Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Vous vous mutilez?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Est ce que vous vous mutilez?
Jamais cela ma traversé l'esprit
10%
 10% [ 37 ]
J'y ai pensé qu'elle que fois mais cela en est resté la
12%
 12% [ 42 ]
Ca m'est arrivé quelque fois, mais j'ai rapidement arrêté
17%
 17% [ 61 ]
Ca m'arrive de temps en temps
34%
 34% [ 120 ]
C'est devenu une drogue pour moi
27%
 27% [ 97 ]
Total des votes : 357
 

AuteurMessage
Violette




Féminin
Nombre de messages : 2449
Age : 35
Localisation : ° ~ ° La tête dans les nuages.. ° ~ °
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 20 Oct 2010, 22:04

J'aime assez cette idée de dessiner sur son corps pour évacuer les tensions ou même de se poignarder avec du rouge à lèvre ! *0*

Poupée", tu es une artiste !

Je suis sûre que ça ferait fureur dans une exposition "d'Art vivant"...

Oui bon, je divague là, il n'y a pas de quoi "plaisanter" sur un sujet aussi grave. --"
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 20 Oct 2010, 22:16

Vaut mieux savoir en rire -enfin j'en sais rien, je pense-, mettre une distance permet toujours de moins s'enfoncer dans le truc...
(par exemple, regarde le jour où on a plus pu plaisanter sur la religion ou sur le pouvoir, c'est vraiment parti en noix de coco si vous me passez l'expression...)

Mettre la distance, rire, mais sans mépriser le problème, là est toute la difficulté...

Et ouais, je pense qu'esthétiquement c'était plutôt sympa le truc à rouge à lèvres, surtout qu'après j'ai un peu regardé l'impact tout ça, et j'ai complété les formes aléatoires que ça avait dessiné pour en faire des personnages, des animaux etc.

Mais là du coup je me dis que ça doit franchement être différent de l'AM, et je voudrais pas insulter les gens qui ont vraiment ce genre de problème en le comparant à mon schmilblick halluciné personnel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 01:03

Bonsoir !

Je me permet d'écrire un message parce que il y a quelque chose que je ne comprends pas avec l'automutilation.

Je ne me suis jamais automutilé et l'idée ne m'a jamais traversé l'esprit tout simplement parce que je n'arriverai jamais à surmonter la perspective que je vais avoir mal. Je pense que la peur de la douleur est un processus, voire un programme commun à tout ce qui est vivant. Sinon, on n'apprendrait jamais qu'il ne faut pas mettre la main sur la plaque chauffante. C'est l'instinct de préservation je dirais. Or lorsqu'un facteur extérieur déclenche la douleur, celle ci nous est imposée et nous devons faire avec. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est comment les personnes qui pratiquent l'automutilation peuvent avoir le "courage" de surmonter leur instinct de préservation et de provoquer eux même la douleur.

Je sais que c'est peut être un peu indiscret comme question. Si vous pensez que c'est vraiment déplacé, n'hésitez pas à me le faire remarquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 01:14

Je pense simplement que la douleur intérieure est telle que c'est la seule solution pour évacuer tout ça. Enfin c'est ce que je ressentais. Je me suis dis que la douleur physique calmerait la douleur morale
Revenir en haut Aller en bas
I can't do this




Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 18:17

La douleur physique permet de "donner une forme" a la douleur moral.
L'am permet aussi d'évacuer la pression et la douleur ... enfin au début.
C'est ce que je crois, c'est ce que je ressens.
Revenir en haut Aller en bas
tchip




Masculin
Nombre de messages : 1429
Localisation : Grenobulu
Passion : La science
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 19:41

Helheim a écrit:
Bonsoir !

Je me permet d'écrire un message parce que il y a quelque chose que je ne comprends pas avec l'automutilation.

Je ne me suis jamais automutilé et l'idée ne m'a jamais traversé l'esprit tout simplement parce que je n'arriverai jamais à surmonter la perspective que je vais avoir mal. Je pense que la peur de la douleur est un processus, voire un programme commun à tout ce qui est vivant. Sinon, on n'apprendrait jamais qu'il ne faut pas mettre la main sur la plaque chauffante. C'est l'instinct de préservation je dirais. Or lorsqu'un facteur extérieur déclenche la douleur, celle ci nous est imposée et nous devons faire avec. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est comment les personnes qui pratiquent l'automutilation peuvent avoir le "courage" de surmonter leur instinct de préservation et de provoquer eux même la douleur.

Je sais que c'est peut être un peu indiscret comme question. Si vous pensez que c'est vraiment déplacé, n'hésitez pas à me le faire remarquer...
Des fois j'ai l'impression que c'est l'absence de support physique d'un mal-être psychologique qui tend à nous pousser à venir à l'AM. Quand on a une épine dans un doigt on va le presser pour la faire partir même si ça fait mal. Quand on a une épine dans l'âme on s'ouvre ou on peut pour la retirer. (c'est mon sentiment en tout cas)
Revenir en haut Aller en bas
Thorongil



Masculin
Nombre de messages : 22632
Age : 27
Localisation : Ered Wethrin
Passion : Le PC
Surnom : Thor, Thothor, Tonton Gilles
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 19:44

tchip a écrit:
Des fois j'ai l'impression que c'est l'absence de support physique d'un mal-être psychologique qui tend à nous pousser à venir à l'AM. Quand on a une épine dans un doigt on va le presser pour la faire partir même si ça fait mal. Quand on a une épine dans l'âme on s'ouvre ou on peut pour la retirer. (c'est mon sentiment en tout cas)
Pas bête comme métaphore...
Revenir en haut Aller en bas
I can't do this




Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 20:21

Thorongil a écrit:
tchip a écrit:
Des fois j'ai l'impression que c'est l'absence de support physique d'un mal-être psychologique qui tend à nous pousser à venir à l'AM. Quand on a une épine dans un doigt on va le presser pour la faire partir même si ça fait mal. Quand on a une épine dans l'âme on s'ouvre ou on peut pour la retirer. (c'est mon sentiment en tout cas)
Pas bête comme métaphore...

C'est meme une excellente métaphore =)
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 24
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 22:29

Personnellement, je ne pense pas que cela puisse être classé dans l'am. Mais lorsque je suis très en colère, triste ou autre, pour évacuer je frappe dans un mur (parfois jusqu'au sang).

Je me souviens que pendant ma seconde, après une énorme crise de nerfs j'avais fait un "duel" avec un mur de brique et je me suis arrêté uniquement après avoir explosé ce dernier (et m'être déplacé pas mal d'articulation XD)
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 22:30

Peut-être que sans faire entrer dans l'am, on peut l'apparenter, parce qu'il s'agit d'évacuer une douleur intérieure en la traduisant en violence et douleur physique?
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 24
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 22:34

Oui pas faux. Disons que tu expulse en frappant, et tu y ajoutes la douleur. Je pense que ça marcherait encore mieux une bonne baston, mais je peux pas sauter sur le premier type qui passe pour qu'on s'en mettes pleins la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Poupée Subversive
Babouin
Babouin


Féminin
Nombre de messages : 3883
Age : 29
Localisation : Là où on parle de caca.
Passion : Clamer mon amour à Natha de façon inattendue hors de tout contexte.
Surnom : sordidement post-moderne
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 21 Oct 2010, 22:39

Citation :
Oui pas faux. Disons que tu expulse en frappant, et tu y ajoutes la douleur. Je pense que ça marcherait encore mieux une bonne baston, mais je peux pas sauter sur le premier type qui passe pour qu'on s'en mettes pleins la tronche.

Moi j'aime beaucoup l'idée personnellement. Mais socialement ça passe mal.^^ Tu peux pas demander à un de tes potes? La gente masculine a assez de testo généralement pour accepter d'emblée des idées fofolles comme 'ça te dirait qu'on se foute sur la gueule et puis ensuite on boit une bière en rigolant?'

Quand je dis que mon monde est surréaliste... dry

Non sérieux. Je trouverais pas ça con de se défouler comme ça avec un pote. Sans aller jusqu'à se mettre en sang et s'arracher un bras, bien sûsûr!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Ven 22 Oct 2010, 23:21

Helheim a écrit:
Je pense que la peur de la douleur est un processus, voire un programme commun à tout ce qui est vivant. Sinon, on n'apprendrait jamais qu'il ne faut pas mettre la main sur la plaque chauffante. C'est l'instinct de préservation je dirais. Or lorsqu'un facteur extérieur déclenche la douleur, celle ci nous est imposée et nous devons faire avec. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est comment les personnes qui pratiquent l'automutilation peuvent avoir le "courage" de surmonter leur instinct de préservation et de provoquer eux même la douleur.

La biologiste qui sommeille en moi va donner son interprétation évolutive =)

Dans la vraie vie, dans le monde sauvage auquel nous sommes adaptés biologiquement, la douleur est le signal de conditions néfastes à l'organisme qu'il faut faire cesser. Or pour les faire cesser de deux choses l'une : il faut le vouloir et le pouvoir.

Pour ce qui est du vouloir, l'observation quotidienne associée est pour le moins évidente : avoir mal n'est pas agréable, le gosse va retirer sa main de la plaque chauffante même sans avoir la conscience exacte des risques encourus par son organisme.

En revanche pour ce qui est du pouvoir, on entre dans les mécanismes du stress, de la réponse à l'urgence. Il faut surmonter la douleur et ne pas être paralysé, sinon le grizzli qui vient de donner ce coup de griffe a de fortes chances de faire un bon repas ce soir. Du coup sont sécrétées des endomorphines (même classe de molécules que héroïne/morphine/codéïne mais en quantités physiologiques) qui provoquent une sensation agréable, ce qui motive l'homme des cavernes pour partir en courant de la caverne où il a cherché refuge, et séduit l'homme moderne en quête de soulagement et de violence tout à la fois.

Il ne faut pas oublier bien entendu l'aspect psychologique, l'automutilation est à mon sens avant tout une forme relativement douce d'auto-destruction, qui peut agir de la même manière qu'un vaccin : c'est le symbole du suicide sans être mortel, c'est une façon de succomber à ses pulsions mortifères sans se tuer. On pourrait vraiment en parler très très longtemps, et je ne veux pas donner l'impression de réduire ça à des sécrétions de neurohormones =)
Revenir en haut Aller en bas
Appasionata




Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 25
Localisation : Paris
Passion : Dessin, photo,livre, musique
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 10 Nov 2010, 01:06

Je m'auto-mutile par période depuis plus de 4 ans. Il y a des moments où, sans raison particulière je sens un mal être grandir, ça m étouffe et je me mutile.. C est période viennent et reparte sans raison... Me taillader me permet d' extérioriser ma douleur, après j ai l impression d' être mieux... Mon poignet gauche est plein de cicatrice... J ai l impression de ne plus souffrir a l intérieure, la souffrance physique est plus facile a gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Waps




Féminin
Nombre de messages : 261
Age : 24
Passion : Le 7ème Art, Musique, Piano
Surnom : Tif, Whil, Marmotte
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Lun 22 Nov 2010, 17:03

L'automutilation pour moi est devenue passagère".. Je ne l'ai pas réellement fait depuis un bout de temps (disons depuis 8 gros mois), mais j'ai eu cette période très noire où c'est un rituel très très régulier et violent.. Oui je me suis mutilée et je ne m'en suis pas sortie je le sais, mais je suis consciente d'avoir fait un grand pas en avant depuis le moment où j'ai commencé à 14 ans et aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
elenna




Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 26
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Lun 13 Déc 2010, 14:21

je me suis mutilé les bras, le ventre et la poitrine durant 5 anné, incessament, tous les jour ou presque. Je portaient de grandes mitaine pour que cela ne se voit pas. ça fait 4 ans que c'est finis je n'ai plus jamais retouché a une lame. On ignorait ma souffrance, c'était a la foi une façon de me defouler, une façon de "marquer" visuellement la douleur pour mes proches et de concretiser par le sang les entailles qu'on me faisais au coeur
Revenir en haut Aller en bas
follk




Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 21
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mar 11 Jan 2011, 21:45

Avant, je le faisais vraiment rarement, c'était espacé d'au moins quelques semaines ; et ce n'était pas très fort, et toujours au même endroit. Mais ces temps-ci, et depuis plus d'un mois, c'est de plus en plus fréquent. Pratiquement tous les jours, ou quand je ne le fais pas la veille je me rattrape en le faisant plus fort le lendemain. Cette fois, pas qu'à un seul endroit, mais de partout. Ça évacue toute ma frustration, c'est horrible comme ça me fait du bien. Sauf les jours qui suivent, où les cicatrices se voient encore. Alors je m'en veux de m'être fait ça, je recommence à me détester, et je le refais. C'est devenu comme une drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 24
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mar 11 Jan 2011, 23:50

Moi ça m'est arrivé sous le coup de la colère, mais je préfère me démanteler la main sur un mur. j'ai cassé des briques une fois, j'ai cassé ma main aussi XD
Revenir en haut Aller en bas
Booh




Féminin
Nombre de messages : 7499
Age : 38
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 12 Jan 2011, 01:18

se péter les mains dans les murs, c'est aussi de l'AM hein... Ca ne se résume pas aux coupures... Mon petit doigt déformé en atteste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Draculea




Masculin
Nombre de messages : 1457
Age : 24
Localisation : Toulouse
Passion : Ecriture, musique, ésotérisme.
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 12 Jan 2011, 01:23

Ah ben alors j'en ai fait durant quelques années. Je trouve la coupure plus esthétique quand même. (même si ça peut paraître déplacé, quitte a garder une marque, autant que ça soit pas des tâches claires sur toute la main)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 12 Jan 2011, 01:31

Tiens j'ai pas répondu à ça.
Je me mutile les doigts, je déchiquette ma peau, surtout celle des pouces, jusqu'à devoir arrêter parce que je ne peux plus les plier. Je ne considère que c'est de la mutilation que depuis peu de temps. Je fais ça depuis heu ... je ne sais pas, bien une quinzaine d'années, avec des pauses de quelques mois de temps en temps. J'ai du mal à cerner le pourquoi.


follk a écrit:
Avant, je le faisais vraiment rarement, c'était espacé d'au moins quelques semaines ; et ce n'était pas très fort, et toujours au même endroit. Mais ces temps-ci, et depuis plus d'un mois, c'est de plus en plus fréquent. Pratiquement tous les jours, ou quand je ne le fais pas la veille je me rattrape en le faisant plus fort le lendemain. Cette fois, pas qu'à un seul endroit, mais de partout. Ça évacue toute ma frustration, c'est horrible comme ça me fait du bien. Sauf les jours qui suivent, où les cicatrices se voient encore. Alors je m'en veux de m'être fait ça, je recommence à me détester, et je le refais. C'est devenu comme une drogue.

D'où vient toute cette colère et cette frustration ?
Revenir en haut Aller en bas
WoD




Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 27
Localisation : Belgique
Passion : Rien
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 12 Jan 2011, 07:59

Je ne sait pas si j'ai répondu mais bon.

Je doit dire que sa fait environ 3 ans que je ne me mutile plus grandement, il m'est arrivé de replonger une fois ou deux mais toujours light par rapport à avant.

Mais j'avoue que parfois quand sa va pas, quand je me sens seul, alors j'ai envie de le refaire, j'ai envie de voir mon sang coulé pour me sentir vivant, me sentir mieux.

C'est pas top, mais j'y repense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mar 22 Fév 2011, 20:43

Dans mon adolescence je me mutilais journalièrement.
Puis j'ai été en couple...(je vous raconterais en détail dans un autre topic)...
Puis j'ai voulu mourir. C'était en 2003 en octobre le 23.
Je me suis réveillée j'ai tenter d'arracher les fils divers mais j'étais sanglés.
Parce que j'avais convulsé de nombreuses fois au soin intensifs.
Bref,
Après quoi une fois par semaine je m'entaillais des parties peu visible ou me brûlais volontairement avec ma cigarette.
Puis maintenant que je vie avec mon futur mari, je ne le fais quasiment jamais pour ne pas dire jamais qui porte malchance....
Je l'ai beaucoup fait au début de notre histoire, puis au fil du temps cela s'est calmer.
J'ai même été jusqu'à m'ouvrir par de petite entaille avec un morceau de cannette de soda...!!
Puis désormais rien, ou presque...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Mer 23 Fév 2011, 21:26

Parce que tu te sens mieux, ou le besoin de te mutiler a tout simplement disparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   Jeu 24 Fév 2011, 08:19

Non, en fait le besoin de me mutiler est toujours présent mais la "voix" qui m'ordonnait de le faire qui me harcelait dans ma tête qui était la voix de mon "géniteur" ce que l'on à découvert avec la psychologue ce tait ou ne crie plus de me faire du mal..
Cependant il m'arrive d'avoir l'idée de me mutiler te telle ou telle façon...J'imagine même comment.
Cependant la voix étant quasiment partie j'arrive à "résister" Au moins jusqu'à en parler avec une intervenante en psychiatrie (une infirmière) qui vient à domicile une fois par semaine..
Au besoin je peux être prise en charge à domicile avec un équipe qui viennent une ou deux fois par jour et qui me parle m'appel au téléphone...
Cependant c'est difficile à vivre car je le prends souvent voir toujours comme un signe de rechute...
Alors je fais de mon mieux pour ne pas me mutiler et chaque jour qui passe sans mutilation est une mini victoire..
A mes yeux en tous les cas..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous vous mutilez?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous vous mutilez?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» AIMEZ-VOUS LE SUSPENSE ???
» Début de grossesse comment vous vous sentez?
» Le Jaspe Bourdon, vous connaissez?
» A quelle heure levez-vous vos enfants les jours d'école ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Automutilation :: Je me mutile-
Sauter vers: