Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !
anipassion.com
Partagez | 
 

 Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Jeu 05 Juil 2012, 12:28

Bonjour…

Je poste ici pour vous parler, encore une fois, de mes histoires de cœur.

Ca fait plus de deux ans que Mathieu m’a largué. Je n’écris pas vraiment pour reparler de cette histoire : comme je l’ai dit, j’ai fini par faire mon deuil et accepter cette perte. Le problème, c’est que… Comment dire… J’ai l’impression que la relation que j’ai eu avec Mathieu a élargi une blessure préexistante. En fait, plus précisément, j’ai l’impression que chaque relation amoureuse que j’ai eu (qui se monte à 3 pour le moment) n’a fait qu’élargir une blessure préexistante et que c’est avec Mathieu qu’elle s’est le plus détérioré. Quelle est cette blessure ? Je ne le sais pas. C’est une question que je travaille avec ma psychothérapeute depuis un an et demi (depuis qu’il m’a quitté en fait). Je pense qu’il s’agit d’un complexe d’abandon, mais je n’en suis pas sûr. Ce qui est sûr par contre, c’est que je suis totalement névrosé en ce qui concerne mes relations amoureuses !

Bref ! Rentrons dans le vif du sujet. Il y a 15 jours, j’ai rencontré sur Internet un garçon qu’on va appeler L. Il a bientôt 22 ans et il vit à Rennes. Déjà, un point hautement positif, c’est que c’est un mec bien dans sa peau qui n’est pas dépressif (ce qui n’était pas le cas des trois mecs qui l’ont précédé). On a commencé à papoter sur MSN, et le courant est passé, un peu trop fort en ce qui me concerne. Du coup, je suis allé le voir à Rennes et on s’est vu IRL pendant deux jours. Je trouve que ça s’est bien passé : on a eu des échanges constructifs, il m’a fait découvrir son univers de Breton, il m’a présenté une de ses amies (d’après ce que j’ai cru comprendre, il a pas mal parlé de moi à ses amis), et la deuxième nuit, on a finalement brisé la glace et on a dormi ensemble. Là, je viens juste de rentrer à Paris et je suis déjà nostalgique de mon séjour, d’autant plus que je dois partir en stage pendant six semaines ce dimanche et que je ne vais pas le voir avant… longtemps.

J’ai commencé à m’attacher malgré moi à ce garçon. Et ça m’angoisse parce que je ne le connais pas tant que ça. A cause de ces deux faits conjugués, je ne me sens totalement pas en sécurité, parce que je me sens extrêmement vulnérable : premièrement je suis en train de me placer dans une situation de dépendance affective (comme je l’ai fait avec toutes mes précédentes relations, c’est certainement un comportement névrotique), et deuxièmement je sens que je n’ai aucun contrôle sur mon ressenti et que je suis totalement en train de subir mes émotions. Et encore, là, ça va à peu près parce qu’on s’est vu qu’une seule fois et je n’ai pas encore atteint le point de non-retour, mais si jamais ça doit déboucher sur une relation sérieuse, je sens que je risque franchement de subir la relation. J’ai déjà donné avec ma relation avec Mathieu. J’ai réussi à gérer ce traumatisme (oui, je pèse mes mots : je trouve que cette relation a été traumatisante), même s’il n’est pas encore résolu, et je n’ai vraiment pas envie de revivre ce que j’ai vécu !!!

Et j’ai peur de gâcher cette relation parce que bon… Dépendance affective, toussa, dans un couple, tout le monde sait que ce n’est pas génial. J’essaie autant que je peux de lui dissimuler mes inquiétudes pour ne pas gâcher la relation : je ne peux pas m’empêcher de ressentir, mais je peux toujours essayer de faire en sorte que ça ne se voie pas. Mais ça ressort parfois au détour d’une conversation. Du coup, on a abordé clairement le sujet, donc il le sait plus ou moins. Voici en gros le contenu de la conversation :

Il m’a dit que je me posais trop de question. Beaucoup, beaucoup, beaucoup trop et qu’il voyait bien que ça me pourrissait la vie. Que la vie est faite pour être vécue sans se poser de questions.
Je lui ai répondu que ne pas me poser de questions pour moi, c’était comme demander à un gros chien de ne pas baver. C’est tellement ancré chez moi que c’en est devenu quasiment une seconde nature (C’est totalement névrotique en plus : je constate qu’il n’y a qu’avec mes relations amoureuses que je ne gère pas. Je ne me fais jamais de films sur ma vie professionnelle ou sociale).
Il m’a dit aussi que quand je rentrerai de stage, il serait toujours à Rennes, et moi toujours à Paris et qu’à priori, rien ne nous empêcherait de nous revoir.
Il m’a dit qu’il fallait laisser faire le temps et qu’on verrait bien (Ceci m’a mis extrêmement mal à l’aise, comme à chaque fois qu’on se met à parler de temps dans une relation amoureuse. Je crois que mon problème dans ces relations concerne, au moins en partie, le temps que je vois un peu comme un ennemi.)
Il m’a dit de pas m’en faire : il peut se passer beaucoup de choses durant six semaines, que je pouvais rencontrer un mec de qui je tomberais follement amoureux, ou même mourir, et que je me serais alors pris la tête pour rien (réponse qui a aussi suscité un immense malaise sans que je sache vraiment pourquoi).

Mais ça me gène de lui en parler : ce n’est pas dans mon intérêt de le saoûler avec mes inquiétudes maladives. ‘Fin je veux dire voilà : ça va finir par le gaver si je le prend pour mon psy !

Voilà, il y a des tas de trucs que j’ai sans doute oublié de mettre. Je les rajouterai au fur et à mesure que j’y penserai.
Revenir en haut Aller en bas
vpc




Féminin
Nombre de messages : 3209
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Jeu 05 Juil 2012, 13:19

Salut Helleim.

J'ai lu ton post, et que dire ?

Tu parles comme un psy. Peux tu clairement définir ce qu'est une névrose puisque c'est un mot que tu emploie plusieurs fois dans ton texte.

Je pense que l'espèce d'auto analyse " psy" que tu tentes de faire de toi et de tes relations ne te menera nulle part. Laisse le boulot de psy à un psy.

Pour le reste, serait bien que tu te prennes moins la tête, c'est une bonne idée de te poser un peu moins de questions trop profonde et inutile, en l'occurrence.

Sinon qu'attends tu précisément de ce texte ?
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 24
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Jeu 05 Juil 2012, 15:16

J'ai lut le texte, étant un grand adepte de la prise de tête sans fin, j'avoue que je ne saurais aps trop quoi te conseiller, ayant le même problème, je ne l'ai pas résolut (la dépendance affective en moins). Je pense que le fait de se poser trop de questions peut être jugulé.

Quand tu commence vraiment à te prendre la tête, va t'occuper, joue d'un instrument, cuisine, danse, chante, bref, fais un truc.

Pour le reste, je pense que c'est un travail de longue haleine qui t'attends, ça se règlera pas comme ça le truc de dépendance affective à moins d'un putain de déclic, mais c'est assez rare.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Jeu 05 Juil 2012, 19:24

Une névrose, pour moi, c’est une interprétation de la réalité objective qui est
arrow Fausse
arrow Automatique
arrow Incontrôlable
Ce qui aboutit à de la souffrance, comme à chaque fois qu’on a une interprétation fausse de la réalité objective, je crois.

Le problème, c’est que je suis totalement conscient que je suis en train d’enculer les mouches. Mais voilà, c’est très dur pour moi d’y échapper. Alors oui, je peux m’occuper à jouer de la musique pendant 20 minutes, voire un ami pendant deux heures, jouer à l’ordi pendant une heure, mais les autres heures, je fais quoi ?

Qu’est-ce que j’attends de ce texte ? Des échanges d’idées. Je connais des personnes qui ont eu exactement le bon mot au bon moment, qui m’ont fait avoir des déclics justement. C’est ça que j’espère en postant ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Jeu 05 Juil 2012, 20:30

Névrose ou pas, ça ne change rien ou n'apporte rien à la situation.

De ce que j'en comprend, tu as peur d'aller plus loin ? J'ai envie de dire que quand tu agira enfin les questions s'envoleront d'elles-même (peut-être remplacées par d'autres, mais au moins tu aura avancé).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Ven 06 Juil 2012, 15:52

Pourquoi ?

Pourquoi est-ce que je suis incapable d’avoir une vie sentimentale normale ? Pourquoi suis-je à ce point obsédé par certaines personnes que je ne connais pourtant pas plus que ça ? Pourquoi est-ce qu’à partir du moment où je suis attiré par quelqu’un, je n’arrive plus à être en paix !

La vie sentimentale n’est pourtant qu’un détail dans la vie : j’ai aussi une vie professionnelle, une vie sociale, une vie ceci, une vie cela, qui ne me posent pas de problèmes majeurs (enfin, comme tout le monde quoi !). Alors pourquoi ce qui n’est qu’un détail peut m’obséder au point de me faire oublier tout ce qu’il y a de cool dans ma vie (et il y en a)…

J’ai l’impression de n’être attiré que par des personnes avec lesquelles ça ne peut pas marcher pour des raisons X ou Y et d’inconsciemment faire en sorte que ça ne marche pas (comme mes crises d’angoisses ?).

Pourquoi ? J’ai l’impression d’être destiné à vivre perpétuellement des relations impossibles. J’ai l’impression d’être irréversiblement coincé dans une impasse. J’ai l’impression d’être enfermé dans ma propre tête !

J'aimerais parfois avoir un cœur plus dur qu'une pierre. Ca arrangerait bien des choses
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Ven 06 Juil 2012, 16:04

Ouais. Tu tapes des flips irrationnels sur les relations.

Après, j'ai envie de dire que tu as l'avantage de le savoir, et de savoir que c'est irrationnel.
Donc tu peux utiliser ta part rationnelle pour envoyer se faire foutre cette part irrationnelle, ou du moins ne pas en tenir compte.

Donc agir en te confrontant à tes peurs et non pas en les évitant.


Comme pour toutes les peurs, t'y confronter et constater qu'il ne t'arrive rien de grave, c'est pas mal le seul moyen poru les dépasser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Ven 06 Juil 2012, 16:27

Parce que nous avons tous notre fardeau à porter mon grand. Tu es bien placé pour le savoir, après tout, tu les vois bien, les merdes des gens qui sont ici. Personne n’a de vie parfaite, et tu ne fais pas exception à la règle. Et de toute façon, comment pourrais-tu grandir et évoluer si ta vie était sans difficulté ?

Face à ça, tu as deux solutions.

arrow Soit tu fuis, ce que tu n’as pas cessé de faire depuis que Mathieu t’a quitté et, excuse-moi, ça ne va pas te faire plaisir, que tu continues à faire en y allant à reculons dans ta relation avec L (tu sais, ton attitude de « pas de copain = pas de problèmes alors-je-veux-rester-célibataire-toute-ma-vie-parce-que-l'amour-c'est-trop-un-putain-de-fake »), et… ben voilà quoi : tu ne risques pas de régler ton problème comme ça !

arrow Soit tu t’acceptes tel que tu es, avec ta fragilité naturelle, et tu acceptes de vivre tes émotions comme elles viennent et le risque que tu te plantes (de toute façon, il y a toujours un risque à être heureux. Est-ce que pour autant, il faut se priver de l’être ?). Oui, il y a un risque pour que tu te plantes, mais en même temps, L te l’a dit, et Booh aussi à sa manière : il faut d’abord se perdre et errer avant de trouver sa voie.

Oui, je sais ce que tu ressens : tu as peur d’avoir mal. Mais en même temps, ce n’est pas la douleur qui paralyse, c’est la peur de la douleur. De plus, tu sais aussi (et même mieux, tu en as fait l’expérience) qu’il y a une part de toi qui est irréductible. Tu veux avoir un cœur de pierre ? Tu sais qu’une partie de ton cœur est plus dure que le diamant. Alors ? What else ?

Essaie de t’en souvenir quand tu commences à perdre les pédales !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Dim 08 Juil 2012, 10:14

Chouette, tu as trouvé tes réponses tout seul. ;) Bon courage pour les mettre en pratique !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze   Aujourd'hui à 06:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'enculage de mouche se transforme en partouze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma fille malade :(
» Quand la guerre se transforme en amitié
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Problèmes Relationnels :: Amour-
Sauter vers: