Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 La paranoïa, ou le délire structuré... Etrange, non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: La paranoïa, ou le délire structuré... Etrange, non ?   Jeu 23 Sep 2010, 16:12

La paranoïa


Nota Bene : Tout ce qui suit est un résumé personnel de mes lectures sur le sujet et plus particulièrement à l'instant des informations des sites Doctissimo et Médecine et Santé consacrés à la paranoïa. Bien sûr il est possible que je fasse des erreurs mais je m'applique à ne pas en faire, aussi si vous constatez des erreurs ou des approximations, signalez-les. Ce post-it s'inscrit, dans une série consacrée aux maladies psychiques les plus connues. Une fois que suffisamment de post-it auront été réalisés, ils donneront lieu à une partie consacrée aux descriptions générales des différentes maladies physiques et psychiques abordées dans la partie Handicap, tocs, maladie, et santé.


Définition : La paranoïa est une psychose (c'est à dire une maladie où l'on constate une rupture du contact avec la réalité sans cause apparente tels que prises de drogues, manque de sommeil ou autres facteurs du genre), tout comme la maniaco-dépression ou la schizophrénie. Dans cette psychose, le seul symptôme que l'on retiendra est bien évidemment le délire. Il est systématisé, c'est à dire construit. Les thèmes sont bien moins variés que dans les délires schizophréniques du fait de l'impossibilité d'un délire farfelu dans la paranoïa.
L'âge de début de la paranoïa est de 35 à 40 ans en général, c'est à dire en plein âge mûr. La paranoïa concerne surtout les hommes possédant une personnalité paranoïaque, les femmes étant nettement moins touchées.



La personnalité paranoïaque :

N'est pas paranoïaque qui veut, avant de passer du côté obscur de la paranoïa, il faut déjà avoir développé une personnalité paranoïaque. A ne pas confondre avec la maladie psychiatrique du même nom, qui s'enrichit d'un délire.
Les personnes ayant une telle personnalité se repèrent par :
Une surestimation de soi-même.

Un orgueil énormissime. (Autrement dit : un orgueil digne de moi-même. ).

De la susceptibilité à un niveau élevé.

Et à une méfiance tout aussi élevée.

Bien évidemment, je vais encore vous le répéter afin que ça s'imprime à vie dans vos têtes : Seul un psychiatre est en mesure de dire si vous avez une personnalité paranoïaque. Inutile d'aller sur Internet faire un test bidon ou de s'inventer des correspondances avec ce que j'ai écrit...A moins que vous ne souhaitiez absolument m'entendre hurler...
De plus, avoir une personnalité paranoïaque ne signifie pas nécessairement qu'on deviendra paranoïaque. Il existe de nombreux types de personnalités pouvant dévier vers des pathologies bien précises, mais elles ne donnent pas lieu systématiquement à la pathologie psychique correspondante. C'est la vie et la malchance ou à la rigueur votre sottise (genre, prise de drogues ou d'alcool...) qui pourraient déclencher en vous une pathologie psychique.
On peut vivre sans soucis avec une personnalité paranoïaque... Tant que ça en reste là...


Le délire paranoïaque :

Comme je le disais, au contraire du délire schizophrénique, le délire paranoïaque est construit et a toutes les apparences du raisonnable. C'est pourquoi il arrive qu'il emporte la conviction de personnes de l'entourage malgré qu'elles ne soient pas paranoïaques.
Comme le délire est construit les variétés de délires sont moindres puisque le farfelu total n'est pas possible. Toutefois on retrouve des thèmes proches avec la schizophrénie. Il existe d'ailleurs une variété de schizophrénie courante appelée schizophrénie paranoïde où le délire est de type paranoïaque, sans la construction inhérente à la paranoïa.


Voici quelques thèmes courants de délire chez les paranoïaques :
Le délire de persécution : Le paranoïaque se sent persécuté par le monde tout autour de lui, il peut aller jusqu'à inclure même sa famille dans ce "complot" dirigé contre lui. Cela peut parfois mener au meurtre ou à des agressions physiques.
Le délire de jalousie : Le délire de jalousie se base sur l'hypothétique tromperie du conjoint. Le paranoïaque se croit cocu, autrement dit. Le moindre retard, la moindre intonation de voix sera interprétée comme un aveu de tromperie.
Le délire de revendication : Il se base sur une injustice, vraie ou fausse, en tout cas perçue comme telle par le paranoïaque. En réponse, il se mettra souvent à harceler le ou les responsables de ladite injustice pour réclamer réparation. L'idée de préjudice subie hante en permanence le paranoïaque, c'en devient une idée fixe.
Le délire érotomane : Ce délire est la croyance erronée qu'une personne, parfois célèbre, parfois simplement de l'entourage familial ou professionnel, aime le paranoïaque. Il ou elle va alors d'abord y croire follement, passionnément, tout interpréter comme signe d'amour de la part de cette personne, puis passera par une phase de dépit pour finir par haïr violemment la personne dont il ou elle a cru être aimé. Cela peut là aussi amener à des crimes ou agressions physiques.


Une maladie répandue ?

Cette maladie touche ou touchera environ 0.3 à 2.5% de la population mondiale, toutes catégories socio-professionnelles confondues. Les femmes sont moins atteintes que les hommes. On les trouvera toutefois préférentiellement intégrés à la société. Les SDF ne sont pas autant touchés par cette psychose que par les autres formes de psychoses. En effet c'est une maladie qui souvent s'accommode bien mieux des impératifs sociaux que la maniaco-dépression par exemple.

Quels traitements ?

Le traitement contre la paranoïa comporte deux volets : un volet médicamenteux et un volet psychothérapique.

Le volet médicamenteux est à base de neuroleptiques, et plus généralement parmi ceux-ci d'antipsychotiques atypiques. Les doses sont toutefois beaucoup plus réduites que pour d'autres psychoses en règle générale.

Le volet psychothérapique est souvent limité pour ces patients qui disposent d'une faible capacité d'introspection et de remise en question, sauf pour les plus brillants d'entre eux. Toutefois il peut être proposé dans le cas d'une cure analytique menée par un psychiatre ou un psychologue.

Il est malheureusement parfois nécessaire de les hospitaliser sur des durées conséquentes, parfois de force, étant donné qu'ils ne se sentiront jamais malades, au mieux incompris, et qu'ils peuvent se révéler dangereux pour eux-même ou pour les autres tant que le délire perdure et se précise, se renforce, visant une personne bien spécifique. Bien entendu l'utilisation d'alcool, de drogues...renforce la maladie du paranoïaque et aggrave encore le risque auto ou hétéro-agressif. C'est pourquoi comme pour les autres psychoses, une hygiène de vie irréprochable est indispensable.

Suis-je paranoïaque ?

Je vais vous le répéter une fois de plus, car c'est absolument capital à de s'en souvenir quand on recherche sur Internet. C'est valable pour la psychiatrie comme pour la médecine générale : Seul un médecin psychiatre que vous aurez rencontré est en mesure de poser un tel diagnostic. Sur Espoir, personne (et quand je dis personne c'est absolument personne, même un vrai psychiatre ne saurait poser par Internet un quelconque diagnostic.) ne peut et ne doit vous l'affirmer.

D'autre part, ce n'est pas parce que vous avez perçu certains symptômes de la personnalité paranoïaque que vous êtes nécessairement un paranoïaque. Déjà il est hasardeux de s'autodiagnostiquer un type de personnalité quelconque, même en se connaissant très bien...Mais en plus s'imaginer être paranoïaque... C'est la quadrature du cercle : le paranoïaque ne se sent pas paranoïaque, il se croit sain d'esprit et simplement incompris. Il ne se remet que rarement en question. Aussi, si vous vous posez cette question : "Suis-je paranoïaque ?", la réponse pourrait bien être "Probablement, non.". Donc détendez-vous, respirez un grand coup. Tout est sans doute normal de ce côté-là.


Textes de Thorongil (moi-même), fond du texte pioché dans divers sites dont surtout ceux donnés en lien en N.B. Si vous avez d'autres sources plus précises, je vous en prie partagez-les.
Revenir en haut Aller en bas
 
La paranoïa, ou le délire structuré... Etrange, non ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment lire quand quelqu'unE écrit en caractères minuscules ?
» lire le coran sur le net
» La page humour - à lire sans modération 2
» A lire cet été...
» Lire sous les pommiers !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Santé et Handicap :: Santé psychique-
Sauter vers: