Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Une maladie mal connue : la maniaco-dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22625
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Ven 10 Sep 2010, 14:13

La maniaco-dépression


Nota Bene : Tout ce qui suit est un résumé personnel de mes lectures sur cette maladie et plus particulièrement sur l'instant du dossier Doctissimo consacré à cette affection et de la définition donnée sur Infirmiers.com . Il est bien sûr possible que je fasse des erreurs, mais je m'appliquerai à ne pas en faire, aussi si vous constatez une erreur ou une approximation, n'hésitez pas à me la signaler.


Définition : Le syndrome maniaco-dépressif, appelé aussi trouble bipolaire, est une maladie psychique, débutant à l'adolescence ou durant les premières années de l'âge adulte, caractérisée par une alternance de phases d'euphorie et de dépression ; il s'agit d'un trouble de l'humeur. Entre une phase euphorique et une phase dépressive, il se peut que l'on observe des phases "normales" (c'est à dire des phases sans trouble bipolaire notable).


La phase dépressive consiste en un manque d'énergie, des idées noires allant parfois jusqu'à l'idée de suicide, une grande tristesse, une perte du sommeil, de l'irritabilité, des troubles cognitifs (mémoire, concentration...), un manque d'appétit... Bref, une vraie dépression, à la nuance près que cette phase ne dure pas nécessairement six mois (temps minimal conventionnel de persistance des symptômes pour diagnostiquer une dépression pure et dure). Elle peut durer plus ou moins longtemps.

La phase maniaque est une phase qui, au niveau de l'humeur, tranche radicalement avec la phase dépressive. Autrefois apathique, la personne malade se verra devenir démesurément euphorique, disposant d'une énergie formidable (et permanente),d'où découleront une activité intense, pouvant aller jusqu'à l'agitation pure et simple. De plus cette personne arrivera à dormir très peu (à peine quelques heures) sans ressentir les effets de la fatigue. Elle surestimera ses capacités également, ce qui peut amener à de fâcheux incidents. Enfin, et il s'agit probablement du point le plus gênant, lors d'une phase maniaque, la personne malade décrochera avec la réalité. Il ne s'agit pas de s'imaginer être dans un monde où les champignons font deux mètres de haut, ou toute autre manifestation rappelant la schizophrénie. Encore que cela puisse arriver ; il existe des "ponts" (plus exactement des cas entre les différentes psychoses et la maniaco-dépression comme la schizophrénie sont des psychoses. Il s'agira donc d'une altération du contact avec la réalité. Elle sera plus ou moins prononcée selon la gravité du trouble (comme on peut s'en douter).


Tous les degrés d'humeur peuvent se retrouver dans cette maladie.

Une maladie répandue ?

La psychose maniaco-dépressive touche ou touchera au cours de leur vie environ 1% de la population mondiale, toutes catégories confondues. 1% de maniaco-dépressifs en France, autant en Mongolie, au Congo, au Brésil, au Canada ou en Nouvelle-Zélande. 1% parmi les milliardaires sont maniaco-dépressifs, 1% parmi les ouvriers, 1% parmi les instituteurs, etc... Sauf chez les Sans Domicile Fixe qui sont 1/3 à être atteints de maladie mentale et donc où le pourcentage de maniaco-dépressifs est lui aussi nettement plus élevé. Cela s'explique par le fait que la maladie mentale est un facteur important d'exclusion allant parfois jusqu'à l'état de SDF, hélas.

Quels traitements ?

Le traitement comporte plusieurs volets : un volet médicamenteux, un volet psychothérapique, un volet social.

Le traitement médicamenteux se base d'abord sur un élément : le Lithium, dont la posologie ne doit être décidée que par un spécialiste (autrement dit : un psychiatre), nullement par un généraliste (les généralistes s'y connaissent peu en psychose en règle générale, malheureusement.) et encore moins par le malade lui-même. Parfois le recours aux antidépresseurs ou aux anxiolitiques peut s'avérer nécessaire. Personnellement j'ajouterai que selon les médecins, il peut y avoir aussi prescription de neuroleptiques, c'est ce que j'ai pu constater. Est-ce vraiment indiqué ? Je ne saurais le dire. Souvent, en phase maniaque, la personne peut ne pas se sentir malade et arrêter brusquement tout traitement. Il peut donc s'avérer nécessaire de l'hospitaliser pour lui permettre de reprendre pied avec la réalité et de rétablir le traitement sous surveillance médicale.

Le traitement psychothérapique s'effectue sur le long cours, une personne atteinte de maniaco-dépression en a pour des années de psychothérapie avant de gagner une certaine stabilité, en règle générale. Si possible, la psychothérapie doit se faire avec un psychiatre, seul à même de prescrire à temps les traitements médicamenteux.

Le traitement social est souvent nécessaire ; la maniaco-dépression a tendance à isoler ceux et celles qui en sont atteints, comme beaucoup de maladies psychiques. L'intervention d'une assistance sociale, de psychologues est souvent nécessaire afin de briser l'enfermement de la personne.



Suis-je bipolaire ?

Seul un médecin psychiatre que vous aurez rencontré est en mesure de poser un tel diagnostic. Sur Espoir, personne (et quand je dis personne c'est absolument personne, même un vrai psychiatre ne saurait poser par Internet un quelconque diagnostic.) ne peut et ne doit vous l'affirmer.

Sachez, cela étant, qu'il ne faut pas non plus voir une maniaco-dépression dans une saute d'humeur. A tous les âges, et tout particulièrement à l'adolescence, il est parfaitement NORMAL d'avoir des hauts et des bas, et ce sur des périodes de différentes durées. La caractéristique principale de la maniaco-dépression est son caractère véritablement excessif, quelque chose qui dépasse l'entendement, et également son caractère très répétitif. Enfin il faut qu'un médecin psychiatre l'ait constaté et diagnostiqué. Inutile donc de vous affoler parce que vous avez eu un instant d'égarement follement agréable suivi d'une retombée de votre moral.

Diagnostiquer une maladie psychique est quelque chose de difficile à faire, réservez-le à ceux qui sont censés le savoir mieux que quiconque : les psychiatres. Méfiez-vous cependant des mauvais psychiatres. De ceux qui vous posent un diagnostic en cinq minutes montre en main au bout de la seconde séance, distribuant les pilules du bonheur tel un pape distribuant l'hostie du vice à ses fidèles.



Textes de Thorongil (moi-même), contenu pioché dans divers sites tels que ceux cités en N.B. Si vous avez d'autres sources plus précises, je vous en prie partagez-les.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Sam 06 Nov 2010, 11:30

Le fait d'être déclaré Maniaco-dépressif est-il un frein à l'obtention de l'agrément pour l'adoption en france ?
De manière plus général, est-ce que le bagage psychologique ( séjours en HP, maladie psychiques, etc ) sont un frein à l'adoption, dans le sens juridique je parle, lors de l'enquête psychologique mené par l'état ?
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22625
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Sam 06 Nov 2010, 11:33

Il faudrait que je me renseigne, mais normalement le bagage psychologique est sous secret médical du médecin qui te suit.
Donc normalement rien ne t'oblige à le signaler.
Par contre il est clair que si tu es quelqu'un de fragile ou d'instable psychiquement, peu importe que tu aies été diagnostiqué ou pas, ça freinera forcément l'obtention de l'agrément pour l'adoption.
Revenir en haut Aller en bas
SUNDAY




Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 38
Localisation : montpel
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Sam 09 Avr 2011, 20:54

et pour les formations dans le secteur de l'éducation?
exemple le cap petite enfance tu sais si il y a un control sur la santé psychique?
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22625
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Sam 09 Avr 2011, 22:35

Normalement oui. Maintenant c'est à l'embauche et pas forcément régulièrement dans ta carrière.

Je sais qu'à l'Education Nationale les profs et instits n'ont pas de médecine du travail, ce qui ne donne rien de bon pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
SUNDAY




Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 38
Localisation : montpel
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Sam 09 Avr 2011, 23:36

En ce moment je deprime un chuia par rapport à mon avenir.J'ai beaucoup ramé dans mon parcours et à la base c'est surtout pour cette raison que je me suis inscrite dans ce forum:pour trouver des idées.Je me sens perdue et j'espere que quelqu'un pourra me conseiller.
Je suis attirée par le secteur social ou si c'etait possible des metiers comme educateur ou puericultrice.Par contre je suis deja salariée à tp partiel et je voudrai bien savoir si je peux evoluer sans avoir à me former ;je suis aide à domicile mais mes missions tournent malheureusement que autour du menage et seulement ca.J4AIME CA QUELQUE PART PUISQUE LE BIEN ETRE DES GENS M4APPORTE SATISFACTION QUELQUE PART MAIS SI C4ETAITMIEUX PAY2 JE SERAI DEJA MOINS FRUSTR2E§.
ET puis je fais ca trop bien je m'arrache vraiment et du coup ca joue grave sur mon humeur parfois j'ai une rage!!!
j"ai envie de m'en sortir je ne cherche pas la richesse mais je voudrai vivre sans le stress des finances.
PAR EXEMPLE,mon pere m'a vendu une petite voiture debut octobre pas cher du tout 500e et beh depuis je lui ai rien donné et ca me traumatise car le pire c'est que je ne vais ni le voir et je ne l'appelle pas non plus:par rapport a mes emotions je n'arrive pas à aller le voir car si j'y allais alors que j'ai pas la capacité de l"aider et que je le voyais encore vieilli et toujours dans la deche ca me mettrai le bad et jprefere eviter mais du coup aussi le fait de jamais donner au moins de mes news ni d'aller le voir ca me tue car le temp passe et je sais qu'il n'est pas eternel puis je dois lui manqué il doit etre vraiment dégouté de sa fille pour qui il s'est sacrifié et ca joue encore plus et je lutte au quotidien pour ne pas sombrer dans le monde obscur.
Ma vie est une accumulation de regrets terribles et surtout de culpabilités.
Et il y a une chose qui me desespere plus que tout c'est quand tout ca touche mon couple.Mon hom est l'ange de ma vie il ne comprend pas bien le mecanisme de ce trouble moi pas tout à fait encore dailleur et ca en fait des ravages n'empeche et j'ai LA RAGE SA MERE!!!(deslée)
tu vois c'est pas gagné de dire aux gens qui on est surtout quand on est psykopathe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une maladie mal connue : la maniaco-dépression   Aujourd'hui à 09:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Une maladie mal connue : la maniaco-dépression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reconnue maintenant comme maladie professionnelle.
» Arret de travail pour dépression et convocation à un controle médical !
» Immunodépression du chien
» Maladie des hortensias
» éducation, sv, pression sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Santé et Handicap :: Santé psychique-
Sauter vers: