Aide, Ecoute et Espoir

Parler, se défouler, soulager, mais sans juger...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
La relance de l'activité économique en Zone Espoirienne se matérialise par une effervescence sur le marché de l'espoirine, qui titre à 110 €$poirs le litre. Par ailleurs la hausse de la natalité dans la Zone Espoirienne a donné confiance dans les actionnaires des principales entreprises telles que Pizza Hutt et Honda Motors pour ne citer qu'elles, qui ont donc investi à hauteur de 150 000 milliards d'€$poirs lourds dans les projets étatiques du Royaume d'Espoir, en forte demande de crédits intéressants. A noter que le Royaume d'Espoir a vu sa note augmentée par Finch' à AA+ ce matin en raison d'un pressentiment positif sur le rebond tant attendu de la Zone Espoirienne.
"Winter is Coming" est le titre de la nouvelle campagne de promotion de l'Angélique Bar d'Espoir : au programme des festivités sont prévus des arrivages de la série du Trône de Fer en Blu-Ray ainsi que la complétion de la bibliothèque par les quinze livres de la série fétiche de Georges R.R. Martin, des averses de neige encore plus abusives, encore plus drues, limite dictatoriales, tandis que le patron Thorongil concocte chaque soir un tonnelet de vin chaud aux épices pour tous les volontaires venus se réchauffer autour du feu. Enfin, la nouvelle version du Bar d'Espoir arrive avec l'adjonction d'un sous-sol disponible depuis l'escalier et l'ascenseur principaux, où seront prochainement installés une salle avec un immense bain bouillonnant de source volcanique chaude, une salle de jeu de rôle d'apparence du plus pur style gothique, et surtout l'accès aux salles inférieures, autrefois secrètement gardées par le Patron du Bar, où chacun pourra se servir en bière, cidre et denrées non périssables à loisir grâce à l'Automne fructueux qui s'est écoulé. Car rappelez-vous : l'Hiver vient !
N'oubliez jamais ceci : "Aide, Ecoute et Espoir : Parler, se défouler, soulager...Mais sans juger."
Gloire à Améthyste pour l'exceptionnel travail de planification de la refonte structurelle d'Espoir ! Gloire à Onda pour son aide précieuse lors de la réalisation des travaux ! Gloire à elles ! Gloire à Espoir !

Partagez | 
 

 Les titres, ça sert à rien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Les titres, ça sert à rien.   Mar 17 Aoû 2010, 21:38

Les titres servent à rien, pas quand on a trop de choses en tête, pas quand tout tourne. Je sais même pas ce que je vais écrire, alors le résumé en un titre, ça risque d'être compliqué.

Envie d'écrire, ici, là où ma vie sur les forums a commencé, là où j'ai trouvé des soutiens, où je me suis pris des poings dans la gueule, mais surtout énormément d'affection, et d'écoute.

Je suis arrivée ici, gamine paumée, fille abusée depuis longtemps, à la fois énormément gamine, à la fois trop mature, celon les jours et les sujets. Blessées. Je m'inventais des histoires, même si maintenant je fais clairement la part de vérité où de mensonges dans ma vie, malgré mon manque de souvenirs.

J'ai grandis, je me suis battue. Je me suis fais de vraies amies. Je suis partie en famille d'acceuil. Je suis tombée amoureuse. Deux fois de types qui m'ont plus détruis qu'autre chose, qui m'ont fait croire que les mecs n'étaient là que pour le sex. Puis une troisième fois, d'un type bien, que j'aime toujours. D'un mec qui a appaisé mes blocages, qui m'a respecté tout le long de notre histoire. Que j'ai plaqué dans un coup de tête, essentiellement pour le protégé de ce que je devenais. Et parce que je ne comprenais pas pourquoi il me respectait, pourquoi il m'aimait. Je suis restée amoureuse, du début à la fin de cette pause, jusqu'à ce que tout recommence, en mieu, en changé. Je ne regrette pas cette pause, qui nous a fait grandir, mais je m'en voudrai de l'avoir fait souffrir comme ça.

Et je vais mieux. J'ai pu revenir dans ma famille, mon père ne boit plus. Il reste R, mon frère, celui qui a commencé à me tripoter quand il avait 14 ans, que j'ai arrêté deux ans plus tard en en causant avec mes parents. Ca fait longtemps maintenant, presque 5 ans. Sauf que les cauchemards sont toujours là, très fort en ce moment. Je sais pas comment vaincre ça, cette peur de me coucher, qui ce soir me pousse à écrire. Ce besoin d'affection le soir, ce besoin que quelqu'un soit là. Dés qu'il fait noir, j'ai peur, j'ai plus envie d'être seule. Avant, mon chat me consolait de tout. Ce soir il est là, mais j'ai peur. Je sais que mon frère est dans sa chambre, juste là, qu'il a fumé, qu'il est peté, et j'ai les boules. Envie de chialer.

J'arrive pas à écrire avec mes trippes, à expliquer vraiment.

Fait chier.

Je me sens seule, désolé de vous imposer ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mar 17 Aoû 2010, 22:32

On voit que tu as énormément avancé dans ce que tu dis, tu as fait un énorme chemin. Tu m'as l'air d'être passé par de nombreuses épreuves, mais tu t'es toujours relevée. Et c'est le principal.
Essaye de te relaxer le soir avant d'aller dormir, ça peut aider.

Des fois, ça fait du bien de pleurer, on peut se sentir mieux après. Mais il ne faut pas que ça aille plus loin.

Tu n'as peut-être pas expliquer ce que tu voulais mais ce que tu as écrit est poignant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mar 17 Aoû 2010, 22:51

Viens chialer chez moi.
Si tu as besoin ..

Pour le reste, le topo' tu l'as fait toi-même.
T'as fais de gros progrès, t'es pas restée retranchée dans tes merdes.

T'as peut être pas encore la guerre mais t'as gagné une bien belle bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mar 17 Aoû 2010, 22:59

Oh oui t'as grandis. Et je suis fière de toi. Et tu sais que je suis là. T'as mon mail, hésite pas.

Tes parents divorcent pas finalement ? Ca en est où ?

Et, t'es pas seule *calin*
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 07:59

Merci à vous trois. J'avais vraiment juste besoin d'être lue et réconforter, d'un peu d'attention je crois. En soi, le gros des problèmes sont passé, je crois que les blessures cicatrisent, mais y'en a qui y arrivent pas totalement.

Oui, câlin.

Ma mère a mit le divorce en pause, vu que mon père fait des énormes efforts (en dehors d'avoir arrêté l'alcool, il se rapproche de moi et de ma mère, il devient un VRAI père avec qui je peux partager des choses). Si dans les 4 mois qui viennent ma mère décide de reprendre les procédures de divorce, elle peut sans prolème. Sinon elle devra tout recommencer.

Pas de véritable cauchemard cette nuit, juste une agitation nerveuse et une peur, mais pas d'angoisse. J'espère tenir le coup avec les gosses dont je m'occupe la journée, ça devrait aller même s'ils sont turbulents.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 19:38

J'ai besoin de me détruire, ne serait-ce qu'un petit peu. Je gère pas la bouffe. J'ai rien bouffé de ma journée, je me suis bourée la pense ce soir, et là j'ai juste envie de vomir. Je supporte pas mon corps. Je le supporte que dans les bras de mon copain. En-dehors, je peux pas. C'est pas que je me trouve moche, ok je me sens pas belle, mais le problème est pas là. Je déteste cette masse que je transporte avec moi. Je déteste le fait "d'être", physiquement. Mon corps me dérange, il me rappel des trucs que je veux pas connaitre. Je veux le faire disparaitre, pas pou être mince, mais pour qu'il n'existe plus. J'ai l'impression que c'est une preuve, un rappel chaque jour des attouchements. Je me déteste, là, je me déteste d'aller mal alors que tout va mieux. J'en ai marre. C'est peut-être la fatigue, l'adolescence, mais chaque soir j'ai peur de dormir, chaque matin j'ai peur d'être le soir. Je veux plus me souvenir, je veux oublier tout ça.

J'ai envie de boire de l'ice-tea. Jusqu'à crever dedans. J'ai envie de bras, des épaules de mes potes pour pleurer et pour rire. De calin de mon amoureux, de le voir sourire quand il me regarde, parce que dans ses yeux j'ai plus peur, je me sens presque belle. Que ma Maman m'amène chez Carette.

J'ai besoin d'affection, d'attention, envie d'appeller des gens juste pour leur dire que je les aime, et peut-être pour recevoir la même chose en retour?

Mais j'ai même plus de crédit, putain.

Je crois que c'est la fatigue, juste la fatigue. Le fait de mal dormir + un boulot vraiment crevant, ça se mélange pas. Même pas eu le temps de jouer du piano, et là mon père regarde le JT.

Ca passera quand je me reposerai. Non?
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 19:40

Tu vois toujours un psy ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 19:49

Ouais, mais pendant les vacances c'est un peu dur. Et comme elle m'a vraiment fait chier à une scéance, à la dernière scéance j'ai parlé que du positif, résultat je vais mieux. Elle a proposer d'arrêter la thérapie là (yyyyha, je vais mieux une scéance et elle me vire, qu'elle confiance non de dieu!), et j'ai demandé une scéance pour faire le point, elle m'a répondu "Oui, pour pouvoir terminer la thérapie quoi!". Bon, j'ai finalement obtenu 3 dates de scéances, mais putain je lui faisais confiance avant, là je suis un peu dégouté. Mais je vois un psy.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 19:56

Parle lui honnetement. T'as besoin de parler de Robin, surtout quand tu te rapproches de Brandon. Pour accepter ton corps, a part le temps je vois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 19:59

Justement, c'est une fois où j'avais parlé de lui avec toute la rage et toute la peur, parlé avec mes trippes, comme je l'ai jamais fais IRL devant personne, qu'elle a tenté de diminuer le truc. Alors que j'avais besoin qu'on entende, pas qu'on me dise qu'il faut que je sois plus gentille avec ce frère. Et depuis j'ai du mal à la voir, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 20:02

Change ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 20:16

J'y pense un peu, surtout que la mienne à déménager à BXL et que c'est loin. Mais pas envie de de nouveau tout recommencer du début, à savoir qu'il me faut 5-6 scéances pour vraiment entamer le truc,... Je verrai en septembre, après avoir revu l'ancienne, et celon comment se passe mon année scolaire je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 18 Aoû 2010, 20:30

Dis lui que c'est trop loin et qu'elle transmette ton dossier a un nouveau plus près de chez toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Lun 23 Aoû 2010, 21:06

Ouais.Près de chez moi, il y a LLN, mais je commence à en avoir ras-le-cul de leur organisation de merde, putain. J'avais demandé une psy "durable", elle se barre au bout de même pas 6mois. Notre psy familliale est partit loin, puis nous a laché sans reprendre contact, on a eu beau l'appeler,... il rappelait pas (et on a su par des amis qu'il avait continué certaines térapie). Les psy's m'énervent, putain. Confiance, confiance,...

Bref.


Je vais mal, en fait. Je m'en rend compte, parce que j'ai une putain d'envie de me déchirer la peau, alors que je tiens depuis... Mai? Début juin? J'ai envie de me couper. Je cherche à évacuer la peur, celle qui m'empèche de dormir, de bouffer.

Mon père a fallit cramer la braque la nuit de jeudi. Mort bouré. C'est pas nouveau, c'est arrivé tellement de fois. Sauf que j'avais besoin d'aide ce soir là. Alors j'ai du me tourner vers Robin, qui en fait était en train de tromper sa copine avec son ex (qui était là lors des attouchements, aussi.). Je crève de fatigue, mon dos se coince, je cauchemarde, où je fais des insomnies. Mon père rebois, putain. Je dois faire semblant? Je dois peter un cable? Je sais plus, j'ai peur, je suis chiante. J'ai peur que mon copain me lache, j'ai l'impression de cauchemarder dans ses bras non-stop, d'être souvent de mauvaise humeur. Puis je lui parle de moi, souvent, trop, ça me fait chier.

Envie que l'école recommence. Théâtre, putain, théâtre et danse, à m'en noyer, à en crever.

"Ma souffrance et ma vengeance contre moi-même". Albert Cohen.
Cette phrase, il y a une heure, à changer ma façon de me voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Lun 23 Aoû 2010, 21:10

Ta mère dit quoi à propos de ton père ?
Et t'avais pas demandé un appart de jeunes ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Lun 23 Aoû 2010, 21:14

L'appart jeune, ils ont fait simple, clair, net, et vachement précis. Ils ont pas répondu.

Ma mère dit qu'elle va viré mon frère q'il continue à déconner, puis lui achète des grandes feuilles pour se droguer. Donc ce qu'elle dit... Mais elle m'a dit qu'elle en causerais à la thérapie de couple de mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 25 Aoû 2010, 18:23

Je pourais pas dire comment je vais en ce moment. Ca varie. Aujourd'hui, les gosses ont été particulièrement peu crevant, et faut avouer que certains sont adorables, quand on se sent important pour eux. Puis les calins, même de ces trucs là, c'est chouette :)

Puis je me rend compte que "ma peur d'être amoureuse", qui jusqu'ici m'a un peu handicapée dans toutes mes relations (où justement dans des relations qui ne se sont pas faite pour cette cause là), commence à se diminuer. Il y a toujours des moments de grosses peurs, mais serieusement en général j'accepte d'être amoureuse, et heureuse dans les bras d'un individu du genre masculin. Et que j'arrête de me poser des questions stupides pour tenter des trouver des failles à ma relation. En gros, je vis quoi.

Fatiguée, mais bien ce soir. Peut-être (sûrement) parce que je viens de finir quelque chips, mais tant mieux, tant pis, je sais pas, mais je suis bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Ven 27 Aoû 2010, 22:00

J'ai commencé à bosser au mois d'aout, et j'ai tout de suite été proche d'une gonzesse (G.), un peu ravagé, de celle qu'on sent qu'il y a eu des trucs. J'ai jamais parlé de moi, elle m'a jamais parlé d'elle, on était juste proche, même façon de se dénigrer, même façon de gerer le chagrin de nos gosses (on s'occupait de 25 gosses entre 2 et 5 ans). Cette semaine, je bossais avec sa meilleure pote (M.), qui me ressemble encore plus. Même allimentation. Même perte soudaine de poids ses derniers temps. Même insomnie, toutes les deux un corps qui débloque.

Mais ça a été G. ma découverte pendant ce boulot. Ma mère m'avait même dit "C'est pas déjà une amie quand même". Et non, ça ne l'est pas, parce qu'on ne se connait pas, faut avouer, en un mois... Ca a juste été un super coup de coeur, une entente optimale, une façon de bosser très positive.

Et hier, on a échangé nos GSM, lu les messages l'une de l'autre,... C'était juste comme ça, à la base un trip pour lire nos engueulades respectives avec nos copains. Et j'ai vu des SMS d'un type qui avait le même nom que mon frère (celui qui m'a fait des attouchements, bla bla bla). Et au début je me suis pas inquiètée, même pas lu les SMS. Sauf que je pouvais toujours lire les 3 premiers mots des SMS sans les ouvrir. Robin : "Hopital fond-roy..." Et que j'ai pigé que ce type était effectivement mon frère. Et la fille en face de moi une amie super super proche à lui.

Il en ressort qu'elle me voyait pas comme ça. Plutôt du style grande pute sur tallon aiguille, cheveux noir et lisse. Je suis une salope. Jusque là, c'est logique, mon frère et moi on se déteste, ça aurait pas pu être mieux.

Mais...
J'ai abandonné la famille en partant en famille d'accueil. J'ai tout détruit (Ah oui, mais il restait quoi à détruire quand je suis partie?!) et j'ai foutu le bordel.

J'ai tout détruis.

J'ai tout détruis.

Ca tourne, là, dans mon sale crane de merde. Je bouffe plus. Je dors plus. Je pleure. Je chialais tellement hier que mes parents m'ont forcés à venir au cinéma où ils étaient censés aller en amoureux. Parce que pour la toute première fois, ils ont eu peur pour moi.Parce que respiration qui part en couille, et larme larme larme.

Putain, je m'entendais bien, vachement bien avec cette gonzesse. Et apparement, c'est logique. J'ai la même façon "posée et mature" de causer que mon grand frère. Faut dire qu'elle croyait que j'avais 19 ans bordel.

Je me sens mal. Ca devrait peut-être pas me retourner autant.

Je veux me couper.

Je veux disparaitre, crever. Parce que j'ai toujours eu peur de ça. De tout détruire. Je veux crever. Putain, ça fait tellement longtemps.

Et c'est même pas mourir. Juste ne plus ressentir. Ne plus avoir l'impression qu'on m'ouvre la poitrine, et que je crève à petit feu, en détruisant tout sur mon passage.













Je veux être heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Ven 27 Aoû 2010, 22:06

Tu t'es déjà demandé où vous en seriez si t'avais pas bougé ?
C'est pas toi qui a tout détruis. C'est ton père qui a bu, c'est ton frère qui t'as violé, c'est ton frère qui a fumé, c'est ta mère qui a fait l'autruche pendant longtemps.
Aujourd'hui, à ce que j'ai lu, les choses sont mieux, en tout cas moins pire, mais si t'avais rien dit, vous en seriez où ? Ton père serait encore en vie ? Ton frère serait encore en vie ?
Vous avez tous souffert. T'as surement fait des erreurs, on en fait tous. Mais t'as pas tout détruis, t'as pas à te reprocher d'avoir bouger.

Laisse toi le droit d'être heureuse. T'as été courageuse, sans doute la plus courageuse de toute ta famille. Car c'est beaucoup plus dur de faire le premier pas, de faire bouger les choses.

Prend soin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Ven 27 Aoû 2010, 22:21

Merci beaucoup Clownie.


En fait, j'aurais vraiment besoin de pas être seule ce soir. Je tiendrai pas longtemps sur l'ordi, j'en peux plus, je manque à l'extreme de sommeil. Je sais bien que je vais bientôt quité l'ordi, mettre une histoire pour gosse (le petit prince?) et me foutre au lit. Et j'ai les boules de me réveiller et de peter un cable. J'ai demandé à mon copain de mettre son GSM en sonore, histoire de pouvoir l'appeler.

Mais là j'ai peur de mes cauchemards. J'ai peur de ne plus me réveiller, aussi, alors qu'il y a pas de raisons. Ce qui est super contradictoire avec mon envie de disparaitre. Je sais pas. Cette nuit m'angoisse. Il faut que je dorme. Je tiendrai pas avec ce rythme là. Mais j'ai peur. J'arrive pas à expliquer. Impression que je me réveillerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Elenne




Féminin
Nombre de messages : 870
Age : 25
Localisation : Entre deux pages...
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Ven 27 Aoû 2010, 22:26

Tu n'as pas tout détruit, tu t'es protégée. T'as rien détruit, parce que comme tu le dis y avait plus grand chose à détruire. Tu t'es éloignée de ta famille pour sauver ta peau.
Tu sais ça fait trois ans que je suis sur le forum, j'ai toujours lu tes sujets, j'y ai pas souvent répondu parce que je savais pas nécessairement quoi dire, mais j'ai jamais trouvé que tu te posais en victime, ni que t'étais une salope qui détruisait les choses. T'avais plutôt tendance à vouloir disparaître et surtout, surtout ne pas déranger. Tout en ayant un putain de cran, quand même, parce que t'en as pris dans la gueule.
La première personne qui mérite que tu l'aides, c'est toi. Les autres, c'est s'il en reste.
Appelle ton copain si tu gères pas, d'après ce que je lis ici il comprendra.
Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
http://vanille-tabac.tumblr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Sam 28 Aoû 2010, 01:03

J'ai pas le courage de te répondre ce soir, je fais ça dans la journée.
Prends soin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Mer 01 Sep 2010, 11:13

"Tu veux faire des positions bizzares toi! Dessine moi ça, on s'y met, ça pimentera un peu! Attend, j'arrive, tu vas me montrer!"


On doit réagir comment quand on entend un type qui nous a agressé parlé comme ça à son actuelle copine? On doit se sentir bien, où c'est normal que je me sente mal depuis?

Je veux le tuer. Je le tuerai.

Où je partirai. C'est décidé. Je peux pas, je peux plus vivre avec lui.

Je vais le tuer, où me barrer.

Je suis sale, tellement sale, tellement pleine de cette haine qu'il m'a fait. Tellement crade, tellement pute. Et j'en souris, j'en souris devant mon ordi de voir que c'est ça que je suis, cette chose qui a été utilisé, utilisé par un type qui vit toujours là, entre ses murs. Je souris de cette crasse que je sens parfois sur moi, de ses cauchemards quand personne ne veille sur moi. Il suffit de ça. Que je sois seule. Même mon chat me défend de mes cauchemards. Mais quand je suis seule, je crève, je crève sous les souvenirs. Et dés que je suis accompagnée, ça va mieux.

Il me faut l'école, vite, les repères, où je vais crever.

Je vais le tuer, où me barrer. Sinon, je vais en crever.
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Aquarelle




Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 23
Localisation : Belgique
Passion : Scoutisme, théâtre, danse.
Surnom : Ruru, Watussi, Ankole, SOS.
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Jeu 02 Sep 2010, 20:35

Yes yes YES! Putaiiiin YES!

Ma classe est composé des gens de théâtre et de danse, donc une petite classe (21) composé de 18 filles, et de 3 pauvres mecs. Le noyau dur de la classe, je connais déjà, c'est mes théâtres de l'année passé. Ils savent que ma ie est pas rose car ils savent que j'étais en Famille d'accueil, même s'ils ne savent pas pourquoi. Ils connaissent ma sensibilité, et surtout, j'ai rien à prouver. RIEN A PROUVER! Je suis là, je suis moi, elles me prennent comme ça.

On est donc la classe "à part". on, les clans vont être chiant, entre les théâtres, qui ont du mal à mettre des chaussures, qui sont complétement à part, et les danseuses qui se bichonnent, qui se maquillent,... ça fait choque de culture. Mais il y a personne de normal dans cette classe, un concentré d'artiste, d'hors-norme. Et les danseuses nous acceptent, et on accepte les danseuses.

11h de théâtre/semaine.

De la folie. Ca va être de la folie.

J'ai eu danse hier, quel bonheur de retrouver l'harmonie, d'être maitre de soi, de faire de l'art avec les mouvement de son corps, de faire de cette masse informe quelque chose de regardable, quelque chose qui va au-dela de ses limites.

Putain, je revis, putain de bordel de merde, ma putain de bordel de vie reprend forme. Entre 3h de danse classique, mon piano, de la salsa, et mes 11h de théâtre, ma vie reprend forme.

Je suis une artiste. Débutante, pas performante, j'suis pas douée, mais j'adore ça. La danse. La musique. Le théâtre.

Pfou, je me sent tellement mieux...
Revenir en haut Aller en bas
http://jums-elles.skyrock.com/
Clown




Féminin
Nombre de messages : 1051
Age : 25
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Jeu 02 Sep 2010, 22:04

Fais plaisir de lire ça. Profite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les titres, ça sert à rien.   Aujourd'hui à 13:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Les titres, ça sert à rien.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'orthographe ne sert à rien
» Les médecins ou l'art de ne rien comprendre à l'orthophonie......
» Pensées 9
» L'homme réfléchit beaucoup (humour)
» DIAGNOSTIC DYSLEXIE PAR PSYCHOLOGUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide, Ecoute et Espoir :: Aide, Ecoute et Espoir :: Déprime, Dépression, Suicide :: Déprime, Dépression-
Sauter vers: