moments.

J'essaie autant que possible de rationaliser ces flips, de ne pas leur laisser trop de place, mais ca n'est pas toujours spécialement évidant à faire.
Revenir en haut Aller en bas
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 17:26

Oui voilà, c'est complètement ça. Je me dis souvent quand je suis avec mes grands-parents que c'est peut-être la dernière fois qu'on parle comme on le fait et qu'il faut que je leur montre au maximum que je les aime etc
Et je suis d'accord sur le "manque de naturel". Même s'il est infime et qu'il n'est pas perçu par les gens extérieurs, moi je le ressens.

C'est étrange mais parfois en pleine nuit, alors que je n'arrive pas à dormir je me dis "si faut X a eu une crise cardiaque et je ne le sais pas, il est peu-être mort en cet instant précis" etc
ça paraît un peu space dit comme ça mais je situe parfaitement l'origine de cette angoisse.

En fait, quand mon grand-père paternel est mort, nous ne l'avons pas su tout de suite alors qu'il vivait en face de chez nous. Il est venu manger le dimanche midi puis après c'était la rentrée scolaire/universitaire et ça a été la course, du coup on ne sait pas croisé. Le dimanche suivant, on a découvert qu'il était mort. On suppose qu'il est décédé le jeudi (par rapport au courrier etc).
Et en fait, quand j'ai appris ça, j'ai pas arrêté de ruminer, genre "putain j'aurais dû aller le voir dans la semaine, j'aurais dû l’appeler, si faut il a passé une semaine étendu sur le sol, si faut il a souffert et on l'a pas su etc"

Bref, je sais que ça vient de là et maintenant ça me "hante" un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Sana'a




Féminin
Nombre de messages : 112
Age : 23
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 18:30

Tu ne peux rien faire pour ton grand père et ce qui a été. Laisse toi vivre avec tes grands parents et va les voir, passe du temps avec, comme tu veux le faire. C'est dur de ne pas y penser mais tu ne peux pas t’empêcher de profiter parce que tu penses a chaque instant ce qui peut arriver. Si ca doit arriver, ca arrivera. Et si tu ne te laisses pas vivre parce que tes pensées te bouffent, ca sera peut être pire que de savoir que tu n'as pas eu assez de temps a passer avec eux. Le temps c'est pas nous qui le contrôlons. Ce qu'on en fait, oui.
Juste vis.
Revenir en haut Aller en bas
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 18:46

Justement, comme je l'ai déjà dit, cela ne m'empêche absolument pas de vivre. Je ne m'empêche pas de faire des choses parce que j'ai peur. Je vis relativement normalement. En pratique, ça ne change rien à mon quotidien. C'est plus profond si tu veux.

Je ne cherche pas à avoir d'emprise sur le temps ou sur les choses car je sais depuis bien des années que c'est impossible. C'est la raison pour laquelle j'essaye de profiter de leur présence au maximum. Cependant, même si j'ai totalement conscience de tout ça et que j'agis en conséquence, mes émotions restent incontrôlables. Comme je l'ai dit plus haut, je ne suis pas "sereine".

Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 23
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Coup de blues    Ven 31 Aoû 2012, 21:02

C'est un sujet assez complexe et il est facile de taper à côté tant chacun à sa propre approche de la mort.

Ce que je sais en revanche c'est que l'acceptation de la mort (la notre et celle de ceux qu'on aime) c'est un peu le combat de l'humanité depuis bien longtemps (un combat qui a aidé à la fondation des religions par exemples) alors je ne pense pas que tu puisse un jour être "sereine" face à ça. En tout cas pas sans de longues méditations sur le sujet, accepter la perte d'être cher est difficile, surtout si on est athée (on perds alors l'image du "pas grave je les reverrai un jour")

En as tu parlé avec eux ? Je sais que pour ma part, j'ai eu la chance de pouvoir parler de la mort avec mon arrière grand mère quelques jours avant son décès, elle m'a avoué que la chose lui faisait peur mais après qu'on en ait parlé, elle était plus sereine et mine de rien ça m'a rassuré aussi. Savoir que les proches n'appréhendent pas ce moment (ou l'inverse) permet d'évoluer face à tout ça je pense.
Revenir en haut Aller en bas
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Coup de blues    Sam 01 Sep 2012, 00:02

A vrai dire j'en ai parlé indirectement avec eux. Je leur ai expliqué ma vision de la mort et eux la leur. Mais je ne leur ai pas dit que j'étais angoissée à l'idée de les voir partir car j'ai peur de réveiller également des angoisses chez eux...

Après, pour ce qui est d'être "sereine" face à la mort, j'ai tout de même le sentiment que c'est possible (mais difficile oui, il faut faire un gros travail sur soi comme tu l'as précisé). Je connais quelques personnes qui n'éprouvent aucune crainte, aucune peur par rapport à ça. Ces personnes ont une philosophie de vie telle, qu'elles sont positives et calmes en permanence. Mais je crois que je n'y arriverai jamais perso xD
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 23
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Coup de blues    Sam 01 Sep 2012, 01:25

J'avoue que pour ma part, c'est assez instable pour le moment. Mon travail personnel me permet d'être prêt à accueillir la mort avec une certaine paix, mais parfois le doute vient s'installer.

Dans notre société, tout est fait pour cacher la mort. On parle peu des disparus, à la télé bien qu'on montre des choses violentes, on aborde difficilement le thème de la mort en dehors des fictions. C'est une sorte de sujets tabous. Je pense que, comme tu as la chance de vivre avec tes grands parents (enfin si c'est toujours le cas), tu devrais leur parler plus ouvertement de ça. Ils sont les "anciens" en quelque sorte et tu pourrais être surprise de la manière dont ils accueillent tes doutes ou tes craintes.
Revenir en haut Aller en bas
S<3-On-Venus




Féminin
Nombre de messages : 463
Age : 26
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Coup de blues    Sam 01 Sep 2012, 01:38

Oui c'est toujours le cas. Il vivent toujours à côté de chez moi.

Hum je ne sais pas... J'avoue que j'aimerais en parler avec eux, je suis même sûre que ça serait bénéfique pour moi... Mais j'ai peur que ça ne leur fasse pas du bien par contre. Je ne sais pas, c'est une étape à franchir. Il faut choisir le bon moment et trouver les mots justes.
Revenir en haut Aller en bas
Plume Rose




Féminin
Nombre de messages : 881
Age : 30
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Coup de blues    Sam 01 Sep 2012, 16:42

Peut etre c'est cette peur de l incconnu ?

Dans un autre registre plus joyeux, quand j etais enceinte, on me posais souvent la question ; As tu peur de l'accouchement?

Ma réponse etais : Non, meme si une pastèque doit passer dans un trou de la taille d'un citron, ca passera, y a pas 25000 détours, puis bon, je fais confiance à mon bébé.

Ce que je veux dire par cette anecdote, c'est que je n'ai pas non plus peur de la mort.
Bien sur que quand quelqun de proche meurt, je suis triste.
Mais la vie est la vie, la mort est la mort, et c'est la seule chose certaines sur terre.
Et... j ai aussi confiance en la mort. Je sais que ce sera ma fin. et je l'acceuillerai surement mieux que il y a quelque année ou je pensais que c etais une libération. Maintenant je pense que c'est une sorte de ... bonne fin... j arrive pas expliquer...

Je pense que tu devrais parler avec eux de tout ca. Je pense que ils se conforte + a la mort etant donné leur age.

Mon père m'as dit recemment : Tu vois, maintenant pour moi c'est le temps des enterrement et toi le temps des mariages.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de blues    Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de blues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coup de blues sur l'allaitement
» baby blues en fin de grossesse?
» Madeleines spéciales coup de blues... (sans lactose ;-) )
» Coup de blues
» coup de blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: