Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 L'eurothophobie ou érythrophobie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tetsou




Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: L'eurothophobie ou érythrophobie   Jeu 17 Fév 2011, 15:21

source principale:
http://www.ereutophobie.fr/phpbb/portal.php

Qu'est ce que L'Ereutophobie?

L'Éreutophobie est la crainte de rougir en public. Le visage et quelque fois le torse et le tronc rougissent plus ou moins intensément lorsque l'individu se trouve dans des situations émotionnellement inconfortables. La conscience de rougir et les tentatives de contrôler le malaise empire la situation et le rougissement.

Le 'Flush' ou 'Blush' peut survenir n'importe quand, et pour des raisons très infimes, ou même inexistantes.

Dans certains cas, les flushs sont dus à une insécurité affective ou la peur du jugement et du regard des autres.

Aussi, si aucun traitement ou thérapies ne fonctionnent, on peut penser que l'influx nerveux de la chaîne sympathique est hyper actif.

Quel est le pourcentage de la population atteinte?

Environ 10% de la population souffre de la maladie, avec des degrés plus ou moins gênants.

Comment cette maladie survient-elle?

On ne sait pas exactement comment la maladie survient, mais dans la majorité des cas d'autres membres de la famille sont atteint. Dans certains cas, un problème psychologique survenu pendant l'enfance ou l'adolescence peut déclencher ce problème.

Dans le site du Dr Valla, on peut lire que peu de travaux fondamentaux sur le sujet apportent un éclaircissement satisfaisant sur l'origine de cette maladie. Physiologiquement, le ;rose aux joues; est un caractère sexuel secondaire, véritable signal adressé à l'autre lorsque celui ci ne vous laisse pas indifférent. Normalement, lorsqu'il est adapté, ce signal est rare, de durée très limitée et d'intensité modérée. Suffisamment explicite pour extérioriser un trouble que justement vous n'arrivez pas à exprimer, il n'est pas très gênant, même si parfois il vous perturbe car il met en évidence une réaction inconsciente (souvent associé à d'autres réactions internes non visibles : accélération du rythme cardiaque.. sécheresse de la bouche, jambes flageolantes, mémoire en berne, etc.).

Les signaux colorés sont fréquents dans le règne animal : beaucoup d'organes (plumes, ergots, organes génitaux…) peuvent changer de couleur pour signaler à l'autre un intérêt certain, voire même que l'animal est prêt à la reproduction ou à l'accouplement.

Ces signaux peuvent être, à l'inverse destinés à effrayer l'adversaire, à le sidérer, permettant ainsi soit d'avoir un avantage en début de combat, soit donner un temps de sidération mis à profit pour la fuite. Il est intéressant de remarquer que ces accès de rougeur, ou flushs, s'accompagnent fréquemment d'accès de sudation dont la signification semble obscure.

Chez l'homme, le signal coloré est sous la dépendance de deux systèmes nerveux dits ;autonomes; (dont le contrôle n'est pas conscient) qui se contre balancent mutuellement créant ainsi un équilibre dynamique permanent : le système sympathique et le système parasympathique. Ils sont eux mêmes contrôlés par le cerveau ;inconscient;.

Entre cerveau ;conscient; et cerveau ;inconscient; des communications existent expliquant ainsi la réactivité du corps à l'émotion.

Dans le cas de l'éreutophobie, un déséquilibre se produit ayant pour conséquence une hyperactivité du système sympathique. Nous ne connaissons pas l'origine précise du désordre. Quelques travaux parlent d'un déficit en neurotransmetteurs (sérotonine) situés dans une zone spécifique du cerveau. D'autres parlent d'un emballement asymétrique des deux systèmes sympathique et parasympathique avec déficit de compensation du système parasympathique.

Il est parfaitement possible de penser qu'il existe un dysfonctionnement (peut être plus ou moins génétiquement contrôlée) de la commande inconsciente du rougissement, qui est devenue tellement sensible qu'elle est en permanence emballée et mal contre balancée par un parasympathique aux limites de ses possibilités qui ne peut plus répondre. La moindre stimulation déséquilibre ce système instable et engendre une réponse explosive un peu comme un amplificateur sujet à l'effet de Larsen.

Les mécanismes d'entrée dans la maladie (début souvent brusque, assez stéréotypé), suite à une situation gênante ou un traumatisme psychologique fait penser au ;démarrage; d'un processus cérébral qui perdurera. S'agit il de la réactivation chez des personnes prédisposées génétiquement d'un mécanisme enfoui dans notre cerveau ;primaire;, résurgence léguée par nos ancêtres lointains et dont la fonction initiale est perdue ?

Quoiqu'il en soit le résultat est l'ouverture trop fréquente et trop intense des shunts physiologiques existant entre artérioles et veinules de la face et du tronc, créant à un afflux de sang et aboutissant à la sensation de chaleur et au rougissement.

Entrée dans la maladie.

Cette maladie est complexe et il en existe plusieurs présentations :

On retrouve souvent à l'interrogatoire un début brusque, dans l'adolescence avec quelquefois (rarement) un traumatisme psychologique sévère associé.

Il est intéressant de faire un parallèle, pour ces cas à facteur psychologue déclenchant net, avec les alopécies (perte de cheveux) par traumatisme psychologique, dont on rencontre parfois l'association avec l'éreutophobie.

Dans la majorité des cas aucun facteur déclenchant n'est en cause, et il existe même des forme infantiles (début dans la petite enfance).

Le facteur familial est certain et est perceptible parfois sur plusieurs générations souvent sans que l'on puisse incriminer une éducation commune (cas de cousins ou de parents éloignés).

Facteurs déclenchants de la crise :

Multiples et variés : situation inhabituelle, situations de commandement, petit retard au travail, réflexion d'un collègue, regard des autres, incident au cours d'une conversation, réflexion d'un supérieur, arrivée du mari qui rentre du travail. N'importe quelle situation peut être à l'origine de l'accès.

Fréquemment aucun facteur déclenchant n'est mis en évidence, les crises survenant spontanément, sans horaire, et parfois sur un rythme effréné. L'alcool, un climat chaud (boite de nuit), une situation pour les autres de ;détente; (bals, repas de famille) ou d'intimité sont des facteurs favorisants.

L'évolution de la maladie est variable :

En règle générale on note une petite amélioration à la fin de l'adolescence et à l'âge adulte. Il n'y pas de régression vraie, mais plutôt une acceptation de l'éreutophobie et une installation dans les situations d'évitement qui se fait au rythme de l'entrée dans la vie et de l'assise prise ainsi progressivement. Non traitée cette maladie ne guérit généralement pas.

Associations :

Très fréquemment cette éreutophobie s'associe à une hyperhidrose palmaire, axillaire ou faciale.

Lorsque les deux pathologies coexistent, les patients sont plus enclins à se plaindre de l'éreutophobie, que de l'hyperhidrose qui reste souvent au second plan bien que souvent elle soit très développée et invalidante..

Dans de très nombreux cas, il existe associé un syndrome de Raynaud associé. Cette entité particulière traduit un dysfonctionnement des artérioles des doigts (parfois aussi des orteils), qui se spasment (souvent au froid). Le résultat aboutit à des doigts souvent glacés, qui deviennent blanc puis bleus, puis rouges lors d'une exposition au froid.

L'ensemble de ces associations suggère un dysfonctionnement global du système sympathique.

Le retentissement de la maladie est très variable :

Il n'y a pas de statistiques précises permettant de connaître le nombre et la répartition précise des différentes formes de la maladie.

Sur le plan psychologique, le retentissement peut être quasi nul chez certains patient, même très atteints par des accès de rougeur intenses et fréquents car ils ont réussi à se forger des défenses psychologiques suffisantes (ou créer un clivage) pour négliger (souvent en apparence) les conséquences de la maladie.

Souvent mineur, le retentissement est parfois considérable et destructeur menant a des dépressions profondes et prolongées, des conduites d'alcoolisme majeur, de toxicomanie, conduisant même parfois au suicide.

Quasi constamment s'installe une ;timidité; induite par la maladie : les patients n'osent plus aller vers les autres, se réfugient dans les coins sombres ne prennent plus la parole en public.

Très souvent cette pudeur à dévoiler son trouble fait que le patient n' en a jamais parlé à son entourage (parents, amis, conjoint) ce qui entraîne des situations d'incompréhension familiale graves pouvant aller jusqu'au divorce ou à la séparation sans même que le conjoint soit au courant de la cause profonde du divorce.

La crainte de sortir et d'être remarqué amène assez souvent à une vie recluse (sorties minimums, voire plus de sortie du tout, recherche d'un travail non exposé, arrêt de la vie professionnelle ou scolaire etc...).

La crainte d'être interrogé en cours devient obsédante, jusqu'à provoquer l'absentéisme scolaire, puis l'échec scolaire ou universitaire, les réorientations douloureuses d'études, voire même l'abandon pur et simple des études. Nombreux sont les patients qui ne suivent plus leurs cours que par correspondance, demandent des situations d'examen particulières (dans le noir à l'oral !).

Faisant écho à ces observations, plusieurs études concluent à un sous emploi professionnel des personnes atteintes, qui évitent ainsi les situations exposées.

Il est fréquent de voir un étudiant abandonner des études brillantes ou se dévaluer volontairement lors d'examens.

Les cas de professionnels qualifiées refusant, à cause de la maladie, une promotion ou même un métier pour lesquels il sont par ailleurs parfaitement aptes et qualifiés sont également extrêmement fréquents.

Il en découle chez l'éreutophobe âgé non traité, le sentiment d'avoir gâché une bonne partie de son existence, d'être passé à côté de sa vie.

Assez fréquemment, on rencontre des patients qui trouvent dans l'alcool ou le cannabis un moyen de contrer cette éreutophobie, avec les dégâts potentiels que l'on imagine.

Sur le plan physique, avec le temps, les capillaires du visage trop sollicités très souvent de manière trop intense se dilatent et apparaît une couperose en général accessible au traitement par laser.;

Quelles sont les conséquences de l'Ereutophobie?

Dans la majorité des cas, les personnes qui rougissent l'accepte. Dans des cas plus importants, le fait de rougir peut gêner la vie sociale et professionnelle d'une façon très importante. Certaines personnes éviteront les situations dans lesquelles elles risqueraient de rougir et peuvent même aller jusqu'à refuser de sortir de chez elles. Les éreutophobes disent en général que la phobie les rend très timides car on ne cesse de leur faire remarquer leurs rougissements et ils ont l'impression que les autres pensent pouvoir lire leurs sentiments alors que le rougissement peut survenir pour la moindre raison. La phobie peut aussi pousser jusqu'au suicide. C'est pourquoi il faut la prendre au sérieux.

Physiquement, on peut aussi à force de rougir développer une couperose, qui n'est un fait que le résultat visible des dommages causés aux micro vaisseaux sanguins trop souvent sollicités.


Dernière édition par Tetsou le Jeu 17 Fév 2011, 15:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tetsou




Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: L'eurothophobie ou érythrophobie   Jeu 17 Fév 2011, 15:23

LES PRODUITS COSMETIQUES ET L'EREUTOPHOBIE

Actions sur les rougissements et sur la couperose

Qu'est ce que la couperose et l'érythrose et comment peut on s'en débarrasser?

La couperose est le nom qu'on donne aux petits vaisseaux apparents (rouges) au niveau de la peau des joues et du nez. Lorsque les vaisseaux sont trop fins pour être individualisés, ils réalisent une rougeur diffuse des joues appelées érythrose.

Quand les petits vaisseaux sanguins sont trop sollicité suite à de nombreux flushs, ils peuvent éclater et des tâches rouges ou rose peuvent apparaître, surtout au niveau du haut des joues. Il est possible d'effacer ces tâches, totalement ou partiellement, en pratiquant des séances de laser chez un dermatologue, qui consistent à réduire en tous petits morceaux les vaisseaux éclatés et qui ont formés de minuscules caillots de sang. Ces morceaux sont ensuite absorbés par l'organisme et disparaissent. Compter environ 70EUR par séance, le nombre de séances dépendant de l'ampleur des dégâts... Avec le laser moderne ou la radio chirurgie, les vaisseaux sanguins dilatés peuvent être efficacement soudés en une ou plusieurs sessions, selon l’état des vaisseaux. Pendant plusieurs jours après le traitement, un léger gonflement est possible et des croûtes peuvent se former sur la zone traitée. Les croûtes, s’il y en a, sont dissimulées facilement par un maquillage. Après le traitement, il peut vous être prescrit l’application quotidienne d’une crème spéciale afin d’éviter le développement de nouvelles lésions. photos

Existe t-il des produits cosmétiques qui peuvent cacher les rougissements?

Il existe des produits cosmétiques qui consistent à cacher les rougeurs. Il s'agit en général de formules qui contiennent un pigment vert qui cache les rougeurs. Ces formules combinent des particules réfléchissant la lumière avec un pigment vert, et qui neutralise les rougeurs de la peaux pendant 8 heures. Une protection qui renforce la peau contre tous les éléments qui peuvent l'abîmer, et améliore l'apparence de la peau.

Est-ce que les produits cosmétiques sont efficaces?

Ils peuvent l'être dans une certaine mesure, mais peuvent aussi donner un ton très pale et pas très souhaitable. Aussi, on peut penser que cela peut gêner les hommes de devoir avoir recours à un tel procédé.

Revenir en haut Aller en bas
Tetsou




Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: L'eurothophobie ou érythrophobie   Jeu 17 Fév 2011, 15:25

QUESTIONS SUR LES TRAITEMENTS MEDICAUX CONCERNANT LES ROUGISSEMENTS INCESSANTS

Qu'est ce que le Deroxat?

Le Deroxat est un anti-dépresseur délivré uniquement sur ordonnance. Présentation: Boite de 14 comprimés sécables de 20 mg. (Chlorhydrate de paroxétine) Antidépresseur. remboursé par la Sécu

Médicament préconisé dans le traitement:

- des épisodes dépressifs
- des troubles obsessionnels compulsifs
- Prévention des attaques de panique
- Phobies sociales lorsqu'elles perturbent de manière importante les activités professionnelles ou sociales (la "timidité" n'est pas une indication)

Ne pas utiliser dans les cas suivants:

-allergie à la paroxétine
-enfants de moins de 15 ans
-association avec d'autres antidépresseurs

Les effets ne se manifestent qu'au bout de quelques jours.

Effets indésirables chez certains sujets:

-nausées, vomissements, constipation, diarrhées
-somnolence, fatigue, insomnie, sensations vertigineuses, tremblements, mouvements involontaires de la face.
-rare: maladie du foie
-convulsions
-Troubles sexuels divers (libido, éjaculation, écoulement de lait), impossibilité d'uriner.
-rare: Éruptions cutanée
-rare: saignements gynécologiques
-rare: évolution de la pression artérielle
-sueurs, sécheresse de la bouche, troubles visuels.
-rare: prise de poids

La molécule du déroxat est la Paroxétine, le déroxat est un Antidépresseur inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine fabriqué par le laboratoire GSK - GlaxoSmithKline.

Le Deroxat est utilisé pour traiter la dépression et les troubles obsessionnels compulsifs. Il peut également être utilisé en prévention des crises de panique avec ou sans agoraphobie.Il est délivré seulement sur ordonnance. Il inhibe de façon sélective la recapture de la sérotonine dans le système nerveux central.

En cas d'oubli de moins de 2 heures, prenez la dose habituelle. Au-delà de 2 heures, il convient d'attendre la prochaine prise. Attention : Ne pas doubler la dose.

Les effets indésirables de Deroxat peuvent être les suivants : diarrhée, nausées, perte d'appétit, sécheresse de la bouche, maux de tête, anxiété, somnolence, tremblements, excitation, troubles de la libido et de l'éjaculation. Ils disparaissent en général avec la poursuite du traitement. Rarement : confusion, mouvements involontaires de la face, fièvre, convulsions, douleurs articulaires. Une allergie cutanée est possible et exceptionnellement, une hépatite. En cas de doute, il convient d'interrompre Deroxat et de consulter votre médecin traitant le plus tôt possible.

Deroxat est contre-indiqué en cas d'allergie au produit.

Consultez votre médecin traitant avant de prendre Deroxat si vous avez pris des IMAO dans les 2 dernières semaines. A l'inverse, il convient d'attendre au moins 5 semaines après l'arrêt du médicament pour passer aux IMAO.

Des précautions sont à prendre en cas d'épilepsie, d'insuffisance hépatique, de glaucome ou de diabète.

Les sujets âgés ne doivent prendre Deroxat que sous contrôle médical.

Consultez votre médecin traitant avant de prendre Deroxat en cas de grossesse ou d'allaitement.

L'utilisation de Deroxat est déconseillée chez les nourrissons et les enfants (contre-indiqué en dessous de 15 ans).

Les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines doivent être avertis des risques de somnolence.

L'association de Deroxat avec les IMAO est contre-indiquée, sauf avis médical contraire.

Deroxat interagit également avec le lithium, la carbamazépine, les anticoagulants oraux, le sumatriptan et la méthadone.

L'association à l'alcool à éviter.

Si vous prenez un autre médicament, signalez-le toujours au médecin ou au pharmacien.

En cas de doute ou de réaction allergique, contactez immédiatement votre médecin traitant ou le centre antipoison le plus proche.

Est ce que les anti-dépresseurs donnent de bons résultats?

Selon les cas oui, c'est en tout cas à envisager avant de choisir l'intervention chirurgicale. Deroxat est le médicament le plus prescrit pour l'Ereutophobie

Qu'est ce que Vitzen? (Sans ordonnance, paramédical)

Vitzen est un inhalateur de poche à base d’huiles essentielles. Inhalateur nasal présenté par le fabricant comme agissant sur le STRESS AIGU par son effet relaxant.Proposé par le fabricant pour les adultes et les enfants de plus de 12 ANS, pour éviter les montées d’adrénaline, les palpitations, la sudation, les bouffées de chaleur et les rougeurs du visage.

Conseils d'utilisation :

Appliquer l’inhalateur dans chaque narine en inspirant profondément. Peut être renouvelé aussi souvent que nécessaire pendant la journée, soit avant une situation de stress redoutée, soit pendant une bouffée de stress.

Présentation:

Inhalateur NASAL
Bâton de 1ml + étui plastique

Précautions d’emploi:
Ne pas utiliser chez le nourrisson de MOINS DE 3 ANS, et avec précaution chez les enfants de MOINS DE 12 ANS. Ne pas utiliser chez les femmes enceintes et les personnes allergiques à l’un des constituants. A conserver à une température inférieure à + 25°C. l’ unité Composition :HE de rose, HE de menthe poivrée, HE d’eucalyptus, excipients qsp un inhalateur. Laboratoire : Persée Distribution
8.95 €

Persée Distribution
6, Parc des Fontenelles
- Route de Fontenay -
78870 Bailly
Tél. 01 30 80 08 79 - Fax 01 30 80 08
41 E-mail : persee.medica@free.fr.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsou




Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: L'eurothophobie ou érythrophobie   Jeu 17 Fév 2011, 15:27

QUESTIONS SUR LES PHYCHOTHERAPIES CONCERNANT LES ROUGISSEMENTS INCESSANTS

Peut-on limiter les rougissements par l'auto contrôle?

Cela ne paraît malheureusement possible que pour les forces mineures. Pour les formes majeures, l'auto-contrôle n'aboutit qu'à empirer les rougissements, et la phobie s'installe alors car les rougissements deviennent alors une obsession.

Qu'est ce que l'EMDR?

L'E.M.D.R. (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est un outil de traitement des syndromes post-traumatique (E.S.P.T.) découvert par Madame Francine Shapiro. C’est un instrument thérapeutique parmi d'autres (hypnose, PNL, AT, TCC etc). Il constitue un moyen pour atteindre un objectif thérapeutique.

Qu'est ce que l'hypnose éricksonienne?

C'est une technique qui met en avant les états de consciences modifiés, la notion de suggestion indirecte, la capacité du sujet à solutionner lui même son problème, les techniques d’imagerie guidée

Qu'est ce que l'Etat de Stress Post-Traumatique ou ESPT?

C'est la conséquence du vécue par une personne d'un événement traumatisant, intense, douloureux, physiquement et/ou psychologiquement.Ces traumatismes interfèrent négativement dans notre vie avec d'autant plus de forces et de présences qu'ils peuvent être inconscients (occultés). Nous retrouvons la notion d’existence subconsciente de Pierre Janet.

La synthèse naturelle et l’incorporation à l'histoire passée du sujet ne se produit pas. Ceci entraîne des conséquences, des souffrances et des limitations. Janet parle de "misère psychologique". Le processus de l’EMDR permettrais d'activer le système adaptatif de traitement de l'information et ainsi de remettre en fonction le mécanisme de " digestion ", d’intégration (la synthèse de Pierre Janet) des traumatismes émotionnels. Le sujet parvient à désactiver les anciennes expériences traumatisantes de leur charge émotionnelle négative. Il retrouve ses ressources et ses capacités et peut ainsi sortir de "l’impasse".


Quel(s) domaine(s) du mal-être touche la psychothérapie ?


La psychothérapie touche et s’occupe de toutes les facettes de la psyché, de la vie émotionnelle et de leurs interactions avec le corps, autant dire des problèmes psychologiques, relationnels, sexuels, affectifs, existentiels, sociaux…

Peut-on s’en sortir tout seul ?

Sauf exceptions rares, si le problème est vraiment grave, Non ! Face à un problème récurrent dont les racines plongent à la fois profondément dans l’inconscient et dans les débuts de la vie, l’accompagnement est indispensable pour retrouver, traverser, dépasser sa souffrance, ses angoisses, ses traumatismes.

Qu’est-ce que le transfert ?

C’est l’ensemble des réactions du patient : désirs inconscients, répétition de vécus infantiles, sentiments positifs ou négatifs… à l’égard du psychothérapeute ou du psychanalyste, du cadre ou de la méthode, par lesquels il reproduit les sentiments inconscients qu’il éprouvait dans son enfance vis-à-vis de ses parents, et de son entourage proche.

Quand arrête t-on une psychothérapie ?

L’arrêt d’une psychothérapie peut se faire :

• lorsque le mal-être pour lequel le patient était venu s’est suffisamment atténué ou a disparu

• lorsque les relations avec les autres sont devenues suffisamment positives et créatives

• lorsque les excès d’émotions se sont apaisés

• d’un commun accord avec le thérapeute

• et, aussi, attention: lorsque le contrat est réalisé ou que la durée du contrat est atteinte, si contrat il y a eu.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsou




Masculin
Nombre de messages : 3129
Age : 30
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: L'eurothophobie ou érythrophobie   Jeu 17 Fév 2011, 15:31

LA SYMPATECTOMIE THORACIQUE ET SON ACTION SUR LES ROUGISSEMENTS DE LA FACE

Qu'est ce que la Sympatectomie thoracique?

Intervention chirurgicale dont le but vise à interrompre la chaîne sympathique supérieure.

L'hospitalisation dure environ 3 jours et l' intervention est réalisée sous anesthésie générale et généralement en 2 fois, selon les chirurgiens. Certains chirurgien sectionnent la chaîne sympathique, d'autres préfère la 'clipper' en la pinçant.

L'influx nerveux est donc supprimé ou fortement diminué.

Qu'est ce que les techniques du Clamping ou de la Section?

La technique du clampings (ou clipping) consiste à écraser la chaîne sympathique à l'aide de pinces alors que la section consiste tout simplement à couper le nerf.

Quels sont les avantages/inconvénients du Clamping?

La réversibilité peut-être possible si les clips sont enlevés. Très peu d'opérés décident de se faire enlever les clips. Il faut noter qu'enlever les clips peut entraîner une déchirure ou coupure du nerf. Ne décidez pas de vous faire opérer en pensant que vous pourrez éventuellement retirer les clips, car les données sur la réversibilité sont encore trop insuffisantes.

Gène: Les tissus avoisinants autour du nerf sont clippés et cela peut occasionner une douleur.

Davantage de douleur, la cicatrisation des poumons aux clips occasionne une période de rétablissement plus longue et des saignements possibles.

Chances de réussites moins élevées: le clamping a des chances de succès variables car il n'arrête pas complètement le flux nerveux. Si les clips sont mal positionnés, ils n'arrêteront pas les signaux nerveux.

La présence d'un corps étranger dans le corps, comme les clips, peut entraîner des douleurs, des symptômes peuvent réapparaîtrent, ou pire, de nouveaux symptômes pourraient même apparaîtrent.

La transpiration compensatoire PEUT être moins importante qu'avec la section, le flux étant encore partiellement présent. D'une manière générale, moins la chaîne sympathique est endommagée, moins la transpiration compensatoire aura de risque d'être élevée.

Remarque:

Ceci est seulement un guide et a été créée dans le seul but d'aider les patients à prendre une décision. Avant de vous faire opérer, vous devriez étudier ces données avec votre chirurgien, ainsi que toutes ressources disponibles.

Quels sont les avantages/inconvénients de la section?

L 'Opération est non réversible à moins d'une greffe de nerf.

Douleurs: Pas de blessures au niveau des tissus avoisinants le nerf, donc peu de douleur. On note cependant qu'une patiente a indiqué des douleurs "fantômes" au niveau du nerf, comme des douleurs que l'on peut ressentir après une amputation.

Meilleures chances de réussite que le clipping grâce à une section précise et sélective du nerf et des nerfs accessoires.

Pas de corps étranger laissé à l'intérieur du corps.

La transpiration compensatoire peut être plus élevée que pour le clipping, le flux nerveux étant complètement interrompu.

Remarque:

Ceci est seulement un guide et a été créée dans le seul but d'aider les patients à prendre une décision. Avant de vous faire opérer, vous devriez étudier ces données avec votre chirurgien, ainsi que toutes ressources disponibles.

Quels chirurgiens pratiquent la sympatectomie en France?

La plupart des chirurgiens thoraciques peuvent pratiquer l'intervention. Nous conseillons par contre de vous rendre chez ces spécialistes qui ont déjà pratiqué l'intervention pour l'Ereutophobie:

Dr Valla (Paris)

Dr Grosdidier (Nancy)

Dr Wack (Metz)

Quels sont les effets secondaires de l'opération?

- Le risque de syndrome de Claude Bernard Horner :

Lorsque cette complication est présente, le signe le plus visible est une chute de la paupière du côté opéré. Survenant dans 0,5 à 1% des cas il est le plus souvent transitoire (1 à 3 mois). Il n'altère pas la vision, et peut être corrigé par chirurgie esthétique lorsqu'il est gênant.

- La sudation compensatrice :

La suppression du tonus sympathique au niveau de la face et des membres supérieurs s'accompagne d'un arrêt ou d'une diminution très conséquente de la transpiration des territoires considérés (face, mains , bras , aisselles parfois jusqu'à l'hémithorax supérieur). En conséquence, pour maintenir un équilibre thermique, le corps reporte sur la moitié inférieure du corps la sudation supprimée sur la moitié supérieure. Cette sudation compensatrice survient dans 70% des cas environ. Elle est perçue comme gênante dans 20% des cas et très gênante dans seulement 2% des cas. Le facteur favorisant est essentiellement un climat chaud (>25°) et une hypersudation généralisée préexistante (surpoids). Cette hypersudation de la moitié inférieure du corps régresse légèrement en quelques mois ou quelques années mais est définitive. Dans certains cas, une sudation du pourtour de la bouche peut également survenir en mangeant des plats épicés. Cette sudation particulière est rarement une gène, et a tendance à disparaître au bout de quelques années.

Il est possible de traiter une sudation compensatoire trop importante : selon l'opération initialement pratiquée, soit il faut enlever les clips et la sudation peut diminuer, soit en cas d'interruption de la chaîne, il est possible de greffer un segment de nerf (sural ou intercostal) entre les deux extrémités sectionnées et attendre la repousse nerveuse qui sera canalisée (partiellement) par cette greffe.

Parfois des injections de Botox sur les zones les plus humides peuvent diminuer le degré de sudation compensatoire et ainsi améliorer le confort.

- Le ralentissement du rythme cardiaque à l'effort :

En moyenne le rythme cardiaque s'accélère moins qu'auparavant à l'effort : de l'ordre de moins 5 à 10 battement minute.

- Enfin un syndrome de désadaptation à l'effort et de fatigue chronique a été rapporté par quelques patients aux États Unis, mais n'a pas été décrit en France. Il n'est pas retrouvé dans les publications scientifiques sur le sujet malgré des séries étudiées maintenant de plus en plus importantes (plus de 1500 patients sur certaines séries).

Quelques travaux font penser que cette désadaptation à l'effort pourrait être en relation avec le démasquage d'un syndrome obstructif des petites bronches déjà existant (asthme) mais qui n'était pas perceptible auparavant .

(source: Site du Dr Valla)

Quels résultats peut-on espérer après la chirurgie?

80 à 85% de patients sont guéris ou très améliorés. En général l'amélioration est si spectaculaire que les patients se réinsèrent socialement en quelques semaines, un fois passée la période post opératoire un peu douloureuse au niveau du dos.

Dans de rares, ce résultat est transitoire, avec récidive en quelques années après par "repousse nerveuse". Ces récidives sont plûtot observées lorsqu'il s'agit d'une coagulation simple de la chaîne sympathique ou d'un écrasement de la chaîne par clips. Dans ces cas une nouvelle intervention peut si nécesaire tenter de corriger le résultat insuffisant de la première intervention

En général si le résultat s'est maintenu au moins un an, il a toute les chances d'être durable.

(Source: Site du Dr Valla)

Comment se passe une sympatectomie thoracique?

La consultation de l'anesthésiste réanimateur est obligatoire avant l'intervention.

L'hospitalisation dure de 2 à 4 jours, selon que l'intervention est uni ou bilatérale.

Elle est réalisée sous anesthésie générale.

Après désinfection de la peau et préparation du champ opératoire, le chirurgien réalise de 2 à 4 petits trous de 5 mm à 1 cm sous l'aisselle et introduit les instruments entre les côtes.

Sur l'écran de télévision, il inspecte en premier la totalité des zones accessibles pour détecter d'autres anomalies méconnues et éventuellement curables dans le même temps (brides, bulles d'emphysème).

Arrivé sur le site il réalise l'ablation d'un fragment de plèvre pour découvrir le nerf, sectionne (ou clippe) le sympathique au bon niveau, puis selon les cas les choix techniques ôte la chaîne et les ganglions sur une hauteur variable dépendante du cas du patient.

Dans certains cas, le chirurgien peut être amené à renoncer a aborder le nerf (cas d'adhérences trop importantes faisant risquer des complications graves par exemple).

L'intervention qui dure selon les difficultés anatomiques de 15 minutes à 1 heure 30 est alors terminée. Le chirurgien vérifie ensuite que rien d'anormal n'est survenu en dehors du champ de vision limité qu'il a lors de l'intervention. Il retire ensuite un à un les instruments et laisse en place dans la cavité pleurale un drain qui aura un rôle diagnostic (vérifie qu'il n'y a pas de saignement anormal) et thérapeutique (évacue l'air, le sang et remet ainsi le poumon à sa place contre la paroi).

Ce drain est ôté en salle de réveil (1 à 2 heures après la fin de l'intervention) si tous les tests d'ablation sont normaux. Après un séjour en salle de réveil (environ 2 heures), si tout est normal, le patient remonte dans sa chambre. La sortie est en général autorisée le lendemain de l'intervention si la radiographie thoracique de contrôle est normale.

(Source: Site du Dr Valla)

Est ce que la Sympatectomie présente des risques?

Il existe très peu de risques à cette intervention, qui doit être réalisée au mieux par un chirurgien compétent en chirurgie thoracique, familier de la chirurgie vidéo assistée et expérimenté dans la prise en charge de l'éreutophobie pour poser l'indication opératoire dans cette pathologie très particulière.

En effet, le principal (et redoutable) accident est la blessure accidentelle du cœur ou d'un gros vaisseau intra thoracique (aorte, veine cave, artère ou veine pulmonaire, veine azygo, artère ou veine sous clavière) qui exige, pour être rattrapée, d'être déjà installé en position d'ouverture du thorax, pour rapidement ouvrir le thorax et obturer la fuite sanguine avant de réparer le vaisseau.

En dehors de ce risque vital, très exceptionnel il est vrai, et du risque anesthésique propre à chaque intervention sous anesthésie générale d'autres incidents peuvent survenir :

La blessure du poumon, avec le risque de fuite aérienne nécessitant la pose d'un drain thoracique.

Le saignement d'un petit vaisseau nécessitant aussi la pose d'un drain thoracique ou très exceptionnellement la reprise chirurgicale pour stopper l'hémorragie et nettoyer la cavité pleurale.

L'infection du site opératoire ou de la cavité pleurale (exceptionnel).

(Source: Site du Dr Valla)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'eurothophobie ou érythrophobie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'eurothophobie ou érythrophobie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les causes de la phobie sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Santé et Handicap :: Santé psychique-
Sauter vers: