Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 My stupid fucking mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: My stupid fucking mind   Lun 24 Oct 2011, 15:49

Aller, j'vais continuer sur ma lancée sinon ça sortira jamais.

Vais essayer de résumer ici vite fait, sans détails, ce que j'appelle mes obsessions.

Au départ, c'est juste une admiration pour quelqu'un. Ca peut être n'importe qui, sans grandes raisons à la base. Avec le temps, il arrive que mon admiration pour ces personnes se transforme en véritable obsession et que je ressente le besoin d'attirer leur attention, qu'ils me voient, me parlent, m'apprécient, bref, que je devienne une personne particulière pour elles, une personne privilégiée par rapport à leurs autres admirateurs. En gros, j'ai envie qu'elles m'admirent autant que moi je les admire.

En gros, c'est ça.

Mais évidemment, ça ne se passe jamais comme ça.

Donc il m'arrive de péter des gros câbles pas toujours très gérables.

J'alimente mes obsessions avec des trucs tout cons, photos des personnes en questions, infos sur elles (quitte à jouer les stalker sur le net, et là je m'effraie moi-même), parfois quand je craque vraiment, je les contacte même anonymement, toussa. Le problème, c'est que j'en veux toujours plus et que forcément, au bout d'un moment, c'est plus possible. Donc j'ai ce que j'appelle des manques obsessionnels, ça me fait criser de toutes les manières possibles et je peux rien faire d'autres qu'attendre que ça passe.
Et si ça dur longtemps, mon obsession peut se transformer en haine. C'est pas arriver souvent mais ça arrive de plus en plus et je sais pas comment ça pourrait devenir. J'ai certaines pensées qui me font souvent flipper.


Mais ça passe au bout d'un moment. Ca peut revenir, des fois avec les même personnes, des fois des nouvelles. Mais toujours le même cycle: Admiration -> Obsession -> Manque donc crises -> Haine -> Oublie
Le truc c'est que ces phases sont de plus en plus longues et me fatiguent psychologiquement. Ca devient lourd, très très lourd.

Ca a quand même un truc positif, ça me pousse à essayer des trucs (comme expliqué dans mon autre topic). Obsession pour un chanteur/pianiste -> J'ai essayé de me mettre au piano, Obsession pour une cosplayeuse -> J'ai eu envie de tester le cosplay, etc. Là obsession pour des humoristes, j'ai envie d'écrire des sketchs.

Mais cette fois-ci ne s'est pas passé comme les autres fois. J'ai eu la chance exceptionnelle de voir les humoristes en question, alors que j'étais en pleine période de début d'obsession. C'était la première fois que je me trouvais face à face avec deux personnes dont je suis totalement accro malsainement (oui, ça se dit pas, m'en fous).
Et j'ai l'impression que ça a tout empiré et que, même si c'était vraiment exceptionnellement génial sur le moment, c'est en train de me bouffer à petit feu.

D'ailleurs, ça va faire un mois que c'est arrivé et j'arrive toujours pas à m'en remettre, j'ai l'impression que tout à stagné autour de moi, j'ai plus conscience de rien.

Mais le manque commence à venir et le coup de down est assez dur à encaisser... Je sens que je suis capable de faire des conneries, et faut absolument que je l'évite. D'une manière ou d'une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 24 Oct 2011, 16:13

Ma Choco ...

ça m'éclaire un peu plus sur ce que tu appelles tes obsessions, je n'avais pas vraiment compris le détail.

C'est de l'admiration ou de l'amour que tu ressens ? ça ressemble à de l'amour, quand c'est dévorant et jaloux ...

ça ressemble aux érotomanes ... je te laisse jeter un oeil sur l'explication si tu ne connais pas cette maladie, parce que mes propres mots ne seront pas aussi bien choisis :
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rotomanie
Je ne dis pas que c'est ça, mais ça y ressemble ... y'a des trucs qui m'y font terriblement penser.
Toi, tu es consciente, quand ça arrive, que la personne ne t'aime pas ? Ou ne te connais pas ? (question importante pour comparer avec l'érotomanie)

Sinon je me disais aussi, ça paraît être pour combler un manque. Il est clair, je ne t'apprends rien, que ta vie ne te satisfait pas comme elle est et que tu as envie de vivre d'autres choses, plus excitantes, plus drôles (Paris, n'est ce pas ? ^^) mais que tu as du mal à enclencher le truc pour les vivre (Brisous, sors de ce corps !!). Donc ces obsessions, c'est peut être une façon de vivre des choses quand même, combler ce manque, et une façon de ton inconscient de te dire "Hého ! Moi aussi je veux vivre des trucs sympa !!"
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 24 Oct 2011, 17:03

J'le vois comme Briséïs...

Je pense que tu fais ça car tu as un manque dans ta vie. Il suffit juste de voir tes différents posts : tu dis que tu n'as pas de réelles passions, tu veux qu'on te reconnaisse pour ce que tu fais/feras.

N'as-tu pas un manque de confiance en toi ? Ce qui ferait que tu mets les autres sur un piédestal.

T'as des amis dans la vie ? Genre amis que tu vois souvent et qui sont là pour toi (dans le sens où ce ne sont pas des personnes juste de "passage").
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 24 Oct 2011, 17:47

Citation :
C'est de l'admiration ou de l'amour que tu ressens ? ça ressemble à de l'amour, quand c'est dévorant et jaloux ...

J'ai jamais voulu l'admettre, parce que ça me parait complètement con de tomber amoureux de quelqu'un qu'on connait pas, mais oui, c'est tout comme des sentiments amoureux (mais qui n'a que rarement un sens érotique). Mais d'abord toujours une grande admiration pour ce que la personne fait. Et oui, y'a très souvent une forte jalousie aussi.

Merci pour le lien, je connaissais pas du tout.
Je me reconnait énormément dans ce qui est dit, au point que je me suis tapé une ptite crise d'angoisse, tiens. Ca réveil.
Après je devrais pas me fier à un article trouvé sur le net, y'a qu'un pro pour me dire ce que j'ai vraiment, blablablabla....

Je retiens quand même ça:
Wikipédia a écrit:
Comme pour grand nombre de ces troubles délirants, les experts ne sont pas certains de leurs hypothèses. Pour eux, la plus évidente pourtant, est le manque affectif durant l'enfance.

J'ai d'autres symptômes du manque affectif. Par exemple, je suce toujours mon pouce à mon âge (et j'vous merde si ça vous choque). J'pense que mon plus gros mal doit venir de là, d'où mes divers problèmes (difficulté d'intégration, êtres imaginaires qui polluent ma vie, besoin d'attention, toussa toussa).

Citation :
Toi, tu es consciente, quand ça arrive, que la personne ne t'aime pas ? Ou ne te connais pas ? (question importante pour comparer avec l'érotomanie)

Ca dépend. J'ai des périodes où le simple fait qu'elles répondes à un de mes messages posté par exemple sur FB, j'ai soudainement l'impression d'être le centre de leur univers et je me met à imaginer ce qui peut se passer dans leur tête à propos de moi genre "ah cette fille est intéressante, j'aime bien discuter avec elle" ou des merdes du genre. Mais à d'autres moments, j'essaie de garder la tête froide et de me rendre à l'évidence que je suis pas plus importante que les autres à leurs yeux. Et c'est forcément dans ces moments-là que je bad.

Pour répondre à ton dernier paragraphe, je sais pas quand on commencé ces crises obsessionnelles mais j'étais très jeune et je me souviens pas avoir eu un quelconque manque à combler à cette période. Je pense que, comme le reste, ça a commencé quand je me suis sentie rejetée par les autres et quand, donc, la réalité à commencé à me faire chier. Un besoin de me rattacher à quelque chose pour oublier le reste je pense.


Lies -> Un manque de confiance en moi... Perso, les autres pourraient le voir comme ça mais moi non. Disons que je connais mes limites et qu'elles ne valent pas grand chose.
Je ne met pas les autres sur un piédestal, au contraire, il m'arrive de traiter les autres comme des sous-merdes. D'ailleurs, ça m'arrive beaucoup avec les autres fans de ces gens qui m'obsèdent, je lis leurs messages en critiquant mentalement ce qu'il disent ou leurs façons d'écrire dans le but de me sentir plus importante qu'eux.

Citation :
T'as des amis dans la vie ? Genre amis que tu vois souvent et qui sont là pour toi (dans le sens où ce ne sont pas des personnes juste de "passage").

Non, j'en ai pas. Pas IRL en tout cas.
Dans ma vie j'en ai eu une, une fille de ma classe, mais elle est partie y'a quelques années. Ca me fait penser qu'à l'époque, avec les cours et tout, j'avais une vie active qui m'empêchait de me laisser bouffer par mes obsessions. Par contre, ça grandissait mes manques et j'avais du mal à suivre mes obligations quotidiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 24 Oct 2011, 23:39

J'voulais la poster au début de mon premier post, oublié:

Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Mar 25 Oct 2011, 15:54

Citation :
Non, j'en ai pas. Pas IRL en tout cas.
Dans ma vie j'en ai eu une, une fille de ma classe, mais elle est partie y'a quelques années. Ca me fait penser qu'à l'époque, avec les cours et tout, j'avais une vie active qui m'empêchait de me laisser bouffer par mes obsessions. Par contre, ça grandissait mes manques et j'avais du mal à suivre mes obligations quotidiennes.

C'est peut-être ça qui fait que tu aimes autant ces gens, non ? Peut-être cherches-tu à te faire apprécier au maximum pour te faire des amis, même si ces personnes ne te connaissent pas. Faudrait que tu aies quelques amis pour ne pas te focaliser sur quelqu'un en particulier. Après, j'sais pas, j'suis pas experte...

Comment ça se fait que tu n'aies pas d'amis ? Tu ne cherches pas en avoir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Mar 25 Oct 2011, 16:12

Comme si, t'arrivais pas à exister en tant que "toi" personne autonome avec tes idées, tes projets, tes passions, tes envies, ta vie. Comme si tu te raccrochais toujours à quelqu'un, dans un sens ca serait pas aussi ta manière d'exister ? Et quand tu te rends compte que tu n'existe pas réellement pour la personne, tu "tombes" et tu cherches une autre personne.

Simple supposition, je suis pas du tout du tout sure de ce que j'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Mar 01 Nov 2011, 22:17

Citation :
Comment ça se fait que tu n'aies pas d'amis ? Tu ne cherches pas en avoir ?

J'ai toujours cherché à en avoir. Au départ, les gens profitaient de ma gentillesse et se foutaient de ma gueule assez ouvertement (parce que je parlais mal le portugais, parce que j'avais pas les même centres d'intérêt qu'eux, parce que j'étais l'intello de la classe, etc), du coup je me suis pas mal renfermée. Après, j'ai commencé à haïr les gens en général et à mettre une barrière entre eux et moi.
Puis j'ai découvert internet et ses forums remplis de gens plus ouverts d'esprit que les abrutis de ma petite ville. Seul truc, j'ai remarqué que les gens, même connus sur le net, s'éloignent de moi dès qu'ils me voient IRL. J'en ai déduit que je donnais tout simplement une mauvaise première impression de moi-même et aujourd'hui je me pose même plus de questions, je m'en fous simplement.


Citation :
Comme si, t'arrivais pas à exister en tant que "toi" personne autonome avec tes idées, tes projets, tes passions, tes envies, ta vie. Comme si tu te raccrochais toujours à quelqu'un, dans un sens ca serait pas aussi ta manière d'exister ? Et quand tu te rends compte que tu n'existe pas réellement pour la personne, tu "tombes" et tu cherches une autre personne.

Je saurais pas dire mais c'est une possibilité.
Peut-être que je me sentirais exister si ces personnes s’apercevaient de mon existence. Ca ne m'est jamais arrivé alors je pourrais pas dire.

Quand j'ai vu ces humoristes il y a un mois, c'était le bonheur absolu. Je me suis sentie comme étant leur centre d'attention pendant quelques minutes (qui sont passées trop vite, putain) et l'espèce de bonheur que j'ai ressenti à cet instant à durée un moment, quelques jours, voir quelques semaines.
Mais bon, j'étais à Paris aussi, donc j'ai vu mon meilleur ami, une autre pote que j'avais pas vu depuis un an et j'ai fais la connaissance d'un des espoiriens. Je ne dois pas mettre de côté tout ça, ça a aussi énormément contribué à mon bonheur de ces moments-là.

Donc je dirais que des choses toutes simples, comme passer des moments avec des amis, pourrait aussi m'aider à me sentir vivante, à exister.
Je pourrais pas le dire, c'est vraiment un truc qui m'arrive pas souvent.



Je voulais quand même parler un peu de mes obsessions du moment, même si elles me font un peu honte.
Y'a quelques jours, j'étais vraiment en grosse déprime et je me supporte pas quand j'ai des envies de suicide, ce qui n'a rien arrangé.
Là, c'est encore la déprime mais ça va un peu mieux. Surement parce que j'ai changé de cible principale. Je m'explique. A la base, ces deux humoristes m'obsèdent, mais il y en avait un qui me plaisait plus que l'autre, pour des raisons inconnues. Et dernièrement, ma folie passionnelle s'est tournée à fond sur l'autre, toujours pour des raisons que je ne pourrais pas expliquer. Et je commence à ressentir une certaine haine pour l'autre. (Ptet parce qu'il n'a jamais répondu à mon MP sur FB tiens....)

Enfin j'essaie de détourner mon attention pour ces deux-là en m'occupant l'esprit avec autre chose. Un truc qui me plait, même si c'est pas vraiment utile ni constructif.
J'espère que ça m'aidera à me réveiller un peu et me remonter le moral aussi, car ça devient dur là.
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Mer 02 Nov 2011, 00:37

Non non, cruchasse, les gens s'éloignent de toi dès que tu te mets en tête que tu ne dois pas les déranger, et que donc tu ne dois pas les contacter, et que possiblement ca leur donne l'impression que tu n'en as rien à carrer de leur face ^^.

C'est un peu le problème : tu as eu des mauvaises expériences. Donc tu es méfiante. Donc tu extrapoles des trucs foireux. Donc tu t'éloignes des gens. Donc eux s'éloignent aussi. Donc tu te dis "Ben j'avais raison". Donc tu enregistres une mauvaise expérience en plus. Donc tu...

Cercle vicieux, tout ca !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Mer 02 Nov 2011, 01:07

Hum pas faux pour certains cas, mais y'en a eu vraiment certains qui se sont clairement éloignés de moi.
Par exemple une pote que je considérais vraiment comme une amie très très proche à une époque et qui a limite coupé les ponts avec moi après qu'on se soit vues alors que moi je continuais de m'accrocher à elle comme une sangsue.
Et y'en a d'autres.

Mais je parle pas forcément des gens du net, même IRL ça passe pas bien les premières fois. Les 4-5 mois que j'ai passé à Genève cet été par exemple, j'ai pas mal bougé et rencontré du monde, j'ai gardé aucun contact avec personne. Le stage chez Cats&Dogs, j'avais beau faire tous les efforts du monde pour m'intégrer dans les conversations des deux connasses qui y bossaient, ça n'accrochait pas entre nous.
Et pourtant j'ai fais des efforts, pour preuve, j'ai réussi à bien m'entendre avec une ptite pétasse de 16 ans qui n'a absolument aucun point commun avec moi.

Quand je pense que la seule vraie amie IRL que j'ai réussi à me faire dans ma vie, on a mit trois ans avant de se rendre compte qu'en fait on était inséparables, j'me dis qu'il faut du temps pour que les gens puissent me supporter vraiment.

Le problème c'est que les gens sont pas franchement patients de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Dim 06 Nov 2011, 15:16

Ce con m'a acceptée sur Facebook.... xD
Si j'avais pas reçu une nouvelle inquiétante de la part d'une amie en même temps, je crois que j'aurais piqué une dangereuse crise d'hystérie.

Putain, j'suis ami avec lui sur FB quoi... J'ai accès à de nouvelles infos, genre ses adresses e-mail... Comment résister à l'envie de le harceler anonymement?

Encore hier je me suis pourri le moral en regardant des photos de lui avec un de ses fans qu'il apprécie plus que moi.
Ca me tue, ça m'énerve.

Faut que je m'occupe, que je pense à autre chose.

J'vais trier mes photos aujourd'hui et mettre mon DeviantART à jour. Voila.
En fait, ma motivation vient de foutre le camp.
Qu'est-ce que je pourrais bien faire qui m'occupe l'esprit sainement? Du moins plus sainement qu'en pensant à toutes ces merdes?
Revenir en haut Aller en bas
Lies




Féminin
Nombre de messages : 1355
Age : 30
Localisation : Marck, Pas de Calais
Passion : Lecture, peinture, déco, loisirs créatifs, jouer aux sims 2, cuisine, ...
Surnom : Piaf, Boulou, Pikrounette, Liesounette, Liesse (pour Briséïs ^^), Piaf pirate zoophile (pour Fingidora)
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Dim 06 Nov 2011, 22:08

Citation :
une nouvelle inquiétante de la part d'une amie
J'espère que tout va s'arranger pour ton amie...

Citation :
Ce con m'a acceptée sur Facebook.... xD
L'un des humoristes dont tu parles dans ton premier post ?

Citation :
Encore hier je me suis pourri le moral en regardant des photos de lui avec un de ses fans qu'il apprécie plus que moi.
Il va falloir que tu te fasses à l'idée qu'il puisse avoir d'autres fans que toi, voir d'autres gens, avoir une vie. Mais ce n'est pas pour autant qu'il t'apprécie moins que les autres. Faudrait que tu te dises que ce n'est pas parce que les gens ont plusieurs connaissances/amis/... qu'ils préfèrent l'un plutôt que l'autre. Les relations où tu n'as qu'une personne en face et rien qu'elle, c'est toujours malsain :s.
Revenir en haut Aller en bas
http://carnetsfelins.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Dim 06 Nov 2011, 23:44

Citation :
J'espère que tout va s'arranger pour ton amie...

Ouais, j'espère aussi.... Merci pour elle.

Citation :
L'un des humoristes dont tu parles dans ton premier post ?

Ouaip.

Ils apprécient ce mec parce qu'il a fait un blog sur eux.
Et je donne une mauvaise première impression, ça vaut aussi pour eux, je les ai pas marqués.
Fait chier.
J'aimerais être quelqu'un d'exceptionnel moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 07 Nov 2011, 00:52

Fingidora a écrit:
Ils apprécient ce mec parce qu'il a fait un blog sur eux.
Et je donne une mauvaise première impression, ça vaut aussi pour eux, je les ai pas marqués.
Fait chier.
J'aimerais être quelqu'un d'exceptionnel moi aussi.
Je pense que s'ils ne se souviennent pas spécialement de toi, c'est pas parce que c'est parce que t'es nulle ou que tu donnes une mauvaise première impression. C'est juste que des fans qui veulent se faire prendre en photo avec eux, il doit y en avoir des centaines. Ils ne t'ont vue que cinq minutes, en plus. Comment veux tu qu'ils se souviennent de tous les gens avec qui ils font ça ? C'est juste pas possible. Et ça n'a rien à voir avec toi.

Citation :
des photos de lui avec un de ses fans qu'il apprécie plus que moi.
S'ils apprécient ceux qui font des blogs sur eux, c'est parce que ça les aide à se faire connaître, donc ils sont sympa en retour, voilà. ça ne veut pas dire qu'ils les considèrent comme des amis ou même qu'ils se souviendront d'eux dans une semaine.
Et je ne crois pas qu'il y ait une gradation dans leur sympathie pour leurs fans, tu sais, pour eux c'est juste une foule compacte (enfin, "une foule" j'en sais rien, d'après ce que j'ai pu voir ils ne sont pas encore très connus) de gens anonymes.

Tu en parles comme si tu t'étais fait deux très bons amis et qu'ils te délaissaient. Là, rien de plus normal d'avoir un pincement au coeur si tu les vois passer du bon temps avec d'autres gens pendant que toi tu t'ennuies toute seule chez toi. Mais c'est pas le cas. Ce ne sont pas des amis. Et pas parce que t'es nulle, non, c'est juste que vous ne vous connaissez pas.

Je suis un peu dure là, mais c'est en train de te rendre dingue tout ça, faut pas qu'on te laisse te faire envahir.

(et pis t'as une Brisous qui est ton amie chérie bisounours en chair et en os, en plus ! ^^)


Citation :

Merci pour le lien, je connaissais pas du tout.
Je me reconnait énormément dans ce qui est dit, au point que je me suis tapé une ptite crise d'angoisse, tiens. Ca réveil.
Après je devrais pas me fier à un article trouvé sur le net, y'a qu'un pro pour me dire ce que j'ai vraiment, blablablabla....
Oui, c'est aussi pour ça qu'aller voir un psy serait pas mal, comme tu l'avais évoqué l'autre fois.
Et heu, désolée pour la crise de bon matin. ^^"


Citation :

J'ai d'autres symptômes du manque affectif. Par exemple, je suce toujours mon pouce à mon âge (et j'vous merde si ça vous choque). J'pense que mon plus gros mal doit venir de là, d'où mes divers problèmes (difficulté d'intégration, êtres imaginaires qui polluent ma vie, besoin d'attention, toussa toussa).
ça vient d'où, ce manque ?

Citation :
Mais bon, j'étais à Paris aussi, donc j'ai vu mon meilleur ami, une autre pote que j'avais pas vu depuis un an et j'ai fais la connaissance d'un des espoiriens. Je ne dois pas mettre de côté tout ça, ça a aussi énormément contribué à mon bonheur de ces moments-là.
Oui, mais les "vrais gens" ou les "amitiés réelles" ne comblent pas le manque que tu cherches à combler avec ces obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 07 Nov 2011, 01:17

Je ressens un peu des choses similaires vis à vis de deux ou trois personnes, genre une obsession oui, même si je ne vais pas jusqu'à les harceler anonymement on peut dire que je les espionne et que j'essaye d'en savoir le plus possible sur eux. Et perso, je pense que c'est parce que je les envie, et que j'aimerais bien être proche d'eux juste pour pouvoir me rapprocher au maximum de ce que eux ont, parce que c'est comme ça que je voudrais être. Je sais pas si ça te parle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Ven 11 Nov 2011, 11:52

Brisous a écrit:
pour eux c'est juste une foule compacte (enfin, "une foule" j'en sais rien, d'après ce que j'ai pu voir ils ne sont pas encore très connus) de gens anonymes.

T'as raison dans tout ce que tu dis et je le sais, je fuis tout ça. Le fait de me savoir faire partie d'une foule compacte et de ne pas m'en détacher me bouffe. C'est con, c'est très très con.

Citation :
Je suis un peu dure là, mais c'est en train de te rendre dingue tout ça, faut pas qu'on te laisse te faire envahir.

(et pis t'as une Brisous qui est ton amie chérie bisounours en chair et en os, en plus ! ^^)

Il faut être dur avec moi, sinon je bouge pas. Sois dure, j'aime ça !
Notre amitié n'a heureusement rien à voir avec de l'obsession, te compare pas à eux, tu vaux bien plus pour moi. =)

Citation :
ça vient d'où, ce manque ?

J'ai la mauvaise manie d'attendre que les gens viennent à moi, ce qui arrive évidemment très rarement. Du coup, j'ai jamais vraiment réussi à me faire une place, que ce soit dans ma famille ou dans la vie de tout les jours. Ca me donne l'impression d'être inintéressante.

Citation :
Oui, mais les "vrais gens" ou les "amitiés réelles" ne comblent pas le manque que tu cherches à combler avec ces obsessions.

Certes, mais je me suis dis que ça pourrait les effacer. Quoique je n'ai pas su vraiment profiter de mon séjour parce que mes obsessions me hantaient, c'est vrai...


Elena -> Oui, c'est un peu ça. En fait, ils m'obsèdent au point que j'ai envie de m'approprier tout ce que se rapproche d'eux de près ou de loin. Je pourrais pas dire exactement pourquoi.
Au départ, c'était tout innocent aussi, je cherchais juste à avoir des infos sur eux sans plus. Là ça devient clairement maladif, je me contrôle de moins en moins.



J'avais envie de parler de mon rêve de cette nuit.
J'ai rêvé que j'étais dans un lieu public et que je faisais semblant de l'appeler, que je faisais semblant de le voir et de le saluer. Devant tout le monde.
J'avais l'impression d'assister à ma propre folie. Je me suis réveillée (on m'a réveillée brutalement, mais passons --') en me sentant profondément mal, j'en chialais.

Je me suis toujours sentie différente, et le fait d'être "folle" dans le sens tarée qui déconne ne m'a jamais dérangé. Mais si je devenais vraiment folle, malade? Au point d'être un danger pour moi-même mais aussi les autres?

Il faut que je vois un psy.
J'en avais parlé à Brisous et un autre ami qui lui aussi avait des préjugés sur les psys à la base et qui pourtant à essayé de toutes ses forces de me convaincre que ça m'aiderait, sans vraiment savoir les détails de mes problèmes.
J'ai rien contre les psys, c'est juste que le fait de devoir étaler l'intérieur de ma tête à quelqu'un qui sera payé pour m'écouter me met mal à l'aise.

Mais j'ai besoin d'aide, vraiment.

J'ai eu énormément de mal à supporter mes dernières crises obsessionnelles de Jen, elles m'ont vraiment mise KO, je pensais pas m'en relever (d'un autre côté, j'en avais pas vraiment parlé à qui que ce soit alors que là, j'essaie d'en parler). Et quand je vois comment ce que je ressentais pour elle à changé.... J'aimais beaucoup cette fille même avant toutes obsessions malsaines, j'aimais ce qu'elle faisait, ses vidéos me faisaient beaucoup rire et je passais de bons moments en les regardant.
Aujourd'hui je la hais. Je peux pas le nier, y'a une part de haine et même de dégoût. Elle m'énerve, j'arrive pas à l'admirer comme au départ et ça me fait de la peine d'un côté, même si je suis bien contente de plus être accro à elle au point de plus dormir.

Et j'ai pas envie que ça recommence. J'ai pas envie d'haïr les gens juste parce que les choses ne se passent pas comme je le désire. Je dois lutter contre ça, limiter mes obsessions à de l'admiration.

Je veux pas devenir un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Acanthe Glucose




Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 26
Localisation : Un 15m² à Amiens
Passion : Plein : lire des histoires sur plein de formats, manger des bonbons, écouter de la musique. Plein de passions.
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Ven 11 Nov 2011, 12:07

Citation :
Mais toujours le même cycle: Admiration -> Obsession -> Manque donc crises -> Haine -> Oublie

Je me reconnais dans tout ceci. Je suis comme ça aussi. Je m'en suis rendu compte la dernière fois que c'est arrivé. Une fille que j'ai rencontrée sur le net.
Moi j'avais envie de lui parler, je m'en rends compte maintenant, je la collais et ça la dérangeait. Elle a fini par me tourner le dos de la manière la plus violente qui soit.
Mon admiration maladive s'est transformée en haine. C'était terrible.
Un ami (lointain aussi, mais bon...) m'a dit alors que je souffrais de ce qu'on appelle un "one itis", ou un truc comme ça.
Après plusieurs mois, j'ai fini par laisser ma haine de côté. Je n'ai plus envoyé de message insultant, et tout ceci s'est fini sur des excuses. Sincères ou non, ça m'est égal.

Curieusement ça a un peu guérit tout ça. Je suis de moins en moins comme ça.
Récemment, j'ai eu un "amour par correspondance" avec quelqu'un. Puis ça s'est effondré. Ca m'a fait du mal, mais il m'a bien fait comprendre qu'il était un peu particulier, pas très sociable, et que c'était pas pour lui. J'ai encore été trop envahissant, mais je ne le déteste pas, je le comprends un peu.

Ma conclusion est encore une fois que je ne suis pas un humain ordinaire. (Ca n'existe pas un humain ordinaire.) Je m'attache trop, je me colle trop. Et c'est peut-être pour ça que je suis encore si seul maintenant. Je n'ose plus trop m'approcher des gens... alors que je ne demande que ça.
Je pense que ma connaissance sur moi même m'a aidé un peu à surmonter ce problème. En contre partie, je me suis un peu fermé. Je ne vais plus vers les autres, j'attends juste. Je me balade, je fais ma vie, espérant avoir des amis proches que je puisse voir souvent. Après, ça dépend sur quel type de personne je tombe.
Avec certains ça marche bien, puis ça s'éffondre, avec d'autres ça marche pas, et enfin avec d'autres, leur personnalité additionné à la mienne fonctionne plutôt bien (c'est ceux qui me comprennent et arrivent à me tempérer), pour le moment. (Et pour très longtemps, je l'espère.)
Je me suis adapté à ça, sachant comment je fonctionne. Je vis avec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Sam 12 Nov 2011, 18:46

Je peux pas juste les admirer, être fan, sans que ça devienne malsain?

J'suis encore tombée sur un blog d'un de leur fan. Un blog perso, donc y'a pas qu'eux. Et la seule chose qui se ressent en lisant les posts, quand ça parle d'eux, c'est du bonheur. De la pure joie de les voir, d'aimer ce qu'ils font. Rien de plus. Pas de tristesse, pas de jalousie, pas de haine.

Pourquoi je suis pas comme ça? Pourquoi je veux toujours plus putain?
J'ai eu la chance exceptionnelle de les voir, d'avoir leurs putain d'autographes, des photos avec eux et tout. Pourquoi ça me suffit pas?

J'aimerais bien les revoir parce qu'ils me font rire et que j'aime vraiment ce qu'ils font. Mais pas seulement, je veux aussi combler ces putains de manques. Comment je peux me débarrasser de l'un sans l'autre?

Y'a qu'en les haïssant que je ne ressentirais plus ces manques, c'est juste monstrueux pour moi de penser ça.
Revenir en haut Aller en bas
Acanthe Glucose




Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 26
Localisation : Un 15m² à Amiens
Passion : Plein : lire des histoires sur plein de formats, manger des bonbons, écouter de la musique. Plein de passions.
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Sam 12 Nov 2011, 18:52

Peut-être que ce qu'ils t'apportent n'est pas ce que tu cherches vraiment. Peut-être que tu as tord de les admirer, que c'est juste une illusion.
La fille dont je parlais au début, je l'admirais... et maintenant je me demande bien pourquoi. Parce qu'elle écrivait bien ? Pas tant que ça. Parce qu'elle aimait les même choses que moi ? C'est faux, on a pas du tout les mêmes goûts.
Au final, elle ne m'apportait rien.
Plutôt que de la haïr, j'aurais du simplement l'ignorer, considérant qu'elle n'a pas ce que j'attends, ce que je veux, ce dont j'ai besoin. Et que c'est juste une idiote.
Si tu cherches quelque chose chez quelqu'un qui ne l'a pas, tu auras beau creuser et creuser encore, aller toujours plus loin, tu ne pourras jamais trouver que tu cherches chez ces personnes.
C'est comme ça que je le vois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Dim 13 Nov 2011, 20:12

Citation :
Peut-être que ce qu'ils t'apportent n'est pas ce que tu cherches vraiment. Peut-être que tu as tord de les admirer, que c'est juste une illusion.

Ce sont des humoristes hein, à la base je les ai connu et je les admire parce qu'ils me font rire et ça, ça n'a pas changé. C'est pas une illusion.

La différence entre toi et moi, c'est que toi tu deviens accro à des gens qui sont "proches" de toi, dans le sens où cette fille aurait très bien pu être quelqu'un que tu aurais pu côtoyer tous les jours. Moi, ce sont des personnes avec "un statut social supérieur" au mien (pour reprendre les mots du lien de Brisous). En gros, on pourrait dire qu'à la base, ce sont mes idoles (chanteurs, humoristes, cosplayeuse pas vraiment connue mais quand même). Des gens toujours inaccessibles parce qu'on ne vit pas dans le même monde, en somme.

J'ai une question toutefois, quand t'as commencé à la haïr, c'était à quel degré? En fait, j'aimerais savoir si tu as eu des pensées méchantes envers elle. Pas forcément me dire lesquelles (je pourrais pas avouer non plus les horribles envies que j'ai eu par pure haine), mais juste me dire si tu en as eu.

Citation :
Si tu cherches quelque chose chez quelqu'un qui ne l'a pas, tu auras beau creuser et creuser encore, aller toujours plus loin, tu ne pourras jamais trouver que tu cherches chez ces personnes.
C'est comme ça que je le vois.

Finalement, ce que je cherche d'eux c'est de l'attention, me lier d'amitié avec eux, voir plus. C'est complètement tordu vu que y'a pas qu'eux qui peuvent m'apporter tout ça. Mais je veux que ça soit eux, je saurais pas expliquer pourquoi.


Je suis nerveuse ce soir. J'ai passé la journée seule, à me créer une fausse réalité autour de moi pour me sentir bien et au retour de mes parents, le retour à la vraie réalité m'a fait profondément chier.
J'étais bien dans mon ptit monde où tout se passe comme je le souhaite, avec eux, avec lui...

Stupid fucking day.
Revenir en haut Aller en bas
Acanthe Glucose




Masculin
Nombre de messages : 107
Age : 26
Localisation : Un 15m² à Amiens
Passion : Plein : lire des histoires sur plein de formats, manger des bonbons, écouter de la musique. Plein de passions.
Date d'inscription : 09/11/2011

MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Dim 13 Nov 2011, 20:40

Oui, bien sûr que j'ai eu de mauvaises pensées à son égard. Mais c'est différent, je voulais juste que cette hypocrite en puissance s'excuse pour l'erreur de jugement qu'elle a fait à mon égard.
J'ai bien fait de m'éloigner d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 14 Nov 2011, 22:07

I think about you
Can't dream without you
I always want more
Transe to the dance tune
under a full moon
And freeze in time

I think you know
Tonight Tonight
Gonna touch you, taste you, tease you, show you
What I've been waiting for
Sugar cube
Tonight Tonight
Gonna make you, take you, face you, shake you right down to dance floor

Always wanting me to say
Always wanting me to say
You'll always want me
Always want me....


Sugar Cube
~ Porcelain and the Tramps


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 14 Nov 2011, 23:38

Ca y est, je commence à le traiter de connard de merde.


KYAHAHAHAHAHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!


Help.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Lun 21 Nov 2011, 19:22

Ne pas penser. Ne pas penser. Ne pas penser

ne pas se laisser envahir par cette haine

s'occuper

faire de la prog

tout va bien

Ouais, tout va très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   Ven 25 Nov 2011, 23:54

Bon, où j'en suis?

Par moments ça va, je me sens folle amoureuse de M. (ouais, M. c'est bien) et entre les ptits délires que je me fais dans ma tête et ses passages télé, je comble mes manques parfaitement et je me sens heureuse, même si rien de tout ça n'est réel.

A d'autres moments par contre c'est la merde. C'est surtout la jalousie qui me bouffe, encore et toujours envers ces fans de merde. J'aimerais bien les voir crever.

En gros, rien n'a changé.

Ah si. Maintenant je le drague ouvertement sur son FB. C'est vrai que ce putain de haut noir lui va bien, je craque totalement. Et je me dis qu'à force de le dire, il finira ptet par me remarquer. Et le fais de dire ça aussi ouvertement devant tous ses autres fans me fait me sentir supérieur à eux. C'est con, mais tant que j'emmerde personne et que je reste correcte dans mes propos, j'ai le droit non? Quand je vois ces gamines qui écrivent carrément des fanfics avec elles-même dedans et inventent une grande et belle histoire d'amour même pas plausible avec eux, je me dis que ce que je fais c'est rien à côté, si?

...
Spoiler:
 
Non, je me fais pas du mal. Je comble un manque et ça fait du bien.
Donc heu.... Ouais, j'me fais du mal.

Hum.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: My stupid fucking mind   

Revenir en haut Aller en bas
 
My stupid fucking mind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (?) i hold the time to keep you off my mind.
» A la recherche d'un bouquin make-up
» Madness is not state of mind... Madness is a place... Let's go there... Shall We ?
» You can't be old and wise unless you were young and stupid.
» Préparation à l'accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Santé et Handicap :: Santé psychique-
Sauter vers: