Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 je ne serais pas heureuse dans ce quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 06:30

Salut gang, il est 22 h 30 et je pousse un énorme soupire en pensant à ma relation avec mon copain. Le truc c'est que je ne sais pas si je veux le laisser, enfin oui, mais je ne pense pas que ce soit vraiment ça le problème, parce que je l'aime. Je vais vous expliquer depuis le début en espérant que ça ne sera pas trop sujet à interprétation.

Il y a maintenant deux ans, j'étais sur un site de rencontre pour agriculteur. Je ne suis pas agricultrice, et je ne viens pas d'une famille d'agriculteurs. En réalité, j'ai toujours été une fille de ville, mais j'adore la campagne aussi c'est beau, ça sent bon, et les balles de foins dans les champs s'est d'un majestueux. J'ai eu une passe très bio-écolo-recyclo-etc. J'ai appris à ma mère à recyclé, à acheter locale et manger des produits bio ou naturel. Elle a été plutôt terrifiée en lisant les étiquettes sur les produits au supermarché. Enfin bref, et je me suis alors intéressée de où provenait la bouffe. Et je me suis dit, c'était mieux avant, quand les gens étaient des agriculteurs, qu'il mangeait ce qu'ils cultivaient et ce qu'ils élevaient. On pouvait plus facilement avoir des enfants alors, pas de gros frais à payer pour les élever. (Vision bucolique du passé)

Alors un jour à la télévision il y a eu un court reportage sur la difficulté des agriculteurs aujourd'hui. En plus qu'on ne paye pas le prix des aliments à leur juste valeur, alors ils reçoivent quasi rien et vive de prêt des banques et du gouvernement. Il manque de relève, parce que c'est un milieu dur. Mais aussi parce que nombreux étaient les célibataires et que pour rencontrer des gens s'étaient très difficile, puisse que avec les obligations de leur ferme... ils ne pouvaient pas sortir! Alors il existait un site de rencontre, et bla bla.

C'est seulement quelques années plus tard, ou quelques mois plus tard, moi et la notion du temps ^^'' BREF j'étais seule, je m'ennuyais et je me suis dit pourquoi pas. Moi je rêve d'une vie simple, routinière, avec une grosse famille plein d'enfants, un mec, et un petit boulot. Et puis aussi je voulais toujours en savoir plus sur l'agriculture d'ici (Québec). Alors je me suis inscrite sur ce site. J'ai discuté avec différents garçons, ils étaient tous pour la plupart loin, en région éloignée. J'étais en région, mais eux étaient dans des régions encore plus loin de la mienne. Mais finalement, j'ai fait la connaissance de J. celui avec qui je suis en ce moment. Il était à quelques villages de chez moi.

J'ai profité d'un voyage de ma mère dans le Sud pour pouvoir le rencontrer sans avoir à passer à l'interrogation et avoir droit à l'opinion de ma mère. Je voulais me faire ma propre idée, aiguiser mon jugement par moi-même. J'ai découché pour la première fois de ma vie, et des anecdotes je dois en avoir trente et une, c'est épouvantable!!

Mais pendant qu'on faisait connaissance sur le site web, on s'échangeait de long message, de long mail on va dire ça comme ça. Quand on s'est rencontré, on était aussi nerveux l'un que l'autre, lui plus que moi. Physiquement je n’ai pas fait Waaaa le canon! Mais il était mignon quand même. Des cheveux longs un peu bouclé et fauve, des yeux noisette et souriant. Le lunch au resto n’a pas été super. La serveuse nous avaient mis à côté d'une grande table avec de jeunes enfants qui criaient et couraient, alors on n’est pas resté longtemps et on n’a pas discuté de beaucoup chose. On est allé ensuite à un comptoir de Ice Cream et on s'est assis sur un banc de parc et on a discuté tout l'après-midi et plus.

On s'est embrassé (anecdote ici) et on s'est revu le lendemain (j'ai eu la preuve que je conduits très mal. J'ai fait calé le moteur au moins cinq fois à la même lumière! avant de me rencontre comte que j'étais en 2 dans une pente montante au lieu de la 1 - manuelle) on a passé un moment tendre ensemble (placer autant d'anecdote que vous voulez ici) on est ensuite allé souper au restaurant, et on a passé la nuit ensemble (j'ai découché pour la première fois de ma vie!!). Il n'était pas chez lui, il avait pris quelques jours de vacances et on était donc dans une espèce de cabane familiale d'un de ses oncles). On s'est revu par la suite chez lui (long anecdote ici, mais moins drôle) et j'ai rencontré ses parents.

[...] Pendant la première année de fréquentation tout allait bien. Au début, se toucher en publique, s'embrasser, se tenir la main il ne voulait absolument pas. Par publique, c'est si il y a quelqu'un d'autre proche, dans l'étable, la maison, etc. ET/OU si on est en dehors de la maison... Même avoir des relations intimes était compliqué... ça durait même pas cinq minutes... Eh... et bien sûr aborder la question de vivre ensemble, de faire des projets ensemble le faisait devenir blanc, il se braquait et il était catégorique pas question que je travaille sur la ferme, que on partage la même chambre ou que la maison soit à nous deux, et pas juste question de papier. Pas question de mariage et des enfants! Je me disais, c'est parce que ça fait pas longtemps qu'on est ensemble et tout, alors j'ai laissé courir.

Mais après un an, vous savez la magie des premiers temps s'estompe et me voilà à réfléchir à la situation et tout.

Les premiers temps avec mon travail, on se voyait que pendant mes congés. J'allais chez lui pour mes deux jours et je faisais la grâce matinée, ensuite je le suivais comme un petit chien de poche sur la ferme, je m'occupais un peu des animaux, les génisses par exemple. Son père a dû être opérer et donc je l'ai en quelques sortes remplacés quand je venais les week-ends. Puis, j'ai changé d'emploi. Celui-ci s'est révélé moins prenant qu'il aurait dû, et j'ai peu travaillé. Alors j'ai passé l'été suivant presque tout le temps chez lui.

Il a été là à des moments importants pour moi. Notre premier Noël ensemble en tant que couple, alors qu'on se fréquentait depuis quelques mois, au décès de ma grand-mère pas mal au même moment. Quand j'ai eu mon accident de voiture, il a été là, et m'a prêté la sienne pendant tout l'hiver.

Nous n’avons pas été élevé de la même façon, moi je vois ma famille deux fois l'an du côté de ma mère disons trois fois par an, et du côté de mon père pas depuis la graduation de mon frère dans l'armée et avant ça près de cinq ans. (Sauf pour le décès de ma grand-mère). Lui il voit ses parents tous les jours, toute la journée, car ils sont tous les trois propriétaires de la ferme familiale, quand je l'ai connu, ils vivaient dans la même maison, pendant le printemps suivant les parents ont déménagé dans la maison voisine qu'ils avaient acheté. Il voit sa sœur à tous les mois parfois deux fois dans le mois, avec sa nièce et son filleul. Son frère presque à chaque mois je dirais. Ses parents ont toujours fait chambre à part. Moi c'est normal que ma mère arrive dans mon cadre de porte à poils avec le sourire, me fasse un tata et ferme ma porte. ^^'' Elle est très bruyante et je vous passe le reste des détails. Donc vraiment très différent.

J'ai décidé de retourner à l'école pour réorienter ma carrière et me trouver un emploi sécuritaire, fiable et sympa. Alors l'automne passé je me suis exilée en quelque sorte pour aller à l'école (Découragement). Je le vois environ au six semaines. La distance aide beaucoup, j'ai pris un certain recule vis-à-vis notre relation.

Qu'est-ce que je veux? Est-ce que je me satisferais de nos relations sexuelles? Est-ce que sa famille va finir par me taper sur les nerfs? et beaucoup d'autres choses aussi...

On ne se parle pas. On se dit rien, on a plutôt l'air déjà d'un vieux couple qui lit chacun son journal le matin, qui mange à la même table, mais sans se regarder. On ne fait pas d'activités ensemble. La plupart du temps quand je ris, ça l'énerve, il a l'impression que je me moque de lui, alors que ce n’est pas le cas. Je suis hyper chatouilleuse et en plus je suis une ricaneuse de nature. Le fait que je veule toujours du sexe, semble l'insulter plus que lui plaire. Il prend cela comme le signe que je demeure insatisfaite de nos rapports. Par exemple, le fait que je passe du temps sur internet le dérange, parce que je ne fais rien de productif.

Alors pendant que j'étais à l'école, loin, j'ai beaucoup pensé, et j'ai pris de la distance avec mes émotions. Est-ce que la distance à tuer l'amour que j'avais pour lui? Je ne sais pas, mais je ne me sens pas amoureuse. Quand je vais le voir, je suis énervée et je suis super contente. Je me dépêche de me changer pour aller le rejoindre à l'étable et le coller, mais ensuite, une fois de retour en ville, j'y pense presque plus, et je peux passer une semaine sans songer lui donner de nouvelle et oublier de l'appeler pour vous donner une idée. Mais là, si je veux me trouver un emploi en région à la fin de mes études je dois enligner mes skis et commencer à chercher. Mais avant tout, est-ce que je veux continuer de vivre en couple avec mon copain.

Parce que pour moi rester en ville après midi c'est m'assurer d'un emploi, celui de mon choix, avec un taux horaire avantageux. Être proche des librairies, des cinémas et du théâtre. Mais cela veut aussi dire, être seule. Et de l'autre j'ai un mec avec qui je suis prête à faire des concessions pour vivre en couple avec lui, mais vivre le quotidien avec lui et tout ce que cela implique je ne sais pas. Et un retour en région ne veut pas dire, l'emploi de mon choix, ni un salaire avantageux. En région on n'exige pas d'être diplômé, il y a beaucoup moins de rotation d'employés si ceux-ci ne font pas l'affaire. Le taux horaire est le salaire minimum bien souvent et les responsabilités minimes parce que les gens ne sont pas qualifiés.

En région, oui je vivrais avec lui dans sa maison à lui. Mais lui il boss de 5 h 30 le matin à 20 h et parfois plus le soir. Il rentre pour les repas et des fois non. Des fois il se lève dans la nuit parce qu’il y a une vache qui vêle. En région, ça veut dire une très bonne voiture sécuritaire, donc un gros investissement d'argent. Là-bas, c'est vivre de petits boulots multiples en étant que réceptionniste dans le village ou aller dans les gros villages plus loin et faire autour de 75-100 km de route l'allée pour aller bosser. C'est peut-être pas avoir le choix de l'emploie est gagné au moins 5$ de moins qu'en ville. C'est sacrifie en quelques sortes toutes carrières professionnelles à moins d'avoir de la chance. C'est le voir très peu, parce que ça veut dire partir avant qu'il rentre déjeuner et revenir pendant qu'il fait la traite de soir et qu'il est déjà soupé s’il garde la même routine.

C'est aussi voir mes beaux-parents quotidiennement, voir ma belle-famille tous les mois et les petits enfants aussi. Petits-enfants très mal élevé, mal poli et enfants-rois. De voir les beaux-parents agirent avec si peu de considération pour leur gendre, père des enfants, gâtés pourrir leurs petits-enfants. Et donc, ils vont faire de même avec les miens pendant que je serais au boulot? Alors qu’eux vont les voir quotidiennement?

Ce Noël-ci mon copain n’a pas désiré venir avec moi au réveillon de ma famille. Il a accusé de n'avoir personne pour le remplacer pour la traite et que ses parents alors l'auraient fait seul. Je sais qu’il ne veut pas que son père en fasse trop et que c'est son gagne-pain. Mais pour moi Noël c'est sacré et je ne parle pas en termes de religieux, mais c'est le moment dans l'année où on se voit tous et qu'on se souhaite à tous la santé et plein de truc cool. Il ne déteste pas ma famille, mais pour lui ma famille ne l'aime pas alors que ce n’est pas du tout le cas, au contraire. Pour une fois, ma mère apprécie quelqu'un de mon entourage! Et puis, il dit sans cesse qu’il a déjà fait sa béa pour les cinq prochaines années vu qu'il est venu à un Noël dans ma famille.

Donc pendant ma session passée, je me suis mise à beaucoup redouter et stressé vis-à-vis de la fin de mes études, ma relation avec mon copain et tout. Parce que une distance c'est installer entre lui et moi, je sais qu'elle vient de moi. Parce qu’au début de l'éloignement il me téléphonait tous les jours. Le problème c'est que je le savais pas, et mon cellulaire je le tiens fermer, alors je manquais tous ces appels. Ensuite, comme ce n'est pas moi qui paie mon cellulaire, mais ma mère, sa contribution à mes études, elle s'est plainte qu’il coutait trop cher vu les longues distances que je passais et le forfait qu'elle a choisi. Donc, de m'acheter du temps via Skype pour parler à mon copain sinon elle arrêterait de me payer mon cellulaire. Je déteste le téléphone. Alors il a fini par ne plus m'appeler sauf une fois par semaine environ. Mais on se disait rien de vraiment passionnant, pas de je t'aime de sa part, de tu me manques ou j'ai hâte de te voir, quand reviens-tu... rien, alors moi je me suis mise à douter aussi.

C'est vrai est-il avec moi parce que je suis la seule fille qu'il a réussi à rencontrer? C'est vrai, c'est quelque chose qui me trotte dans la tête.

Alors pendant le temps des fêtes, je voulais lui parler. Lui demander s’il était prêt à ce qu’à la fin de mes études j'emménage avec lui et tout ce que cela implique. Et croyez-moi cela implique beaucoup de chose! J’aménage avec lui, donc sa maison devient aussi la mienne, pas sur papier, mais dans le parler c'est chez nous, c'est autant chez lui que chez moi. Que les affaires de ses parents qu’ils n’ont pas déménagé parce que bon c'est juste des mises de côté parce qu’un jour cela pourrait servir, devront soit déménager chez ses parents ou être mis à la poubelle. Que la décoration sera revue pour qu'elle soit à notre goût à lui et à moi. Que la salle de bain du haut devra être refaite. (Oui je suis très exigeante! Mais j'aimerai avoir un bain qui n'est pas rouillé et une toilette qui flush!)

Il a paniqué bien sûr. On n’a pas les moyens! La décoration de la maison a été refait il y a dix ans, elle est encore bonne! Désolé mais moi un sofa troué, et les photographies du mariages et de ma belle-sœur, de mon beau-frère et des petits enfants, une ou deux ça va, mais pas trente et aucun place pour que je mette les miennes. Que de la vaisselle cassée et disparate, oui on peut encore l'utiliser pour manger, mais moi je déteste quand ce n’est pas esthétique! Que les murs blanc sale de la chambre des maitres m'énerve, et le rose de la salle de bain du haut je n'aime pas. Et que les 48 boites d'œufs en carton entreposé dans le placard de la cuisine avec les 800 sacs de plastiques en tout genre je déteste, et je ne parle même pas du rangement au sous-sol et des deux chambres débarras. Que les meubles des chambres datent de l'époque de ses parents! Des lits avec des roulettes! Des tiroirs qui coincent! Non merci! Un trou dans un des murs du sous-sol n'en plus et une porte patio qui laisse filtrer le froid très peu. Alors que oui il y a beaucoup de chose dans cette vieille maison à revoir, mais pas dans la première année dans plusieurs années. On vire cent ou plus par mois et après un an, deux ans, on a de quoi rénové, décoré une pièce et ensuite on fait la prochaine une autre fois.

Bref, il a dit oui en étant sur ses gardes. Ensuite que niveau fiance aussi il y avait une bon sujet à discuter avant d'emménager ensemble, mais on a regardé la base. Non je ne paierai pas de loyer. Mais que oui je paierai une partie des dépenses connexes mais pas toutes. Là il a reculé d'un bon pas. Pas question qu'il me fasse vivre, c'est moi qui doit avoir un bon emploie payant. Mais il n’est pas question qu'il me fasse vivre. Mais je ne paierai pas son hypothèque pendant trente ans ou plus, et je n'accumulerai pas seulement des pertes en dépense pour le téléphone, internet, l'électricité ou la nourriture. Cela n'a aucune valeur. Une maison est une garantie pour les banques. Quand on veut se faire faire un prêt peu importe pourquoi, si on a des biens de valeur, comme une maison on peut en avoir, sinon non, parce que si on ne paie pas ou on fait faillite, il y a rien à saisir. Je ne lui paierai pas sa cote à la banque.

Il restait d'autres questions importantes à aborder. Parce que pour moi cela implique tellement de chose, lui il a déjà sa vie, elle est toute tracée, toute décidée. Il a une maison, une entreprise à moins de problème grave et majeur, tout va. Alors je lui ai demandé pour les enfants, grand sujet parfois délicats et sujet à des disputes. Il s'est alors complètement muré dans le silence, il a fallu que je l'arrache de là, et comme si je l'aurai attaché sur la chaise d'un dentiste lui arraché ses pensées à froid, sans le gelé avant. Il en veut peut-être, oui, mais vraiment pas pour tout de suite, et combien! Il n’en a aucune idée peut-être un. ou deux, mais plus, il n'en aurait pas les moyens et si on est pour ne pas avoir le temps de s'en occuper et de devoir les faire garder autant ne pas en avoir. Et l'éducation des enfants? Le on avertit une fois, deux fois, on avise de la conséquence et à la troisième fois, conséquence. Que les parents devaient en tout temps dire la même chose devant l'enfant, jamais se contredire mutuellement. Et que la famille devait respecter l'autorité des parents.

Je lui ai sorti plusieurs exemples de ce que je vois avec sa nièce et son neveu et il ne voit rien, c'est normal qu'on les gâte, que ses parents leur donne des sucreries quand les parents les envoie dans la chambre en punition, etc. Mais il a fini par dire oui oui "tu les élèveras comme tu voudras, tu t'en occuperas de ça, moi je m'en mêlerai pas, tu feras ce que tu veux" Un soupire exaspéré c'est tout ce que j'éprouve en ce moment face à ce commentaire débile qu'il a eu. Et ensuite il n’a pas dit un mot et il y a comme eu un froid entre nous.

Depuis, il n'est passé qu'un mois, même mois, je suis revenue en ville pour complété mes études, il me reste encore un an, je ne le revois qu'en mars, pendant la semaine d'études. Et je repense à tout ça, et je réalise que non je ne serais pas heureuse dans ce quotidien. Alors la réponse semble évidente, mais ce n'est parfois pas aussi aisé qu'on le pense que de rompre. Parce que je veux croire que c'est un bon gars, je suis une bonne fille et que c'est la distance qui me fait voir les choses ainsi, mais... je ne veux pas être seule. C'est pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 15:16

sacré histoire, dans tout ce que tu écris tout indique que vous n'etes pas fait l'un pour l'autre... qu'est ce qui rend les choses si dur ? Tu as vraiment l'intention de rompre alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 15:43

c'est juste 6 pages sur word avec trois mille trois cents mots, sté... ;-)

Qu'est-ce qui est si compliqué vu que cela semble bien évident? Et somme toute ma décision est prise mais! C'est plutôt d'assumer ce choix. Je l'aime, de manière plutôt cartésienne vous voyez, comme un ami sympa à la limite, mais en même temps, la passion est se qui tue l'amour alors.

J'essaie fort que ça marche et je me dis, ça va marché. (marchandage)
Mais une partie de moi réalise que non, tu es pas heureuse, tu es pas malheureuse, mais tu n'es pas heureuse. Et à quoi servirait la vie si on ne l'est pas? Mais en même temps est-ce seulement parce que je suis isolée de lui ou il y a plus? Quand on est ensemble, ça va bien, je veux dire dans l'ensemble. Comme tout le monde dans sa relation de couple.

C'est faire le deuil de la relation, de lui, mais aussi des projets, des idées, des rêves, des espoirs, des efforts et de l'énergie d'éployés dans toute cette histoire à deux. C'est pas nécessairement deux ans de ma vie perdue, il m'a amené là où je suis ici, j'ai été bien pendant ces deux ans. Je sais plus ce que je veux pas retrouver dans une relation, donc plus ce que je voudrais dans une relation, si on peut dire. Mais je me demande, est-ce que ça se retrouve?

C'est aussi que j'ai l'habitude d'aider les autres, de vouloir du moins et d'être là pour eux pour que tout aille bien pour les gens autour de moi. Je m'oublie parfois aussi. Et je sais que si je le quitte ça va le détruire, je doute bien qu'il n'arrive peut-être pas à remonter la pente. Il est tellement complexé c'est incroyable.

Et puis comment aborder tout cela? Certainement pas par courriel, son portable est mort. Par téléphone c'est sur que non, c'est pas une façon de faire. Alors il reste à le voir pour en parler. Mais le problème, c'est que je ne pourrais me libéré que dans un peu plus d'un mois, pendant tout ce temps là, je vais quand même pas lui dire , ça va, que je l'aime et etc.

Et puis j'ai toujours ce doute, c'est une impression que j'ai, ce n'est pas la réalité, parce que on est loin l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 15:56

Tu dis que quand tu es avec lui il n'y a pas de problème mais beaucoup de ce que tu as écris ne va pas trop dans ce sens...

Ensuit je suis en profond désaccord avec le fait de ne pas quitter quelqu'un "pour ne pas lui faire de mal" et je constate encore une fois que ces mots sortent de la bouche d'une dame comme beaucoup les ont sorti sur ce forum ! Non non et non... une relation basée sur la pitié ça n'a pas de sens.

Si tu veux lui parler de tout ça de vive voix, un mois d'attente c'est pas si long. Mais si ça te rend malade de garder ça pour toi tu peux au moins lui écrire que tu te sens mal et que quelque chose ne va pas. Peut être que ça te soulagera et qu'il prendra conscience que vos désaccord ne sont pas superficiel ?

Est ce que tu lui a déja fait comprendre que certains probleme que vous avez pouvaient aller jusqu'à ce que tu remette en question votre couple ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 16:08

Rassure toi Croustille, c'est pas de la pitié oO j'espère, mais la situation est plus délicate à ce niveau là. L'autre mec avec qui j'aurai pu sortir, c'était plusieurs années plus tôt, il comprenait pas que je n'étais pas intéressée, il a fallu que je me fasse comprendre en le mettant mon poing au visage ^^' alors non je suis pas ce genre de fille. Mais je veux pas prendre cette décision et le regretter par la suite.

Ensuite, non je ne lui ai pas dit que ces différents qu'il ne semble pas noter pour la plupart, sont importants justement. À Noël c'était la même chose, cela faisait deux mois que je doutais de notre relation parce que pour moi c'était évident que deux ans de fréquentations et là avec la fin de mes études dans un an, on devait parler de passer à l'étape suivante qui est de vivre ensemble. Alors j'ai fini par prendre mon courage et j'ai abordé ce sujet où on n'était pas d'accord, et il a dit oui, mais comme dit plus haut, il a semblé être traumatiser par ces conversations essentiels à un couple. Et là, je vais devoir aborder la suite, celle où la relation me laisse amoureusement insatisfaite. Ouf...
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 16:12

Après avoir lu ton récit, je suis tout à fait de l'avis de Tchip : vous ne semblez pas du tout aller ensemble. En plus, quand vous vous voyez, tu dis que tout va bien mais en même temps, dans ton récit, tu dis que vous ne faîtes pas d'activités ensemble. Et je souligne aussi que tu as dit "je veux dire dans l'ensemble". Ok, tous les couples ont des soucis mais après faut voir quels soucis. Vous êtes encore un jeune couple donc faut pas que les soucis soient trop importants.

Citation :
J'essaie fort que ça marche et je me dis, ça va marché.
Quand on est fait pour être ensemble, on essayer pas que ça marche... Ca marche et c'est tout. On ne sait même pas dire pourquoi ça marche.

Citation :
C'est faire le deuil de la relation, de lui, mais aussi des projets, des idées, des rêves, des espoirs, des efforts et de l'énergie d'éployés dans toute cette histoire à deux.
Ne vaut-il pas mieux faire le deuil d'une relation que de la continuer aussi bancale soit-elle ? Parce que tout ce qui est construit de travers finit toujours par se casser la figure...

Et franchement, quels projets ? Il ne veut pas se marier, ne veut pas d'enfants. Il ne veut pas s'investir dans une relation en somme. Parce que déjà qu'il fallait pas vous montrer à deux en présence de ne serait qu'une personne... Et là qu'il flippe à l'idée de parler de vivre à deux après deux ans de relation...

Citation :
ça durait même pas cinq minutes..
Mais ces 5 minutes... C'est parce qu'il fait ça "illico rapido basta on n'en parle plus" ? Ou parce qu'il éjacule rapidement ?

Après tu fais ce que tu veux mais moi, clairement, à ta place, je casserais... Certes, tu as vécu deux belles années mais tu en vivras d'autres avec une autre (ou des autres) personne(s). Parce que t'auras beau lui parler, je pense qu'il ne comprendra jamais...
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 16:17

Parce qu'il est satisfait rapidement hors de son contrôle, mais c'est moins pire maintenant ^^' Mais bon, comme les filles ont est pas compatible avec les mecs, après une fois eux sont vides et nous on en veut encore ^^' alors il le prend mal aussi.

Ouais, je sais, quand les gens me soulignent mes propres mots, je réalise bien comme tu le dis, et comme d'autres me l'ont dit : on ne semble pas fait pour aller ensemble.

Il est revenu sur beaucoup de ses idées arrêtés sur vivre ensemble et les enfants, comme j'ai dit, mais tellement à l'arrache que je comprends pas et les gens autour de moi n'en plus. Il va bientôt avoir trente ans et il a pas de relève et ne semble pas vouloir d'enfant, ou il me dit ça parce que il a peur que je tente de le violer pour qu'il me fasse un gamin alors que c'est pas du tout pour ça que je veux qu'on parle de famille et de progéniture... J'ai beau lui dire tout ça, que c'est juste pour voir si on désire la même chose et construire quelque chose, il ne comprend vraiment pas l'importance d'en parler avant.
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Sam 28 Jan 2012, 17:26

Citation :
Il est revenu sur beaucoup de ses idées arrêtés sur vivre ensemble et les enfants, comme j'ai dit, mais tellement à l'arrache que je comprends pas et les gens autour de moi n'en plus.

Bah pour moi, il a dit ça juste pour ne pas te perdre. Hop, une tite promesse en l'air...

Et si tu lui posais clairement que tu en as marre de cette relation qui ne semble aller vers rien. Que tu souhaites fonder un jour une famille et qu'en parler ne veut pas forcément dire aller au lit (ou dans un coin de foin :p) faire BB1.

Citation :
J'ai beau lui dire tout ça, que c'est juste pour voir si on désire la même chose et construire quelque chose, il ne comprend vraiment pas l'importance d'en parler avant.
Tu lui as dis ça au moins ?

Punaise... Il a 30 ans... Ouaip, faudrait peut-être qu'il se décide s'il veut être père un jour ou jamais...

En tout cas, j'peux comprendre comme ça ne doit pas être simple à vivre... :(
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Dim 29 Jan 2012, 14:23

Je lui ai tout dit même le "c'est important dans parler avant pour être sur qu'on est sur la même longueur d'onde" mais je crois que je l'ai juste traumatisé plus après coup. Il est vrai que j'ai somme toute déjà pris la décision de le laisser. MAIS comme je crains que cette décision ne soit dû uniquement à l'éloignement, pendant ma semaine de lecture/études/congé (^^'') je vais retourner lui en parler, dès le premier jour, à l'issu de quoi, je serais fixée.
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Dim 29 Jan 2012, 16:08

Lies a écrit:
Punaise... Il a 30 ans... Ouaip, faudrait peut-être qu'il se décide s'il veut être père un jour ou jamais...
30 ans c'est pas dramatique non plus... mais d'un autre côté ça se comprend qu'il ne soit pas chaud pour ça. Il a pas l'air d'avoir un boulot facile pour s'occuper d'un enfant en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Dim 29 Jan 2012, 16:16

Il est agriculteur , mais il est seul , son père a eu des problème de santé majeur , alors pour tout ce qui est difficile il se retrouve seul . Mais avant qu'il est une relève pour l'aider cela prendre quand même une vingtaine d'année et ça c'est si les enfants veulent prendre la relève. Lui-même n'a pas été intéressé à reprendre la relève de ses parents pendant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Sima




Féminin
Nombre de messages : 1285
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Dim 29 Jan 2012, 18:02

C'est jamais simple de sentir que c'est la fin, qu'on arrive au port où le voyage se termine. Mettre un point final, se faire à l'idée que c'est fini-fini, faire une croix sur un tas de choses qu'on a construit ensemble durant des mois et des mois.

Et en te lisant c'est cette impression que tu laisses. Tu sais qu'aller plus loin n'est pas le choix qui correspond à ce que toi tu vois dans ton avenir. Un boulot en région avec des enfants, une maison à ton goût, indépendemment des beaux parents et compagnie.

Est ce qu'il peut t'apporter la vie que tu veux, est ce que tu pourras, toi, te retrouver dans ce milieu là ? Est ce que t'y seras heureuse ? Est ce que les sacrifices que tu devras faire vaudront ce que tu vivras ?

Est ce que tu as encore des sentiments ou bien c'est plus la peur de tout recommencer et une grande nostalgie des débuts ?

Car un couple doit rester du partage, un minimum de passions communes pour s'y retrouver. Et j'pense que le plus important de tout, ça reste la communication. Sur le présent et l'avenir, sur les sujets les plus délicats à aborder.

Certains préfèrent ptetre y aller à taton, mais toi tu donnes l'impression du contraire, tu préfères savoir où tu mets les pieds, dans quoi tu vas t'embarquer avant de choisir.

C'est une bonne chose que tu lui aies poser toutes ses questions, c'est en quelque sorte affronter vos différences. Et pouvoir te demander si cette vie te convient ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Lun 30 Jan 2012, 21:57

Ouffffff !!! Je croyais être le dépositaire du pavé d’or, récompensant celui qui écrit les posts les plus encyclopédiques, mais alors là, je crois que je viens de trouver mon maître (ma maitresse ! lol). worthy worthy worthy

Bref, j’ai tout lu et voici ce que j’en pense. Je ne vais pas être plus original que ceux qui m’ont précédé car ils résument très bien ma pensée. Cependant, j’aimerais rajouter deux ou trois petites choses…

Tu es une fille visiblement très mature et très expérimentée, du moins par rapport à moi, pour qui l’expérience du couple n’a jamais dépassé trois mois. Mais je pense que l’éloignement qui te fait douter, eh bien ce n’est pas une cause, mais une conséquence. Si vous étiez VRAIMENT amoureux l’un de l’autre, si vous aviez vraiment ressenti un manque de l’autre, vous vous seriez donné la peine de rester en contact. Vous auriez fait ce qu’il faut, vous vous seriez ruiné en téléphone s’il l’eût fallu, vous vous seriez fait lyncher par vos supérieurs respectifs si c’eût été nécessaire, mais vous auriez créé des occasions de vous retrouver. Or vous ne l’avez pas fait. Pourquoi ? Parce que vus n’en ressentiez pas l’envie, ni l’un, ni l’autre. Pourquoi vous n’aviez pas envie ? Parce que vous ne ressentiez pas l’un pour l’autre une attirance suffisante.

Bon. Ce n’est que de la spéculation hein ? Après tout, je ne suis pas dans vos têtes respectives. Mais voilà. Je ne serais pas surpris que ce soit une conséquence plutôt qu’une cause !

Ensuite… Je dois t’avouer que j’ai beaucoup tiqué quand tu as écrit « ça le détruirait si je le quittait »… Deux choses. Premièrement, tu as ta vie, et tu ne vas quand même pas sacrifier ton bonheur pour les autres. Tu as dit que tu voulais aider les autres, mais comment veux-tu penser aux autres si tu ne penses pas d’abord à toi-même ? Quant à ton mec, je suis désolé si c’est un peu dur à entendre, mais… il a trente ans, c’est un grand garçon, il est quand même capable de se prendre en charge tout seul sans que tu le maternes, non ? De toute façon, s’il a envie de faire des conneries, dis-toi bien que tu ne pourras pas l’en empêcher si c’est ce qu’il a envie de faire ! Moi, j’ai un ex qui m’a fait du chantage au suicide et… Ben voilà quoi : je suis pas responsable de ses choix. C’est ce qui m’a permis de m’affranchir de son chantage !

Ensuite deuxièmement, d’après ce que tu décris, ton mec ne semble pas plus épanoui que toi dans cette relation. Donc OK, il est possible que ce soit dur pour lui parce qu’une rupture, ça blesse pas mal l’égo (surtout dans des cas comme ceux-là), mais dis-toi qu’après tout, dans l’absolu, c’est un service à lui rendre : tu lui permets en le quittant de trouver une femme qui lui correspondra mieux et avec qui il pourra être pleinement épanoui (je te fais remarquer d’ailleurs que tu te rends le même service au passage). Si ça se trouve, la femme qui viendra après toi sera la femme de sa vie, de la même manière que l’homme que tu rencontreras après sera peut-être l’homme de ta vie. Mais ce futur ne sera jamais possible tant que vous ne vous serez pas séparés.
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Mar 31 Jan 2012, 14:51

héhé j'ai mon premier disciple cool

En effet, je ne serais pas heureuse en restant, pas malheureuse nécessairement, mais j'aurai toujours espoir d'autre chose, et puis en un sens je l'aime plus comme un ami, qu'un amoureux. Je me sens plus me sacrifiée pour notre couple qu'un partage équitable des compromis.

Mais en même temps, accepter l'échec de cette relation, avec tout ce que j'ai été prête à y donner comme part de moi-même... Je sais que lui donner une autre "chance" n'est pas vraiment ce que je veux, *soupire* mais là encore je ne sais pas comment faire face, le dire. C'est la première fois que je romps une relation, parce que c'est ma première relation =/

Le fait que ce soit février avec ce que cela implique, le délais que je prends à lui faire part de ma décision me perturbe. Mais lui dire par téléphone non, par e-mail... encore moins l'idée du siècle et pour son ordinateur est mort ><

Alors en mars quand j'aurai ma semaine de lecture, je lui en ferais part, mais j'ai l'impression que je vais être "pas correct" parce que je vais lui donner l'impression de sortir ça de nulle part ^^' je sais pas si je suis claire, et puis comment on peut bien dire à quelqu'un que on ne l'aime plus avec A. mais en ami, et que tout ça (voir plus haut)

Je sais pas si je suis claire =/
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Mar 31 Jan 2012, 15:02

Citation :
comment on peut bien dire à quelqu'un que on ne l'aime plus
On ne peut pas. On ne peut jamais "bien" rompre.

Après, tu ne peux pas le mailer ou l'appeler pour lui dire un peu tes doutes, lui demander de réfléchir lui aussi sur votre relation ? Ca se trouve, il ne veut peut-être pas continuer et n'ose pas te le dire. Ou alors, il n'a pas conscience que son comportement te fait mal.

Mais si tu commences à dire que tu l'aimes en ami et que tu ne veux pas faire d'efforts pour votre couple, y'a qu'une solution... Ne vaut-il mieux pas le faire souffrir une bonne fois pour toutes que de lui donner de faux espoirs et te rendre toi-même malade ? Tu vis pour toi, pas pour les autres.

C'est devoir être égoïste que de vivre ses choix et ses envies.
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Mar 31 Jan 2012, 15:11

Lies a écrit:
Après, tu ne peux pas le mailer ou l'appeler pour lui dire un peu tes doutes, lui demander de réfléchir lui aussi sur votre relation ? Ca se trouve, il ne veut peut-être pas continuer et n'ose pas te le dire. Ou alors, il n'a pas conscience que son comportement te fait mal.

Ouais c'est ce que je pense, prendre le temps de l'appeler et qu'on discute, en fait plus lui dire mes doutes et tout ça
Je sais pas ce que cela va donner à chaque fois qu'on devait parler sérieusement de notre couple et tout ça, il virait muet
Et face à face au moins y'a le non verbal, mais au téléphone on repassera

Lies a écrit:
Mais si tu commences à dire que tu l'aimes en ami et que tu ne veux pas faire d'efforts pour votre couple, y'a qu'une solution... Ne vaut-il mieux pas le faire souffrir une bonne fois pour toutes que de lui donner de faux espoirs et te rendre toi-même malade ? Tu vis pour toi, pas pour les autres.

Tu y va un peu fort là =P
Je veux pas faire d'effort T_T
Mais tu as raison je dois vivre pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Mer 08 Fév 2012, 03:43

Je manque de courage ............................................ =(
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Mer 08 Fév 2012, 03:45

c'est à dire :o ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 04:13

Ben il m'appelle une fois par semaine.... et je me sens tellement mal
de pas avoir le courage de lui dire

mais par téléphone >< c'est comme .... non!

Et lui dire que ça va mal... comme ça aiwwe!...
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 08:41

En tout cas ne t'imagine pas que c'est lâche de lui dire au teléphone plutot que d'attendre de l'avoir en face !
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 10:29

Ouaip j'suis d'accord avec Tchip... Parce que là, tu dois attendre Mars c'est ça ? Ca fait un peu long non...

Et tu ne peux pas aller le voir avant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Sorrow




Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 28
Localisation : Québec, Québec
Passion : RPG
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 13:32

Oo je suis pas sure de comprendre ton commentaire Tchip

C'est pas lâche de le dire au téléphone
Ou c'est lâche d'attendre d'être en face de lui?

Lies, non je peux pas aller le voir avant, je n'ai pas de voiture, en prenant le bus, je ne fais que les 2/3 de la route, il me reste encore cinquante ou une centaine de kilomètres à parcourir

et oui cela irait autour du 5 mars, quand j'aurai des longues vacances
Et que je pourrais faire du co-voiture, parce que sinon un week-end, se taper 6 heure de voiture en moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 16:04

Citation :
ne t'imagine pas que c'est lâche de lui dire au teléphone
Ce n'est pas lâche de lui dire au téléphone... Enfin, moi, je l'ai compris comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 16:35

Sorrow a écrit:
C'est pas lâche de le dire au téléphone
voila.
Parce qu'en fait tu va faire quoi pendant les vacances du coup ? quant tu va aller le voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Ven 10 Fév 2012, 16:38

C'est pas lâche de lui dire au téléphone si tu n'as pas de moyen de le faire autrement, mais c'est pas terrible pour lui. Je pense qu'il vaut mieux pour lui de le faire en face (du moins pour moi, d'après mon vécu). Mais ça veut dire que tu devras faire "semblant" jusqu'en mars alors. Pas facile comme décision ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je ne serais pas heureuse dans ce quotidien   Aujourd'hui à 04:45

Revenir en haut Aller en bas
 
je ne serais pas heureuse dans ce quotidien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contractions, travail, efforts... Des avis?
» Lettre ouverte à Mr Barack Hussein Obama
» La politique est partout dans notre quotidien, parlons en avec...les politiques
» trucs et astuces au quotidien
» Tourmaline à porter sur soi au quotidien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Problèmes Relationnels :: Amour-
Sauter vers: